Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2019

Qu'en disent les Foulards rouges ?

ce.jpg

Source : Amour, Absinthe, Révolution

 

Des membres de Génération Identitaire en garde à vue pour l'action dans les Alpes !

Source : Génération Identitaire

 

« La cour d’appel de Paris a ordonné ce mercredi le maintien en détention provisoire de l’ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, dans l’attente de son procès le 13 février. Il est soupçonné d’avoir agressé deux gendarmes lors du huitième jour de manifestations des « gilets jaunes » à Paris.

Incarcéré depuis le 9 janvier, Christophe Dettinger demandait sa remise en liberté sous contrôle judiciaire. La décision de la cour va lui être notifiée à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. L’ex-boxeur de 37 ans comparaîtra donc détenu à son procès pour « violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique », devant le tribunal correctionnel de Paris.

Personnalité « inquiétante et dangereuse »

La représentante du parquet général avait requis lundi le maintien en détention de Christophe Dettinger, en raison de la « personnalité extrêmement inquiétante et dangereuse » de cet homme « parfaitement impulsif et totalement déterminé à commettre des actes violents ».

La vidéo de Christophe Dettinger frappant deux gendarmes à coups de poing et de pied sur une passerelle lors d’une manifestation des « gilets jaunes » le 5 janvier était devenue virale. Recherché après cette agression, il ne s’était présenté à la police que deux jours plus tard.

« Marié, trois enfants, propriétaire »

Les deux gendarmes blessés, qui se sont constitués parties civiles, se sont vu prescrire respectivement 15 et 2 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Jugé le 9 janvier en comparution immédiate, Christophe Dettinger, ancien champion de France 2007 et 2008 des lourds-légers, avait demandé un délai pour préparer sa défense. Le tribunal correctionnel avait délivré un mandat de dépôt à son encontre, visant à « empêcher la réitération des faits et une soustraction à la justice ».

Les avocats de Christophe Dettinger ont contesté ce placement en détention provisoire, alors que leur client « présente toutes les garanties de représentation possibles ». « Il est marié, il a trois enfants, il est employé, il est propriétaire de son pavillon et il a un casier vierge », avait souligné Me Laurence Léger. »

Source : 20 minutes (article entier)

30/01/2019

Ruin

Avant de se lancer dans la médiocre série de films Labyrinthe pour "jeunes adultes" Wes Ball avait réalisé un court métrage simple mais efficace.

Ruin de Wes Ball 

29/01/2019

Le jeu des deux images (326)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est aimablement proposée par Blumroch.

326a.jpg

326b.jpg

28/01/2019

David Dufresne

Excellente vidéo où tout est dit sur les raisons de la répression policière du mouvement des Gilets jaunes et sa représentation par les médias. Et bravo à Aude Lancelin qui laisse parler son invité contrairement à ce que l'on voit trop souvent dans les médias mainstream où l'intervieweur se doit d'intervenir à tout moment quitte à couper la parole de son interlocuteur afin de donner l'impression de connaître son sujet et de garder son statut de journaliste star.

GILETS JAUNES : DES VIOLENCES POLICIÈRES JAMAIS VUES - DAVID DUFRESNE

« Le journaliste indépendant David Dufresne recense les violences policières depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Invité d'Aude Lancelin dans l'Entretien Libre, il revient sur l'intensité inédite de la répression policière subie par les gilets jaunes. »

Source : Le Média

 

Merci à EQUALIZER

 

26/01/2019

Samedi 26 janvier

Je n'ai malheureusement pas pu aller manifester aujourd'hui avec les Gilets jaunes pour l'acte XI. Malgré les gesticulations grotesques de Macron et la volonté de certains représentants autoproclamés du mouvement d'aller buller à Bruxelles les autorités décomptent 6 000 participants à Bordeaux.

25/01/2019

Le jeu des deux images (325)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

325b.jpg

325a.jpg

24/01/2019

Les marchands

À cause des manifestations des Gilets jaunes chaque samedi les commerçants du centre ville de Bordeaux se plaignent de la baisse de leur chiffre d'affaire, d'un possible dépôt de bilan pour certains, d'éventuels licenciements... Ils en appellent à Alain Juppé et à Christophe Castaner, demandent à ce qu'on ferme la rue Sainte-Catherine aux manifestants... Pour cette catégorie d'individus il n'y a et il n'y aura toujours qu'une seule question essentielle : « Est-ce bon ou mauvais pour mon commerce ? » Je peux les comprendre, mais je constate aussi qu'on n'arrive à rien avec ces gens-là.