Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2018

Arbres

Les arbres encore en vie détenteurs d'un record :

 

"Hypérion" (Californie / États-Unis d'Amérique)

Séquoia à feuilles d'if (Sequoia sempervirens)

Hauteur :115,60 m

 

"Centurion" (Tasmanie / Australie)

Eucalyptus royal (Eucalyptus regnans)

Hauteur : 99,60 m

 

"Árbol del Tule" (Oaxaca / Mexique)

Cyprès de Montézuma (Taxodium mucronatum)

Diamètre : 14,40 m

 

"Général Sherman" (Californie / États-Unis d'Amérique)

Séquoia géant (Sequoiadendron giganteum)

Volume : 1 489 m3

 

Sans nom (Californie / États-Unis d'Amérique)

Pin Bristlecone (Pinus longaeva)

Âge : 5 062 ans

arbres.jpg

Commentaires

Ces arbres nous coupent le sifflet.

Écrit par : Carine | 26/03/2018

De fait, cette liste n'évoque pas, ou pas seulement, des arbres : une épopée de Keats, un bon péplum, un discret rappel de T[h]ulé, "le premier général moderne" (à en croire Liddell Hart) et pour finir, le héros de *Planescape Torment* (le plus *intelligent* des RPG). Bravo, Pharamond ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/03/2018

Au passant qui passe :
Attention ! Vous mettez les pieds sur un blog d'érudits ! Il est encore temps de vous enfuir ;-)

Écrit par : Carine | 26/03/2018

mais comment peut-on donner l'age d'un arbre, à moins d'un millième près, sans le couper?!?
5062 ans, hein. Pas 5060 ou environ 5050 ans. Non, 5062 tout pile.
Et donc si on l'a coupé, cas le dit arbre n'est plus vivant!

Écrit par : Popeye | 26/03/2018

@Popeye

...et l'âge d'un migrant ?


@Pharamond

La nature comme socle

Écrit par : Dia | 26/03/2018

Carine > J'ai découvert cette image de National Geographic et j'ai fait mes petites recherches, fasciné par ces merveilles. Il est remarquable de voir la petite taille d'un être humain et de se dire que cette minuscule créature est capable d'abattre ces géants si vulnérables...

Pitié, n'épouvante pas le passant, mes visites sont déjà assez rachitiques en ce moment !

Blumroch > Non, bravo à vous ! je ne voyez qu'un des Titans, un officier de la légion romaines et un général efficace, mais qui ne faisait pas dans la dentelle.

Popeye > Avec un carottage on peut compter les cernes d'un arbres sans le blesser. La difficulté est d'atteindre le cœur pour avoir le nombre exact et les arbres ne poussent pas toujours de façon concentrique.

Écrit par : Pharamond | 26/03/2018

Dia > Exactement.

Écrit par : Pharamond | 26/03/2018

Ouf!
me voici rassuré

@ Dia
je crois qu'une radio du bassin et un panoramique dentaire permettent de lever nombre d'ambiguités...

Écrit par : Popeye | 26/03/2018

National Geographic n'a t'il pas fait du spécisme et de l'appropriation culturelle en présentant ses arbres et en les nommant ?
Thulé au Mexique ? Caramba, encore raté !

Écrit par : Sven | 27/03/2018

@Sven : Corruption de l'orthographe de Thulé pour tromper la vigilance de l'ennemi, tout simplement ! Tule, Thulé, T[h]ulé. ;-)
A l'évidence, le *National Geographic* ne respecte pas la Déclaration Universelle des Droits de la Plante qu'on doit au regretté G.I.C. Jalons.

Écrit par : Blumroch | 27/03/2018

Popeye > Cela me rappelle une blague de cour de récré qui disait que pour savoir si un billet de banque était vrai il fallait le brûler : si la cendre étaient noire c'était un faux, si la cendre étaient grise c'était un vrai ;-)

Sven > Il faudrait en parler à Madame Lebranchu qui a fait un effort patronymique dans l'autre sens.

Tule semble vouloir dire pâturage dans l’idiome local.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2018

@ Blumroch, Pharamond,

Avez-vous que Susan Goldberg, la nouvelle rédactrice en chef du National Geographic, s'excusait de tous ses clichés qui ont fait le succès du magazine à cause de leur paternalisme, ...
Finie la belle époque où National Geographic sponsorisait des études de génétique des populations comme en Irlande ou en Normandie. En Normandie, donc en territoire de la république, les assos anti-racistes avaient fait capoté le projet car l'objectif était de mesurer la part d'héritage (des ancêtres -:)) scandinave.

Écrit par : Sven | 04/04/2018

Non, j'ignorais. Il est paradoxale qu'à notre époque rationnelle, technicienne où la science est l'alpha et l’oméga de la pensée nous en sommes à retomber dans une forme d'obscurantisme au nom d'une idéologie égalitaire qu'absolument rien de scientifique ne vient corroborer.

Écrit par : Pharamond | 04/04/2018

@Sven : Sur cette nouvelle culture de l'excuse, ces deux articles ne sont pas sans intérêt :

http://takimag.com/article/memo_to_laura_ingraham_never_beg_david_cole

http://www.countercontempt.com/archives/4775

Écrit par : Blumroch | 04/04/2018

Dans son blog consacré à la sécurité informatique, Bruce Schneier écrit chaque semaine une brève sur les calmars. Les commentaires sont l'occasion pour ses lecteurs d'aborder d'autres sujets. Si le grand Pharamond adoptait cette idée, je n'irais pas profiter de l'ombrage donné par les arbres exceptionnels de l'illustration pour signaler cet article de l'excellent David Cole dans *Taki's Magazine* :

http://takimag.com/article/dwarfs_vs_trannies_david_cole

;-)

Écrit par : Blumroch | 11/04/2018

Blumroch > Mais tous mes billets peuvent être utilisés pour parler de sujets divers et variés ;-)

Écrit par : Pharamond | 12/04/2018

@Pharamond : C'est noté. Au reste, à considérer la faible résistance de mes énigmes, je vais pouvoir caser des *blurbs* sur mes écrivains favoris sans même le prétexte du jeu des deux images. ;-)

Écrit par : Blumroch | 12/04/2018

Si vous le voulez je vous créerais une rubrique "blurbs".

Écrit par : Pharamond | 12/04/2018

Les commentaires sont fermés.