statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2020

Paréidolie (10)

Un géant au bord de la route ou un lapin dans l'assiette... il suffit d'un peu d'imagination et d'un téléphone portable :

Le géant

Le cavalier vert

L'homme au sac

L'homme barbu

Le demi-dieu

La dame en robe

Le lapin rêveur

Le marchand florentin

 

Commentaires

La dame à la robe saute aux yeux, pour les autres il faut un peu plus d'imagination en effet.

Écrit par : Fredi M. | 30/12/2020

Le Christ en croix, de Corcovado ?
Facile

Écrit par : Kobus van Cleef | 30/12/2020

Fredi M. > Ils m'ont tous sauté aux yeux. On les distinguent seulement plus ou moins rapidement selon les références son univers mental. D'autres paréidolies paraitront évidentes à certains et pas à moi.
Tenez à ce propos ;-)
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2010/01/18/droles-de-gens-4.html

Kobus van Cleef > En haillons, alors.

Écrit par : Pharamond | 30/12/2020

Le Christ était d'une part travailleur manuel, d'autre part révolutionnaire et pour finir gibier de potence
Rien d'anormal à ce qu'il soit en haillons

Écrit par : Kobus van Cleef | 30/12/2020

Kobus van Cleef > C'est vrai, il est même dit qu'on doit le reconnaitre dans les plus humbles... Cependant, bien qu'on ne le distingue pas sur la photo, l'arbre en question avance ses "bras" et donne ainsi une impression bien plus inquiétante que celle du Christ rédempteur.

Écrit par : Pharamond | 30/12/2020

Le Kamerad Kobus van Cleef n'est pas entièrement juste avec le tétragramme incarné. Si nous en croyons le 125e archevêque de Paris, un certain Hyacynthe-Louis de Quélen : "Non seulement Jésus-Christ était fils de Dieu, mais encore il était d’excellente famille du côté de sa mère."
Robert Graves, dans son excellent roman *King Jesus* (en français : *King Jesus*), fait de lui un descendant de rois :
https://en.wikipedia.org/wiki/King_Jesus
Graves, contrairement au vin, toujours aux petits soins pour déplaire à certains. ;-)

Écrit par : Blumroch | 30/12/2020

Je suis d'excellente famille moi aussi
Et même d'excellente facture puisque quasi intact fizikment et mentalement à l'aube de la soixantaine
Ce qui ne m'empêche nullement de goûter m'habiller en haillons ( klamotten en germain contemporain)
J'y mets même un goût pervers, lorsque mon épouse ( d'encore meilleure famille que moi) fronce les sourcils
Parfois aussi, je me nippe rupin, avec cravate ( oui vous avez bien lu) mais c'est exceptionnel

Écrit par : Kobus van Cleef | 30/12/2020

Blumroch > Je n'aime pas trop les Graves ou peut-être un très bon Pessac-Léognan ;-)

Kobus van Cleef > On peut être habillé avec simplicité et élégance même en venant d'un milieu modeste ;-)

Écrit par : Pharamond | 30/12/2020

Mais tout à fait !
Et d'ailleurs l'affectation d'un vestiaire artificiellement cradingue ( bloudjine taillade aux genoux,basquettes aux lacets dénoués, ticheurtes floqués et bonnets de convicts coloniaux) apparaît totalement à côté de la plaque
D'autant plus qu'elle est monnayée auprès des entreprises du textile, entreprise qui, rappelons le ici, exploitent la marmaille du tiers monde et contribuent à la pollution des cours d'eau
Perso je recycle le contenu de mes placards, et, à l'aube de la soixantaine, j'ai assez de fringues inusables ( mais déjà usées) pour pouvoir me déguiser en working klas héro
Ce qui donne un parfum d'authentique

Écrit par : Kobus van Cleef | 30/12/2020

Kobus van Cleef > L'élégance ne doit pas être ostentatoire sous peine de ne plus en être.

Écrit par : Pharamond | 30/12/2020

Écrire un commentaire