statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2021

Musique (600)

Ph.D

I won't let you down (1991)

Chumbawamba

Tubthumping (1997)

The Asteroids Galaxy Tour

Around the bend (2009)

Commentaires

[Musicalmar]
Pas convaincu par ce qui commence à 02:48 (le nom, pour commencere), mais ce qui précède est plutôt sympathique :
https://www.youtube.com/watch?v=441HBODDR2c

Écrit par : Blumroch | 26/11/2021

Un peu de musique irlandaise recommandée par Slobodan Despot ("despotica", comme nom de chaîne... non, rien) :
https://www.youtube.com/watch?v=qKWJ3LE6iWs

Écrit par : Blumroch | 26/11/2021

Signalé par l'excellent Paul-Emic, ce clip... "musical" étonnant :
https://youtu.be/rts5na5mrco

Écrit par : Blumroch | 27/11/2021

Blumroch > Le clip est en effet étonnant.

Écrit par : Pharamond | 27/11/2021

[Zikalamar]
Produits livrés dans un état imparfait, irrespect des délais et des promesses, obligation (plus imaginaire que réelle) de changer matériels et logiciels sans raison autre qu'enrichir quelques voyous, mensonges sur les lendemains qui chanteront mieux que la veille mais moins bien que le surlendemain, maîtrise réservée à une poignées d'individus se prenant volontiers pour des dieux, refus de prendre en compte le réel et l'expérience, illusion de dominer le monde par les nombres, corrections sans fin remédiant partiellement à d'anciens problèmes tout en en créant de nouveaux, changements apportés sans nécessité sinon pour faire "nouveau"... : je tiens que les pratiques de la religion informatique -- malgré l'excellence de plusieurs de ses prêtres --, répandues dans tous les domaines, ont porté un coup fatal à la civilisation ; j'en réserve la démonstration, longue autant que fastidieuse, à une autre vie.
De fait, je viens seulement de penser que les méchants n'étant pas, ou pas encore, gagnés à la religion pikouzante, abusivement appelés "antivax", sont en fait d'irréductibles ennemis d'un système "obsolète", l'ordinateur VAX :
https://fr.wikipedia.org/wiki/VAX
https://en.wikipedia.org/wiki/VAX
(la fiche en angliche est évidemment meilleure)
Bref, on devrait donc écrire, en néoFrench : antiVAX. J'aime assez le nom d'une copie du VAX produite en Allemagne de l'Est : Robotron (ce fut aussi le nom d'un jeu d'arcade). "Ce pelé, ce galeux" qu'est l'ignoble antiVAX est donc aussi un antiRobotron, allergique donc à la direction prise, grâce aux 95% de crétins, par l'ordre social contrôlé par Schwab et ses complices. Pas étonnant que le système veuille la peau de ces méchants qui voudraient rester libres au lieu de se laisser exterminer en silence.

Écrit par : Blumroch | 27/11/2021

Blumroch > Robotron ça film de SF des années 50 :-)

Écrit par : Pharamond | 28/11/2021

@Pharamond : Pas faux. ;-)

[Zikalamar]
Une p'tite blague de Taki ("The Week That Perished") :
There’s an old vaudeville routine about a man who walks by a peddler. The peddler offers to sell him a vial of tonic :
Peddler : “Buy this and you’ll live longer !”
Man : “How ?”
Peddler : “Trust me. Buy this and you’ll live longer.”
Man : “But you’re not explaining how.”
Peddler: “Just trust me. Buy this and you’ll live longer.”
Man : “No way, fella. Good day.”
The peddler shoots the man dead. He looks at the body and says, “Told ya.”

L'intertitre est : "MASKS SAVE LIVES (BECAUSE WE’LL KILL YOU IF YOU DON’T WEAR ONE)"

Écrit par : Blumroch | 28/11/2021

Blumroch > Terrifiant.

Écrit par : Pharamond | 28/11/2021

@Pharamond : Gaïa contrôlée par Schwab et ses complices mériterait de s'appeler Deathworld, à ceci près que le monde de la mort imaginé par Harry Harrison fait moins peur que le nôtre.

Écrit par : Blumroch | 28/11/2021

Ce "métal" (en tout cas, je suppose que c'en est) fait un peu fer-blanc, mais la fin du clip est amusante qui compense l'agression perpétrée contre les oreilles :
https://www.youtube.com/watch?v=55OJ17cHeJA

Écrit par : Blumroch | 29/11/2021

[Musicalmars de la démence ordinaire]
Nouvelle et intéressante théorie juridique exposée par le bon Z -- celui de Takimag :
https://www.takimag.com/article/a-new-legal-theory/
"white people have a duty to die when in a violent confrontation". Au moins, c'est clair, ou pas foncé.

Nouveaux ordres des tarés de Bruxelles soucieux de conditionner les esprits et de laver les cerveaux -- de manière paradoxale, puisque le lavage de cervelle ne fonctionne que si ladite cervelle n'existe pas ou est comparable à celle d'un écolomacronoschwabocollectiviste.
Je recommande *vivemement* la lecture du PDF "UnionInEquality" mentionné dans l'article :
https://www.fdesouche.com/2021/11/29/dans-un-documentant-interne-la-commissaire-europeenne-a-legalite-interdit-demployer-les-mots-noel-colonisation-de-mars-ou-encore-des-prenoms-chretiens-maj/
Y'a une récompense graphique dans ce document rédigé par et pour des abrutis : le nouveau logo u.e. signalant les êtres animés affligés par un léger désavantage forcément injuste. Je l'avoue sans honte aucune : j'ai ri. Nerveusement, mais j'ai ri.
Ne pas oublier que l'histoire n'existait pas avant la création de la tyrannie eurobureaucratique et que sans tous ces [autocensuré], nous ne serions rien. Hors de ces malades mentaux, point de salut !
Etre au pouvoir de kriminels et de krons, c'est déjà dégradant ; être au pouvoir de tels déments devrait donner des envie de [autocensuré] aux plus placides. Dans un monde normal, s'entend. Monde disparu depuis plusieurs décennies.
Je plains les jeunes qui sont, pour leur malheur, équipés de quelques honnêtes facultés intellectuelles, pris entre la barbarie technicienne et celle des déserts. L'ablation du cerveau pourrait sans doute, dans l'un et l'autre cas, aider.

Écrit par : Blumroch | 29/11/2021

[Musicalmar]
La Mite en grande forme :
https://www.youtube.com/watch?v=sYXzVBRkA_A
M'sieur ioutube a confié la censure à des incapables ou à des ministres. Avec moi aux commandes, cette vidéo ne pourrait même pas être proposée.
A moins que, selon "Jean Robin, journaliste", la Mite n'appartienne à la fameuse "opposition contrôlée". ;-)

Écrit par : Blumroch | 29/11/2021

Blumroch > Le clip est joliment filmé, mais le métal c'est vraiment insupportable. Quant à la fin j'avoue ne pas avoir saisie.

On revient invariablement à : ils ont toujours raison et nous avons toujours tort.

Oui, bonne vidéo de la Mite, tellement riche en gags que certains m'ont échappé.

Écrit par : Pharamond | 29/11/2021

@Pharamond : Si j'ai bien suivi, le vainqueur du combat se fait abattre de manière déloyale parce qu'il a refusé de se coucher. Y'a une scène comparable dans le premier des *Indiana Jones*.

Le logo du fauteuil roulant en marche vaut son poids de caramels. Ils n'ont même pas pensé que l'individu pouvait fuir un danger -- par exemple, une horde d'importés amenés par la maudite u.e. (qui d'ailleurs refuse qu'on parle d'Europe quand on parle d'elle : ça tombe bien). Bien aimé aussi les photos inclusives d'où les blancs sont exclus.

La Mite a tout prévu. Transcription ici :
https://lamitedanslacaverne.blogspot.com/2021/11/le-diner-du-criif-parodie-satirique29.html

Écrit par : Blumroch | 29/11/2021

[Zikalamar]
Il y avait longtemps ; la Vérité Brutale est de retour :
https://odysee.com/@ameliepaul:8/laveritebrutale9:2

Écrit par : Blumroch | 29/11/2021

Blumroch > Merci. La musique m'avait paralysé le cerveau.

Un tel degré de délire a quelque chose de fascinant.

Amélie Paul est en forme elle aussi. Les intervention de Fauci qui ne correspond pas vraiment au personnage sirupeux du film qui lui est dédié sont vomitives.

Écrit par : Pharamond | 29/11/2021

@Pharamond : J'avoue. J'ai réduit le volume audio du "métal" à presque 0. ;-)

Écrit par : Blumroch | 29/11/2021

[Zikalamar]
Des blogs disparaissent (ainsi, apparemment, des *minuscules*), d'autres semblent abandonnés qui parfois ressuscitent : l'excellent Eric Werner, après plus d'un an de silence (ou d'articles réservés à l'*Antipresse* de Despot), semble avoir repris son *Avant-blog* :
https://ericwerner.blogspot.com/2021/

Écrit par : Blumroch | 30/11/2021

Blumroch > je veux bien être tolérant, mais, franchement, comment peut-on écouter ça ?

Oui, bonne nouvelle, Eric Werner a souvent les idées à l'endroit.

Écrit par : Pharamond | 01/12/2021

[Zikalamar]
"Le questionnaire, il est vite répondu"[1] :
https://www.youtube.com/watch?v=itl0G631aj4
M'sieur ioutube devrait prendre des mesures. De telles vidéos pourraient donner de nouvelles mauvaises idées aux ceusses qui déjà en professent.

[1] La formule est-elle soumise à des droits ? Faut s'méfier, maintenant, comme pour les citations de plus de deux lignes qui exigent des autorisations.

Écrit par : Blumroch | 02/12/2021

[Zikalamar]
La comédie de la peur est de retour, mais les [autocensuré] de la mafia étatique à prétexte humanisanitaire n'ont pas pensé à une mesure simple, permettant à deux individus -- évidemment masqués de frais -- de se saluer en respectant les distances de sécurité tout en rendant un hommage mérité au vrai maître bienfaiteur de l'eurorégion fwance : un bras (n'importe lequel) à l'horizontale, les doigts formant un V comme virus, le tout accompagné d'un sonore "Hue ! Euh ! Heil, Pfizer !".

Écrit par : Blumroch | 02/12/2021

[Zikalamar]
Mon ex-soeur cadette, parfaite imbécile se prenant pour une intellectuelle, attribuait à Flaubert des romans de Balzac ; même confusion chez AdB qui attribue à Mankiewicz la paternité du *Quo Vadis ?* de Sienkiewicz (vrai que ces noms étrangers en -wicz sont terriblement difficiles à distinguer).
Non, ce n'est pas un point de détail. ;-) On notera que journalope et secrétariat de rédaction n'ont pas corrigé.
Et cette folle et décapante originalité de prétendre n'avoir pas été marqué, comme tout le monde (y compris les plus grands), par le génie de Dumas...

https://www.breizh-info.com/2021/11/28/174760/alain-de-benoist-quels-sont-les-livres-que-lon-doit-avoir-lu-en-priorite-entretien/

Écrit par : Blumroch | 02/12/2021

Blumroch > Moi c'est Jules Vernes que j'ai toujours trouvé assommant.

Écrit par : Pharamond | 02/12/2021

@Pharamond : Vernes (Henri), c'est l'auteur de Bob Morane -- ah, l'exotique méchante Ylang-Ylang... ;-)
J'ai lu tous les romans de Verne (Jules) ; les seuls à m'avoir laissé un souvenir net sont *Voyage au centre de la terre*, *Les tribulations d'un Chinois en Chine*, *Le rayon vert*, *Mathias Sandorf*, *Le sphinx des glaces* et *Robur le conquérant*. La mémoire me commanderait de citer d'autres titres, mais j'ai trop détesté la triste fin édifiante et ridicule réservée par l'auteur au capitaine Nemo, longtemps admirable figure de la vengeance.

[Zikalamar]
On sait interdite, en tout cas vivement déconseillée, par les gochofachisses la question "Qui ?", même sous sa forme modernisée "Ki ?" ou mieux, "Kiel[le] ?". La question "Où ?" ne sera bientôt plus tolérée par les mêmes quand elle exprimera la sourde angoisse de ceux, trop peu nombreux, qui voudraient fuir la folie et l'horreur générales et se demandent vers quelle destination -- apparemment, aucune.

Écrit par : Blumroch | 03/12/2021

[Zikalamar]
Ces deux chroniques de Paysan Savoyard pourront intéresser les ceusses qui s'intéressent au Z, que ce soit pour le louer, le dénigrer ou s'en méfier :
https://leblogdepaysansavoyard.wordpress.com/2021/12/01/zemmour-au-jt-comment-mieux-maitriser-les-interviews-malveillantes/
https://leblogdepaysansavoyard.wordpress.com/2021/11/24/huit-profils-anti-zemmour/
A titre personnel, je pense que le Z, s'il devient trop dangereux pour ses éventuels ou probables marionnettistes ou pour le système, se fera abattre ; c'est tout le souci, avec l'homme qui se veut envoyé par la providence : il n'a pas de suppléant d'envergure (et à voir sa "garde rapprochée", il ne sait pas choisir les caractères, et probablement pas non plus les intelligences).

Écrit par : Blumroch | 03/12/2021

[Zikalamar]
Le dernier vampire était à l'agonie. Il n'avait rien eu de consistant à se mettre sous la canine depuis plusieurs semaines. Son organisme allait finir par plonger dans un état catatonique salvateur, risqué néanmoins -- le réveil n'était pas garanti.
Né en 1916, il regrettait la douceur de vivre de son avant-guerre. Déjà réactionnaire de son vivant, il n'avait pas apprécié, après sa conversion (mot qu'il préférait à transformation) en simultanément non-mort et non-vivant, la marche accélérée de la planète vers une forme de collectivisme despotique, dont les instruments de contrôle médico-social nuisaient à son existence au point de l'obliger à se retrancher de l'humanité pour fuir les incessants examens et la surveillance constante décidés par tous les gouvernements du monde sous les prétextes les plus grotesques dont son préféré, "le bien de la communauté", qu'il estimait le plus ignoble des mensonges.
De toutes les nuisances modernes, il maudissait surtout la carte d'identité numérique infalsifiable... qui ne l'était peut-être pas, mais malgré quelques efforts, les joies de la cryptographie sur courbes elliptiques lui resteraient éternellement un mystère, au moins autant que la décomposition en produit de facteurs premiers. Devenir immortel ne l'avait pas rendu plus intelligent.
En tout cas, plus question désormais de mener deux vies parallèles comme dans *Buffy*, *Moonlight* ou *The Masquerade*. Le vampire devait se cacher.
Aujourd'hui, réfugié dans un Paris qu'il ne reconnaissait plus, il avait élu domicile dans le métro. Ses rares sorties l'amenaient parfois à se nourrir d'un végan égaré dans la nuit à la recherche d'un magasin bio ouvert 24 heures sur 24. Le vampire n'aimait pas leur goût : leur sang était trop clair, en plus d'avoir un goût désagréable. Il préférait encore les rats qui prospéraient au point de faire fuir les chats -- animaux que notre créature se refusait à traquer, par humanité. Quant aux vendeurs et consommateurs de drogues, mieux valait les éviter totalement : les substances synthétiques dont ils étaient imbiblés rendaient malade toute créature naturelle. Les prétendus exilés, prédateurs dont la présence lui était une offense, ne se déplaçaient qu'en groupes armés : les attaquer aurait été trop risqué. Ils étaient peut-être responsables de la disparition de ses congénères. Il était peut-être le dernier de son espèce, se dit-il avec mélancolie. Dans un moment facétieux, il rendit hommage à Matheson comme à Bergier en se disant qu'il ne serait même pas une légende.
Le vampire ne devait plus compter que sur le hasard, et encore avec de la chance.
Cette nuit, s'il voulait prolonger sa survie (il n'osait plus dire : sa vie), il devait impérativement se nourrir et se nourrir vraiment. Avec la plus extrême prudence, il se déplaça dans le dédale du réseau souterrain pour émerger dans un quartier chic et tranquille. Il y avait repéré un endroit propice à la chasse, près du siège d'un parti politique et de quelques restaurants ouverts uniquement pour les riches et puissants, évidemment interdits au *pecus vulgare* confiné chez lui par la force des amendes et de sa lâcheté. "Ils n'ont que ce qu'ils méritent", pensa fugitivement notre vampire sec de coeur, concentré sur les rares silhouettes présentes dans les rues que n'éclairait que l'amicale clarté de la lune.
Pour la première fois de ses vie et non-vie, il eut une pensée reconnaissante pour HidalgogolE et ses complices tarécolos qui avaient récemment supprimé l'éclairage nocturne. Bénie soit la déesse Alea ! Une jeune femme se risquait dans une contre-allée obscure, seule, pour gagner sans doute sa trottinette électrique ou un immeuble proche.
Le vampire impatient fondit sur sa proie, y planta ses crocs avec bonheur. Il eut tout juste le temps de trouver suspecte l'âcre saveur métallique, ordinairement bienfaisante, du liquide chaud. La première gorgée lui donna le sentiment d'avaler de microscopiques lames de rasoir, et... vivantes.
Notre immortel, sur le point de connaître la terrible et définitive mort ultime, formula une dernière réflexion avant de se disperser en fines particules enflammées : "Zut ! Une quadruple vaccinée..."

Le Numéro Six referma alors son livre de contes, adressa un sourire aux trois enfants dont il avait la garde et leur dit, avant d'éteindre la lumière et de quitter la pièce pour rentrer chez lui au Village : "Voilà, vous savez maintenant pourquoi tous les vampires ont disparu. Bonne nuit, les petinenfants. Demain, le gentil docteur passera faire votre injection hebdomadaire."

Écrit par : Blumroch | 04/12/2021

[Zikalamar]
Petit dialogue des temps du virus chinois et de l'eurotyrannie :
A. (très rebelle à l'intérieur) -- J'obéis, mais attention ! Je n'ai plus trop confiance, et même, je n'en pense pas moins. A la sixième injection, ils auront franchi la ligne rouge et ils m'entendront !
B. (sarcastique autant qu'abattu) -- Ah ah ! Pensez ce que vous voulez, *ils* s'en moquent. Ce qui compte, c'est que non seulement vous gardiez le silence mais aussi et surtout que vous obéissiez toujours comme un gentil mouton gardé par de bons [mili]chiens.
A. -- S'ils tuent Zemmour, le peuple descendra dans la rue !
B. -- S'ils tuent Zemmour, il ne se passera *rien*.
A. -- S'ils rendent l'infection obligatoire, c'est décidé, j'entre en résistance.
B. -- C'est ça, c'est ça. Le sursaut de dignité, c'est dans les films, et vous n'êtes pas bon acteur. Dès le début, vous avez accepté votre petit rôle dans cette mauvaise comédie. Ne faites pas semblant de vouloir quitter la scène maintenant, c'est trop tard.

Écrit par : Blumroch | 04/12/2021

Blumroch > Jules Vernes est comme Stephen King : de bonnes idées perdues dans des descriptions à n'en plus finir.

Je voterai peut-être pour Zemmour, histoire d'éliminer Marine du pays politique. Une défaite cuisante et le RN la mettra peut-être à la porte. Et c'est à peu près tout. Il ne sera jamais élu, pas besoin de le tuer. Et si par miracle il devient président, sans réseau il ne terminera pas l'année quand les bonnes âmes bloqueront le pays.

J'aime beaucoup et je constate que tu sais écrire des historiettes. Allez, j'en fais une carte blanche !

Écrit par : Pharamond | 04/12/2021

@Pharamond : Tu es trop indulgent. Ce n'est que le premier jet d'un développement inspiré par une idée farce que j'aurais bien illustrée si je savais encore dessiner, celle d'un vampire surpris par le poison. ;-)

Écrit par : Blumroch | 04/12/2021

Blumroch > Que nenni !

Écrit par : Pharamond | 04/12/2021

edit/fixes, si tu veux bien (je n'avais pas relu) :
-- "Il était probablement le dernier de son espèce"
-- "toute créature naturelle ou surnaturelle."
Danke in atvansse. ;-)

Écrit par : Blumroch | 04/12/2021

Blumroch > C'est fait. Et j'ai changé "imbiblés" par "imbibés"... à moins que ce ne soit un jeu de mot qui m'aurait échappé.

Écrit par : Pharamond | 04/12/2021

@Pharamond : Tu as eu raison. Premier jet avec répétitions et pas relu. :-( J'étais trop content de la fin ajoutée en hommage à l'épisode *The Girl Who Was Death*. ;-)

Écrit par : Blumroch | 04/12/2021

Blumroch > Pour l'épisode du prisonnier j'avais oublié, mais même sans s'en souvenir l'histoire se suffit à elle-même.

Écrit par : Pharamond | 04/12/2021

@Pharamond : Si j'ai un jour une idée drôlatique, je ferai l'effort de me relire. ;-)

[Zikalamar]
Avec cette note, dans *Le temps de la fin*, Günther Anders pensait à la bombe atomique, mais le propos concerne aussi l'extermination des peuples par tous les moyens même géniques :
"Ceux qui savent réagir de façon appropriée à la grandeur du danger représentent une très petite (et généralement méprisée) élite de l'horreur."

Écrit par : Blumroch | 04/12/2021

Blumroch > La malédiction de Cassandre.

Écrit par : Pharamond | 05/12/2021

Ce Frédérik Mey a bien mauvais esprit, qui par avance ne semble pas exactement en admiration devant Ursula (la chyène anti-Nuremberg et pro-Pfizer) et ses criminels amis :
https://www.youtube.com/watch?v=1vuZ-ezwYRc
Même chez les boches, y'en a des bons. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/12/2021

Blumroch > De plus l'homme chante joliment.

Écrit par : Pharamond | 05/12/2021

[Zikalamar]
Mensonge, malveillance, corruption -- presque toute la philosophie de BigPharMafia exposée en à peine plus de deux minutes ici :
https://www.youtube.com/watch?v=0yI2budL2vE
Films et feuilletons sont parfois désagréablement véridiques.

Écrit par : Blumroch | 06/12/2021

[Zikalamar]
Dans les manifestations, protégés par leur seul et inefficace courage, les informateurs au service de l'âpre Vérité Brutale[0] faisaient parfois l'objet d'attaques scandaleuses toujours, violentes parfois, venant des séditieux ou même, plus rarement, "by jest or by mistake"[1], des milices du régime. Russia Today[2] nous rassure en nous exposant les nouvelles dispositions prises afin d'assurer la protection des auxiliaires de police, qu'ils soient journalisses ou gochofachisses :
//
Exit également la saisie du matériel de protection individuelle des journalistes de terrain qui sont souvent soumis au gaz lacrymogène et aux projectiles en tout genre pouvant occasionner de graves lésions à la tête ou aux membres inférieurs : «Les journalistes pouvant eux-mêmes être ciblés par certains manifestants violents, ils ont la possibilité de se positionner, de manière dérogatoire, derrière les cordons des forces de l’ordre. En outre, ils peuvent porter des équipements de protection.»
//
Quand les milichiens ouvriront le feu sur les réfractaires sans défense aucune, les journalopes seront heureusement protégés par un gilet pare-balles. Rotterdam, où récemment des mouchards auraient pu avoir la malchance d'être blessés -- voire tués --, n'aura pas été inutile.
Manque encore à ces décisions de bon sens un volet concernant le "butin de guerre", pour reprendre l'heureuse expression qui ne semble pas avoir fâché Méchancon le fier Insoumis : les affaires récupérées sur les cadavres iront-elles aux seules milices armées ou seront-elles partagées avec les journalopes ? Pour l'heure, y'a un vide juridique.

[0] Copyright Amélie Paul, sauf erreur.
[1] You Know Who -- or you should.
[2] https://francais.rt.com/france/93249-schema-maintien-ordre-nouvelle-mouture-satisfaire-journalistes-conseil-etat

Écrit par : Blumroch | 06/12/2021

Blumroch > Nous serons broyés dans l'indifférence générale par le grande machinerie. Physiquement et/ou moralement nous n'en sortirons pas indemnes.

Écrit par : Pharamond | 06/12/2021

Écrire un commentaire