Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2017

Terroir caisse

Dans le village un arrêté municipal antédiluvien spécifie que les nouvelles constructions doivent avoir un revêtement "ton pierre". J'y ai vécu ma jeunesse et à l'époque la consigne était scrupuleusement respectée. Aujourd'hui le texte est toujours en vigueur, mais les maisons qui poussent comme des champignons sont de toutes les couleurs et la mairie s'en contrefiche.

De Hambourg à Porto et de Brest à Riga tout doit être banalisé, mondialisé, seules les particularités climatiques permettront encore une certaine différenciation des architectures, la nature est inégalitaire. L'homme déraciné, aventurier nomade de la post-modernité en quête constante d'une existence plus confortable doit y être partout chez lui. Pour faire bonne mesure, on conservera quelques villages classés avec festivals folkloriques pour touristes, paradis sans âme des tiroirs-caisses. Les régionalistes se félicitent de la mort de la nation, leur vieille ennemie, l'entité impériale qui la remplacera sera plus lointain et plus conciliant s'imaginent-ils. Et puis de toute manière ils s'en moquent du moment qu'ils ont leur patois en option au baccalauréat, leurs panneaux bilingues et les crédits de Bruxelles. Le projet cosmopolite de monde multicolore tant vanté est en passe de se réaliser, on connaît le stade suivant. Le principe est le même que pour la peinture, séparée sur la palette et mélanger avec parcimonie les teintes donnent une œuvre intelligible où les contrastes leur permettent de jouer entre elles et de se mettre mutuellement en valeur, mélangées dans le pot elles donnent un gris sale.

Commentaires

Ici, dans le village, il est impossible de construire en dehors des clous. Mais le désespoir, c'est de voir tous ces régio-auto-inde-tiste être d’indécrottables écolos-gauchos. J'ai l'impression, parfois, de me trouver dans la peau du missionnaire prêt à être servi à la broche, sans espoir d'en convertir ne serait-ce qu'un.
Leur crédo c'est : entre nous, rien que nous, tout pour nous, mais le vouloir à l'échelle du pays c'est fachiiiiiisssse.

Écrit par : Coach Berny | 04/01/2017

Tout le monde fait selon son bon plaisir dans ce pays allah dérive.
J'ai déjà amplement raconté mes mésaventures dues à mon voisin notaire qui m'a flanqué un mur de 6 m de haut devant mes fenêtres de chambres : permis annulé par le TA de Nantes.
Pas grave, il a construit son extension qd même, a fait un autre permis (le même en fait), j'ai attaqué en "justice". J'ai perdu, j'ai fait appel, j'ai reperdu.
Cela m'a coûté dans les 20 000 euros d'avocat et de déplacement d'avocat.
Qd celui-ci a proposé d'aller encore plus haut, j'ai dit stop.
J'ai mis du temps à comprendre, me direz-vous.
Bin oui, un couple de notaires , je ne pouvais pas gagner. Et j'ai été condamnée aux dépens.

Pas mal, hein ?

Il a tout fait, coupé des arbres dans une zone protégée (contrairement à ce qu'il disait dans sa demande de permis), violé les règles d'urbanisme, affiché son 2eme permis péteusement derrière chez lui, à une autre entrée, fait des courriers entachés de mensonge...
Bref, si vous voulez être justiciable, entrez d'abord chez les franmaques. Ça peut aider.
Sinon, laissez couler.
Tant pis pour la laideur programmée.
Ah J'oubliais : son premier permis avait été accepté par l'architecte du patrimoine attaché à la Mairie.
Normal. Une maison style Biarritz flanquée de deux extensions à la Mansard, ça choque qui ?
En tout cas pas un architecte des monuments de France...
Faut dire aussi, deux notaires...

Écrit par : Carine | 05/01/2017

Encore doublonnée, Pharamond.
Supprime, stp.

Écrit par : Carine | 05/01/2017

Coach Berny > Nous sommes un peu dans le cas du village folklorique, ici. Pour le reste l’égoïsme et la peur du fascisme font leur oeuvre. Ces gens se croient protégés et ils le sont, mais pour combien de temps et au prix de quels reniements ou aveuglements ?


Carine > La malédiction du commentaire multiple a encore frappé même si son pouvoir s'amenuise : nous somme passé de 30 à 2.

Oui, je me souviens de vos déboires avec le voisin indélicat au bras long. Il existe en France une caste qui se croit tout permis, et souvent à juste titre. Il n'y a qu'à voir les zones déclarées inconstructibles jusqu'à ce qu'elles le deviennent. Le progrès, vous comprenez ? Pauvre pays !

Écrit par : Pharamond | 05/01/2017

J' aime les régions à fort caractère "identitaire" -il en reste- c' est aussi un rappel que nous ne venons pas de nul part ou et la Lune .. comme un rappel de l' ancienne France de la monarchie (sans être royco) .. Et là , après la déclaration de MLP .. je me demande si elle veut vraiment "gagner" .. ? se soucie-t-elle de l' avis des gens ? couac il en soit , sa place au Club des Jacobins est prête ..
http://www.breizh-info.com/2017/01/05/57532/suppression-regions-marine-pen-point-de-vue-internautes

Écrit par : EQUALIZER | 06/01/2017

Marine Le Pen , la loge des jacobins te tend les bras ! ;) on ne s' en lasse pas .. on ne s' enlace pas non plus ! :)
https://www.youtube.com/watch?v=IYgDvkrife8

Écrit par : EQUALIZER | 06/01/2017

Certes EQUALIZER il en reste quelques-unes sûrement, mais trop de sortes de fromages dans ce pays pour satisfaire tout le monde. Dans mon coin (à fort caractère "identitaire") il y a déjà 4 provinces dans le département. Le Labour, la Basse-Navarre, la Soule et le Béarn chacune ayant sa capitale et ses spécificités. Une région sera toujours trop vaste pour les "identitaires caractériels", l'échelon du département est à mon sens plus justifié. (déjà qu'il en fait râler)

Écrit par : Coach Berny | 06/01/2017

Le Labourd, pardon le Labourd, p.... ils vont me tuer !

Écrit par : Coach Berny | 06/01/2017

EQUALIZER > Etant donné que les régions actuelles sont des créations arbitraires composées à partir des départements qui avaient vocations, entre autre, à briser les anciens tracés historiques et qu'en cherchant aides et appuis à Bruxelles qui se réjouie d'affaiblir la nation elles contribuent à la déconstruction du pays, la disparition de ces entités, justifiées si on se dit nationaliste, me ferait ni chaud ni froid , mais je n'y crois pas une seule seconde.

Coach Berny > >Ne craignez rien, je doute que ces gens visitent ce blog ;-)

Écrit par : Pharamond | 06/01/2017

le découpage des départements par la "révolution" française aurait pu être pire puisque certain "illuminés" voulaient découper la France en carrés géométriques .. finalement les départements correspondent grosso modo aux anciens diocèses ... ci-après la carte des diocèses d' avant 1700 en superposition avec les départements . On voit que finalement c' est pas si mal , les "tracés historiques" n' ont pas été aussi bousculés qu' on ne le pense :D .. les provinces sont une autre affaire .. et nos régions administratives une monstruosité !

Écrit par : EQUALIZER | 06/01/2017

excusez le loupé du lien sur les diocèses et départements ... c' est ici :
http://gen3553.pagesperso-orange.fr/dioceses.htm

Écrit par : EQUALIZER | 06/01/2017

Carte intéressante, mais les diocèses regroupaient un ensemble de paroisses et les révolutionnaires se sont dit qu'avec tout le boulot qu'ils avaient à créer l'homme nouveau ils pouvait bien suivre les grandes lignes des entités ecclésiastiques car tout de même "l’infâme" n'avait pas attendu les Lumières pour organiser le pays.

Écrit par : Pharamond | 06/01/2017

Les commentaires sont fermés.