statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2019

Musique (504)

BZY

Shine

Darwin feat. Julia Messenger

Glitter

Elevate

Close your eyes

Commentaires

P'tit morceau tiré d'un feuilleton très noir :
https://www.youtube.com/watch?v=i6MvXTn6Khg
... d'un jeu plaisant :
https://www.youtube.com/watch?v=fZ5izx5vdeY&list=PL2C22F6F1F8E09B10
... d'un autre jeu plaisant :
https://www.youtube.com/watch?v=vg0Tmydj29M
... d'une autre époque :
https://www.youtube.com/watch?v=-rqBgd4Dup8

Écrit par : Blumroch | 31/08/2019

Damn, ai failli oublier :
https://www.youtube.com/watch?v=MeSV5ZBeKRw
On veut espérer pour ces artistes qu'ils ont réfléchi au moyen de quitter le pays -- m'étonnerait que les bataillons macroniens et leurs supplétifs aillent encourager cette musique.

Écrit par : Blumroch | 31/08/2019

[Musicalmar... ou musical Omar]
Loin des fausses subtilités sur le mahométanisme :
https://les-minuscules.blogspot.com/2019/08/progrislamisme.html
Le Bon avait, lui aussi, signalé cette joie mauvaise, chez les parasites et les crétins, d'obliger les plus doués à leur *obéir*, par tous les moyens primaires : le nombre et l'absence de conscience morale, qui à eux deux permettent *tout*.
Dalrymple en faisait récemment la remarque : "There is much greater pleasure in pulling people down than in raising them up, besides being something much easier to do, which is why egalitarians hate the privileged much more than they love the unprivileged."[1]
Tout cela promet.

[1] https://www.takimag.com/article/epsteins-web/

Écrit par : Blumroch | 31/08/2019

[Musicalmar]
Dans ses mémoires, Ava Gardner évoque la première apparition de son nom au générique d'un film, un navet de 1943 intitulé *Ghosts on the Loose* (*Fantômes en cavale*), où Bela Lugosi joue le rôle d'un méchant, forcément méchant espion nazi. La scène finale, sans doute désopilante pour le public américain de l'époque, vaut son pesant de caramels mous : "In the end, Betty, Jack, and the East Side Kids are all forced to spend the newlyweds' Honeymoon stuck in their new home, under Quarantine, when Glimpy comes down with German Measles (his face is decorated with swastikas)."[1]
"La fièvre teutonique", nous dit la traductrice d'*Ava*, pour désigner cette terrible maladie trahie par l'apparition de croix gammées sur le visage des victimes !
De surprenante manière, m'sieur ioutube permet de visionner ce chef-d'oeuvre ici, avec des sous-titres en français :
https://www.youtube.com/watch?v=QCjvVPnpCRg
à partir de 01:05:40 (même pour Ava Gardner, personne ne devrait s'imposer de voir pareille nullité).

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Ghosts_on_the_Loose

Écrit par : Blumroch | 31/08/2019

[Musicalmar]
L'essence de la basse besogne *journalopistique*, et c'est à peine exagéré :
https://www.youtube.com/watch?v=ozgZBpVT5rY&list=PLb7fmLOifn7dudmkRGB2CSZN7t5M3hRHn&index=6
La rééducation citoyenne par tous les moyens :
https://www.youtube.com/watch?v=h5A15MtGtFE&list=PLb7fmLOifn7dudmkRGB2CSZN7t5M3hRHn&index=15

Écrit par : Blumroch | 01/09/2019

Blumroch > Chouettes morceaux ! Par contre je n'ai rien compris aux quelques épisodes de "Millenium" que j'ai regardé jadis.
Je ne connaissais pas cette superbe cantate de Montéclaire, merci. Quant aux artistes je n'aime pas cette espèce, les chanteurs lyriques et grands musiciens classiques n'échappent pas à la règle. Les rares fois où j'ai lu ou regardé des interviews je l'ai regretté, tout y dégoulinait de conformisme. Perchés et isolés par leur statuts ils ne voient du monde qu'un kaléidoscope multicolore et plaisant.

Bon texte, sauf qu'il n'y a aucune volonté de voir triompher l'islam de la part des progressistes même très indirectement. Ils ne s'en servent que pour détruire la forteresse occidentale car ensuite ils imaginent dans leur délire où la naïveté côtoie la rouerie et le messianisme que tout ce dissoudra dans l'abondance d'une croissance continue. Les signes montrent que l'islam n'est pas très soluble et que la croissance a des ratés, mais pour ne pas perdre leurs places et parce que la machine est emballée ils font le forcing... jusqu'au précipice.

Comme vous dites : même pour Ava cela me semble une purge, mais les œuvres de propagandes sont rarement subtiles.

Je ne me souvenais plus de ces scènes très caustiques et "visionnaires" du "Prisonnier". D'autre part je note la très belle remasterisation de la série.

Écrit par : Pharamond | 01/09/2019

En tous cas, belle musique !

Écrit par : Vonkamach | 01/09/2019

Merci, sans précisions j'espère que mes choix font aussi partie du compliment ;-)

Écrit par : Pharamond | 01/09/2019

@Pharamond : J'ai voulu compenser les très et trop nombreux musicalmars que j'inflige à la rubrique "Musique(*)". ;-)

Comme *La femme Nikita*, *Millennium* est un feuilleton qu'on doit regarder depuis le premier épisode pour l'apprécier pleinement. Si seulement sa fin n'avait pas été bâclée...

Je n'apprécie guère les musiciens, chanteurs et autres professionnels de la Kultur plus ou moins subventionnée, mais ces p'tits jeunes, malgré leur conformisme intellectuel ordinaire, ont un talent qui aurait mérité une autre époque, un autre public et d'autres perspectives. Le califat progressiste n'aura aucune pitié pour eux, et c'est en Asie qu'ils devraient se réfugier, s'ils étaient malins car là-bas, on reconnaît volontiers la supériorité de la musique européenne classique sur les productions locales (ce qui est une belle marque d'intelligence).

Ces deux manifestations d'intense sottise sont quand même alliées. Vrai que je parie pour le triomphe final du mahométanisme, qui aura le nombre pour lui.

Ava, c'est *Pandora* et *La comtesse aux pieds nus*. A la rigueur, *Les 55 jours de Pékin*, où la fièvre jaune n'est pas aussi ridicule que la "fièvre teutonique" !

Le numéro Six est un modèle de résistance intelligente. Je tiens la série, malgré de rares faiblesses, pour un chef-d'oeuvre -- et contrairement à Bonnal, je n'ai pas changé d'avis sur ce point depuis que je l'ai découverte grâce aux Bogdas.

Écrit par : Blumroch | 01/09/2019

P.S. : A considérer les "progressisme" et mahométanisme, un nouveau Maurras écrirait "L'avenir de l'*in*intelligence". La termitière n'a aucun besoin d'intelligence, artificielle ou non.

Écrit par : Blumroch | 01/09/2019

Je comprends mieux pourquoi je n'ai rien compris à "Millennium ;-)

J'hésite à faire des pronostics sur le vainqueur de ce combat de monstres débiles, je crois que tout le monde perdra et nous les premiers, piétinés par les deux brutes.

Écrit par : Pharamond | 02/09/2019

[Musicalmar]
Les éditions du Rocher avaient publié, voici quelques années, une sélection d'articles parus dans la revue *Planète*. La relisant, j'y retrouve une chronique d'inspiration passéiste, donc sympathique, signée par le soucoupiste Aimé Michel. Sans lien avec les lubies de son auteur, elle figure aussi ici, qui nous parle de la France d'avant et des principes qui l'avaient forgée :
http://www.aime-michel.fr/la-fin-de-la-civilisation-villageoise/
Et elle date de 1962.
Impossible, malheureusement, de trouver une source en ligne pour le savoureux *Voyage en Sinistrie* d'un certain Michel Perrin.
Quant au *Manuel du parfait petit secrétaire commercial*, il vaudrait aujourd'hui sans doute à Jacques Sternberg quelques ennuis -- je n'en dirai pas plus par crainte de la grippe aviaire.
Les libertés se réduisent comme peau de chagrin.

Écrit par : Blumroch | 03/09/2019

1962, la France d'avant était encore là, mais le progrès et surtout les progressistes avaient signé son arrêt de mort. J'ai vécu mon enfance dans un village des années 70 où la société de consommation arrivait à petits pas décidés et où la télé et la voiture avaient déjà commencé à mettre à genou le monde rural incapable de rivaliser. Curieuse époque, un peu schizophrène entre monde à la papa et société en plastique aux couleurs vives, je ne m'en suis jamais remis.

Écrit par : Pharamond | 03/09/2019

[Musicalmar]
Y'a peut-être des leçons à tirer de cet article :
https://www.amgreatness.com/2019/08/06/igniting-civil-war/
Enorme différence : les *méchants* ricains pourront se défendre, eux ; pas nous. :-(

Écrit par : Blumroch | 04/09/2019

Impossible d'arriver sur le site : ça mouline et c'est tout :-(

Écrit par : Pharamond | 04/09/2019

@Pharamond : Même punition, même motif ici, alors que j'ai pu sauvegarder la page à 17h54 !

Écrit par : Blumroch | 04/09/2019

Bizarre... ;-)

Écrit par : Pharamond | 04/09/2019

@Pharamond : A 22h33, la page est accessible.

[Musicalmar]
La Mite strikes again :
https://www.youtube.com/watch?v=PGVVyPfITVo

Écrit par : Blumroch | 04/09/2019

[Musicalmar venu de Suisse]
Je ne sais déjà plus comment je suis tombé sur ce lien ; en tout cas, la chronique de ce Nathanaël Rochat m'a fait sourire. Ce n'est pas sur Rancinter (que je n'écoute pas) qu'on entendrait cela :
https://www.youtube.com/watch?v=X0qTAXl7VK8

Écrit par : Blumroch | 05/09/2019

La Mite en très grande forme et Nathanaël Rochat qui m'a, moi aussi, fait sourire : deux vidéos bien agréables. Merci.

Écrit par : Pharamond | 05/09/2019

@Pharamond : Je n'ai fait que devancer un peu les camarades qui vous les allaient signaler. ;-)
Je n'irai pas conseiller la conférence mentionnée chez M'sieur Boizard : même en vitesse 1,5x, "PYR" est trop long, trop répétitif, et enfonce avec candeur et solennité des portes ouvertes depuis longtemps.

Écrit par : Blumroch | 05/09/2019

Blumroch > Je suis las de la politique, las de lire toujours les mêmes mauvaises nouvelles, las de voir la lente agonie de notre pays, las des litanies des blogs de la réacosphère qui se délectent de notre fin histoire de dire qu'ils ont raisons. Parfois je me dis que si la réacosphère m'a aidé à moins me sentir seul avec mes idées, à ne pas devenir fou, elle est en train de m'épuiser, de me rendre fou d'une autre façon. Ils faudrait lire pendant des heures sur le net pour trouver de temps à autre quelque chose de nouveau, de réellement intéressant, de légèrement différent. Cela me passera, cela me passe toujours, mais en ce moment je sature. Désolé pour ceux qui cherchent ici des scoops ou de la dissidence pure et dure, je prends un peu de distance et cela doit ce sentir. Les trois quarts de ce qui se dit sur nos blogs est globalement vrai, plus vrai que les mensonges éhontés de nos adversaires et alors ? Nous avons perdus et ils ont gagnés ; et nous n'aurons même pas le respect dû aux perdants qui ont lutté avec opiniâtreté. Désolé encore pour ce coup de mou.

Écrit par : Pharamond | 05/09/2019

C'est un réflexe salvateur, que de prendre de la distance et surtout de la hauteur. Echapper au déprimant et fastidieux recensement des mauvaises nouvelles, c'est une des excellentes raisons de venir ici pour lire *autre chose*.
Une page du roboratif (même si répétitif) Pauwels :
https://www.revue3emillenaire.com/blog/la-distance-et-la-serenite-par-louis-pauwels/
*Aequanimitas*, c'est plus qu'un mot d'ordre, c'est une bonne attitude.

Écrit par : Blumroch | 05/09/2019

[Musicalmar hors de l'époque]
@Pharamond : Même si je ne suis pas un admirateur de Lubitsch, je veux espérer que ce film-ci pourrait, grâce à la lumineuse Gene Tierney, vous changer les idées -- en tout cas les rendre moins *noires* :
https://www.youtube.com/watch?v=w4yv6Kzt_dY
C'est ce que les ricains appellent un "guilty pleasure". ;-)
Ce commentaire s'autodétruira dans les plus brefs délais, qui irait nuire à mon image de sérieux pontifiant.

Écrit par : Blumroch | 05/09/2019

Blumroch > Merci. J'essaie de proposer "autre chose" même si c'est parfois très personnel comme choix ;-)
Pauwels écrit bien, mais j'ai toujours un doute avec ceux qui ont la plume facile : mettent-ils réellement en pratique ce qu'ils préconisent et célèbrent ? Pourquoi seraient-ils différents de la plupart des personnes que je côtoient plus aptes à conseiller et à juger qu'à donner l'exemple.

Écrit par : Pharamond | 06/09/2019

@Pharamond : Pour les choix personnels, surtout continuez !
Pour Pauwels, je n'ai jamais dit qu'il était un modèle. ;-) Avec ses failles, il était quand même à cent coudées au-dessus des microführers qui prétendent être les arbitres des élégances intellectuelles nazistes avec leurs vidéos interminables. ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/09/2019

C'est d'accord, je continue ;-)

C'est tout à fait vrai pour Pauwels, mais ces démonstrations sont parfois un peu trop "érudites" et manque un peu d'un je-ne-sais-quoi pour vraiment me remuer.

Écrit par : Pharamond | 06/09/2019

@Pharamond : Pauwels n'avait quand même pas la culture de l'universitaire, mais celle de l'honnête homme -- et ce n'était déjà pas si mal, même à son époque. Ses éditoriaux et chroniques se peuvent d'ailleurs toujours lire, quand tant d'autres de son temps ne méritaient pas une première lecture -- où sont les abrutis qui iraient se guider sur les augures de la marque "Jean Daniel" ?

[Musicalmar de l'horreur]
*Soylent Green* arrive à grands pas avec une bonne tête de gauchiste spécialisé dans la manipulation des cervelles faibles :
https://www.theepochtimes.com/swedish-researcher-pushes-human-flesh-eating-as-answer-to-future-climate-change-food-shortages_3068833.html
On est loin de l'abominable mais raffinée nouvelle de Stanley Ellin intitulée "The Specialty of the House".
Sainte Greta-du-Climat va bientôt nous recommander le cannibalisme ou à défaut la consommation de cafards. C'est, dans certains cas, la même chose -- le Kamerad Sven comprendra. ;-)

Écrit par : Blumroch | 07/09/2019

P.S. : A tout hasard, voici la nouvelle d'Ellin ("La spécialité de la maison" dans sa traduction pour les anthologies Planète) :
http://codefool.org/wiki_165/index.php?title=Stanley_Ellin_-_Specialty_of_the_House&redirect=no

Écrit par : Blumroch | 07/09/2019

Universitaire ou autodidacte Pauwels je trouve tout de même très cultivé. La nuance m'échappe, mais je ne suis moi-même et sans fausse modestie pas très cultivé.

Le taboue du cannibalisme nous dit le bonhomme est "conservateur"... De toute façon quand tout s'effondrera le cannibalisme pointera son hideux museau. Etant conservateur de temps en temps je préfère les insectes, les vers de farine et les grillons bien assaisonnés ce n'est pas mauvais, je vous l'assure pour y avoir goûté.

Écrit par : Pharamond | 08/09/2019

@Pharamond : Les journées n'ont que 24 heures. L'autodidacte Pauwels avait certes lu, mais assez peu si on le compare à un universitaire -- un universitaire à l'ancienne, bien évidemment. Il réutilisait souvent les mêmes cartouches, parfois empruntées à son équipe -- celle qu'il avait réunie pour *Planète* montre d'ailleurs qu'il n'était pas allergique au talent des autres, ce qui est trop rare.

Beurk !

Écrit par : Blumroch | 08/09/2019

En ce moment je lis " Le Président" de Raspail, le credo de Pauwels sera le suivant.

En 2006 j'avais écrit ce billet :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2006/10/26/miam.html

Écrit par : Pharamond | 08/09/2019

@Pharamond : Z'avez des bonnes lectures. ;-)

Belles trouvailles, "le moucheron bio" et "les hannetons aux hormones". J'avoue que je n'irais pas jusqu'à manger des sauterelles. On avale assez de couleuvres comme cela. ;-)

Seul point qui m'intrigue, à considérer la progression de l'anti-nature : quand les tarés auront aboli toutes les limites, que pourront-ils bien inventer pour continuer à se plaindre ?

Premier principe d'une nouvelle anthropologie : les droits de l'homme n'existent pas ; n'existent que les devoirs qu'il s'impose sans les imposer aux autres.

Écrit par : Blumroch | 08/09/2019

[Musicalmar]
Existe un mystère Charles Gave, homme intelligent qui a pu, un temps, croire en Dupongnangnan. Extraites de ce billet, trois réflexions qui pourraient figurer dans la rubrique "Je plussoie (*)" malgré leur évidence pour les ceusses qui viennent ici :
https://www.institutdeslibertes.org/la-notion-de-legitimite-en-politique/
la première attribuée à un certain Tony Benn :
"La démocratie consiste à voter pour quelqu’un dont on se doute qu’il est incompétent et de voter pour le virer 5 ans plus tard, en étant sûr du fait qu’il l’était." (pour le savoir, suffisait peut-être d'examiner le profil du candidat *avant* de voter pour lui, mais bon...)
la deuxième attribuée à Twain :
"Ceux qui ne lisent pas la presse ne sont pas informés. Ceux qui la lisent sont manipulés."
dont l'explication tient d'ailleurs à la troisième, attribuée à l'un de ses amis :
"Il n’y a que deux sortes de journalistes en France, ceux qui ont un boulot et ceux qui sont honnêtes". (en fait, y'a aussi ceux qui sont morts.)
Ah, une information : amis *lurkers*, les vacances sont terminées. ;-)

Écrit par : Blumroch | 09/09/2019

[Musicalmar ésotérico-scientifique, ha ha only serious ! ;-)]

Je l'avais envisagé ; eh bien, c'est fait : j'ai lancé un programme d'analyse g[u]ématrique sur la liste des 135 principaux commentateurs dont les activités malfaisantes avaient été recensées et dénoncées ici par l'OEil de Sauron :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/10/17/commentaires-5990178.html

De manière regrettable mais prévisible, aucun effort n'a été fait pour sélectionner un échantillon représentatif susceptible de plaire aux commissaires politiques de la mafia au pouvoir, nantis ou non d'une médaille Fields. Pire : aucun souci de la parité n'a été observé.

Lazarus Long l'avait bien dit : "If it can't be expressed in figures, it is not science : it is opinion". L'analyse que voici est donc forcément *scientifique*, qui est appuyée sur des *nombres* et sur des *calculs* irréfutables. Voici les tables numérologiques testées ici :
-- ASCIIHDC : Il s'agit des codes ASCII haut de casse.
-- COMBAS et NEWCOMBAS : C'est la méthode inventée par Pierre de Combas, maître spirituel d'Abellio. La formule est exposée à la page 347 de *Sol Invictus*. Probablement fautive, elle a aussi été testée dans une version corrigée.
-- CAGLIOSTRO et TRIPOLI : A en croire Colin Wilson dans *L'occulte*, c'est la méthode employée par Cagliostro. On a aussi testé la version modernisée par Wilson.
- DIVISEURS : C'est une méthode expérimentale inspirée
de l'ingénieuse clef trouvée par Abellio pour la numérologie hébraïque. Ces polytechniciens ont parfois de ces lubies...
- HEBRAISANT : C'est une des méthodes exploitées sur le site "Bible et Nombres" qui fait référence dans ce domaine très particulier. "Une visite s'impose"... mais on n'ira pas en donner les raisons (d'autant plus que tout n'y est pas délirant). ;-)

Deux valeurs maudites ont été recherchées, traquées même, en raison de leur symbolisme maléfique bien connu : le 666, bien connu des ceusses qui regardent occasionnellement les productions d'Hollywood (le bois *saint*, le bois *sacré*, le bois *sanctifié* !) et le 88, qui évoque *subtilement* les fameuses heures les moins lumineuses de "notre" histoire.

Voici les résultats, qui ne doivent certainement rien au hasard ("Il n'y a pas de hasards, seulement des rendez-vous.").

Pour le 666, on ne trouve que... PHARAMOND (table ASCIIHDC) ! Personne d'autre, quelle que soit la table.

Par souci d'exhaustivité, la recherche a été étendue aux *voisins* du Diable. Seuls TELEPHOBE et VONKAMACH sont alors apparus, dont les masques se réduisent à la valeur 664 (toujours avec la table ASCIIHDC).

Patrick McGoohan avait choisi le 6 pour le Prisonnier parce que c'est le seul chiffre qui, renversé, donne un autre chiffre. Que dire alors, sans *polémique* aucune, du mystérieux BLOGRAILLEUR qui donne un Diable *subverti* (ou en voie de conversion ?), à savoir un 966 (table ASCIIHDC) ?

Pour le 88, on ne trouve que... CARINE (table DIVISEURS),
SCHLEUDER (table COMBAS) et SIMORGH (table NEWCOMBAS).

Que chacun en tire les conclusions qui s'imposent ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 09/09/2019

Blumroch > Les crustacés sont des arthropodes comme les insectes et si vous regardez avec une œil nouveau un crabe ou une langouste vous vous apercevrez que ce n'est pas très beau voire un peu repoussant.

Soral a dit "Les journalistes sont des p... ou des chômeurs". On est dans le même registre ;-)

Étonnant tout de même ce 666 = Pharamond...

Écrit par : Pharamond | 09/09/2019

@Pharamond : Je sais bien. Au reste, je n'en prends *jamais* ! Le pourrais-je que je me bornerais aux bonnes viandes, aux pizzas et aux desserts.

Ouaip. Nous sommes assez nombreux, parmi les raisonnables, à avoir énoncé cette évidence avant qu'il ne lui donne plus d'audience. Un ancien collègue assez misogyne nous avait déclaré froidement : "Toutes des hyènes, sauf celles qui sont mortes parce que là, on peut avoir un doute et aucune certitude." ;-)

J'trouve aussi. C'est peut-être le Nombre de Cthulhu ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 09/09/2019

Écrire un commentaire