Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2017

Cinéma français

Les bandes-annonces sont logiquement réalisées dans le but de donner envie de voir un film. Je ne sais pas pour vous, mais celle-ci produit exactement l'effet inverse sur moi. C'est laid, vulgaire, branché, stupide, satisfait, franchouillard, racoleur et j'en passe. Pour ceux que cela tenterait c'est actuellement au cinéma.

Going to Brazil de Patrick Mille

22/03/2017

Musique (449)

Kontre Kulture Musique propose des auteurs forcément introuvables ailleurs. Parmi les quelques morceaux proposés à l'écoute j'aime bien :

Sairen

Ascension

LaMottA

Aerolithe 

21/03/2017

23 avril

Ce soir, en rentrant du travail j'ai trouvé ma nouvelle carte d'électeur dans ma boîte à lettres. Elle m'a rappelé l'approche de l’échéance et surtout que je me pose encore la question de savoir si je vais aller voter. Si je le fais ce sera bien évidemment pour Marine Le Pen malgré tout le scepticisme qu'elle-même, son équipe et son programme m'inspirent. Car, comme le rappelle avec justesse la majeure partie de la dissidence - qu'elle conspue pourtant régulièrement en des termes que ne renieraient pas les garants du Système - Marine est la candidate la plus proche ou plus exactement la moins éloignée de nos idées. Faute de grives...

Cependant, a-t-elle seulement la moindre chance d'être élue ? À mon avis : non. Quand on voit la puissance de la machinerie mise en route contre Fillon qui bien qu'étant du sérail ne semble pas l'être assez, on imagine déjà les ingénieux plans fourbis dans les antichambres occultes du pouvoir pour orienter l'opinion si Marine arrivait au second tour. Certains me diront que Trump a bien été élu, mais ce serait oublier que les États-Unis demeurent encore une nation.

Bref, Marine n'a aucune chance. Et qu'on n'aille pas me dire qu'un score élevé de sa part pourrait influer sur la future politique de nos élus. L'après 2002 nous a montré que les presque 17% de Jean-Marie Le Pen n'ont eu aucun impact sur la suite des affaires nationales, ou plutôt un négatif en montrant que le péril fasciste existait toujours, en rassemblant plus de 82% des électeurs contre le candidat FN et en permettant aux élites d'expliquer à demi-mots que la démocratie sans filtre ce pouvait être hasardeux et qu'il fallait savoir parfois laisser les rênes aux garants de la Démocratie sans qu'ils aient besoin pour autant de se présenter à une quelconque élection, instances tutélaires autoproclamées de la République.

Alors, pourquoi aller voter pour rien ? Par sens du devoir, pour ne pas s'avouer vaincu sans combattre, parce qu'on ne sait jamais... Dans le cas d'une démocratie qui fonctionnerait à peu près dans une nation qui le serait encore, pourquoi pas ? Je l'ai fait - sans grandes illusions - avec Le Pen père, mais aujourd'hui, voter ce n'est plus que cautionner une mascarade mortifère, prendre la pause pour bien se faire cracher au visage, fournir aux bourreaux les instruments de son supplice. C'est pourquoi, voyez-vous, j'hésite encore.

 

20/03/2017

Aujourd'hui c'est le printemps

ON THE EDGE OF THE FOREST dmitry levin.jpg

Dmitry Levin

On the edge of the forest

Ouganda

OJ

Physically Fit 

Ouganda : ce policier vante en musique les qualités des forces de l'ordre

L'objectif est de redorer l'image des forces de l'ordre, dans un pays où la police, largement corrompue, est déconsidérée.

Un policier ougandais a décidé de troquer sa matraque pour un micro, et de chanter pour redorer le blason des forces de l'ordre. Dans cette vidéo, Samuel Ojobira, membre du département musique, danse et théâtre de la police ougandaise, scande en anglais et en luganda un rap où des policiers lourdement armés sauvent une fillette des griffes d'un kidnappeur.  Le clip met en scène des officiers dansant en uniforme au côté de danseuses en treillis et béret.

"La police d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier", assure l'inspecteur Samuel Ojobira, alias "O.J", dans sa chanson "Physically Fit" (Physiquement en Forme). Dans le pays, la police est largement décriée pour sa corruption et sa répression sans merci de l'opposition. 

"Combler le fossé entre la police et le public"

"Je voulais combler le fossé entre la police et le public afin de montrer à ce dernier que nous sommes une force professionnelle", explique encore l'inspecteur. "Je voulais aussi gonfler le moral de mes camarades avec une musique patriotique qui les encourage à servir le pays malgré des conditions de travail difficiles", ajoute-t-il, reconnaissant toutefois qu'"il a fallu du temps pour convaincre mes supérieurs".

Source : France TV info 

 

Cette charmante petite vidéo nous apprend que l'Ouganda est un heureux pays où une mère de famille préfère déranger la Police quand son enfant part avec un inconnu plutôt que d'aller la récupérer elle-même, où les forces de l'ordre mobilise pour l'occasion une unité suréquipée et où les pédophiles ont la délicatesse de porter un imperméable par 40 degrés à l'ombre afin d'être rapidement identifiés.

17/03/2017

On s'américanise (2)

J'aurais mieux fait de me renseigner un peu plus avant d'écrire un billet sur l'affaire de Grasse. Killian, le lycéen furieux et passionné d'armes, est le fils d'un ex-conseiller municipal FN de Grasse. Ne cherchez plus, le lien est fait ; encore une affaire rondement menée par nos amis journalistes.

killian.jpg

Killian monté sur le Tigre de Vimoutiers, sans doute un hommage à Julius Evola

 

On s'américanise

La France n'est vraiment plus la France, on y braconne le rhinocéros comme au Zimbabwe et un élève irritable tente de nous rejouer Bowling for Columbine comme aux "States", mais faute de matériel adéquate se contente d'une pétanque à Grasse en guise de remake hexagonal. Chez nous c'est une première, loin des règlements de compte entre bandes ethniques, des déséquilibrés agresseurs de crèches ou des preneurs d'otages en Maternelle. Cette fois il y a semble-t-il eu tentative à la nord-américaine. Il parait que l’apprenti tueur de masse avait un profil psychologique inquiétant et bien que la capitale du parfum devrait logiquement pouvoir tenir éloigner les idées nauséabondes je suis surpris que l'on ait pas encore trouvé une dague SS dans un tiroir de sa chambre ou une photo dédicacée de Jean-Marie Le Pen encadrée au-dessus de son lit, mais attendons...