statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2019

Européennes

Ne voulant plus cautionner cette mascarade qu'est devenue le système démocratique j'étais fermement décidé à ne plus aller voter, sinon pour glisser quelque bulletin fait maison et impossible à décrire ici destiné à épouvanter le proposé au dépouillement le soir des élections ; on s'amuse comme on peut. Pourtant j'irai voter le 26 mai pour la liste de la traîtresse et crétine poissonnière Marine Le Pen pour essayer de rentabiliser mes samedis après-midi avec les Gilets jaunes et faire perdre au locataire de l’Élysée son sourire de commercial ayant réussi à vendre des actions de Vinci Autoroutes à un zadiste. En vieillissant il me semble devenir bête et méchant, sans doute y avait-il un terrain favorable.

Commentaires

C'est marrant ça...
Rien que d'après les quelques statistiques, non significatives, que je pourrais faire à partir de mon blog et des commentaires ou des pages de mes visiteurs, je peux compter déjà plusieurs abstentionnistes impénitents qui vont reprendre le chemin des urnes, comme on dit...
Macron, grand restaurateur de la conscience citoyenne et civique: la place qui lui reviendra dans l'Histoire !!!

Écrit par : bedeau | 23/05/2019

Il n'y a pas à dire cet homme ne laisse pas indifférent.

Écrit par : Pharamond | 23/05/2019

nous en sommes tous arrivés là

Écrit par : Paul.Emic | 23/05/2019

Une pierre à l'édifice (ou pour la séance de lapidation ?) :
http://www.laplumeagratter.fr/2019/05/23/elections-europeennes-coller-a-macron-la-raclee-quil-merite/

Écrit par : Blumroch | 23/05/2019

Ce qui m'atterre quand même c'est ce que je ressens comme l'immense manque de maturité politique de ce peuple que pourtant dans ce domaine, tous les partis encensent : pays des droits de l'Homme, état de droit et toute la litanie.
Comment peut-on présenter 34 listes sachant qu'à l'arrivée on ne peut siéger valablement que dans 4 ou 5 groupes ?
Candidatures témoignages ! on se croirait sur Canal + des années 80, dans le Collaro, Show où la rubrique "sectes" faisait mes délices.
https://www.dailymotion.com/video/x25tztv

Le système démocratique s'ingénie à morceler le choix pour mieux permettre à une minorité de gouverner les autres.
Tout cela finira bien mal, d'ailleurs il n'y a pas d'exemple, que je sache, dans l'histoire, où le système démocratique ait duré ou se soit bien terminé.

Écrit par : Paul.Emic | 24/05/2019

Blumroch > Bon texte, en effet.

Paul.Emic > Le barnum démocratique dans toute sa splendeur auquel les gens croient parce qu'ils veulent bien y croire... parce qu'on leur a appris que rien n'existe au delà.
La démocratie finira parce que tout finit.

Écrit par : Pharamond | 24/05/2019

J'ai finalement été voté pour la liste de la Reconquête.
Score du RN plus faible qu'en 2014 après les gilets jaunes et alors que 60% des Français trouvent qu'il y a trop d'immigrés en France.
Marine, démission!
C'est vrai que la tête de liste du RN était le fondateur de banlieues patriotes. Le gars qui déclarait:
" La banlieue, ce sont les problèmes de la France, puissance 10...
La France des oubliés se trouve aussi dans les banlieues. Ce serait une erreur d’opposer la banlieue à la ruralité. Les déserts médicaux, par exemple, ne touchent pas seulement la ruralité, mais aussi la banlieue et même Paris, à cause du prix des loyers. Il y a en banlieue des gens, y compris issus de l’immigration, qui subissent le communautarisme, la faillite de l’école ou celle des services publics...
La Seine-Saint-Denis est le premier département créateur d’entreprises en France !"
Et ça continue encore et encore:
https://www.lopinion.fr/edition/politique/jordan-bardella-fn-france-oublies-se-trouve-aussi-dans-banlieues-114256

Écrit par : Sven | 27/05/2019

voter et non voté

Écrit par : Sven | 27/05/2019

Le RN est ce qu'il y a de pire à l'exclusion de tous les autres ;-)

Écrit par : Pharamond | 27/05/2019

Un méchant lucide et désabusé :
https://www.youtube.com/watch?v=ojKi14kpp3E

Écrit par : Blumroch | 27/05/2019

@Pharamond
J'ai longtemps pensé comme vous. Je trouve désormais la supercherie trop visible.

@Blumroch
Macron battu mais loin d'être ridicule au vu des manifestations hivernales et de la nullité au nom d'oiseau. Et comme Marine sort renforcée des élections, elle pourra se représenter en 2022 pour qu'on reprenne 5 ans de Macron. Si le système ne s'est pas écroulé avant.

Écrit par : Sven | 27/05/2019

Autre méchant lucide et désabusé :
https://saucisson-pinard.blogspot.com/2019/05/adhesion-au-club.html
Le Reich, ce n'était que pour mille ans ; l'EuroReich, c'est pour l'éternité, avec des électeurs.

Écrit par : Blumroch | 28/05/2019

@ Sven, le RN c'est le Goldstein de 1984

Écrit par : Paul.Emic | 28/05/2019

Blumroch > Oui, les gens n'ont en majorité qu'une faible conscience politique, mais surtout le Système les tiens par les crédits et les épouvante avec les HLPSDNH dont la Mémoire leur est distillée par tous les canaux tous les jours. Non, nous n'avons pas gagné dimanche.

J'aime bien "Adhésion au club", ça vaut toutes les analyses.

Sven > Je n'est aucune estime pour le RN, mais ça em... les bobos et le Système, un peu comme l'élection de Trump dont j'en ai personnellement rien à faire. J'en suis à me réjouir des déconvenues de mes adversaires, pardon, de mes ennemis car c'est une lutte à mort qui ne dit pas son nom.

Écrit par : Pharamond | 28/05/2019

@Paul Emic

A la limite, ce n'est pas mon problème. Que les gauchistes beuglent "Antifascistes, anti-capitalistes", peu me chaut. Ils ont été assez inaudibles pendant l'entre-deux tours de 2017.
En revanche lorsqu'une très grande majorité des Français pensent qu'il y a trop d'immigrés en France (entre 60 et 70% des sondés, c'est-à-dire 80-85% des desouches), que c'est une de leurs inquiétudes majeures, et que le RN fait moins de 25%, soit les Français sont des veaux comme disait une des idoles des souverainistes, soit il y a quelque chose qui cloche au sein de ce parti.

Écrit par : Sven | 28/05/2019

@ Pharamond

Au final, ça nous emmerde aussi. Car la grosse et son Rastignac de Seine St Denis, nous conduirons à la défaite en 2022 mais surtout continuerons à empêcher l'émergence d'un parti politique identitaire prônant la remigration.

Écrit par : Sven | 28/05/2019

Oui, il faudrait autre chose que ce FN avec une couche de peinture tendance. Mais je ne vois pas qui pourrait reprendre le flambeau. De toute façon nous avons atteint le point de non retour, alors peu importe.

Écrit par : Pharamond | 28/05/2019

@Sven : Les "souverainistes" ont bien mal choisi leur idole de fer-blanc. Auraient-ils lu Fabre-Luce et Jacques Laurent qu'ils auraient cherché un autre modèle. Sans doute ne sont-ils pas *si* patriotes -- ce serait une explication. Quelques extraits du magnifique *Mauriac sous de Gaulle*, tous appuyés, dans le texte original, par d'irréfutables arguments, rappels et démonstrations :
"Le gaullisme est une pratique. Il n'y a ni doctrine, ni convictions, ni ligne de conduite gaullistes. En tiennent lieu le culte de soi-même pour le chef, et pour les autres le culte du chef."
"Je soutiens que si Staline avait mieux connu de Gaulle, il l'eût aisément persuadé d'accrocher, rue Saint-Dominique, la faucille et le marteau -- pourvu que la Croix de Lorraine fût d'un plus vaste format."
"L'aventure gaullienne s'est déroulée en dehors et aux dépens de toute vérité, donc de toute morale. Sa matière est un tissu de contradictions sanglantes. Peu d'entreprises sont été aussi cruelles pour les hommes fidèles à leur foi, conséquents avec eux-mêmes, rigoureux dans leurs actes."
"La méthode gaullienne ne connaît que le succès provisoire du chef, ne sert que sa volonté de puissance, ignore tout le reste."
"La servilité des progressistes placés devant le pouvoir personnel, le nez sur ses excès, est sans excuse. Mais il est sans excuse aussi l'homme qui se sera donné pour règle de tabler sur la faiblesse, la bassesse de ses compatriotes et de toujours gagner."
"Ce général sans victoire est un acteur secondaire de la période historique que nous avons vécue, presque un figurant, mais si l'on considère comme plus importantes que les faits leur interprétation, leur parure, leur présentation, alors de Gaulle est un maître."
*Si*, et maître de l'*illusion*, c'est-à-dire du mensonge.

Écrit par : Blumroch | 29/05/2019

Je signale avant même de l'avoir visionné :
https://www.youtube.com/watch?v=TX2BEVuqxF0

Écrit par : Blumroch | 29/05/2019

Damn, La Mite va se faire bien plus rare. Certes, tout ce qui devait être dit l'a été (par lui et par d'autres), mais quand même... :-(
Se mettre à *Game of Thrones*, livraison 8 ?

Écrit par : Blumroch | 29/05/2019

Excellente vidéo ! J'espère que l'absence ne sera pas trop longue.

Écrit par : Pharamond | 29/05/2019

il a une manière très personnelle de cerner l'actualité, preuve qu'il y a encore de gens de valeurs

Écrit par : Paul.Emic | 30/05/2019

J'irais bien parodier ainsi une boutade attribuée au Duce[1] : "C'est très facile de trouver des gens de valeur, mais ça ne sert à *rien*". C'est un constat *très* désagréable, mais dans la réalité, seuls importent le nombre et la moyenne. Avoir un cerveau dans une société de crétins, c'est un handicap[2], contrairement à ce qu'on pourrait croire ou espérer. Un essaim de Mites n'ira pas influencer le résultat d'une élection -- en tout cas pas de manière significative. On surestime les forces de la pédagogie et de la rationalité.

[1] Citation rapportée, dans les années 90, par un historien ancien rat noir au cours d'un déjeuner de camarades fort peu démocrates, citation probablement forgée mais délicieuse de lucidité : "C'est très facile de gouverner les Italiens ; malheureusement, ça ne sert à rien !" Se non è vero...

[2] Suffit de considérer le fonctionnement des sectes, des rackets et autres assemblées parlementaires. Pour exploiter les moutons, faut être à *un* cran au dessus d'eux mais pas plus ; à *deux* crans, c'est perdu, parce qu'on ne saurait alors avoir le caractère de (censored) requis pour être un parasite et une crapule. Et c'était vrai même *avant*, quand les beaux sentiments pouvaient encore entraîner les populations. Preuve par le cinéma (n'allons pas chercher dans l'histoire et les lettres, cela ferait trop mal) : les ceusses qui admirent Maximus Decimus Meridius, William Wallace, John Wick et certains personnages de *Game of Thrones* ou de *Supernatural* seraient *horrifiés* de les voir sortir de l'écran façon *Last Action Hero* pour remettre de l'ordre dans la réalité. L'honneur, le courage, la force, le sens des responsabilités, l'acceptation de la mort : autant de traits qui doivent rester dans le domaine de l'imaginaire, parce qu'ils sont quand même... fascistes (voir Bardèche, là encore).

Écrit par : Blumroch | 30/05/2019

P.S. : C'est assez dire que l'idole des souverainistes (voir *supra*) n'était *pas* un "fasciste", mais un simple tyranneau égocentrique à foucades.

Écrit par : Blumroch | 30/05/2019

Paul.Emic > Je n'en doute pas, mais il y a en beaucoup trop peu.

Blumroch > Je suis d'accord.

Je ne suis pas gaulliste, mais de Gaulle a préservé une certaine France pendant quelques années de plus malgré tout même si les germes de la décadence y étaient déjà et en partie par sa faute (sa complaisance pour les communistes par exemple).

Écrit par : Pharamond | 30/05/2019

@Pharamond : Ni gaulliste, ni gaullien, ni gaullisant, ni gaullâtre, ni gaullophile, mais Gaulois ou mieux encore : Gallo-Romain -- on dira ce qu'on voudra, mais *Rome*, par Crom, *Rome*. ;-)
Ce qui n'interdit pas d'apprécier le discours de ses honorables et nombreux ennemis, tel le chef calédonien Calgacus :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/08/22/long-est-le-chemin-5973098.html
(je ne sais comment donner la référence du commentaire concerné)

Écrit par : Blumroch | 31/05/2019

Dans le billet mentionné *supra*, cette référence renvoyant à certain excellent blog bien connu :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2010/06/28/histoire-45.html
On ne perd jamais son temps à relire les bons textes, qui sont intemporels.

Écrit par : Blumroch | 31/05/2019

Texte superbe, que le Tacite a dû arranger mais que l'on peut croire fidèle à l'original dans l'idée. Mais peu importe les Celtes n'étaient pas des couards et les Romains étaient capables d'honorer certains vaillants ennemis, qualité qui n'existent plus chez nous. Quand les guerres ont cessé d'être territoriales ou raciales elles ne finissent plus.
Le texte du Shogun - même si c'est contre des Chrétiens - m'inspire plus car la suite est plus positive ;-)

Écrit par : Pharamond | 31/05/2019

PS : Par contre, n'ayant pas de guerriers près à donner l’assaut l’avenir sombre prévu par Tokugawa sera le nôtre.

Écrit par : Pharamond | 31/05/2019

@Pharamond : Les discours de motivation exploitent tous sensiblement le même patron. ;-) Sauf celui que j'ai écrit naguère, qui revient à "Tout cela est sans grande importance, nous allons tous y rester, mais c'est dans et pour l'honneur !" -- ce qui ne risque pas d'entraîner un grand parti de peuple.

C'est bien ce que j'ai pensé à relire l'excellent texte que vous aviez proposé. Les hommes ne sont plus ceux d'*avant*.

Écrit par : Blumroch | 31/05/2019

"nous allons tous y rester, mais c'est dans et pour l'honneur"
C'est un peu ce qu'a dit Poutine dans un discours assez récent lorsqu'il a présenté ses nouvelles armes stratégiques.

Écrit par : Paul.Emic | 31/05/2019

@Paul-Emic : J'irais bien demander l'asile politique à la Russie pour fuir la tyrannie de Foutriquet 2.0, mais d'une part les conditions sont très strictes, et d'autre part je suis trop vieux pour apprendre une langue réputée difficile. :-(

Écrit par : Blumroch | 31/05/2019

L'OEil de Sauron a retrouvé mon unique discours de motivation, plus optimiste que mon résumé *supra* :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2018/03/27/je-suis-arnaud-2-6038310.html
(à la fin des échanges, à partir de "Je ne suis pas certain que ce bref discours de motivation soit bien motivant, mais bon...")
Incidemment, bravo à Pharamond : les commentaires (je ne parle pas des miens), comme les chroniques, qui sont lisibles plus d'une fois, c'est rare. ;-)

Écrit par : Blumroch | 31/05/2019

@ c'est vrai qu'ils ont je ne sais plus combien de déclinaisons

Écrit par : Paul.Emic | 31/05/2019

Blumroch > On pourrait penser que la vie étant plus dure et plus courte autrefois les individus auraient plutôt une prédisposition à essayer de la préserver au maximum, mais ce n'était pas le cas. Evidemment je parle d'une généralité les couards et les prudents existaient déjà. Aujourd’hui le courage est toujours là - il n'y a qu'à voir l'attrait pour les sports dangereux par exemple - mais n'étant plus associé à la notion d'honneur il ne s'exprime plus de la même façon.

Pour le discours doit-on dorénavant vous nommer Blumrochix ou Blumrochos ?

Écrit par : Pharamond | 31/05/2019

@Pharamond : Je crois savoir que les amateurs de sports prétendus dangereux ou "extrêmes" éliminent tous les risques, se procurant ainsi un faux sentiment de défi -- tel le navigateur "solitaire" doté d'une balise GPS et parfois escorté par un navire de secours, hors du champ des caméras. Là aussi, de faux exploits qui ne se comparent en rien avec ceux des navigateurs d'avant (voir *La grande aventure des océans* de Blond). C'est un peu comme faire un FPS en mode dieu.

"Blumroch, né Blum" pourra convenir, mais "Roch. Blum Roch." fera aussi l'affaire. ;-)

@Paul-Emic : Volkoff rapportait je ne sais plus où (peut-être dans son *Pourquoi je serais plutôt aristocrate*) une anecdote à propos d'un tsar justifiant l'existence d'une lettre inutile, mais dont le bon usage permettait de distinguer les érudits des autres, les *hoi polloi*. ;-)

Écrit par : Blumroch | 31/05/2019

Je ne crois pas possible d'éliminer tous les risques, juste les minimiser au maximum. Pourquoi s'en priveraient-ils puisque la technologie le permet ? Les navigateurs d'autrefois prenaient eux aussi ce qu'il y avait de mieux même si c'était peu à l'époque. Les alpinistes de l’Himalaya ou les amateurs de BASE jump prennent toujours de grand risque malgré la qualité de leur matériel.

Écrit par : Pharamond | 31/05/2019

@Pharamond : Ouais. C'est comme être en mode "luser" de base sur son ordinateur, protégé contre toutes les fausses manoeuvres risquées et incapable de contrôler totalement sa machine. Ce n'est pas sportif, ce n'est pas *Real Programmer*. ;-)
Sérieusement, si le risque de mort n'existe pas, les sensations éprouvées censées être "extrêmes" doivent être aussi fausses que celles éprouvées avec un bon jeu de course automobile. Réduire les risques jusqu'à les éliminer pour ensuite se vanter d'être un Ubermensch...
Un combat à mort, c'est sans doute autre chose qu'un match de boxe, même à mains nues.
C'est pourquoi la guerre est plus sérieuse que le sport qui en est la caricature s'il n'est pas une forme d'entraînement (et encore, c'est toujours un *ersatz*).
Et puis, la comédie du risque "sportif" quand il est beaucoup plus dangereux d'être hostile à Foutriquet 2.0, allergique à certaines doctrines venues des déserts, opposé à toute censure quels que soient les sujets.
Le vrai risque, c'est de commencer un livre par "Je suis un écrivain fasciste" ou par "Deux et deux font quatre".

Écrit par : Blumroch | 31/05/2019

Ne vivons nous pas une époque d'illusion ?

Écrit par : Paul.Emic | 01/06/2019

Epoque d'aveugles et d'aveuglés, plutôt. Sans parler de ceux qui préfèrent regarder ailleurs. ;-)
"«Le monde n’est qu’abusion», résumait Villon en un seul octosyllabe[1]. La décadence générale est un moyen au service de l’empire de la servitude ; et c’est seulement en tant qu’elle est ce moyen qu’il lui est permis de se faire appeler progrès." (*Panégyrique*)
Le même Debord aimait à rappeler cette formule latine froidement cynique : *Mundus vult decipi, ergo decipiatur*.

[1] Si vous avez envie de vous divertir ou de vous déprimer, soumettez le vers de Villon à la sagacité d'un agrégé contemporain : il risque fort de n'y pas reconnaître un octosyllabe (dans mes statistiques personnelles, deux sur trois). Jacques Laurent, dans son *Roman du roman*, était du même avis, qui donnait quelques exemples comparables de nullités professorales avec parchemins prestigieux.

Écrit par : Blumroch | 01/06/2019

L'appel de note [1] *supra* remplaçait évidemment une incise du camarade Debord : "(C'est un octosyllabe, quoique un diplômé de ces jours-ci ne sache probablement reconnaître que six syllabes dans ce vers.)"
Ne jamais citer de (maintenant mauvaise) mémoire. :-(

Écrit par : Blumroch | 01/06/2019

Blumroch > Sans doute, quoique la question du courage passé, présent et ses déclinaisons mériterait une étude.

Jolie formule que cet "Mundus vult decipi, ergo decipiatur". Par contre la deuxième partie ne me plait guère, sinon à quoi bon.

Paul.Emic > Un monde de voyeurs et d'exhibitionnistes aussi.

Écrit par : Pharamond | 01/06/2019

Les optimistes pensent que nous aurons une grève générale en septembre 2019, une crise gouvernementale en décembre 2019, un soulèvement musulman en mars 2020, une guerre européenne en juin 2020, une guerre mondiale en octobre 2020 et que la planète X fera son apparition dans le ciel en décembre 2020 selon les prévisions rectifiées de saint Rorschach, la vraie fin du monde étant prévue, elle, pour février 2021.
Les pessimistes savent que Foutriquet 2.0 sera réélu en 2022 et qu'il pourrait alors adopter le titre glorieux de gauleiter commandeur des nouveaux croyants de la progressitude.
(adapté d'une facétie citée par André Gillois dans son instructif *La république a bon dos* qui n'est même pas mentionné dans sa fiche de police.)
Ce n'est pas drôle, "ce n'est même pas faux". ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/06/2019

personne n'oubliera la "vraie" guerre civile qui s'apparentera à ce que connaissent les Serbes au Kosovo libéré. Une mort lente et douloureuse, bien loin d'une tentative héroïque de reprendre en main la destinée des évènements.

Écrit par : Paul.Emic | 02/06/2019

"Ce n'est pas une vie", ce n'est pas seulement le titre d'un volume des mémoires de Robert Poulet, c'est aussi l'autre nom de ce témoignage (il en existe deux ou trois versions dont une rappelle qu'avoir quelques livres est bien utile pour passer le temps) dont j'ignore s'il est inventé ou non, mais qui semble assez vraisemblable. "Bienvenue en enfer", donc :
https://lesurvivaliste.blogspot.com/2012/03/bienvenue-en-enfer.html
Sauf que nous, nous n'aurons pas d'armes.

Écrit par : Blumroch | 02/06/2019

Blumroch > Je ne crois pas que Macron sera réélu, "ils" le gardent jusqu'au bout de son mandat et le lâcherons après. Mais qui sait ?

Le témoignage par sa sobriété et sa cohérence me semble authentique.

Cet autre témoignage sur les émeutes de Los Angeles montre la fragilité du monde "normal" tel qu'il apparaît stable et sécurisant :
http://www.le-projet-olduvai.com/t1215-les-emeutes-de-los-angeles-1992

Paul.Emic > Oui, l'agonie avec ses kyrielles de traitres et l’indifférence et la lâcheté généralisés.

Écrit par : Pharamond | 02/06/2019

@Pharamond : Soutenir ce minable valet envers et contre tout, c'est manière pour le Système de montrer son pouvoir absolu. Pour humilier les sénateurs, Caligula méditait d'attribuer le consulat à l'un de ses chevaux ; nos maîtres ont fait mieux, qui nous imposent foutriquet 2.0 afin d'afficher haut et fort le mépris dans lequel ils nous tiennent, nous autres *riens*. Etre maintenu dans une abjecte sujétion, c'est déjà humiliant ; être soumis au pouvoir d'un abruti, c'est "to add insult to injury", le comble de l'ironie sarcastique. Ils n'ont même pas eu besoin de choisir quelqu'un pouvant passer pour vaguement intelligent -- quant à ses acolytes...
Dans la version française d'un assez mauvais jeu de type "Dungeons and Dragons" intitulé *KnightShift*, une princesse à voix crispante avait l'occasion de dire une phrase -- la seule -- raisonnable : "La diplomatie ayant échoué, c'est l'heure des baffes". *Mutatis mutandis*...

Écrit par : Blumroch | 03/06/2019

Blumroch nous approchez de la Vérité.

Écrit par : Paul.Emic | 03/06/2019

Je crois tout de même que dans le vivier putride à disposition du Système Macron devait faire figure de champion. J'en ignore la raison exacte, surement pas très jolie, mais on peut miser sur un mélange d'opportunisme, de débrouillardise, d'absence de scrupule et d'une malléabilité supposée du personnage. Le Système se trompe parfois et le champion n'est pas aussi performant que voulu.

Écrit par : Pharamond | 03/06/2019

@Pharamond : Le Système -- la Machine selon Féval -- n'avait pas besoin d'un as, pas même d'un individu matois ou rusé. Le choix d'un tel abruti mégalomane et brutal, n'admettant aucune des limites imposées par les dieux et les hommes, est probablement intentionnel. Quel besoin d'intelligence, quand on tient la police, l'armée et les journaux ?

Écrit par : Blumroch | 03/06/2019

Blumroch > Je ne sais, Macron ne semble plus être en odeur de sainteté auprès du Système. Peut-être le laquais de luxe s'est-il pris pour un leader alors qu'il ne fait même pas avec efficacité le job pour lequel on l'a placé là.

En parlant de machine ;-)
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2007/08/29/die-gro-e-maschine.html

Écrit par : Pharamond | 05/06/2019

@Pharamond : Pas besoin d'un camelot d'élite pour brader ce qui reste de la France.
Excellent texte, qui pourrait résulter de la collaboration d'un Sternberg et d'un Gripari : allez vous étonner qu'on reste ici quand on a découvert ce club !

Écrit par : Blumroch | 05/06/2019

Blumroch > Oui, mais pourquoi lui et pas un autre, les ambitieux néfastes sont pléthore ?

Merci, vous êtes trop indulgent.
En espérant être à l'arrière quand la Machine se plantera ;-)

Écrit par : Pharamond | 05/06/2019

@Pharamond : Lui ou un autre, c'était sans importance. Aucune personnalité n'est requise pour exercer le bel emploi de gauleiter -- évidemment, Foutriquet 2.0 doit certainement prendre son obstination imbécile et sa morgue pour autant de traits dignes d'un *calender*. Les candidats se valaient certainement tous dans la servilité et la nullité. Ce qui a pu décider ses maîtres, c'est le principe de Caligula (d'ailleurs mal compris) : eux qui valent à peine plus que lui, ils nous l'ont imposé pour nous humilier, comme lui a choisi sa fine équipe de crétins et de gangsters pour s'imaginer à son tour être un faiseur de roitelets.

Écrit par : Blumroch | 05/06/2019

Il est bien difficile de s'y retrouver dans les couloirs puants des "réseaux" qui ont remplacé la méritocratie de l'état de droit, mais comme il existe des petits débrouillard pas très futés pourtant je crois que Macron a su se faire remarquer dans son milieu, par son absence de scrupule, sa malléabilité ou une certaine rouerie... ou les trois.

Écrit par : Pharamond | 06/06/2019

@Pharamond : Ces trois caractéristiques sont, ce me semble, communes à *tous* ces (censuré). ;-) C'est d'ailleurs pourquoi je suis favorable à l'élimination de ces individus (accompagnés de leur famille et amis), évidemment dans le plus grand respect des procédures de *recyclage* écologique et citoyen : en les expédiant, sans espoir de retour, vers ces pays pauvres qui savent trouver des usages *créatifs* pour les *déchets*.
https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/environnement-africain/cameroun-des-bouteilles-en-plastique-recyclees-en-pirogue_3059881.html
Des méthodes chinoises révolutionnaires et culturelles seraient aussi à envisager, pour instruire tous ces parasites qui n'ont jamais rien produit d'honnête de toute leur vie. Toutes les formes de retour à la terre seraient à examiner, mais je vais m'en tenir là. ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/06/2019

:-DDD

Écrit par : Paul.Emic | 06/06/2019

Une bouteille en plastique se recycle mieux que ce genre d'individu "profilé" pour n'être performant que dans un biotope particulier : le marigot mondialo-libéral.

Écrit par : Pharamond | 06/06/2019

Faisons confiance à Mère Nature : Poussière tu es et tu retourneras à la poussière :-)

Écrit par : Paul.Emic | 06/06/2019

Paul-Emic > Je lui fais confiance, mais que de dégâts sûrement irrémédiables auparavant. Même si je sais l'avenir sombre il me reste cette petite flamme qui vacille et qui menace de s'éteindre (après tout le néant est confortable) mais qui est toujours là peut-être prête à enflammer je ne sais quoi. Je ne suis pas encore fataliste, je n'y arrive pas.

Écrit par : Pharamond | 06/06/2019

Je ne sais vraiment pas pourquoi me revient soudain à l'esprit cette formule du Clovis de Saki dans "The Feast of Nemesis" (dans le recueil *Beasts and Super-Beasts*) : "one of those people who would be enormously improved by death".
Les belles-lettres, c'était quand même bien :
https://en.wikisource.org/wiki/Beasts_and_Super-Beasts

Écrit par : Blumroch | 06/06/2019

Blumroch > :-)

Écrit par : Pharamond | 06/06/2019

@Pharamond : Songeant à Saki, je n'avais pas encore vu votre propos sur "la petite flamme". Eh bien, j'ai beau être nihiliste et savoir que ce que nous faisons n'a rigoureusement aucune espèce d'importance (sinon pour nous, le temps de notre existence), je suis quand même un peu contrarié à l'idée que tout ce que représente l'Occident disparaîtra, et sans même combattre. La seule consolation serait que tout finisse avec lui ; par chance, c'est probablement ce qui se passera. Certains soleils, une fois éteints, ne seront rallumés par personne. Et je ne suis pas certain qu'une étincelle fasse l'affaire.
Puisqu'on parle de flamme à transmettre, très jolie scène à la fin du *The Gladiators* de Koestler. Avant d'écraser l'armée des esclaves, Crassus a voulu rencontrer Spartacus en privé. Il lui offre une chance d'échapper au massacre. En vrai chef, le gladiateur ne songe pas un instant à accepter, qui se borne à vider sa coupe avant d'expliquer au banquier interloqué le sens de ce geste : d'autres, plus tard, inspirés par son exemple, retrouveront la voie de la révolte, et c'est pourquoi cette coupe doit rester pure pour continuer à briller. L'histoire honore ceux qui n'ont consenti à aucun compromis, à aucune compromission, alors que ceux qui ont fléchi sont oubliés ou honnis.
Enfin... cela aussi, c'était *avant*. :-(

Écrit par : Blumroch | 06/06/2019

"cela aussi, c'était *avant*" est c'est une grande part du problème. La vie est déjà absurde il ne manque plus qu'à la perdre contre des crétins malfaisants qui flétriront notre mémoire... Heureux ceux qui croit en une divinité, au moins peuvent-ils espérer avoir au moins un témoin de choix de leur courage et de leur droiture, ce n'est pas mon cas.

Écrit par : Pharamond | 07/06/2019

@Pharamond
"je crois que Macron a su se faire remarquer etc..."
Je crois surtout qu'il est "bien en mains" :>)

Écrit par : realist | 07/06/2019

Macron rimerait-il avec giton ?

Écrit par : Pharamond | 07/06/2019

@Pharamond : Comme on l'a pu lire chez beaucoup de méchants, Foutriquet 2.0 rime d'abord avec "cron", comme Encolpe (complice de Giton[1]) rime avec... garce. ;-)

[1] https://fr.wikisource.org/wiki/Satyricon_(Heguin)/Texte_entier

Écrit par : Blumroch | 08/06/2019

Écrire un commentaire