Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2016

Filiation

 

Georg Osterwald, The Father's Grave2.jpg

Georg Osterwald

Die Vätergruft (La crypte des ancêtres)

 

Commentaires

Tableau superbe.
J'ose espérer que ce n'est pas une allusion à un tragique événement familial ?

Écrit par : Carine | 19/12/2016

Toutes les lectures de l'oeuvre sont permises ;-)

Écrit par : Pharamond | 19/12/2016

Ya un comm tombé dans le cul de basse fosse ?

Écrit par : Carine | 19/12/2016

J'ai bien peur d'avoir deviné juste ...
Toutes mes condoléances, Pharamond.
C'est très dur à vivre. Courage.

Écrit par : Carine | 19/12/2016

Mon avant-dernier comm est caduc.

Écrit par : Carine | 19/12/2016

Merci pour tes condoléances, mais il ne s'agit pas de la perte de mon père, encore il ne soit pas très en forme en ce moment ; je voulais simplement dire... que toutes les lectures étaient possibles. Et puis mon père n'a rien d'un chevalier, crois-moi... moi non plus, d'ailleurs.

Écrit par : Pharamond | 19/12/2016

J'ai mis ce tableau parce que je le trouvais beau et que toutes les critiques actuelles sur la chrétienté me fatiguent. Peu importe le guignol de Vatican, la transmission doit se faire.

Écrit par : Pharamond | 19/12/2016

Et bien tant mieux !
Me voilà rassurée. :-)

Écrit par : Carine | 19/12/2016

Magnifique tableau qui me concerne depuis l'âge de neuf ans.
Et qui, bien longtemps après, me concerne toujours.

Écrit par : UnOurs | 19/12/2016

Carine > Merci.

UnOurs > Content de te relire ici.
Il y a différentes façons de perdre son père, le mien je l'ai perdu très tôt dans le sens où il était militaire et à refait sa vie quand j'étais encore enfant. Depuis j'ai renoué superficiellement quelques fois sans grand succès. J'ai fini par tirer un trait. Il est bien malade m'a-t-on dit. Son décès ne me fera ni chaud ni froid, seulement, sans doute, le vertige de se dire que j'ai vieilli moi aussi et que l'échéance, même encore lointaine, se distingue maintenant.

Écrit par : Pharamond | 19/12/2016

J'ai perdu le mien en 2006 et ma mère en 2015.
Je suis heureuse et chanceuse de les avoir eus aussi longtemps très près de nous.
Mes parents ne m'ont pas quittée tout à fait.
Je suis consciente de la chance que cela représente.

Écrit par : Carine | 20/12/2016

Avoir un lien fort et durable entre parents et enfants est une chose merveilleuse, et pas aussi courant qu'elle devrait l'être.

Écrit par : Pharamond | 20/12/2016

Mon allemand est un peu rouillé, mais je suis quasi sur que die Vätergruft se traduirait par la tombe DES pèreS (au pluriel)

Un coup de google trad me confirme : on pourrait même dire "la crypte des ancêtres"

Et que Dieu prête vie à mes parents très aimés

Écrit par : Popeye | 20/12/2016

Je n'ai jamais fait d'Allemand et j'ai traduit le nom proposé pour l'image que j'ai trouvé sur Google : "The father's grave". Mais votre "crypte des ancêtres" me convient. Merci.

Écrit par : Pharamond | 21/12/2016

Le tableau est magnifique et propice à la méditation occidentale dirais-je d'une voix blanche ;o)

Écrit par : téléphobe | 21/12/2016

Merci Pharamond, mais je ne suis jamais très loin :-)

Écrit par : UnOurs | 21/12/2016

téléphobe > Je trouve aussi.

UnOurs > alors, tant mieux.

Écrit par : Pharamond | 23/12/2016

Les commentaires sont fermés.