Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2016

L'arbre sorcier

C'est un arbre au bord de la route comme il y en a tant, un chêne peut-être. Seulement, en hiver quand ses feuilles tombent et qu'il ne lui reste que l'habillage du lierre qui l'envahit sa silhouette n'est plus la même et devient étrange : géant dépenaillé, chaman ouvrant les bras, ogre d'un autre âge. Quand la brume s'en mêle, l'arbre sorcier prend un aspect quasiment fantastique, comme s'il surgissait du néant et avançait vers l'automobiliste. Hier, je l'ai pris en photo depuis ma voiture.

as.jpg

 

Commentaires

C'est l'Ankou, il n'y a aucun doute, je l'ai croisé naguère mais il n'a pas voulu de moi. Heureux qu'il vous ait laissé repartir.
http://paramystere.123.fr/wp-content/uploads/2013/10/2985cd1f-211x300.jpg

Écrit par : Coach Berny | 11/12/2016

l' Ankou sévit en Bretagne .. pas en terres aquitaines pour le plus grand bien de Pharamond !

Écrit par : EQUALIZER | 12/12/2016

Rien n'est plus comme avant EQUALIZER, il y a Schengen maintenant, les droits universels de la mort, les tombes aspirantes, le droit opposable aux géraniums, L'Ankou migre sans contrainte, je l'ai croisé dans l’Orléanais alors...

Écrit par : Coach Berny | 12/12/2016

il migre le bougre (pas le bougne hein! verboten!) donc méfie ! même en Italie ... ? sacra mentu !

Écrit par : EQUALIZER | 12/12/2016

Coach, nous nous souvenons de la peur que vous nous avez faite...
Alors plus de SP & M ?
Vous avez laissé le projet ?

Écrit par : Carine | 12/12/2016

Carine c'est en effet foutu, le suivi d'une greffe n'est pas possible dans l'archipel, mais je n'ai pas de regrets, la Basse-Navarre où j'ai posé mes valises était le plan B, c'est un peu le même genre (homogénéité farouchement défendue), et la montagne est belle...

Écrit par : Coach Berny | 12/12/2016

Un instantané d'irréalité.....Vous êtes poète a vos heures, Pharamond.

:-)

Écrit par : Arthourr | 12/12/2016

Coach Berny > Je vous fais confiance, vous l'avez vu de près, et les frontières de nos jours sont très perméables, je suis d'accord.

EQUALIZER > Je n'ai peut-être dû la vie sauve qu'à la nature cabotine et poseuse de l'entité. Aujourd'hui qui résiste à une photo destinée à être mise en ligne.

Arthourr >Merci. Nous avons tous nos moments de poésie.

Écrit par : Pharamond | 12/12/2016

Les commentaires sont fermés.