Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2017

Les limites

Je vais jeter des sacs contenant des déchets de jardin dans un centre de recyclage. En arrivant j'aperçois un bout de branche d'une dizaine de centimètres de diamètre et d'environ un mètre cinquante à cheval sur le terre-plein central et la chaussée obligeant les véhicules à faire un petit écart, elle a dû tomber d'une remorque tournant vers le site. À la barrière d'entrée il y a trois personnes, deux agents de la ville et un de sécurité. Je leur fais part de ce que j'ai vu et un des employés municipaux me demande si le morceau de bois est du côté de la déchetterie, je réponds qu'il est juste devant au milieu de la rue et il m'indique alors qu'il est désolé, mais qu'il n'a pas le droit de sortir du site. Je fais ce que j'ai à faire et à mon deuxième voyage je constate que la branche est bien sûr toujours au même endroit. Je franchis la barrière et l'agent de sécurité qui déambule sur l'aire de manœuvre me fait signe qu'il va m'aider pour ma marche arrière vers le container. Une fois arrêté je m'aperçois qu'il m'a trop fait reculer et que je ne peux plus ouvrir mon hayon à cause du garde-corps. L'agent constate avec moi et s'en retourne vers ses collègues pendant que j'avance un peu. Une fois mes sacs vidés je vais prévenir un employé que je laisse ma voiture deux minutes pour aller chercher la branche. Il me dit que c'est très gentil parce que eux n'ont pas le droit. Cette petite histoire me fait garder espoir, dans cette société il y a encore des employés serviables et respectant scrupuleusement le règlement. 

17/02/2017

Abattoir

Sniper Elite 4 est un jeu vidéo dans lequel vous incarnez BJ Blaskowitz, un tireur de précision qui combat les fascistes et les nazis en Italie en 1943. Notez que dans les jeux vidéos et les films à deux pennies le héros a souvent un nom à consonance polonaise. Ce qui laisse imaginer le patriote ayant fui son pays envahi par les hordes hitlériennes et continuant la lutte avec les Alliés ou alors l'Américain d'origine polonaise qui a le cœur qui saigne en pensant à la patrie de ses ancêtres. Ce préambule explicité ou non, cela permettra d'excuser en long et en large toutes ses futures exactions. Il a la haine, comme on dit, et on se doit de le comprendre. Bref, dans le jeu qui nous intéresse le canardeur de compétition shoote du malfaisant plus ou moins Feldgrau. Rien de bien nouveau me direz-vous. Sauf, que grâce à une vue "anatomique" des victimes on peut admirer les dégâts causés par les projectiles sur les organismes fascistes, d'ailleurs assez similaire au nôtre. Crânes transpercés et explosions de viscères y sont monnaie courante ; c'est permis puisque les suppôts du führer ont vendu leur âme et sans âme on n'est plus humain, à peine une bête. 

Quelques exemples :

Musique (445)

Quatre morceaux extraits de la BO du très oubliable Repeaters de Carl Bessai (une sorte de « Le jour sans fin » façon thriller) :

The Kills

Tape Song

Black Mountain

Angels

The Antlers

Kettering

Tokyo Police Club

Breakneck Speed

15/02/2017

Contre-batterie

Parmi les émissions de Radio Méridien Zéro je ne loupe aucune chronique du Lt. Sturm "On vit une époque formidable". C'est court, juste, clair et percutant.

Pour vous faire une idée essayez la dernière émission, celle du 15 février.

lts.JPG

 

14/02/2017

« Y'a des morts à la guerre ? Parce que moi... »

Je parcours le site de Dimicatio consacré aux jeux de plateau ayant principalement pour thème la guerre et je tombe sur ce paragraphe sur la simulation intitulée Hitler's Reich... et qui traite (c'est surprenant) du IIIe Reich :

« Arriver à placer "Hitler" et "Reich" dans le même nom de jeu en fera peut-être rêver quelques uns mais pas moi. Je trouve le nom vraiment repoussant et sera sans doute mal vu par une bonne partie de la communauté des joueurs, surtout non wargamers, à qui finalement le jeu souhaite aussi s'adresser. »

Choupinet aime bien les jeux guerriers, mais en bon démocrate programmé par l’Éducation nationale et la télé il se sent pris de vertiges à l'énoncé de certains noms.

 

13/02/2017

Le jeu des deux images (261)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est proposée par Nathanaël.

261a.JPG

261b.JPG

 

« Oh, un à trois vitesses ! Fallait pas, Chéri ! »

 

asc.jpg

Sur les panneaux publicitaires de l'agglomération bordelaise on peut voir ces affiches depuis quelques jours. Bientôt la Saint Valentin et un jeune couple d'amoureux tout mimi en profite pour aller au... Sexy Center. Les temps changent et les sex-shops glauques et étroits sont en passe d'être remplacés par des grandes surfaces lumineuses. Le contenu est le même, mais maintenant on y va en couple sans se cacher en attendant d'y aller en famille, sans doute. Ça augmente d'autant le nombre de consommateurs potentiels...