17/04/2014

Et Blondi dans tout ça ?

J'avais tout faux en me moquant des théories selon lesquelles Hitler avait échappé à son juste châtiment dans les ruines de Berlin pour aller finir tranquillement ses jours sous le soleil sud-américain. Là, je suis obligé d'y croire car ce sont des documents déclassifiés du FBI qui relatent son évasion (accompagnée de sa moitié) somme toute classique à base de sous-marin, de complicités des services spéciaux américains et d'hospitalité latine. On peut même voir les fac-similés en ligne, c'est vous dire. Dommage qu'ils soient plus caviardés qu'un écrit du Marquis de Sade passé entre les mains d'une dame patronnesse et que l'homme à l'origine de cette histoire soit un informateur non-identifié.

15/04/2014

On ne sait jamais

Une vidéo réalisée par la ville de Houston au Texas afin de réagir au mieux face à l'attaque d'un "tireur fou" :

Run, hide, fight – Surviving an active shooter event

(Version française par LE FIGARO.fr)

Démolition

Quelqu'un a dit un jour : "une nation c'est un dessein commun". Je crois que la pathologie actuelle de la France vient de ce qu'il n'y ait plus de construction nationale, plus de fierté nationale, plus d'égoïsme nationale ; nous les avons remplacés par une construction européenne purement commerciale, une auto-culpabilisation de chaque instant et un individualiste forcené. Rongée par l'immigration massive, débordée par le mondialisme financier, dénigrée ou oubliée par la majorité, la nation s'effondre en silence par pans entiers. Habituée à ne plus en faire cas, on finit par se dire qu'en fait elle ne laisse aucun vide, qu'elle était réellement plus un carcan qu'une protection, qu'elle n'avait plus sa place dans notre monde et qu'elle sera remplacée par autre chose. Je suis pourtant convaincu que la crise sociétale que nous vivons en ce moment est due à son effacement qui se déroule certes dans l'indifférence générale mais non sans laisser un manque. Bien évidemment, la nation avait ses défauts et ses cruautés, mais je ne vois guère mieux dans les funestes perspectives que l'on nous propose. Pour l'instant, la relative prospérité camoufle les dysfonctionnements du système mis en place et bon gré mal gré donne l'impression d'être sur la bonne voie, mais quand viendra la crise économique majeure et elle viendra, ce sera le moment des douloureuses interrogations. Certains diront enfin que l'effacement historique de la nation était de toute manière inéluctable et que toute forme de communauté est faite pour être dépassée, je reste pourtant persuadé que ce n'était pas son heure et que sa destruction purement artificielle est le dessein d'une minorité.

14/04/2014

Maires indignes

Élus il y a quelques jours à peine, les maires FN ont droit à des articles quasi quotidiens dans les journaux, toujours négatifs. Tel maire interdit un spectacle ou retire une subvention à une association, tel autre dérape verbalement ou a des fréquentations douteuses. Bref, il n'y aucun doute la démocratie recule à grands pas dans ces municipalités, on nous avez pourtant prévenus. À l'image du harcèlement démocratique cher à Cambadélis quelqu'un a-t-il théorisé sur le harcèlement médiatique ?

13/04/2014

Musique (345)

Moss of Aura

Sweat

Zella Day

1965

BZY

Adventure

11/04/2014

Où il est question de perles, de trou et de chevalier

1.Dans une interview d'une affligeante banalité à Metro Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et aux Services financiers (l'énoncé fait froid dans le dos), nous lâche quelques perles :

« Je recommande à mes amis de ne pas avoir l’Europe honteuse. L’avenir de la France se trouve en Europe. Il faut être ensemble, ensuite, on peut discuter de comment être ensemble. Être ensemble pour être libre ! »

« On verra bien si le FN perce vraiment. Il ne faut pas avoir peur, les Français sont intelligents, plus que ce que certains hommes politiques peuvent le croire. »

« J’aurais voulu être le président de la croissance, du développement durable de l'indépendance et de la liberté des européens. Se reposer ou être libre, il faut choisir !  »

« Le clivage d’une France européenne transcende les clivages politiques. Être patriote et européen, cela va ensemble, ce n'est pas ou l'un ou l'autre. »

Je vous les livre hors contexte, de toute façon avec la langue de bois on peut les insérer où l'on veut, ça fonctionne toujours.

2. Dans Metro toujours, une pleine double page avec seulement deux articles : un sur Patrick Bruel et en face un autre sur l'entrée d'Alain Finkielkraut à l'Académie française. Et là : le trou, impossible de me souvenir du point commun entre ces deux hommes.

3.Maints journaux, aujourd'hui : "Dominique Baudis, le Défenseur des droits, est mort." Fichtre ! dit comme ça on dirait un peu l'annonce du décès du Chevalier blanc mais ce titre pompeux n'est en fait qu'un poste gadget à la c.. chaperonnant un service gouvernemental qui fait un pas dans le sens de la justice, sans parler du nôtre, et cinquante dans l'autre. Je vous laisse, je dois aller copier deux cents fois : « De la mort d'autrui tu t'attristeras. »

10/04/2014

Submergés

Il y a des lois qui ne sont pas passées, des mairies FN, des manifestants courageux, des familles mobilisées, des intellectuels de droite, des Dieudonné, des associations dynamiques, des personnes de toutes origines qui s'interrogent et bien sûr Internet. Mais ces résistances sont pareilles aux maisons abritées par une digue de sacs de terre ou bâties sur une légère hauteur et que l'inondation a épargné jusque ici. Îlots fragiles et rares qui n'ont pas protégés le reste du village de la catastrophe, ils ne constitueront des abris efficaces que si les eaux entament rapidement une décrue. Pour nous, il n'y en aura pas.