Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2017

Ça commence

Emmanuel Macron commence à réaliser consciencieusement ce pour quoi il a été porté au pouvoir (j'ai du mal à écrire "élu") et les Français s'étonnent et ronchonnent. La question va maintenant être de savoir si la nation a été suffisamment déconstruite pour que cela se déroule sans plus d'incidents que ceux prévus par le Système ou si la grogne dépassant ses pronostics les plus pessimistes le nouveau gouverneur de la région France saura rester ferme. Pour un peu je dirais : "Vivement la rentrée !"

Commentaires

On peut le dire élu, quelle que soit la part de la fascination grégaire (c'est l'arrière qui pousse) ou de la désignation synarchique (c'est l'avant qui tire) ayant présidé à l'élection. Pour moi, c'est le mixte des deux.

Écrit par : Nathanaël | 01/08/2017

Je suis d'accord avec vous, mais la fascination ne s'exerce que parce que le Système à rendu la créature fascinante ; une sorte de plébiscite débile. Dans le billet je voulais aussi faire du mauvais esprit.

Écrit par : Pharamond | 01/08/2017

"Imposé par sidération des trop nombreux Q.I. inférieurs à 110 et des apatrides de l'intérieur" me semblerait assez approprié, en lieu et place du vieux mot "élu" (qui autorise encore quelques réflexions sur la distinction entre légalité et légitimité). Quant à "gouverneur", je crois me souvenir d'un mot allemand qui pourrait encore mieux convenir. Et pour remplacer "région", quel meilleur choix que l'abominable "territoire", ce vide qu'aime à parcourir les nomades avides de pillages et de destructions ? ;-)

Incidemment, un outil de l'excellent John Walker permet de changer à la volée les mots d'une page HTML afin de lutter contre la langue de bois et le terrorisme "intellectuel" :

https://www.fourmilab.ch/webtools/greasemonkey/

En tout cas, comme vous le dites fort bien, cher Pharamond : "Vivement la rentrée" !

Écrit par : Blumroch | 01/08/2017

Lire "qu'aiment" au lieu de "qu'aime", évidemment. Journal de guerre du 01-08-2017, note 001 : Ne plus *jamais* rédiger un texte, même court, directement dans la boite de saisie !

En guise de P.S. : On mesure la décadence, quand on pense que le grand César a été assassiné, alors que d'autres, minuscules, ne seront même pas entartés... :-(

Écrit par : Blumroch | 01/08/2017

Matou a posé ses grands yeux verts sur cet article et a donné des coups de patte sur l'écran en tentant d'attraper le curseur de la souris au risque de rayer mon écran avec ses griffes. Il s'en est fallu de peu que je lui en mette une mais... il est trop craquant quand il fait ça. Il a débusqué une petite faute : "...le nouveau gouverneur de la région France saura RESTER ferme.".
Quant à l'article en question, il pose les bonnes questions : combien de temps cette farce va-t-elle durer ? Les goyim vont-ils accepter le racket sans broncher ? Que vont-ils vendre après les aéroports de Paris (ceux de province sont déjà vendus) ? Tout ça va se décomposer lentement et ça va sentir très mauvais - sans doute faut-il encore descendre dans la fosse pour regretter la lumière.
Bon je vais réécouter la sonate pour violoncelle de Francis Poulenc, c'est la préférée de Matou - ça le rend heureux et c'est le plus important ;o)

Écrit par : téléphobe | 01/08/2017

Blumroch > Encore que la sidération touche tous les quotients intellectuel même si ce sont pour des raisons différentes.

Quand les hommes faisaient l'histoire il était parfois "intéressant" de les liquider pour tenter changer le cours des choses. Aujourd'hui les pouvoir étant occulte il ne sert à rien de tenter quoi que ce soi contre ces myriades de baudruches.

téléphobe > Je remercie Matou pour sa vigilance et ses connaissances grammaticales. Je suis un indécrottable distrait... Pour le reste, la question porte sur l’intensité et la durée des mouvements, mais le projet se concrétisera tôt ou tard avec ou sans Macron.

Écrit par : Pharamond | 01/08/2017

téléphobe > PS : Poulenc, j'ai du mal, mais ne le dites pas à Matou.

Écrit par : Pharamond | 01/08/2017

@Pharamond : *The Bell Curve : Intelligence and Class Structure in American Life* est un *grand* livre (sans traduction, à ma connaissance). Parole de Q.I. moyen ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/08/2017

Je ne vois pas une explication à tout avec la mesure du QI. Nombre de nos dirigeants, par exemple, ont des QI supérieurs à la moyenne et nous envoient pourtant vers de tristes lendemains. Certains tueurs en série ont aussi un très bons QI. QI qui n'a cessé d'augmenter dans les pays occidentaux pour nous amener à la situation actuelle, etc.

Écrit par : Pharamond | 01/08/2017

@Pharamond : Le Q.I. (ou le facteur G) n'est pas l'alpha et l'omega des facultés humaines, certes, mais c'est un indice. En tout cas, je ne suis pas certain que nos chers maîtres présentent des Q.I. d'exception : on le saurait ! On ne compte plus les membres de la MENSA, de l'énarchie et de l'X (Fiasco Morizet !) qui sont de parfaits idiots. Pour ma part, à écouter le galimatias de Micron, j'ai le pénible sentiment d'être face à un demeuré (il est à la mesure de ses troupes, c'est tout dire). C'est vrai que la pensée si complexe de l'imbécile doit dépasser mes faibles facultés.
Par Q.I., j'entends surtout des facultés intellectuelles décentes (logique, mémoire et culture) n'ayant rien à voir avec des concours qui n'exigent aucune réelle intelligence.
A en croire John Walker et quelques études, le Q.I. baisse dans le monde entier. Nous allons vers *Idiocracy*, menés par une oligarchie d'incapables cupides aidés par la passivité bovine des crétins qui les entretiennent et les choisissent par intérêt personnel ou par irréflexion. Revel l'a dit avant moi : la plus grande force qui mène le monde, c'est la sottise.
L'image de l'enfer, c'est d'avoir un honnête cerveau en étant entouré d'abrutis sans vivacité intellectuelle.

Écrit par : Blumroch | 01/08/2017

On attend la rentrée, puis la nouvelle année, puis le printemps, puis les vacances. Bref on attend trop et rien.
Pendant ce temps, ils n'attendent pas, mènent leur plan minutieux de destruction des âmes, des corps, des familles, des nations et nous attendons Godot peut être ?

Écrit par : Paul-Emic | 01/08/2017

Blumroch
The Bell Curve a fait l'objet d'excellents articles chez Aristide, il y a déjà 2 ou 3 ans.
Il faudrait rechercher sur son blog.
Je ne peux pas, suis sur mon tel.

Écrit par : Carine | 02/08/2017

@Carine : Hasard amusant : j'ai récemment trouvé les fort bonnes pages que vous me conseillez. Avec un certain étonnement car personne, en Europe, ne semble connaître ce grand livre, un livre que j'ai lu en 1995, quand Brentano's existait encore et que j'étais parisien. J'ai même un temps envisagé de le traduire (seules autres tentations : *Atlas shrugged*, la série *Wizardry* de Rick Cook et l'intégrale de John Buchan). Depuis, j'en fais la réclame à chaque occasion qui se présente. ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/08/2017

Blumroch > Il est en effet complexe de définir le concept d'intelligence... Nos dirigeants sont aussi bloqués dans l'impasse de faire avaler des décisions au peuple alors que celles-ci sont contraire à son intérêts, c'est difficile sans galimatias et contradictions. Il faut aussi compter sur leur ego et leurs possibles problèmes psychologiques.
Que le QI baisse dans le monde est en soit paradoxale puisque que ceux qui ont eu le QI le plus élevé qui ont été inaptes à produire une société capable de le conserver au même niveau ou de l'élever encore.

Paul-Emic > C'était une boutade. N'y pouvant plus rien nous ne sommes plus que des spectateurs dans l'attente des meilleurs moments de la pièce qui se joue sans nous.

Écrit par : Pharamond | 02/08/2017

Le QI n'est pas la chose primordiale dans élaboration d'une société viable. Je pense même qu'une société de savants philosophes a plus de chance de s'effondrer qu'une société de chasseurs cueilleurs ou de paysans éleveurs qui a un vrai but terre-à-terre lié à la survie .
Concernant l'attente, c'est bien ce que je disais nous attendons en spectateurs. Autant jouer à la PS III (ou IV ?) ou se concentrer sur la vie passionnante de la mouche drosophile. D'ailleurs sodomiser les diptères est un sport national

Écrit par : Paul-Emic | 02/08/2017

Paul-Emic > Que proposes-tu ? Je ne vois pour ma part aucune lueur d'espoir. Seul un effondrement du Système pourrait nous en fournir une, mais qui le souhaite ?

Écrit par : Pharamond | 02/08/2017

@Paul-Emic : Comme le disait le vrai Blumroch, "Un fort Q.I. et du caractère". ;-) Encore une fois, par Q.I., j'entends des facultés intellectuelles... qui n'ont rien à voir avec la résolution de problèmes artificiels de type "maths modernes" (voir Arnaud-Aaron Upinsky sur ce dernier point). Bon sens et logique.

Écrit par : Blumroch | 02/08/2017

Je ne propose rien surtout sur un site ouvert ;-) disons, comme tu l'évoques qu'un effondrement du système est une solution

Écrit par : Paul-Emic | 02/08/2017

de retour at home salut à tous ! TGV en marche ... que vois-je que lis-je ? ... bien , à comparer Macron à un gauleiter de France me paraît exagéré .. le gauleiter aurait eu plus d' intelligence et le sens de l' intérêt commun de la grand Europe . Le petit commissionnaire de la Banque Mondialiste en est loin ! j' ai pu suivre sur BF.°.M.°.TV les aventures d' une des putes en marche (péripapéticienne.. au sens "moderne") un soufflet qui coûte un mois ferme au souffleteur .. c' est cher payer pour une petite claque bien inutile . Nous sommes sans doute quelques centaines de milliers (j'espère plus!) avec la rage au coeur pour vouloir tailler dans le tas à la hache ou à la machette .. et la justice n' y pourra rien , qui n' aura qu' à courir vite pour fuir la colère monumentale qui éclatera (je l' espère !!! .. même si j' en doute..) la tête au bout d' une pique !!! les aristocrasses on les pendra !!!

Écrit par : EQUALIZER | 02/08/2017

@EQUALIZER : "Gauleiter" ne préjuge en *rien* des *compétences*. C'est seulement un individu *aux ordres*.

Écrit par : Blumroch | 03/08/2017

Paul-Emic > Et même dans ce cas, le seul qui nous laisse un espoir, nos chances de gagner sont plus que minces.

EQUALIZER > quelque part c'est rassurant de voir que rien ne change en son absence ;-)

Écrit par : Pharamond | 03/08/2017

Un combat se gagne déjà dans la tête. Si dès le départ tu as l'intention de faire grâce à ton adversaire tu es mort. Si par contre tu as l'intention de faire payer cher, très cher ta mort, à défaut de toi, au moins ton camp gagnera.

Écrit par : Paul-Emic | 03/08/2017

A mon adversaire : peut-être ; à mon ennemi : non ;-)

Je veux bien, mais pour cela il faudra que notre camp élabore quelque chose de sérieux et cesse de se comporter comme dans une cours de récréation d'école primaire.

Écrit par : Pharamond | 03/08/2017

@P-E .. pas de quartier pas de pitié ! et on boira dans le crâne de nos ennemis ! hourraaaaaa !

Écrit par : EQUALIZER | 03/08/2017

@Pharamond : commentaire déjà envoyé, apparemment dévoré par HautEtFort : en cas de doublon, veuillez en effacer un -- voire les deux ! ;-)
@Paul-Emic : Un personnage du *Grand Suicide* de Robert Dun tient des propos analogues aux vôtres. Une fine observation de Gripari : "Les gens paisibles, quand on les force à se battre, ils tuent."

Écrit par : Blumroch | 04/08/2017

@ Pharamond
Depuis Nuremberg, il n'y a plus d'adversaires il n'y a que des ennemis. Du coup les deux mots sont synonymes et signifient "pas de quartier".
Nous sommes bien d'accord il faut vraiment penser sérieusement que le combat est pour bientôt et pas comme dans les jeux vidéos.
@Blumroch je le pense aussi, il n'y a qu'à voir 14/18 faite par des paysans et ouvriers tout ce qu'il y a de paisibles.

Écrit par : Paul-Emic | 04/08/2017

@Blumroch .. de Robert Dun , j' ai : Le grand suicide - les catacombes de la pensée - une vie de combat - l' Europe retrouvée ou la mort - les confidences d' un loup garou .

@P-E : la guerre de 14/18 a servi à anéantir les rudes paysans et ouvriers sans lesquels cette guerre n' aurait pas duré aussi longtemps . C' était des gens habitués à vivre et travailler "à la dure" . Aujourd' hui ... hummmm !

Écrit par : EQUALIZER | 04/08/2017

@EQUALIZER : "Lucky man, your library is has more books by Dun than mine has !". Va falloir organiser un système de prêts ! ;-) Incidemment, sur la Première Guerre Civile Européenne, suis de votre avis.

Écrit par : Blumroch | 04/08/2017

225000 morts Bretons et vendéens ... sans commentaire, pour une région qui n'a pas de frontières avec l'Allemagne et on vient nous gaver avec les tirailleurs sénégalais !

Écrit par : Paul-Emic | 04/08/2017

oui P-E , on est saisi lorsque l' on contemple les noms gravés au Monument de Sainte-Anne d' Auray .. j' y suis resté silencieux un très long moment , passant devant les noms des sacrifiés , me remémorant mon grand oncle "tué à l' ennemi" en 1916 et sans sépulture , un de ces nombreux volatilisés en hachis par les obus .. un siècle après j' en ai encore la peine mais la rage au coeur à voir cette vermine politicarde qui a livré le pays à l' invasion avec la lâche veulerie des veaux d' Hexagonie . D' où cette envie de voir anéantir toute la sale engeance ! (à penser au grand-père gazé, père résistant , tonton guerroyant en indo et algérie ..) tout ça pour qui pour quoi ?

http://www.breizh-info.com/2017/08/05/74975/italie-indigenes-armee-francaise-viols-ciociara

Écrit par : EQUALIZER | 05/08/2017

@Equa Pour qui pour quoi ? c'est une question que je me pose depuis quelques années mais je pense avoir trouvé la réponse, elle n'est pas bien originale.

Écrit par : Paul-Emic | 05/08/2017

@ Paul-Emic et EQUALIZER
Un ami de mon beau père, né en 1925, et décédé maintenat, qui a fait toute la campagne de France avec la 2ème DB puis l'Indo me disait la même chose.
Il disait même qu'on aurait dû laisser Adolf gagner.

Après l'indo, il est revenu vers son destin normal de Breton de mer : marin-pêcheur

Écrit par : Philippe Dubois | 05/08/2017

La victoire du Mal Absolu (C)(R)TM semble toujours inspirer les auteurs de science-fiction, comme le démontre cette page :

http://www.sf-encyclopedia.com/entry/hitler_wins

Etrange fascination, non ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/08/2017

@Ph Dubois, mon père et votre beau-père se sont peut-être connus à la 2 DB allez savoir ? Mon père décédé qui avait aussi fait l'Algérie et perdu un frère en 40 un autre blessé en Indo, n'a heureusement pas vu la déchéance complète à laquelle nous sommes parvenus.
Un grand-père sous-marinier en 14/18 un autre dans les tranchées, gazé. Tant de souffrances pour rien .

Écrit par : Paul-Emic | 05/08/2017

@Paul-Emic : Si vous me permettez d'intervenir : pas "pour rien". C'est au nom de sa dignité personnelle qu'on fait de tels sacrifices. C'est la *décence* au sens latin : faire ce qu'on doit. Vertu et virtus n'attendent aucune récompense, selon la vieille sagesse grecque. Et d'analogue manière, comme le disait un mal-pensant : "Noble est celui qui a renoncé à toute récompense et oeuvre pour ce qui sera défait en sachant que cela sera defait. Lui seul est digne d'habiter sereinement l'univers indifférent. Il agit et ne prétend pas que personne agisse pour lui ; il donne en sachant qu'il ne recevra jamais ; il aspire aux cimes en sachant qu'il ne les atteindra pas ; il s'offre tout entier et sait que personne ne l'estimera à son juste prix. Mais en cela consiste précisément sa tragique grandeur, l'inhumanité qui le maintient parmi les hommes. Par ce courage désespéré, il échappe en même temps à la mort et à la médiocrité. Il ne peut compter que sur sa force."

Écrit par : Blumroch | 05/08/2017

sans attendre la moindre récompense , on est fondé à ne pas accepter la trahison des sacrifices !

Écrit par : EQUALIZER | 06/08/2017

@EQUALIZER : J'entends bien. Dans ce cas, faudrait alors ne les point faire, ces sacrifices. Ou être un héros à la Raspail, façon *Sept cavaliers* ou *Septentrion*.
Au reste, on est toujours trahi, d'où la valeur de cette belle devise : "A moy que chault".

Écrit par : Blumroch | 06/08/2017

on disait aussi "Boia chi molla" et "Me ne frego" ! ;)

Écrit par : EQUALIZER | 06/08/2017

Nos anciens ont souffert ou même sont lorts pour défendre leur patrie naturellement pour pouvoir se regarder en face, Mais on les a quand même sollicités pour cela, quasiment forcés même. Tout ça pour une république qui a complètement changé de direction passant d'ultra nationaliste à journée portes ouvertes. Il y a bien trahison et on est fondé à se dire que c'était pour rien

Écrit par : Paul-Emic | 06/08/2017

Nos anciens ont souffert ou même sont lorts pour défendre leur patrie naturellement pour pouvoir se regarder en face, Mais on les a quand même sollicités pour cela, quasiment forcés même. Tout ça pour une république qui a complètement changé de direction passant d'ultra nationaliste à journée portes ouvertes. Il y a bien trahison et on est fondé à se dire que c'était pour rien

Écrit par : Paul-Emic | 06/08/2017

une république qui est passée d' un réel "élitisme républicain" (La Gloire de mon Père, Pagnol) à une médiocrité généralisée (bac pour tous, orthographe pour personne) soit immigrationnisme et nivellement pas le bas . Trahison totale .. même des idéaux républicains les plus légitimes ! et tout à lavement .. :D

Écrit par : EQUALIZER | 06/08/2017

Et pour se consoler ou se désoler, relire le *J'accuse la bourgeoisie* de Robert Poulet qui avait presque tout prévu. Avoir averti en temps et heure n'aura servi à rien. Terrible destin que celui de Cassandre.

Écrit par : Blumroch | 07/08/2017

@Bumroch : J'accuse la bourgeoisie (1978) de Robert Poulet , qui fut chroniqueur à Rivarol .. on peut encore le trouver ici :
http://www.chire.fr/A-125315-j-accuse-la-bourgeoisie.aspx

j' ai donné mon exemplaire avec un lot de livres pour des jeunes camarades .

A mon avis "Les Modérés" -sous-titré "le drame du présent"-d' Abel Bonnard , reste un livre essentiel , écrit en un français académique recherché dont on a perdu l' habitude ..

Écrit par : EQUALIZER | 07/08/2017

Le destin de Cassandre est intemporel : l'avertissement ne sert à rien. Il en est de même pour les modernes prophètes.

Écrit par : Paul-Emic | 07/08/2017

Paul-Emic > Pour les ennemis et les adversaires vous avez sans doute raison. Pour le combat qui arrive, c'est une éventualité qui m'effraie car nous n'avons aucune chance. Au mieux nos adversaires seront vaincus, mais nous ne serons pas vainqueurs pour autant. Quelque chose d'autres les remplacera...

Blumroch > Les récits de victoire du IIIe Reich à l'issue de la Guerre sont faits pour frissonner à bon compte comme les enfants se racontent des histoires de fantômes pas trop loin de parents. L'attrait du Mal est vendeur et le Système y trouve son compte car il perpétue le mythe et assure sa propre stabilité.

EQUALIZER et Paul-Emic > C'est triste à dire, mais l’absence de danger et le confort démobilisent le côté vigilant ou "guerrier" de l'homme qui finit par déléguer naïvement tous ses pouvoirs politiques à une oligarchie afin de bénéficier de la paix. Si cette oligarchie est honnête ou du moins si ses intérêts correspondent à peu près à ceux du peuple ça marche. Si les intérêts divergent, comme aujourd'hui, elle finit par préparer la perte de ceux qui leur donné leur confiance.

Écrit par : Pharamond | 07/08/2017

@Pharamond, concernant nos chances, pour une fois j'utiliserai un mot de Jean Paul II "Ayez confiance". Rien n'est jamais perdu d'avance malgré les apparences

Écrit par : Paul-Emic | 07/08/2017

J'ai beau tourner les données du problème dans tous les sens je ne vois pas d'où viendrait la solution. Seul un effondrement général pourrait peut-être engendrer quelque chose d'inédit qui ne nous serait peut-être pas trop défavorable, mais c'est beaucoup de "peut-être" et avec certitude beaucoup de misères. J'aimerais pourtant y croire.

Écrit par : Pharamond | 08/08/2017

sans vouloir jouer les "catastrophistes" il me semble désormais difficile d'en faire l'économie

Écrit par : Paul-Emic | 08/08/2017

Il ne manque qu'une étincelle pour que la poudrière qu'est devenu l'UE n'explose ; à moins que la poudre ne soit trop humide... Mais si ça se produit ce ne sont pas nos dirigeants qui nous haïssent ou sont incompétents qui sauveront la situation.

Écrit par : Pharamond | 08/08/2017

Écrire un commentaire