Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2018

Longtemps après le Brexit

Mortal Engine de Christian Rivers

Dans un univers steampunk post-apocalyptique l'humanité survit dans des cités mobiles...

 

12/03/2018

Humanitarisme

20180312_204725 (1).jpg

[...]

20180312_204733 (2).jpg

20180312_204740 (3).jpg

Robert Poulet

J'accuse la bourgeoisie

11/03/2018

0,004 hertz

Serions-nous le 1er avril nous aurions pu croire à un poisson, mais non, l'heure de la puissante UE dépend d'un pseudo état comme le Kosovo...

Horloge, réveil, four… Pourquoi ils ne sont plus à l’heure ?

Depuis quelques jours, vous constatez que votre réveil ou votre pendule de four n’affiche plus la bonne heure ? C’est normal ! On vous explique pourquoi.

Non, vous ne devenez pas fou. Vos appareils électriques n’indiquent plus la bonne heure et il existe une raison à cela. Ainsi que le révèle Le Parisien dans sa dernière édition, ce décalage concerne des milliers d’Européens. Et pour cause : pour se maintenir à l’heure, nos appareils électroménagers indiquant l’heure sont calés sur la fréquence du courant électrique, en l’occurrence le réseau électrique européen. La fréquence normalement utilisée est de 50 hertz. Mais depuis mi-janvier, elle a été abaissée à 49,996 hertz. Une différence qui peut sembler minime mais dont les conséquences sont grandes.

La faute au Kosovo

C’est en effet à cause de cette baisse que nos appareils électroménagers affichant l’heure et branchés au secteur ont accusé un retard cumulé pouvant aller jusqu’à six minutes. Tous les autres appareils qui fonctionnent à pile ou à quartz ne sont donc pas concernés. S’ils sont eux aussi en retard, l’explication se trouve ailleurs.

Interrogée par Le Parisien a porte-parole de l’Entso-E, une association réunion les fournisseurs d’électricité de 25 pays, a dévoilé les raisons qui ont conduit à faire baisser la fréquence du courant électrique européen. La faute incomberait au Kosovo qui ne produirait pas assez d’électricité. En tant que responsable de la production d’électricité dans les Balkans, la voisine la Serbie est normalement censé pallier ce manque mais elle s’y refuse "pour des raisons d’opposition politique et historique entre les deux pays". Et comme les autres pays européens comme la France et l’Allemagne n’ont pas voulu non plus, il a donc fallu abaisser la fréquence du réseau. Une situation électrique qui pourrait mettre encore plusieurs semaines à être réglée. En attendant donc, mieux vaut régler vos pendules !

Source : Planet.fr du 07/03/2018

09/03/2018

Le jeu des deux images (307)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est aimablement proposée par Blumroch.

307a.jpg

307b.jpg

Vu dans Bordeaux7 (2)

mlp.jpg

mlp2.jpg

Le journal gratuit du jour s’intéresse au congrès du FN. Les deux photos de Marine Le Pen - celle de couverture et celle de l'article – ont été conçues avec la même technique : on croirait des images clandestines d'un chef de guerre prises par un grand reporter au péril de sa vie. Peut-être qu'au delà de l'aspect simplement sinistre perçu par le lecteur - la prédominance du noir, l'aspect bête féroce saisie au téléobjectif, l'expression sévère du sujet, etc. - la rédaction veut-elle faire accroire que le service d'ordre du parti interdit aux journalistes d’exercer leur travail correctement.

08/03/2018

Le jeu des deux images (306)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est aimablement proposée par Sven.

306a.jpg

306b.jpg

07/03/2018

Harangue

“Nous sommes en train de vivre la fin d'un monde, nous sommes en train d'assister à la fin inexorable du monde tel que nous le connaissions. L'Europe est en train de devenir un grand « supermarché » où le goût du beau a été balayé. Nous avons un devoir impérieux, nous sommes les derniers à être prêts à tout donner pour sauvegarder ce que nous ont transmis nos prédécesseurs. Nous sommes les meilleurs fils de l'Italie parce que tous les autres se plaignent, mais personne ne fait rien… Nous sommes l'avant-garde et nous devons ré-enseigner le courage à ceux qui l’ont perdu, ré-enseigner la vie à travers ce courage. Il y a aujourd’hui un éloignement tragique entre les citoyens et la réalité, mais c'est la société qui a échoué, pas le citoyen, et notre devoir est de lui faire retrouver la force que nous sommes désormais les seuls à posséder, nous sommes une armée !"

Gianluca Iannone, porte-parole de Casa Pound