Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2019

Le jeu des deux images (325)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

325b.jpg

325a.jpg

Commentaires

Serait-ce Plaute ? Il a écrit une pièce intitulée *Le Carthaginois* (*Poenus*), et dans *La comédie des ânes* ou *L'Asinaire* (*Asinaria*) figure cette réplique trop fameuse : "Lupus est homo homini", "L'homme est un loup pour l'homme" -- formule mensongère, d'ailleurs, selon Konrad Lorenz qui estimait que l'homme était plutôt une colombe pour l'homme, savoir une méchante bête.

http://remacle.org/bloodwolf/comediens/Plaute/asinariafr.htm
http://remacle.org/bloodwolf/comediens/Plaute/poenus.htm

Écrit par : Blumroch | 25/01/2019

Non, ce n'est pas Plaute. Ce que les loups font a son importance.
Je précise que la solution, autant que je puisse en juger, n'est pas évidente, mais loin d'être introuvable.

Écrit par : Pharamond | 25/01/2019

Damn, j'étais donc lancé sur de fausses pistes antiques traitant de loups androphages, de sacrifices au Moloch, de montagnes dédiées à Apollon et autres vieilles histoires narrées par Antisthène et Porphyre -- les statistiques du site remacle.org allaient exploser ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/01/2019

Carthage, c'est la richesse ; la richesse, c'est Wall Street ; Wall Street, c'est le loup de Wall Street (qui oeuvre en meute et hurle sa joie) ; le loup de Wall Street, c'est l'acteur Leonardo di Carpaccio.
No kidding. A Martin-Lothar, expert en loups, de trouver la vraie solution. ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/01/2019

Si Leonardo di Caprio n'a rien à voir certains dieux anciens ont leur mot à dire.

Écrit par : Pharamond | 25/01/2019

Ai cherché un lien avec Baal, Tanit et même Lupercus... sans rien trouver. :-(
Soit dit en passant, pas une si mauvaise idée, à Carthage, le brûlant sacrifice de la marmaille des nobles : de nos jours et ici, puisque le culte démentiel du dolleuro exige sa part de victimes chez les Gilets jaunes, je verrais assez les familles des énarques, qui profitent bien du système, se dévouer comme les autres au -- ne pas rire -- bien commun. Une cérémonie délirante dans le genre de l'inauguration du tunnel du Saint-Gothard serait certainement du meilleur effet. ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

Grâce au jeu de White Wolf Publishing intitulé *Vampire : la Mascarade* (qui a inspiré l'un des meilleurs jeux jamais sortis pour PC), on *sait* que Carthage avait prospéré sous les rois et philosophes vampires du clan Brujah, dont la devise est jolie : "Pense par toi-même, ou tu es mort. Dans les deux cas, moi, ça me va." (kikipedia France *dixit*). L'ennui, c'est que c'est un *autre* clan de vampires, celui des Gangrels, qui a pactisé avec les loups-garou hurleurs. Aucune intersection.
Au passage, grâce à M'sieur Mark Rein-Hagen, l'histoire secrète et inconnue de l'humanité est décidément plus compliquée (et plus divertissante) encore qu'avec les seuls Illuminés et autres reptiliens habituels. ;-)
Quant à l'excellent article consacré aux Lykaia :
https://en.wikipedia.org/wiki/Lykaia
il ne donne aucune piste, même si j'y retrouve Porphyre de Tyr et les sacrifices au Moloch carthaginois.
J'ai fait le peu que j'ai pu. :-( J'attends donc avec impatience la révélation de la solution, par Baal Zéboul ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

Cette intéressante étude
https://www.persee.fr/doc/ista_0000-0000_2004_act_925_1_2052
suggère le méchant *populiste* Caius Gracchus, désireux de fonder, sur le site de l'ancienne *Carthage*, une nouvelle colonie appelée Iunonia. Envoyés par les *dieux* opposés au projet, des *loups* auraient alors arraché les cippes marquant les bornes de la future cité. Le consul Opimius et le Sénat en profitaient pour ordonner la mise à mort de Gracchus et de ses partisans.

J'aurais été mieux inspiré de soumettre cette énigme avant celle, diabolique, de Pharamond : une image représentant Alix Graccus, et une autre représentant Mandrake le magicien, pour une solution évidente, elle !

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

Intéressante et originale étude sur les loups dans la ville en effet, je prendrai le temps de la lire.
Pour l'énigme du moment si la ville de la première image à son importance pour trouver le personnage en question, celui-ci est beaucoup plus récent que celle-ci. Malheureusement pour vous personne ne vient faire avancer le schmilblick et vous êtes le seul à chercher. Sans doute tout le monde repasse-t-il son gilet jaune pour cet après-midi ;-)
Quant à l'énigme que vous suggérez je n'ai aucune idée.

Écrit par : Pharamond | 26/01/2019

@Pharamond : Serais, hélas !, à genoux au bout de trois ou quatre dizaines de mètres. :-( Ne me resterait que la *devotio* à la manière du consul Publius Decius Mus, mais plusieurs personnes bien intentionnées me l'ont déconseillée. ;-)
Bon courage à tous et évitez les CRSS.

Alix Graccus, créé par Jacques *Martin* ; le meilleur ami de Mandrake est un certain *Lothar* ; la solution était donc *Martin-Lothar*. ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

Ou au plus simple Caton, le "loup romain" qui hurle contre Carthage... mais ce n'est pas très convaincant... ou Flaubert, qui serait alors lié aux hurlements de loups (mais ça je n'en sais rien !)...
La Broigne

Écrit par : La Broigne | 26/01/2019

Blumroch > Je n'irai pas non plus. J'ai un problème avec une dent fêlée qui me donne des douleurs qui ne font qu'empirer malgré les antalgiques. Je pensais que cela passerait, mais l'heure arrivée je ne me sentais pas le courage d'y aller. Personne n'est indispensable ; j'espère qu'il y aura du monde et que les soins dentaires prévus me permettront de manifester samedi prochain.

Belle réponse à l'énigme qui vous faisait honneur ;-)

Écrit par : Pharamond | 26/01/2019

La Broigne > Vous avez trouvé, il s'agit de Gustave Flaubert qui connut un grand succès avec "Salammbô" roman ayant pour base la terrible Guerre des mercenaires qui fit trembler Carthage après la Première guerre punique et qui mourut à Crousset petit hameau de la commune de Canteleu dont la toponymie limpide signifie "là où hurlent les loups".

Écrit par : Pharamond | 26/01/2019

Eh bien, quelle gloire ! Je vais pouvoir taper familièrement dans le dos de Scipion maintenant ! D'égal à égal ! Même si, encore une fois la chance m'a tenu lieu de talent : j'ignorais totalement où mourut ce bon Gustave, je n'aurais jamais fait le lien. Merci pour cette énigme !

Écrit par : La Broigne | 26/01/2019

Zut, je venais de vérifier l'éventuelle présence de loups hurleurs dans le texte de *Salammbô* trouvé ici :
https://fr.wikisource.org/wiki/Salammb%C3%B4/Texte_entier
Le coup de Canteleu est excellent ! Bravo à vous, Pharamond, pour cette énigme fort ingénieuse : La Broigne a bien mérité sa couronne de lauriers.

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

La Broigne > Félicitations tout de même et pour votre première participation si je ne m'abuse !

Blumroch > Étrange texte que ce roman, même si sur le plan historique il est dépassé il est surprenant par la cruauté et l'extrême sauvagerie qui s'en dégagent rendant bien le climat de cette guerre "inexpiable" qui avait choqué les contemporains pourtant habitués à ne pas faire dans la mièvrerie et la sensiblerie.

Écrit par : Pharamond | 26/01/2019

@Pharamond : Contrairement à la nôtre, qui supporte à peine la violence au cinéma (de même que l'héroïsme et quelques autres vertus masculines et cardinales d'*avant*), l'époque de Flaubert ne donnait pas dans "la mièvrerie et la sensiblerie", comme vous le dites fort bien.
Gustave inventeur de la Dark Fantasy !
Je m'en veux : songez que, désespéré, j'avais même cherché les occurrences de "loup" dans le texte de *La légende de saint Julien l'Hospitalier* à cause de *Salammbô*... pour ne pas trouver Flaubert. ! ;-)
https://fr.wikisource.org/wiki/Trois_Contes_(Flaubert)/La_L%C3%A9gende_de_Saint_Julien_l%E2%80%99Hospitalier

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

Merci ! C'est cependant la deuxième fois que j'interviens : ma première contribution concernait Harald à la dent bleue. (Le reste du temps je me révèle bien souvent incompétent).
Quant à Salammbô, je ne l'ai jamais (du moins pas encore) lu, mais je ne manque jamais de citer son célèbre incipit (de manière très pédante, évidemment). Cela fait toujours son petit effet et je m'achète au peu de frais une réputation d'homme cultivé ! ;-)

Écrit par : La Broigne | 26/01/2019

Je constate que dans l'étude donnée en lien par Blumroch, on en est déjà à l'act 925.
Moi qui croyais que c'était le XI aujourd'hui, j'ai pris du retard.

"La Broigne a bien mérité sa couronne de lauriers."
Pluss le bouquet du vainqueur et le bisou de bienvenue.

Écrit par : Carine005 | 26/01/2019

Blumroch et Carine : oh merci, c'est bien trop d'honneurs ! ;-)

Écrit par : La Broigne | 26/01/2019

@Carine[005] : "Acte 925", soit presque 18 années. Faut croire que le tyranneau Foutriquet 2.0 va malheureusement bien mener sa guerre d'usure avec ses lois liberticides, sa milice privée et ses troupes d'occupation.
Faudrait sans doute appeler Poutine et même Trump à la rescousse. ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

Blumroch > J'ai corsé désolé de voir mes énigmes ne survivre que brièvement aux assauts des visiteurs du blog.

La Broigne > Oups ! je ne m'en souvenais plus.
Et oui la musicalité de l'incipit, au delà de l'effet sur les auditeurs, est des plus belles.

Carine005 > En raison d'une manif/acte par semaine et de 52 semaines par an cela nous fait plus de 17 ans...

Écrit par : Pharamond | 26/01/2019

@Pharamond : C'est réussi ! Mais j'aurai ma revanche : j'ai une énigme sur le feu... ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/01/2019

J'attends de pied ferme ;-)

Écrit par : Pharamond | 26/01/2019

Bravo à tous , je n' aurai pas trouvé ! me perdant chez Hannibal , hurler avec les loups et toussa ... j' ai l' air fin au milieu de vous tous ! :-(

Écrit par : EQUALIZER | 26/01/2019

Ce n'est qu'un jeu avec ses limites. Il a aussi sa propre logique qui n'est pas celle de tous, je crois, sans aucun jugement de valeur. Il permet seulement à ceux qui veulent bien y participer de se creuser la tête, et c'est tout ;-)

Écrit par : Pharamond | 27/01/2019

@Pharamond : Quand je pense, à ma grande honte, qu'en découvrant le jeu des deux images, je croyais à un moyen ingénieux de *meubler* -- l'équivalent de la revue de presse ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 29/01/2019

Aucune honte à avoir, c’était une idée pas si bête. Je considère aussi que ce jeu permet d'oublier un peu la sinistre actualité, peut-être une façon de meubler utile :-)

Écrit par : Pharamond | 29/01/2019

Écrire un commentaire