statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2019

Sentence (8)

Et pour finir : la caution scientifique. On a beau se dire que la physique et la philo sont deux domaines bien différents Marie Curie ça en impose. Quoique vous voyez quelqu'un donner le conseil « Doute et sois défaitiste. » ; quant à la deuxième phrase j'aimerais bien en avoir la preuve, d’ailleurs difficile à fournir tant les critères sont vagues.

S8.jpg

Commentaires

Cette "citation" ne sonnait pas *juste*, tant son caractère infantilisant et gouvernemental n'allait pas avec l'époque de Marie Curie. En quelques secondes, on trouve d'abord une formulation identique mais en graphie grotesque dite inclusive ("Tu es doué(e)" !), sur le site d'une obscure petite école prétendue catholique située dans le 94.
On tombe ensuite, via wikiquote[1], sur cette formulation assez différente, tirée d'une biographie autorisée : "La vie n’est facile pour aucun de nous. Mais quoi, il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire que l’on est doué pour quelque chose, et que, cette chose, il faut l'atteindre coûte que coûte."
La suppression du "il faut croire" est déjà savoureuse. Ah, le gauchissement, partout, tout le temps.

[1] https://fr.wikiquote.org/wiki/Marie_Curie

Écrit par : Blumroch | 28/09/2019

Bravo pour la recherche, il est vrai que je vois mal Marie Curie s'exprimer en phrases lapidaires. La vraie formulation est beaucoup plus "humaine".

Écrit par : Pharamond | 28/09/2019

Infantiliser toutes les citations passées - en voilà une idée "en marche" !

Je propose (en double mix pascalien): Le Paradis est une bonne intention que le coeur connaît seulement.

Écrit par : La Bleue | 30/09/2019

Ce n'est pas mal du tout ;-)

Écrit par : Pharamond | 30/09/2019

Je ne suis doué pour rien
Qu'en conclure ?

Écrit par : Kobus van cleef | 01/10/2019

Je risque donc d'atteindre le rien, de me transformer en rien
Superbe avenir que maame Curie me promet
Merci !

Écrit par : Kobus van cleef | 01/10/2019

Dans un monde où Monteilhet a pu disparaître sans susciter le moindre hommage, c'est très bien, de n'être rien[1] :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/07/03/et-rien-c-est-peu-5960025.html
;-)

[1] Ce qui n'est pas "être *un* rien", avec ou sans référence à Foutriquet 2.0.

Écrit par : Blumroch | 01/10/2019

Kobus van cleef > D'abord : qu'est-ce qu'être doué ?

Etre transformé en rien c'est être atomisé et être atomisé par Marie Curie c'est dans l'ordre des choses ;-)

Blumroch > Vu la trombine de ceux qui comptent je suis heureux d'être rien (et bravo pour la mémoire qui vous a fait retrouver ce billet).

Écrit par : Pharamond | 01/10/2019

@Pharamond : La mémoire de l'OEil de Sauron a quand même été aidée par la commande "NEWLINE -s -v -z Bodinat *.htm*" lancée sur l'archive du site mise à jour hier. ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/10/2019

@Pharamond : Et sur la "douance" (le mot, qui fait canadien, serait à la mode dans la désinstruction antinationale qui aime à prétendre que tous les élèves, sans exception, sont HP, "à haut potentiel"[1]), la même commande m'a permis de retrouver une citation de Perros déjà faite ici :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2019/07/09/les-betes-13-6163125.html

[1] Heureusement, personne n'a la front d'exiger des preuves. Apparemment, les mauvaises notes suffisent désormais à appuyer la thèse du génie. Comme le disait un instit' : "Je n'ai jamais vu d'enfant surdoué mais j'ai vu quantité de parents qui croyaient en avoir un."

Écrit par : Blumroch | 01/10/2019

Sans compter le délire des "enfants indigo".

Écrit par : Pharamond | 01/10/2019

Écrire un commentaire