Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2017

23 avril (7)

À l'extrême gauche on se dispute sans mollir la palme du plus sinistrement grotesque. Poutou n'était pas mal du tout dans le genre, mais il faut aussi compter avec l'héritière aussi azimutée, mais moins charismatique d'Arlette Laguillier. En voici une brève interview publiée dans le 20 minutes d'hier.

Na.JPG

 

Vincenot

Hasard ? L’émission "La Méridienne" de Radio Méridien Zéro du 7 avril proposait un « Connaissez-vous Henri Vincenot ? », alors que l'écrivain bourguignon était la solution du jeu des deux images du 1er avril.

 

10/04/2017

23 avril (6)

C'est décidé, sauf empêchement de dernière minute, j'irai voter Marine Le Pen le 23 avril. Ce sera sans illusion sur sa personne et ses chances de réussite, mais plus elle fera un score élevé et plus la racaille mondialiste sera obligé de découvrir le visage haineux qu'elle cache derrière le masque rose bonbon de la gentille démocratie évanescente. Grandiose ! Mais encore ? À quoi cela peut-il bien servir, l’électroencéphalogramme de la population devenu aussi plat qu'un discours de Macron coupant court à toute velléité de réaction - ne parlons pas de révolte ? Je l'ignore, mais ce sera une ligne de plus à ajouter sur la grande ardoise et, sait-on jamais, peut-être l'obligation de la régler viendra-t-elle un jour. On peut rêver...

 

09/04/2017

Le jeu des deux images (265)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est aimablement proposée par Nordiste.

265a.jpg

265b.jpg

 

Des # et des larmes...

Les attentats de Paris, Berlin, Bruxelles, Nice, Londres, Stockholm, dans le désordre et j'en oublie ; la faute à l’immigration-invasion musulmane, à la disparition des frontières, à notre politique agressive inconsciente au Proche et Moyen-Orient ? Pensez-vous ! Juste les retombées du remodelage du monde pour qu'il soit meilleur. Les étrangers sont eux chez nous comme disait l'autre et il faut bien chasser les tyrans moisis aux mains dégoulinantes de sang pour les remplacer par une génération de dirigeants incorruptibles, soucieux des intérêts du peuple et pétris d'idées progressistes. Les attentats ne sont qu'un mauvais moment à passer, et puis c'est un peu notre Blitz à nous. Serrons les dents et les fesses, allumons des bougies et nous vaincrons comme nos aïeux ont jadis terrassé Satan venu sur terre en passant par l'Autriche. Les choses finissent toujours bien, c'est François Hollande ou un scénariste d'Hollywood, je ne sais plus, qui l'a dit.

 

Musique (451)

Thomas Newman

Elise

(BO du film L'Agence de George Nolfi)

West Dylan Thordson

Kevin Wendell Crumb

(BO du film Split de M. Night Shyamalan)

West Dylan Thordson

Rejoice

(BO du film Split de M. Night Shyamalan)

08/04/2017

Lecture (2)

J'ai fini Kœnigsmark de Pierre Benoît que m'avait "involontairement" conseillé Nathanaël*. C'est un peu naïf, un peu kitsch, mais très agréable à lire dans un français qui n'existe plus. J'ai commencé Mandragore de Hanns Heinz Ewers sur les conseils de Blumroch*. Dans le long préambule de l'édition de 1970 que je me suis procuré François Truchaud nous met bien sûr en garde : "Le passage du rêve à la réalité est mortel, surtout pour une idée qui s'appelle « Mandragore » en 1911, et qui, à partir de 1923, s'incarnera en des formes redoutables et maléfiques, celles de « l'Ordre Noir », étendant son voile d'ombre jusqu'en... mais qui pourrait dire qu'il a disparu ? La bête n'est pas morte, elle est en chacun de nous, à des degrés divers, à des formes variées." etc. Sinon, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, avec sa galerie de personnages "monstrueux" qui ne me parlent pas vraiment, mais l'intrigue s'installe et cela devrait aller mieux.

* : commentateurs de ce blog