Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2017

Paréidolie (2)

J'ai photographié cette trace d'usure sur une tuyauterie. J'y vois la silhouette d'une homme de face, marchant incliné vers sa droite peut-être à cause du poids du petit sac qui pend au bout d'une longue anse trop fine pour être visible. Le voyez-vous aussi ou ai-je trop d'imagination sur le coup ?

20170916_202330.jpg

Commentaires

"L'attitude contemplative est une si grande valeur humaine qu'elle donne une immensité à une impression qu'un psychologue aurait toute raison de déclarer éphémère et particulière."
Bachelard
Je vous rejoins dans l'immensité, mais prisonnier de l'actualité, je me l'imagine en djellaba et me demande pourquoi ce sac semble si lourd.

Écrit par : Coach Berny | 17/09/2017

Même interprétation, quand bien même le sac pourrait être un gentil chat espérant des croquettes. Le personnage me semble un cousin de celui qui est en couverture de *L'évangile du rien* de Gripari, if you see what I mean.

Écrit par : Blumroch | 17/09/2017

C'est le plombier avec sa lourde sacoche qui vient vérifier l'état de la tuyauterie ;o)

Écrit par : téléphobe | 18/09/2017

Coach Berny > Merci pour cette jolie citation. Quant à la silhouette, là où je voyais une sorte de pardessus il s'agit peut-être bien d'une djellaba et un sac trop lourd pour être honnête. Nom d'une pipe !

Blumroch > Nous restons dans les personnage très typés, dites donc !

téléphobe > :-)

Écrit par : Pharamond | 18/09/2017

le technicien des RG qui a ouvert la porte en douce pour poser un micro directionnel a éraillé le tuyau avec sa sacoche
on en revient au plombier et doublement (watergate et tuyau )
les murs ont des oreilles !

Écrit par : kobus van cleef | 22/09/2017

@kobus van cleef : Le micro directionnel, c'est plutôt pour l'espionnage à distance, non ? ;-) Ici, le plombier est venu poser des joffrins -- pardon : des mouchards !

Écrit par : Blumroch | 22/09/2017

kobus van cleef > L'éraillement de la peinture a gardé l'image de son auteur.

Écrit par : Pharamond | 22/09/2017

Écrire un commentaire