Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2017

La France est fichue et l'actualité me soûle

Pour ceux qui veulent suivre le naufrage de notre pays au jour le jour de nombreux sites dissidents commentent l'actualité avec rigueur et talent. Personnellement, à part quelques faits choisis arbitrairement parce qu'ils me semblent intéressants à relayer le reste m'indiffère ; je m’efforce même de prendre de la distance avec l'actualité. Qu'est-ce que le dernier délire d'Anne Hidalgo ou le dernier show d'Emmanuel Macron peuvent bien changer à l'issue fatale qui attend notre nation ? Qui croit encore que "La Manif pour tous" ou les élections internes au FN vont arrêter la désagrégation générale ? Ceci dit je vous conseille cette vidéo de Boris Lelay même si elle me semble un peu trop optimiste. 

La France à l'Agonie - Boris Lelay

Commentaires

Coïncidence significative : les charmantes Brigandes ont récemment diffusé "L'heure de dire adieu", manière assez poignante de prendre congé. *Good-Bye to All That* en effet s'imposera devant nos futures tombes, d'ailleurs négligées.

Écrit par : Blumroch | 21/11/2017

Ouaip...

Écrit par : Carine | 22/11/2017

Rassurons nous avec le petit manuel de soins palliatifs.
Voyons voyons :
"La question de l’agonie est si difficile que le plus raisonnable est sans doute de commencer par décrire ce que l’on observe sans chercher le moins du monde à l’interpréter."
Nous voilà rassurés.

Écrit par : Coach Berny | 22/11/2017

Dans cette affaire des "prières de rue" le Muzeau s'est montré vraiement placide ;o)

Écrit par : téléphobe | 22/11/2017

@téléphobe : "Et Pif !", comme aurait pu dire PointDeLivraison. ;-)

Écrit par : Blumroch | 22/11/2017

Sauf que c'est le même qui s'était engagé à construire une nouvelle mosquée, d'après un document publié chez Corto dans un billet récent.
Clientélisme putassier...

Écrit par : Carine | 22/11/2017

... tombes d'ailleurs négligées comme bientôt celles des combattants de 14-18 -- celles qui n'auront pas été "récupérées" pour d'autres, en tout cas.
Je viens de visionner la vidéo : la lettre de soldat citée à la fin, si elle est authentique, est d'une *tenue* et d'une sobriété dont nous avons perdu le secret.
J'aime assez les colères et le ton de ce Boris Lelay, lui aussi, apparemment, nostalgique d'une France disparue. La sagesse consisterait sans doute, dans l'esprit de ce billet au titre parfait ("La France est fichue et l'actualité me soûle"), à méditer cette profonde réflexion de Chamfort :
"M..., qu’on voulait faire parler sur différents abus publics ou particuliers, répondit froidement : ''Tous les jours, j’accrois la liste des choses dont je ne parle plus. Le plus philosophe est celui dont la liste est la plus longue.''".
Que faire ?, demandait l'autre.

Écrit par : Blumroch | 22/11/2017

Blumroch > Quand c'est fini c'est fini.

Coach Berny > Bien dit, mais si on en est aux soins palliatifs c'est que ce n'est pas la grande forme.

téléphobe > C'était tentant :-)

Carine > Parce que tu crois vraiment qu'il y quelque chose à attendre de cette engeance.

Blumroch > Chouette, je deviens philosophe !

Écrit par : Pharamond | 22/11/2017

J’ai un ami dont le fils était au Bataclan, il s’en est sorti couvert de sang mais vivant. Et bien, ce même ami a trouvé le moyen de me dire dans une conversation sur les attentats terroristes que non, il n’y avait pas de violences en France, pas de crimes, que tout allait bien, tout était calme sur le front, etc. Depuis ce jour, je pense que même s’il y avait 100 000 morts suite à des attentats terroristes, les gens s’en foutraient comme de l’an quarante, et le pire, même si leurs proches étaient plus ou moins blessés. J'ai donc tiré les conclusions qui s’imposent, les mêmes que les vôtres. Depuis, je vis bien.

Écrit par : Noone | 23/11/2017

C'est une attitude *inédite*, ce me semble, dans l'histoire humaine : les victimes (directes ou non) ne sont même plus capables de ressentir une saine et naturelle colère, encore moins d'exiger une légitime vengeance. Mieux : elles éprouvent (ou feignent d'éprouver) de la compassion pour les tueurs auxquels elles trouvent des excuses.
Abellio l'avait bien prédit : les masses auront cette grâce, que d'aller anesthésiées vers la divine surprise que sera, pour elles, le massacre.
On a beau en avoir tiré les nécessaires conclusions depuis longtemps et n'avoir plus de vraie solidarité qu'avec des morts ou quelques rares bons esprits lucides, c'est quand même déprimant.
Les gens, ils étaient mieux avant. :-(

Écrit par : Blumroch | 23/11/2017

Noone > Ce que vous rapportez illustre parfaitement, je crois, ce que je tentais d'expliquer dans un billet pour essayer de comprendre cette aberration comportementale.
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/09/08/il-n-y-a-de-systeme-que-le-systeme-5977984.html
Les lemmings veulent se noyer ? Qu'ils se noient ! Dommage qu'ils entraînent mon cher pays avec eux, mais il faudra s'y faire.

Blumroch > Déprimant, oui, mais c'est moins fatigant que d'espérer.

Écrit par : Pharamond | 23/11/2017

@ Blumroch et Pharamond

Il y aura un jour un retour de balancier à n'en pas douter. Les deux processus contradictoires de Levi-Strauss. Triste à dire, mais nous n'avons pas encore faim, froid et peur. De ce côté là rien n'est perdu: crise du beurre, EDF bientôt obligé de fermer ses centrales nucléaires vétustes par faute de l'incurie de ses dirigeants, ... Quant à la peur, pas besoin de faire un dessin ici. Pas plus qu'ailleurs au demeurant. La plupart de mes collègues sont des bobos aimant les crasseux... loins de chez eux. C'est rigolo de voir un anti-raciste faire sur lui à la perspective d'un France-Algérie en football. Sûrement à causse des fachos qui votent pour la mère Lipoun et qui pourraient tout casser en cas de défaite des bleus foncés.

Écrit par : Sven | 23/11/2017

Une pensée pour Mr K qui a été sauvagement agressé pas fdp en début de semaine. Prompt rétablissement, camarade!

Écrit par : Sven | 23/11/2017

Tant que nous étions ethniquement à peu près homogènes, le retour de balancier était possible et même probable, l'histoire est faite de ces changements radicaux. Nos puissants ennemis le savent et ont compris que pour ne pas se prendre le balancier en pleine face il fallait impérativement dissoudre la nation en la métissant et en prêchant l'individualisme, avec succès. Sans parler des non-Blancs, combien de métis, de Blancs qui ont un membre de leur famille d'origine étrangère, d'amis, de collègues ? Et le reste aime le Système et récite ses mantras pour être épargné, en attendant...

Écrit par : Pharamond | 23/11/2017

Il suffit donc que l'on change de paradigme. Ceux qui rampent devant le système ramperont aussi bien devant ce qui pourrait le remplacer. Il suffit de se rappeler les régimes totalitaires du 20ème siècle pour lesquels je n'ai aucune sympathie, hormis le cas italien. En échange de la sécurité retrouvée et de pouvoir manger à sa faim, combien se soucieraient des métis même de leur famille? Là encore, je serai très curieux de voir ce qui pourrait se passer. L'avenir nous le dira si une telle situation devait advenir.

Écrit par : Sven | 23/11/2017

J'ai trouvé la même info sur le blog Orages d'acier. On en saura peut-être plus lors de la prochaine émission de radio Méridien Zéro.

Écrit par : Sven | 23/11/2017

@Sven : Vienne le temps des carnets du camarade Turner ! ;-)
(J'avoue toutefois n'y croire guère : espérer d'énergiques et insoupçonnées ressources, même dans la meilleure partie de la population, relève d'un acte de foi).

Écrit par : Blumroch | 24/11/2017

Les Carnets de Turner ... une très belle fiction qui ferait une excellente série TV à usage pédagogique (contre les vilains fâcho!) C' est pas pour fayoter mais je suis plutôt de l' avis de Phara .. On peut renaître d' une occupation militaire .. pas d' une substitution de population , d' une submersion-invasion . Sauf conflit majeur qui rebatte les cartes ? mais ceci est du domaine de la voyance ! :D

Écrit par : EQUALIZER | 24/11/2017

@EQUALIZER : Son modèle n'est pas mal non plus, tout socialiste qu'il est dans son inspiration -- socialiste d'*avant*, d'un âge très ancien, *in illo tempore*, évidemment), qui sera une surprise pour quelques-uns : *The Iron Heel* (a.k.a. *Le talon de fer*), de Jack London.

Écrit par : Blumroch | 24/11/2017

Le Talon de fer et son analyse de la naissance d'une "bourgeoisie ouvrière" collabo et traître à sa classe...
Pour une fois qu'on cite un livre que j'ai lu !
Lu et apprécié.
London n'est pas que le chantre des forêts glacées.

Écrit par : Carine | 24/11/2017

Sven > Je suis d'accord les rampants se fichent de connaitre la doctrine du maître, cependant en ce moment la force n'est pas de notre côté, loin s'en faut, alors le servile continuera de faire assaut de zèle auprès des puissants actuels.
Sous le IIIe Reich malgré sa foi dans le Führer, les avantages qu'elle avait acquis, les rancœurs qu'elle éprouvait envers Juifs, la population était loin d'apprécier dans son ensemble les mesures antisémites et c'est pourquoi le régime a dû utiliser la propagande à l'échelle que l'on sait. Ensuite le tri entre les Juifs, les demi-juifs, les quart-juifs était plutôt complexe voire confus, sans compter les Juifs qui avait certains privilèges pour services rendus, ceux qui combattaient, les Juifs collaborateurs etc. Göring n'a-t-il pas dit "Je décide qui est et qui n'est pas un juif", afin de trancher un cas épineux. Et l'Allemagne d'alors était plus éthiquement "pur" que la France d'aujourd'hui ou près d'un quart de la population est d’origine étrangère ou plus ou moins métissé.

Carine > Blog d'érudit.e.s

Écrit par : Pharamond | 24/11/2017

Comment veux-tu que ces décérébrés pensent à protester, Boris ? à l'heure qu'il est , ils sont scotchés à leur poste TV devant Hanounna, à moins que ce ne soit "les anges de la téléréalité", "secret story" ou "les chtis versus le reste du monde"...sic transit...

Écrit par : vu de sirius | 24/11/2017

Il est temps e passer à autre chose... mais à défaut de voir pointer quoi que ce soit à l'horizon on s'accroche aux débris comme un naufragé.

Écrit par : Pharamond | 24/11/2017

@ Pharamond

Je sais bien que la force n'est pas de notre côté. Qui aurait dit en 1913 que les 3 ou 4 grands empires (si l'on compte les occupants ottomans) européens auraient disparu 5 ans plus tard?
Je pense que les Européens ont accumulé plus de rancoeur et de dégoût envers les squatteurs du tiers-monde que ne pouvaient en avoir les Allemands envers les Juifs. Il suffit de regarder les sondages sur la perception des immigrés dans tous les pays d'Europe. Vu la pression médiatique et pénale, tout est bien dissimulé.
Je ne veux pas perdre espoir. En Lybie, Kadhafi avait expulsé 2 millions de sub-sahariens en 2 mois. Quand on veut, on peut. Et les vieux cons de RESF ont généralement de plus de 65 ans.

Écrit par : Sven | 24/11/2017

"les vieux cons de RESF" ... pas de quartier , pas de pitié !

Écrit par : EQUALIZER | 24/11/2017

@Sven: lorsque viennent les accès de désespoir, une petite pensée à (par exemple) la bataille de Blood River et c'est reparti! L'Occident reste le générateur de "black swans" par excellence, il ne faut jamais l'oublier.

Écrit par : Benway | 24/11/2017

Écrire un commentaire