Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2018

Mickey

La Société Française des Monnaies lance une collection de pièces de 10 euros "Mickey & la France". Devrions-nous pétitionner afin qu'elles deviennent officiellement celles du pays ? L'euro plus Mickey plus des monuments nationaux en arrière-plan ne composent-ils pas une symbolique parfaite pour ce qu'est devenue la France ?

Commentaires

La France étant maintenant devenue un *territoire*, un EuroDisneyLand consacré à toutes les formes du tourisme de masse, pacifique ou non, avec la complicité d'une population d'abrutis et d'inconscients "ouverts aux mondes" (le pluriel est volontaire), pourquoi pas des *euromickeys* ?
En tout cas , c'est le moment de [re]lire l'ouvrage essentiel de Lafcadio Mortimer intitulé *Miqué ou les oreilles de Dieu*, dont je conserve précieusement un exemplaire.

Rares sont les références à cet ouvrage *essentiel*. ;-) Parmi les liens trouvés avec "Lafcadio Mortimer Miqué ou les oreilles de dieu", celui-ci :

http://decryptageo.fr/il-voit-des-mickey-partout/

Le PDF d'erudit.org (Carine !) vaut son pesant de caramels mous, qui donnera une *faible* idée de l'ouvrage original -- j'aime à penser que Jean-Pierre Brisset aurait apprécié la *pansémiotique*.

Écrit par : Blumroch | 13/04/2018

L'article en lien laisse à penser que l'ouvrage n'est pas sérieux. Pouvez-vous nous en dire plus en quelques mots ?

Écrit par : Pharamond | 13/04/2018

J'ai la flemme de rédiger quelques mots : voici donc ce qu'en pensait le sieur Philippe Curval dans un article de son site "Le Science-Fictionnaire" :

"Dans un genre totalement fondu et beaucoup plus métaphysique, ne manquez pas Miqué ou les Oreilles de Dieu de Lafcadio Mortimer. Cet ouvrage fondamental de la Pansémiotique, théorie selon laquelle "« tout dans le cosmos est un signe »", démontre sans ambages en 150 courtes pages que le portrait-robot de Dieu a le visage de Mickey. Puisant aux racines du symbole graphique, Lafcadio Mortimer prouve avec un humour impavide joint à une rigoureuse démence scientifique, que les premières traces de la révélation sont inscrites sur la pyramide de (Miké)rinos. Partant de là, grâce à des associations sémantiques dignes de Jean-Pierre Brisset, il révèle à travers le plan de Mycènes, une fresque romaine à Sousse, le plan des jardins de Versailles, la famille de Marcel Duchamp, etc., comment le triscèle sacré flamboie sur notre monde et sur la France jusqu'à sa consécration à Marne-la-Vallée. Appliquez la dialectique de l'absurde de Pierre Dac aux techniques de l'Oulipo, vous aurez une faible idée du plaisir qui vous attend à découvrir la Pansémiotique."

Le texte est d'un sérieux imperturbable et si parfaitement maîtrisé qu'on ne peut savoir si ce Lafcadio est un facétieux ou un givré -- les personnes auxquelles j'avais soumis cette découverte étaient partagées sur ce point, non sans apprécier, dans tous les cas, l'impeccable rigueur apparent des développements. C'est à lire, en tout cas. Ce PDF en donne une idée sommaire :

https://www.erudit.org/fr/revues/inter/1998-n70-inter1104325/46270ac.pdf

Écrit par : Blumroch | 13/04/2018

D'après ces quelques lignes l'homme m’apparaît comme un érudit facétieux.
Dans le même registre je me souviens avoir feuilleté un ouvrage dans lequel des hommes du futur découvraient les ruines de notre civilisation et essayaient de reconstituer notre mode de vie d'après les éléments trouvés. Ils en déduisaient par exemple que tel objet était sans doute un ustensile cérémoniel peut-être porté en pectoral par un prêtre lors des cérémonies et l'image illustrant le passage montrait le dessin d'un homme portant en pendentif... une superbe ventouse à déboucher les toilettes.

Écrit par : Pharamond | 13/04/2018

@Pharamond : C'est un classique. Ainsi, Arthur Clarke, dans la nouvelle "History Lesson" ("Leçon d'histoire") parue dans Startling Stories, décrivait les interrogations de Vénusiens arrivant sur Terre pour y découvrir les vestiges de notre civilisation (enfin, par "notre", je m'entends : la nôtre, pas celle de certains qui n'en sont que les parasites). Parmi ces vestiges, de mystérieux rouleaux avec des images à peine différentes les unes des autres. Un Vénusien plus malin que les autres comprend le principe et reconstitue un projecteur qui permet de visionner ce que les savants présents prennent pour un documentaire relatant la vie quotidienne des Terriens disparus : c'est un dessin animé de Mickey (décidément !) qui s'achève par ces mots que personne jamais ne comprendra : "Une production Walt Disney". ;-)

Écrit par : Blumroch | 13/04/2018

Pour battre monnaie, il faut payer des royalties à walt disney;
Il est vrai que la redevance télé paie déjà tant aux américains...

Écrit par : jmespe | 13/04/2018

Blumroch > Arthur Clarke abonde dans le sens de Lafcadio Mortimer : Mickey est omniprésent ;-)

jmespe > Nous sommes devenus un territoire américain...

Écrit par : Pharamond | 14/04/2018

@Pharamond : Cette photo suscite un fort sentiment d'angoisse :

http://theenchantedmanor.com//wp-content/uploads/2015/11/First-Mickey-Mouse-Club-meeting.jpg

En tout cas chez moi. ;-)

Écrit par : Blumroch | 14/04/2018

Chez moi aussi. Notons que quelques enfants ont retiré leur masque ; peut-on espérer ?

Écrit par : Pharamond | 14/04/2018

@Pharamond : Loin d'avoir laissé tomber le masque pour montrer leur absence de visage, ils sont sur le point de le mettre, qui ont été pris de vitesse par le photographe du club macr^H^H^Hickey ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 14/04/2018

Mince ! Il n'y a donc vraiment aucun espoir...

Écrit par : Pharamond | 14/04/2018

Aucun, mais nous le savons. ;-) "mi-ckey, mi-cron, même com-bat !"

Incidemment, faute de brève sur les calmars permettant d'évoquer de certains combats, voici une séquence de promotion comme on aimerait en voir plus souvent :

https://www.youtube.com/watch?v=Zbqg9Cux2BE

(seule l'attribution d'un peu d'intelligence au Con Bandit dont riait Bergier m'a étonné, quand la ruse suffisait amplement).

Écrit par : Blumroch | 14/04/2018

Je crois que ce sera ma prochaine lecture.

L'éternel débat sur la notion d'intelligence ;-)

Écrit par : Pharamond | 14/04/2018

Dix euromickey, c'est le prix d'une entrée tarif réduit à Eurodisney Land
Qui fait partie des connards lands
Le problème de ces pièces n'est pas tant tellement leur aspect ridicule, enfin, pas seulement, mais aussi, l'accident de contour qu'on sent à la circonférence
En effet,les deux oreilles qui saillent sur la carrure de la pièce risquent fort de
1) prendre plus de place dans le morlingue
2) attirer les doigts qui les feront tourner de façon compulsive,genre chapelet ou komboloi
3) être refusée par les commerçants

Écrit par : Kobus van cleef | 14/04/2018

A quand "Donald et la France" ?
Quelle bande de 'crons' ;o)

Écrit par : téléphobe | 14/04/2018

J'en verrais bien une en l'honneur d'Oncle Picsou.

Écrit par : Carine | 15/04/2018

Kobus van cleef > Ces pièces sont définitivement néfastes à la santé du quidam.

téléphobe > L'année prochaine si cette collection a du succès.

Carine > Ça c'est si DSK avait était notre président.

Écrit par : Pharamond | 15/04/2018

@Pharamond : Debord et ses amis, dans leur rage contre les religions, écrivaient "Leur-Dame-de-Paris". On peut donc à bon droit suggérer "leur président" et même, pour ce valet des e.u. et u.e. réunis, "their prez".

Écrit par : Blumroch | 15/04/2018

Gouverneur ou directeur de succursale...

Écrit par : Pharamond | 15/04/2018

Gauleiter de la province vronze
Ça a de la gueule,non ?

Écrit par : Kobus van cleef | 15/04/2018

Hum ! j'y avais pensé pour gauleiter mais je me suis fait un principe de ne jamais utiliser les "techniques" de l'adversaire de référence aux HLPSDNH. Sinon, oui, cela avait une certaine tenue.

Écrit par : Pharamond | 15/04/2018

A en croire l'Oeil de Sauron, "Gauleiter" a déjà été utilisé dans ces trois pages pour désigner le petit télévangéliste :

http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/08/01/ca-commence-5967844.html

http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/09/15/jusqu-a-quand-5980133.html

http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/09/18/le-jeu-des-deux-images-283-5981055.html

La pédagogie, c'est l'art de la répétition ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 15/04/2018

Mais pas par moi.

Écrit par : Pharamond | 15/04/2018

@Pharamond : Y aviez pensé, êtes donc membre du club "Gauleiter for ever" ("for ever", c'est sans doute le rêve du tyranneau). ;-)

Écrit par : Blumroch | 16/04/2018

Oui, mais je me soigne !

Pour le Mickey planétaire, Grimault est lui aussi de cet avis :

https://youtu.be/NyrCvpGPDac?t=1h12m14s

Écrit par : Pharamond | 16/04/2018

@Pharamond : Lafcadio Mortimer aurait-il eu un site que nous aurions pu lui signaler ce nouvel hommage à la trop méconnue pensée pansémiotique ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 16/04/2018

Aucune référence aux heures les plus tristes de notre histombre
Non, les heures les moins bien éclairées de notre petoire
Je me mélange les pinceaux ( gag, les moustachards étant aussi des peintres du dimanche)
Mais je ne fait que décrire la réalité
Rien d'autre
Gauleiter ou gouverneur ou gubernator
Pareil

Écrit par : Kobus van cleef | 16/04/2018

Blumroch > Je finis par croire qu'il était peut-être dans le vrai.

Kobus van cleef > Dommage qu'il n'y ait l'équivalent chez les soviets, l'analogie conviendrait mieux.

Écrit par : Pharamond | 16/04/2018

Revizor

Écrit par : Kobus van cleef | 16/04/2018

Ou satrape

Écrit par : Kobus van cleef | 16/04/2018

Le vrai Revizor ou le jeune profiteur ?

Écrit par : Pharamond | 17/04/2018

Le jeune opportuniste

Écrit par : Kobus van cleef | 17/04/2018

Et dans opportuniste il y a porc !

Écrit par : Kobus van cleef | 17/04/2018

@Pharamond, @Kobus van cleef : Et dans *reviz*or, on trouve le début de... *correcteur* ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 18/04/2018

Kobus van cleef > "Revizor" lui irait bien comme sobriquet, il faudrait le populariser.

Blumroch > Et cela lui va bien.

Écrit par : Pharamond | 19/04/2018

Écrire un commentaire