Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2017

Le métier de Pénélope

Certains pensent que Fillon est victime d'une cabale. Personnellement, je m'en contrefiche, c'est chacun son tour et de toute manière cette république étant morte depuis quelques décennies il est normale de commencer à en sentir à plein nez les effluves cadavériques. Corto reproduit sur son blog un tract de soutien édité par l'équipe du candidat. On peut y lire outre les dix ébouriffantes propositions du bonhomme un texte en défense avec ce passage grandiose :

"Les masques sont tombés : la gauche dans toutes ses composantes n'a plus qu'un seul objectif : barrer la route au seul candidat capable de la battre et de vaincre Marine Le Pen au second tour"

Bigre ! La gauche veut faire passer le FN en éliminant le seul candidat démocrate capable de le vaincre. Pourquoi donc ? On s'en fiche ! C'est de nouveau l’épouvantable collusion de la gauche et de l'extrême droite, la monstrueuse alliance brun-rouge qui montre son affreux museau, le retour du fascisme et des heures mal éclairées ! Tous avec François ! J'ai le courage de le dire : croire que Fillon ait pu procéder à quelques arrangements avec la moralité et la légalité pour rétribuer sa douce c'est être hitlérien. Parfaitement !

 

 

Commentaires

La gauche, "dans toutes ses composantes" était donc manipulée (depuis les caves de Berlin ? une hacienda dans la Pampa ?) par les survivants du Gross Rèche. Ça fait peur.

Écrit par : Nathanaël | 05/02/2017

Dans le même genre, vous avez la sortie du film "Chez nous", réalisé par Lucas Belvaux, histoire de rappeler aux gens de voter comme il faut.

Le ventre est encore fécond, etc.

Écrit par : Agg | 05/02/2017

J'ai vu tes commentaires chez Corto et je dois dire que je suis d'accord avec toi, ce qui ne va pas beaucoup te surprendre.
Cela dit, cette histoire est quand même étonnante, car ils mangent tous de ce pain-là, prébendes et pistons.
Donc c'était risqué pour le Système. Ils ont joué le coup quand même, ce qui prouve que Fillon, c'est encore trop catho et trop traditionnel.
Et pourtant !

Écrit par : Carine | 06/02/2017

@Carine : Un risque pour la Machine (c'est le nom que Paul Féval donnait à ce que que l'époque appelle le Système comme pour lui donner une apparence d'intelligence) ? Non, à mon sens. Dans "Les habits noirs" figure cette réflexion profonde : "Il faut un coupable", immédiatement corrigée ainsi : "Il ne faut qu'*un* coupable". On en fournit donc *un* à la foule pour faire oublier tous les autres. Bénéfice supplémentaire : on rappelle les complices à l'obéissance ; en tout cas à cette admirable solidarité de la mafia (sans même le sens de l'honneur, sans doute exagéré, de cette organisation).

Écrit par : Blumroch | 06/02/2017

après la "machine" ... le "système" .. puis la "Matrice" .. mais qu' y a -t-il dedans .. "qui" y a t-il dedans ?

Écrit par : EQUALIZER | 06/02/2017

Ce week-end, j'ai oublié Pénélope dans les bras de Circé, (on a les Odyssée qu'on peut...) évidemment j'étais sous le charme. Elle a eu la gentillesse de ne pas me transformer en cochon. On est chez no... grouiiiiiik !

Écrit par : Coach Berny | 06/02/2017

Merci à Ph. et C. B. pour leurs références homériques. Depuis dix jours, je suis étonné de ne pas avoir une seule fois lu ou entendu filer la métaphore mythologique, qui pourtant s'impose en cette affaire. Au moins supposera-t-on Pénélope effaçant la nuit les notes et revues de presse écrites le jour, pour échapper à la cour pressante des prétendants sarthois pillant le vin et l'huile du manoir, pendant que Philos Ilion baratinait à l'assemblée (nationale) des guerriers Achéens.
J'irai plus loin. En l'affaire, ni emploi bien sûr, ni même de Pénélope ou de François. Rien d'autre qu'un mythe ancestral. Franchement, qui a jamais cru que le député-sénateur-maire et ministre, construit de sable à Sablé, ait jamais existé ?

Écrit par : Nathanaël | 06/02/2017

Pénélope ( en abrégé "Péné"....double? triple?....hum, successives ? .....le pied !) reposait son mari
qui se reposait sur elle
savoir si ce rescapé de l'odyssée présidentielle fera un carnage de ses prétendants?
fera-t-il résonner la corde de l'arc en décochant ses traits comme l'écrit l'aède aveugle?
et quel Argos pourra le reconnaître lorsqu'il accostera , miséreux , sur les rives de la rivière Sarthe ?
savoir si elle lui demandera de déplacer le lit conjugal ? ( sculpté , comme nous le savons depuis l'école secondaire , dans un tronc massif d'olivier.....ce qui me semble un peu surfait , j'ai jamais vu d'olivier susceptible d'offrir la place pour un lit de couple ....ou alors d'un couple de musaraignes )
et lequel de ses enfants bouclera les issues pendant qu'il lattera les renégats de LR? ( on a des noms.....)

Écrit par : kobus van cleef | 06/02/2017

Nathanaël > Je crois que nous avons à faire à des complotistes, mais eux ils ont le droit.

Agg > Pitoyable défense de l'équipe à Fillon au nom de la République qui doit être bien malade pour que l'on utilise des procédés aussi grotesques et éculés.

Carine > Fillon trop catho et traditionnel, j'ai des doutes. Le Système qui prend l'eau est peut-être tout simplement pressé et voudrait mettre non plus un laquais comme d'habitude, mais directement un de ses hommes. Macron est du groupe Bilderberg, ne l'oublions pas. Je crois aussi que dans cette histoire des paramètres nous échappent. La théorie de Blumroch dans le commentaire qui suit le tient n'est pas idiot non plus.

EQUALIZER > Je préfère l'appeler le Système parce que toute société engendre un système, mais celui avec un grand "S" est le système des systèmes. Ensuite je ne le crois pas infaillible, il est puissant, très puissant, mais pas infaillible, la cooptation par copinage n'engendre pas toujours le meilleur. Il faut aussi considérer qu'il ne tire sa puissance que par l'argent et, certes, actuellement l'argent semble être tout, mais il n'est réellement qu'un aspect de la vie, si la machine économique se grippe et le Système aura du mal à faire perdurer ses mirages, son monde est artificiel.
Qui est dedans ? Mais tout le monde ou presque, du téléspectateur lambda au banquier en passant par le professeur d'Histoire-Géo, le carreleur ou l'artiste engagé, tout le monde participent à la survie du système, bon gré mal gré. En en tirant des bénéfices et en en espérant encore plus, le consommateur-électeur ne maudit pas le Système il lui reproche juste de ne pas lui donner la part qu'il lui a promise ou qu'il croit avoir le droit de réclamer "parce qu'il le vaut bien". Le Système est né d'une conjonction de facteurs qui a fait que les intérêts du plus grand nombre semble converger. Et ça tombe bien cela correspond au projet planétarien de certains "groupes" qui attendaient leur heure et poussent maintenant de toutes leurs forces. L'inopportun en ce moment c'est le dissident, le nationaliste, le racialiste, le seul qui croit que ses intérêts et ceux de son peuple ne sont pas ceux du Système, alors il doit crever et vite !

Coach Berny > Mon pauvre ami, il va falloir qu'un Ulysse paie de sa personne pour que vous puissiez retrouver forme humaine. Courage !

Nathanaël > Oui, c'était tentant et je crois que quelques journalistes s'y sont risqués.

kobus van cleef > La Pénélope à François a une tronche de mégère, je trouve, et les prétendants doivent se faire rares.

Écrit par : Pharamond | 06/02/2017

Mais si, je l'ai filée la métaphore, en même temps que ma quenouille.
Mais je ne sais plus en quel palais ^^.

Écrit par : Carine | 06/02/2017

Bonsoir cher Pharamond .
Continuez !

Écrit par : Vonkamach | 07/02/2017

Carine > Voilà ce qui arrive quand on nomadise ;-)

Vonkamach > Merci pour vos encouragements.

Écrit par : Pharamond | 07/02/2017

Les commentaires sont fermés.