Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2015

Calais

Dans le magazine Métro du 27/06/2015 on nous apprend que cela ne se passe pas bien à Calais avec les migrants. Oui, dans le monde vu par nos journalistes, il y a des migrants. Ce ne sont pas des clandestins mais des personnes qui migrent comme les oiseaux et tant pis pour la ville où le vol se pose. Bref, les choses se passent mal parce qu'il y aurait peut-être des ratonnades, les problèmes des locaux on s'en contrefiche. Des migrants auraient ainsi été attaqués avec "une sorte de cric". Des "voitures sombres" auraient été vues près du camp. L'association Calais Ouverture et Humanité y voit la marque de Sauvons Calais "un collectif proche de l'extrême droite" mais reconnaît n'avoir aucune preuve. Après avoir manié l'amalgame, le conditionnel, la subjectivité, l'à peu près et la calomnie comme seul un journaliste de torchon mainstream sait le faire l'article convient que la police a peu d'indice mais rappel tout de même qu'en début d'année "deux frères avaient été condamnés à dix et six mois de prison ferme pour avoir tiré au fusil à billes sur deux migrants".

Les hussards bariolés

Depuis le 1er juillet 2013 les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier 19 compétences dont la première est de :

"Faire partager les valeurs de la République

- Savoir transmettre et faire partager les principes de la vie démocratique ainsi que les valeurs de la République : la liberté, l'égalité, la fraternité ; la laïcité ; le refus de toutes les discriminations.

- Aider les élèves à développer leur esprit critique, à distinguer les savoirs des opinions ou des croyances, à savoir argumenter et à respecter la pensée des autres."

Je vous laisse découvrir les autres compétences si cela vous intéresse mais je comprends mieux pourquoi la chose coûteuse et nuisible qui s'en prend aux plus jeunes d'entre nous s'appelle l'Éducation nationale.

03/07/2015

Attention, le tissu peut tuer !

L’exhibition de ce drapeau est mal, elle constitue une apologie de crimes contre l'humanité et inciterait au génocide des minorités :

Flag_of_German_Reich_(1935–1945).svg.png

L’exhibition de celui-ci aussi, elle constitue une apologie d'acte de terrorisme et inciterait à la décapitation d'autrui :

Flag_of_the_Islamic_State_of_Iraq_and_the_Levant2.svg.png

L’exhibition de celui-ci tout autant, elle constitue une apologie de l'esclavage et inciterait au crime raciste : 

Confederate_Rebel_Flag.svg.png

Vous voilà prévenus !

02/07/2015

Et en cas de gingivite ?

Medisite le site "médical" qui vous conseille entre les pubs d'aller voir un médecin en cas d'hémoptysie et de boire de l'eau fraîche plutôt que de la vodka pendant la canicule nous présente : "7 choses que vous ne savez pas sur les hémorroïdes".

Première révélation :

"Il faut éviter les pratiques anales en cas de crise d'hémorroïdes

Sexualité et hémorroïdes : le sujet tabou par excellence, même avec son médecin.

Déjà, il faut savoir que la sodomie ne peut en aucun les provoquer. Ensuite, si vous souffrez d’une crise hémorroïdaire, mieux vaut éviter les pratiques anales. En effet, selon la taille et l’inflammation de vos hémorroïdes, les rapports pourraient réveiller de vives douleurs. Si le problème est persistant, allez voir un médecin qui pourra les traiter. Ainsi, vous aurez à nouveau le choix sous la couette."

Y a-t-il des gens payés pour écrire de tels articles ?

HP (3)

Les enregistrements de trois autres nouvelles de H.P. Lovecraft :

 

Le monstre sur le seuil

 

La couleur tombée du ciel

 

Je suis d'ailleurs

HP (2)

Des versions audio de plusieurs nouvelles d'Howard Philipps Lovecraft, dont certaines écrites alors qu'il était encore enfant, sur la chaîne Youtube Howard p. Lovecraft.

 lovecraft-main-620x330.jpg

30/06/2015

Où est Charlie ? (3)

Qui se soucie d'Horst Malher ?

 

Voilà un hommes incarcéré depuis 2009 pour plus de 11 ans ferme dans une prison allemande alors qu'il n'a agressé, violé, assassiné ni même volé personne. Pour délit d'opinion. Dans un pays considéré comme « démocratique ». Même en considérant que tout ce qu'il dit ou écrit est ignoble, indigne, insupportable, délirant... comment ne pas être choqué, révulsé même, par la lourdeur et la disproportion d'une telle peine ? Le tout dans le silence et l'indifférence générale. Les mêmes qui applaudissaient bruyamment à sa libération et à sa réintégration au barreau berlinois après ses activités au sein de la Fraction Armée Rouge, dans les années 70, se réjouissent aujourd'hui de sa mise sous écrou. Pourtant on ne parle plus ici de braquages, d'actions terroristes ni d'aides à l'évasion de membres de la bande à Baader, mais de propos, d'écrits et de déclarations « révisionnistes ». Il ne s'agit même pas de se pencher sur le fond de ces affirmations, puisque de toute façon il est interdit d'en débattre et même de les évoquer, mais simplement de souligner l'invraisemblable ineptie d'une justice plus implacable avec les délinquants de la pensée et de l'histoire qu'avec les bourreaux d'enfants, les prédateurs sexuels et les dealers de mort.

N'est-ce pas d'ailleurs le meilleur moyen de donner du crédit à ces thèses « révisionnistes » que des les réprimer avec une telle violence, une telle démesure ?

Si la « liberté d'expression » ne s'applique qu'aux idées convenables, acceptées, rassurantes, validées, socialement admises, elle n'a aucune raison d'être, elle n'est qu'un colifichet absurde agité par des professionnels de l'indignation à géométrie variable.

A l'heure où l'on s'esbaudit du « courage » d'un Eric Zemmour, menacé de 5000 euros d'amende, et que l'on s'étrangle de colère devant l'interdiction d'un spectacle de Dieudonné, qui s'indigne ou même se préoccupe du sort d'un homme emmuré pour 11 ans – 11 ans ! - pour contestation de la véracité de faits historiques ? Quelle vérité est si fragile pour devoir frapper si hargneusement ceux qui la remettent en cause ? Où sont les défenseurs du droit au blasphème et les thuriféraires de « l'esprit Charlie » ? Pourtant il ne s'agit pas de politique ni d'idéologie, mais simplement d'équité et de justice. Si je dis que les pyramides d’Égypte n'ont jamais été construites ou que personne n'est mort lors de la Saint-Barthélémy, peut-être suis-je ridicule ou même fou mais faut-il m'embastiller plus de dix ans pour cela ? N'y a-t-il pas d'autres moyens de démontrer l'inanité ou la loufoquerie de mes thèses ? Tout homme qui se soucie sincèrement de liberté de parole et de droit à l'expression devrait se pencher sur le cas d'Horst Malher. Car il ne faudra pas venir un jour se plaindre qu'on nous applique les mesures d'exception qu'on a laissé s'appliquer à d'autres. Parce qu'ils étaient des salauds et des méchants. Bien entendu.

Source : A moy que chault !