20/08/2014

Le tour de France du patrimoine (choix absolument arbitraire) : Paris (75)

L'Île Saint Louis

19/08/2014

Musique (354)

Clint Mansell

Death is the road to awe

Camerata Mediolanense

La Sospesa

Hans Zimmer

Time

Quand je serai grand je serai banquier (7)

Une vidéo un peu longue mais édifiante sur le jeu de dupe que l'on nous fait jouer :


Dette, crise, chômage : qui crée l'argent ? de Gabriel Rahbi

18/08/2014

Sont forts ces nazis ! (57)

"Wunderwaffen !" Ça sonne bien et ça fait peur même pour ceux qui ignorent de quoi il s'agit exactement. Historiquement, ce sont les "armes miracles" sur lesquelles les dirigeants du IIIme Reich comptaient pour redresser la situation quand les choses ont commencé à mal tourner pour la Wehrmacht. Ils croyaient que la matière grise et la volonté pouvaient contrer victorieusement une coalition mondiale vouée à leur perte. On connaît la suite. Ici, il s'agit d'une BD en 5 tomes de Richard D. Nolane et Milorad Vicanovic-Maza. En bref, la guerre continue en 1946 et les nazis sont à deux doigts de remporter le gros lot. Le scénario suit les aventures du pilote allemand Murnau un peu sceptique vis à vis du régime et celles des dirigeants nazis qui ne font rien que manigancer. Je n'ai pas lu l’œuvre (je n'apprécie guère le neuvième art) mais la critique de planètebd n'ai pas très positive ; histoire farfelue et répétitive, représentation ambiguë du Führer, intrigue qui a du mal à décoller, etc.

Sinon vous avez le premier tome de Zeppelin's war du même auteur mais avec Vicenç Villagrasa Jovensà aux dessins. Les Zeppelins, ça aussi c'est vendeur même si historiquement ce fut un fiasco du point de vue militaire. Mais la réalité on s'en fiche ici, c'est le symbole de la démesure teutonne qui compte. Pour le scénario, c'est encore plus bidon qu'avec Wunderwaffen, nous avons des aérostats hypersophistiqués et efficaces en 1916, un duel entre Goering et Guynemer, et surtout Hitler en pilote de dirigeable. Il y en a qui aiment.

17/08/2014

L'UE, mais pas seulement

Étienne Chouard nous explique en quoi l'Union Européenne constitue une vaste escroquerie et pourquoi il faudrait en sortir. Il s'emmêle un peu quand il parle de fascisme (méconnaissance historique ou crainte d'effrayer une partie de son auditoire ?) mais la vidéo mérite d'être visionnée.

Étienne Chouard – 10 raisons de sortir de l' Union Européenne

13/08/2014

La démocratie ça pique un peu au début

Le témoignage de la journaliste britannique Lizzie Phelan sur la chute de Tripoli en 2011 :

12/08/2014

Le bonheur ?

Une émission de la série documentaire suisse Spécimen :


Le bonheur de Bettina Hofman et Jérôme Porte