statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2020

Musique (556)

The Steel Elms

Words Will Never Be Enough

Commentaires

[Musicalmar]
Martin-Lothar venant de remettre à l'honneur la tradition du jeu des deux images, j'ai voulu proposer une nouvelle énigme, moi aussi. J'avais arrêté mon choix sur une illustration du conte d'Andersen "Les habits neufs de l'empereur" et sur un portrait du "phare de la pensée mondiale"[1] à l'âge de 20 ans[2].
Je n'étais pas très satisfait, mais je ne parvenais pas à trouver mieux, et surtout, je ne me voyais pas rédiger un énième *blurb* pour deux ? trois lecteurs. ;-)
Je vais donc donner directement la solution, savoir un homme estimable[3] et intelligent, capable de parler avec le même brio de Chesterton, de Lewis, d'Orwell, de vieux philosophes chinois et de combien d'autres sujets encore : Pierre Ryckmans, plus connu en tant que Simon Leys.
Il était favorablement connu des services de police, comme en témoigne sa fiche au sommier de kikipedia, qu'on voudra bien ne pas lire immédiatement :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Leys
mais seulement après ce discours qui, je pense, permet de faire connaissance avec cet animal rare qu'est l'intellectuel digne de respect :
http://jompo.free.fr/leys.html
La vie étant courte, je n'ai lu qu'une partie de son oeuvre ; j'irais bien recommander *Orwell ou l'horreur de la politique*, évidemment, et *Le bonheur des petits poissons*.
Ah, les deux images étaient censées évoquer *Les habits neufs du président Mao*.

[1] Giscard dit d'estaing *dixit*.
[2] Avec l'espoir, un peu illusoire, de retarder son identification.
[3] Apparemment. En tout cas, je n'ai jamais rien lu de et sur lui qui fît penser qu'il ne l'était pas.

Écrit par : Blumroch | 22/10/2020

[Musicalmar "Back to macronistan"]
J'avais évoqué ici :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2019/08/30/musique-504-6172923.html#c8874015
l'amusant "Voyage en Sinistrie" de Michel Perrin, que Gougueule, pourtant interrogé dans les formes, à l'époque, ne m'avait pas retrouvé pris dans la toile. Eh bien, cette fois, il a consenti à le dénoncer, ici :
http://www.odysseedelespece.com/2017/01/guide-des-vacances-en-sinistrie.html
(Le texte commence après un billet dont la dernière phrase est "Depuis lors, la Sinistrie a colonisé une bonne partie de la planète...")

Écrit par : Blumroch | 22/10/2020

Blumroch > Curieux personnage assez anticonformiste ; il fallait oser un tel discours à partir de la citation assez crue de Flaubert.

La Sinisrie on la parcourt tous les jours...

Écrit par : Pharamond | 23/10/2020

@Pharamond : S'opposer, avec des arguments irréfutables, aux maoïstes au moment où Leys l'a fait, c'était plus que de l'anticonformisme, c'était d'un rare courage.
L'image de Flaubert est forte mais juste -- suffit de voir dix secondes d'Hanouna ou de Foutriquet 2.0 pour en avoir confirmation.
Le discours de Leys m'a rappelé des propos que je tenais, quand j'étais sommé d'expliquer mes raisons de faire des études de philo, études parfaitement inutiles et dépourvues de tout caractère rentable puisque je ne n'ai jamais eu l'intention d'embrasser le professorat. J'expliquais parfois le caractère utile de l'inutile et l'importance de la connaissance désintéressée avec deux anecdotes tirées de Diogène Laërce dans sa biographie de Thalès de Milet :

"On raconte qu’étant sorti de chez lui, sous la conduite d’une vieille femme, pour observer les astres, il tomba dans une fosse, et que comme il se fâchait, la vieille lui dit : « Ô Thalès, tu ne vois pas ce qui est à tes pieds et tu veux connaître ce qui se passe dans le ciel !».

"[...] voulant montrer qu’il était facile de s’enrichir, il prit à ferme tous les pressoirs à huile, dans la prévision d’une excellente récolte, et en retira des sommes considérables."

L'honnêteté commande d'ajouter que c'était peine perdue. C'est comme les lectures gratuites, en dehors de tout programme ou de toute contrainte : ça passe l'entendement ordinaire des gens ordinaires.

Écrit par : Blumroch | 23/10/2020

Blumroch > Les vagues de m... ont déjà bien rongé toutes les tours d'ivoire.

Écrit par : Pharamond | 23/10/2020

@Pharamond : Reste, pour les optimistes, le château intérieur... qui ne résiste pas à quelques substances chimiques judicieusement et criminellement[1] administrées, comme l'avait déjà noté Abellio dans *La fosse de Babel*. :-(

[1] Grâce à un vaccin obligatoire, par exemple.

Écrit par : Blumroch | 23/10/2020

Blumroch > Si les optimistes pensent qu'il ne reste plus que ça...

Pas lu.

Écrit par : Pharamond | 23/10/2020

@Pharamond : Les pessimistes pensent que le château est en ruines.
Pas bien ! ;-)

[Musicalmar en forme de révision]
*Le petit prince*, chef-d'oeuvre de mièvrerie -- d'ailleurs apprécié par de nombreux imbéciles favorables au "New Age", au "care", au bisounoursisme et autres nouilleries assimilées --, m'a longtemps tenu éloigné de Saint-Exupéry, dont je n'ai lu les oeuvres principales que passé la vingtaine. Récemment, un commentateur de Contrepoints rappellait l'existence d'un *Pilote de guerre* que j'avais presque oublié, quand ce livre a pourtant connu *l'honneur* d'être interdit à la fois par les Huns et par les gaullâtres[1]. Consacré à la défaite de 40, il contient des leçons à méditer[2], *mutatis mutandis*, au moment où le Moloch s'apprête à crier victoire face aux moutons serviles, tous prêts à se transformer bientôt en termites.
//
Nous n’avons pas le loisir de méditer sur le passé. Nous assistons au présent. Le présent est tel. Aucun sacrifice, jamais, nulle part, n’est susceptible de ralentir l’avance allemande.
Aussi règne-t-il du sommet à la base des hiérarchies civiles et militaires, du plombier au ministre, du soldat au général, une sorte de mauvaise conscience qui ne sait ni n’ose se formuler. Le sacrifice perd toute grandeur s’il n’est plus qu’une parodie ou un suicide. Il est beau de se sacrifier : quelques-uns meurent pour que les autres soient sauvés. On fait la part du feu dans l’incendie. On lutte jusqu’à la mort, dans le camp retranché, pour donner leur temps aux sauveteurs. Oui, mais le feu, quoi qu’on fasse, prendra toutes les parts. Mais il n’est point de camp où se retrancher. Mais il n’est point à espérer de sauveteurs. [...]
J’entendrai des étrangers reprocher plus tard à la France les quelques ponts qui n’auront pas sauté, les quelques villages qui n’auront pas brûlé et les hommes qui ne seront pas morts. Mais c’est le contraire, c’est exactement le contraire qui me frappe si fort. C’est notre immense bonne volonté à nous boucher les yeux et les oreilles. C’est notre lutte désespérée contre l’évidence. Malgré que rien ne puisse servir à rien, nous faisons sauter les ponts quand même, pour jouer le jeu. Nous brûlons de vrais villages, pour jouer le jeu. C’est pour jouer le jeu que nos hommes meurent.
//
-- Votre mort ne changera rien. La défaite est consommée. Mais il convient qu’une défaite se manifeste par des morts. Ce doit être un deuil. Vous êtes de service pour jouer le rôle.
-- Bien, mon Commandant.
//

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Pilote_de_guerre
[2] Gougueule permet d'en trouver une version PDF. La conclusion du livre est excellente, quand bien même elle n'a pas ma faveur.

Écrit par : Blumroch | 23/10/2020

[Musicalmar "Dies irae"]
Sain[t]e colère de Greg Toussaint qui prend la précaution (sans doute illusoire) de s'abriter derrière les paroles de l'(autocensuré) hymne gueusard :
https://www.youtube.com/watch?v=lOhwAzxdMZw
Deux questions toutefois : avec quelles troupes ? avec quelles armes ?
S'il continue dans cette veine, ses jours chez ioutube sont comptés.
D'un autre côté, nos jours à tous le sont.

Écrit par : Blumroch | 23/10/2020

[Musicalmar]
On me sait attaché à la modernitude et donc à l'orthographe 2.0 dont j'ai été le modeste inventeur. Attaché à mettre un peu de cohérence dans les délires de l'inclusif, je n'aurais toutefois pas osé imaginer... *ça* :
https://frontpopulaire.fr/o/Content/co275839/progres-un-etudiant-invente-l-alphabet-inclusif
Cette découverte de hasard faite chez Causeur m'oblige, par flemme, à citer un lien vers Onfray, "adding injury to injury"... ;-)
On notera au passage que le jeune imbécile satisfait ne dit rien sur la *prononciation* de ses idioties graphiques.

Écrit par : Blumroch | 23/10/2020

Blumroch > Lu par mon institutrice alors que j'étais un bambin "Le Petit Prince" m'avait fort ému et aura toujours mon indulgence ;-)

J'ai lu "Pilote de guerre" il y a bien longtemps, je ne me souvenais plus de ce passage.

Je me demande pourquoi les gaullistes l'ont interdit...

Je me demande parfois si le "Système" aux abois n'attend pas que les "patriotes" à bout finissent par bouger une oreille pour faire une vaste rafle une fois pour toute.

Encore une fois un dérangé qu'autrefois on aurait considéré avec mépris ou pitié est mis sur le devant de la scène.

Écrit par : Pharamond | 23/10/2020

@Pharamond : Si c'est associé à l'enfance, je veux bien être indulgent. C'est quand des adultes l'invoquent que je prends peur. ;-)

Je n'avais gardé qu'un vague souvenir, positif quand même, de *Pilote de guerre*, dont j'ignorais qu'il avait été censuré par les deux camps. Je me demande si sa disparition en mer n'a pas été volontaire -- un personnage d'un roman de Pierre Benoit choisit la même, selon toute probabilité (Curtis laissait la question ouverte).

Pas impossible -- et personne, absolument personne ne se lèverait pour défendre la poignée de résistants. Faut déjà voir les regards haineux qu'adressent les masqués aux normaux, dans les zones où pourtant la muselière n'est pas encore obligatoire. A la place de Foutriquet 2.0, j'irais créer un organisme de délation sous le haut patronage de Stasi le ministricule, s'il est toujours en vie -- la fine allusion fera rire dans les rédactions.

Écrit par : Blumroch | 23/10/2020

Blumroch > Les gentils sauvés au dernier moment par la foule qui prend enfin conscience des réalités ce n'est que pour le cinéma.

Écrit par : Pharamond | 23/10/2020

@Pharamond : Scène de science-fiction qui me rappelle "Le règne de la terreur" (a.k.a. "Reign of Terror"), l'excellent épisode numéro 12 de la première livraison du feuilleton *Equalizer*. A la fin, on y voyait un McCall désarmé allant courageusement affronter, seul et presque christique, un gang de dangereux voyous. Tabassage en règle. Le héros se relève. La foule, soudain honteuse de son inaction et de sa lâcheté, se rassemblait autour de son champion.
Très jolie scène à effet, mais *légèrement* invraisemblable.

Écrit par : Blumroch | 23/10/2020

Blumroch > On le voit dans plusieurs films et séries, mais ce ne sont que des oeuvres de fiction...

Écrit par : Pharamond | 24/10/2020

@Pharamond : J'allais dans ton sens. Les incohérents font un succès aux vertus et à la force quand elles se manifestent dans l'imaginaire, qui ne supporteraient pas qu'on les exerçât dans la réalité.

Écrit par : Blumroch | 24/10/2020

[Musicalmar]
Comme les "français"[0] ont la mémoire courte, pourquoi ne pas leur offrir une manière de memento[1] avec une grande affiche apposée sur les murs de tous les édifices publics, montrant les visages et noms de Français assassinés, avec l'une ou l'autre de ces légendes : "Quousque tandem..." ou "A qui le tour ?".
Sans colère et sans haine, évidemment, hein : on sait la puissance de la loi Castavia ou Aviex.

[0] minuscule et guillemets délibérés.
[1] mori, forcément mori.

Écrit par : Blumroch | 24/10/2020

Blumroch > Cela ne servirait à rien. La population est persuadé qu'il n'existe aucune autre alternative à leur monde démocratique et progressiste. Elle continue d'avancer malgré la peur, les doutes, les humiliations, les pertes parce qu'il n'y a pas d'autres voies. "Avec un peu de chance ça ne tombera pas sur moi", "ça ira mieux demain", se disent-ils en se repliant encore un peu plus sur eux-mêmes.

Écrit par : Pharamond | 24/10/2020

@Pharamond : Du willst mir deprimieren. ;-)
Si les nombres avancés par Raufer sont justes, nous en sommes à 120 attaques au couteau et quelque 1000 agressions gratuites par jour en France, pour 66 millions d'habitants. En faisant semblant de croire que tout le monde a vocation à se faire attaquer, y'a des affiches à diffuser, sur le modèle de celles du loto. "Au mauvais endroit au mauvais moment : 100% des gagnants ont perdu la vie ou leurs illusions en raison d'une probabilité qu'ils croyaient faible. Memento mauri[1]".
La passivité des moutons de France est effarante. L'auteur, probablement gauchiste, de ce billet n'a peut-être pas tort sur tout :
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-epidemie-sans-fin-la-strategie-227962

[1] Zubtil, nein ?

Écrit par : Blumroch | 24/10/2020

Blumroch > Gauchiste ou non son article est plein de bon sens. Il est bon que les critiques ne viennent pas que du même côté trop facilement taxé de fasciste.

Écrit par : Pharamond | 24/10/2020

@Pharamond : J'l'ai cité en dépit de cette *probabilité* parce que je ne suis pas [trop] sectaire. ;-)

Écrit par : Blumroch | 24/10/2020

Blumroch > :-)

Écrit par : Pharamond | 24/10/2020

[Musicalmar "Hommage à une certaine Suisse"]
Pour la gueuse, toutes les religions sont détestables, mais certaines le sont plus qu'une autre (deux à la rigueur avec le maçonnisme), qu'elle protège mieux que les autres contre les mortelles attaques perpétrées avec le tranchant des mots, voire avec des éclats de rire -- qui n'ont pourtant jamais envoyé qui que ce soit à l'hôpital ou à la morgue, contrairement à [autocensuré].
Cet article paru dans le dernier numéro du *Pamphlet* traite un peu de cette question :
http://www.pamphlet.ch/?article_id=1422
En voici la conclusion, dictée par un sens de la justice dont la pratique se perd :
"Mais les discours des politiques de tous bords sur la liberté d’expression me laissent perplexe : lorsque Robert F. se faisait rouer de coups dans un parc public de Vichy par des nervis, qui l’abandonnèrent en le croyant mort, où étaient les défenseurs de la liberté d’expression ? On a même entendu qu’il l’avait bien cherché ! Lorsque Alain S. est lourdement condamné pour la réédition d’un livre de Léon Bloy et lorsque Hervé R. est en cellule à Fleury-Mérogis pour avoir usé de sa liberté d’expression, où sont les protestataires ?"
(Les noms propres ont été abrégés, crainte de déclencher l'ire d'Avitex et Castavia.)

[Musicalmar "It can't happen here"]
Dans *La mort volontaire au Japon*, Maurice Pinguet rapporte que le code des Tokugawa prévoyait, pour le meurtre d'une figure de l'autorité (maître, père, mari, professeur), la crucifixion. "La victime [était] liée aux bois de justice, immobilisée, dressée à la vue d'un peuple entier, et [s'étouffait] à la longue sous l'effet de son propre poids".
Aux barbares, les châtiments barbares -- les seuls qu'ils puissent comprendre.

Écrit par : Blumroch | 24/10/2020

Le dernier panorama actu de MZ:
https://radiomz.org/emission-n408-un-pano-actu-sous-couvre-feu/

Eman très moyen sur son regret d'une absence d'unité nationale derrière l'horreur. Je partage l'avis de JLR sur la trouille des élites de perdre les profs, derniers piliers de la gueuse.

@ Blumroch

Réduire St Ex au Petit Prince eut été dommage. Un chevalier, un croisé, perdu dans la modernité. Beaucoup pensent que sa mort est un suicide. Un beau passage de pilote de guerre, écrit dans le but de pousser les Yankees à intervenir.

Au temps des Togukawa, maîtres, pères, maris, professeurs méritaient le respect. Hier, j'étais à la caisse du petit supermarché à côté de chez moi en fin d'après-midi. Devant moi, deux frères, 13 et 10 ans à vue de nez, sales gamins manquant de coups de pied au cul, faisant les courses: mal-bouffe, boissons énergisantes (~20 euros). L'aîné prend une sorte de carte pour playstation (50 euros) et veut payer avec le sans contact. Ca ne marche pas, il appelle son père qui lui donne le code de sa carte de crédit. J'aurais aimé voir sa tête d'invertébré.

@ Pharamond

St Ex prisait fort peu le général micro. Le fils de Gaulle, à plus de 50 ans de distance, tiendra des propos peu amènes sur St Ex:
https://sites.google.com/site/charlesdegaullebe/extraits-revue-grandeur/De-Gaulle--Saint-Exupery

Écrit par : Sven | 25/10/2020

Blumroch > Quand une groupe est sorti de l'humanité pour cause de crime des crimes il n'est plus défendu comme le reste des êtres humains, ce n'est pas plus compliqué. D'où l'importance d'un combat qui parait pourtant secondaire ou ridicule pour bien des nôtres.

Sven > Le bonhomme est fier de lui.

Merci pour le lien, je comprends mieux.

Écrit par : Pharamond | 25/10/2020

@Sven : Je supposais bien une tête de ce... genre {au|à la} créat{eur|trice} de la police genrique. La confirmation ne s'imposait pas. ;-)

La gueuse ne perdra *jamais* les profs, *irrécupérables*. Un commentateur de Brighelli diffusait récemment la lettre de je ne sais plus quel syndicat qui, outre le numéro habituel sur les moyens, entonnait les airs habituels du Padamalgameucépassalislam et Moralahèneumorohèfèneunopasaran.

L'article est instructif. Comme indiqué plus haut, je penche pour le suicide, au combat ou non. La chiennerie de l'époque pouvait y conduire une âme sensible.

Écrit par : Blumroch | 25/10/2020

[Musicalmar pour Martin-Lothar]
Que mes facultés intellectuelles, déjà moyennes, baissent encore et de plus en plus, eh bien soit. Que ma mémoire, jadis exceptionnelle, s'affaiblisse considérablement, eh bien soit. Je suis quand même impardonnable : dans son *Histoire des techniques et des inventions*, Pierre Rousseau, aux pages 328 à 330, rendait hommage au grand Charles Tellier ressuscité par Martin-Lothar à l'occasion d'un récent jeu des deux images.
"Le père du froid, qui enrichit tant d'industriels, mourut dans un misérable logis, abandonné de tous, nourri par la charité de son concierge. [...] [il] avait vérifié, une fois de plus, que nul n'est prophète en son pays, et que quiconque s'y laisse aller à sa vocation d'inventeur doit se résigner à la haine et à la ruine."

Écrit par : Blumroch | 25/10/2020

@ Blumroch

A veire, Kamerad. D'après JLR, prof en banlieue parisienne quand il n'anime pas les émissions de MZ, la base est loin de partager les réactions des syndicats. Tant que c'est des flics ou des beaufs, comme ils disent, certains profs trouvaient que c'était drôle ou bien fait, lorsque c'est un des leurs, ça ne l'est plus du tout. Ils se savent en première ligne. Le padalmalgame des syndicats ne passe plus. Tout cela dixit JLR. J'ai vu, sur I-Media, une syndicaliste se faire huer par une partie de ses troupes, l'autre laissant faire, pour avoir rappelé les slogans anti-racistes. C'est un symbole fort de la république qui a été touché, les gauchards sont meurtris. Ca aura de fortes répercussions: ça va être à couteaux tirés, si l'on peut dire, entre laïcards et indigénistes.

Écrit par : Sven | 25/10/2020

@Sven : On a vu le même (le co-présentateur doit ambitionner de remplacer Kelly chez C-news, avec son look Ramadan-compatible et ses remarques mièvres quand elles ne sont pas en plus idiotes). M'a *semblé*, dans la séquence, que la syndicaliste de l'unef huée par une petite partie du public avait son fan-club pour l'applaudir -- j'avoue n'avoir pas trop fait attention.
A considérer tout ce que les profs ont accepté dans la joie et la bonne humeur depuis 40 ans au moins, je ne les vois pas ouvrir les yeux maintenant (ou alors ce sera une minorité qui pense déjà un peu mal sans oser le dire). Même un Brighelli, censé être un peu réac', ose faire l'éloge de ses classes majoritairement musulmanes aidées par un dispositif spécial de vomitive "discrimination positive" refusé aux enfants de Gilets jaunes, afin de permettre aux enfants d'importés de fournir au système ses futurs cadres. Quant aux "stylos rouges", ils ont vite cessé leurs témoignages trop nuisibles au "vivrensemble".
C'est quand même étrange : la base serait raisonnable, mais étrangement ne fait jamais rien pour virer les chefs qui parlent en son nom en lui faisant dire le contraire de ce qu'elle penserait. On croirait le FuN ! ;-)
Schizophrénie générale ?
En tout cas, les mahométans relèvent déjà la tête, qu'ils avaient à peine baissée. Ils savent tout pouvoir se permettre.

Écrit par : Blumroch | 25/10/2020

[Musicalmar de signalement]
@Pharamond : Sauf erreur, ce site découvert en cherchant un propos de Charles M. n'est pas dans le Pandémonium, qui mériterait peut-être son admission :
https://www.jesuisfrancais.blog/
Le titre à lui seul est une provocation ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/10/2020

Blumroch > Je ne connaissais pas, merci.

Écrit par : Pharamond | 26/10/2020

@ Blumroch

Je n'ai pas vu qui a hué mais j'ai vu qui a applaudi: les vieux. C'était un rassemblement de vieux, et, au vu des drapeaux rouges, de la cgt ou de sud éducation, c'est-à-dire de cocos. Ca me fait dire deux choses: que les jeunes n'écoutent plus leurs grands anciens car eux sont aux premières loges, les vieux, ayant cumulé des points se sont éloignés des zones qui craignent le plus, sauf exceptions, et que même chez les vieux, il y a un tiers qui grogne, un tiers qui bêle, un tiers qui lutte contre le faaaaachhhhhisme.
Je me répète, mais, tous "nos représentants" n'en sont pas. Ils servent à retarder la prise de conscience de la nécessaire remigration avec des rappels aux valeurs de la république, à la laïcité, à la lutte contre l'islamo-faaaaachhhhhisme (lol) ou l'islamo-gauchisme (relol). Brighelli, comme les autres. C'est un gauchard, laïcard, qui se désole de la baisse du niveau. Dans son entretien donné à Eléments, il regrettait la Marseille multi-culturelle de son enfance. Logique qu'il soit favorable aux classes à 12 en ZEP pour faire des bons républicains bronzés. Tant pis si c'est au détriment de nos enfants se retrouvant à 30 ou 35 par classe et parfois obligés de faire des kilomètres car des classes ont été fermées en campagne.
Schizophrénie générale? Oui. Les gauchiasses sont parfaitement au courant: ils fraudent la carte scolaire, se tiennent aussi éloignées que possible de la diversité tout en continuant à donner des leçons morales. J'avais donné l'exemple, d'un collègue, fils de p...rofs, ayant la trouille des conséquences d'un possible bleus-Algérie en cdm, et 5 minutes après dénonçant le racisme des Australiens envers migrants. Et des exemples similaires, j'en ai entendu des centaines, comme le gauchard (un bon copain) se plaignant de vivre dans un village de fachos (maire LR) mais ne retournant pas vivre dans la cité de son enfance, ...

Écrit par : Sven | 26/10/2020

Le Kamerad Blumroch évoquait une schizophrénie générale.
Un exemple avec l'UPR et ses candidats de La Courneuve:
https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/la-courneuve-93120/elections-municipales-2020-de-la-courneuve-qui-sont-les-candidats-06-03-2020-QJ76KNASLZEZJJISG2TE6ICC7Q.php

Leur souverainisme, sans moi. D'autant plus que leur candidat, même "s'il ne ferait pas de mal à une mouche, aidait les petits enfants à traverser, et portait les courses des grands-mères", il n'était pas tout à fait clair (sans mauvais jeu de mot):

https://www.lesalonbeige.fr/un-elu-upr-declare-je-vais-devenir-le-nouveau-mohamed-merah-il-est-relaxe/

Puisque c'est un fil de musique, ce morceau me fait penser au leader de l'UPR. Qui plus est, le Kamerad Blumroch est fan de ce groupe:

https://www.youtube.com/watch?v=E6oohx-QsWo

Avec les paroles pour que vous ne perdiez de ce grand moment de poésie :-)

Pour me faire pardonner:
https://www.youtube.com/watch?v=-KoTfvaaiFc

Écrit par : Sven | 26/10/2020

Sven > Listes éloquentes sur le grand remplacement.

Écrit par : Pharamond | 26/10/2020

@Sven : Pas mieux que le commentaire de Pharamond. Tout cela est édifiant.
Tu m'as fait peur : j'ai redouté une facétie avec les Bangles ou les Beach Boys. ;-) Très bien, ces pièces de Haydn.

[Musicalmar "Fin du monde"]
Dans cette période de déprimante folie universelle, La Bajon pourra amener un sourire, hélas limité à une dizaine de minutes :
https://www.youtube.com/watch?v=PRwyvYltpwY

Écrit par : Blumroch | 26/10/2020

[Musicalmar "L'heure est G[r]ave"]
Après son excellente vidéo consacrée au scandale des éoliennes, l'excellent Charles Gave a jugé nécessaire de faire cette émission consacrée à l'assassinat de ce qu'il appelle l'industrie de l'hospitalité. Je n'ai pas jugé utile de la regarder jusqu'au bout. La stratégie est mauvaise : au lieu de dénoncer le mensonge censé justifier des mesures folles et tyranniques, ses invités (le Pascot ancien complice de Valls qui commence par massacrer le nom d'un Gave qu'il ne connaît manifestement pas, et un intermittent du spectacle) se bornent à mettre en avant leurs efforts et à prier humblement la mafia étatique de leur accorder quelques aménagements. Ils voudraient être tués en douceur. Effarant.
https://www.youtube.com/watch?v=Cryb9resvb0

Écrit par : Blumroch | 27/10/2020

Blumroch > Je n'ai pas regardé, ton résumé me suffit. Les pleureuses de service me fatiguent.

Écrit par : Pharamond | 27/10/2020

@Pharamond : C'était pour faire contraste avec La Bajon. ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/10/2020

Le grand remplacement est réalisé depuis longtemps dans certains coins de Paris et banlieues. Dès le début des années 90, plus un blanc dans les trains passant par Trappes. Idem pour les rares expériences sur la ligne D en direction de Villetanneuse.
Nimby ou l'enfer chez les autres.

@ Blumroch

Walk like an Egyptian est déjà l'hymne officiel du RuN, point trop n'en faut.
Talk like an Egyptian here:
https://www.youtube.com/watch?v=jK2lmqteQKg&feature=youtu.be&t=930

Ta vidéo du site de Gave illustre mon propos supra. Gave, fan de rugby, Lassalle avec son bon accent du Béarn, très sympa m'ont dit des amis qui l'ont rencontré dans une féria (peut-être les fêtes de Bayonne) et qui ont pris un verre avec lui et ses fils qui jouent au rugby, ne sont pas les recours envisagés par certains. Libéral pour le premier, grande gueule en gilet jaune mais votant pour l'état d'urgence sanitaire, ce sont des retardateurs mis en lumière par le système.

Il paraitrait que c'est en écoutant Wassermusik et Feuerwerksmusik que nos "jeunes" auraient eu l'idée des "urban pools" et autres facéties à base de mortiers:
https://www.youtube.com/watch?v=GTVG0hjYOTE

Écrit par : Sven | 27/10/2020

@Sven : C'est un coup bas : c'est la moins bonne de leurs chansons et c'est pourquoi elle avait été un succès ! ;-)

Libéral au sens de Gave, ce n'est pas une insulte. Quand nous serons au pouvoir, je n'irai pas le priver de l'eau et du feu. Même affaibli, il n'a rien à voir avec un Lassalle qui inspire une méfiance immédiate avec son numéro du terroir avé l'assent. L'animal, créature de Bayrou, surjoue l'honnête homme qu'il n'est probablement pas -- j'ai le vague souvenir de casseroles attachées à son nom.

Autre source d'inspiration, avec les réserves d'usage sur l'origine : l'ouverture solennelle 1812 de Tchaïkovski :
https://www.youtube.com/watch?v=ZkiMEJqc9_M
Le feu d'artifice est vraiment de trop : la destruction de l'assemblée dite nationale et de l'élysée suffisaient amplement -- ah, je dois faire erreur sur les bâtiments ; l'idée y est quand même.

Écrit par : Blumroch | 27/10/2020

Edit/Fix : Damn, ça ne s'arrange pas : "suffisait", pas "suffisaient. Le "Quand nous serons au pouvoir" est d'une non-blanche ironie, évidemment, au point que le smiley en devient inutile.

Écrit par : Blumroch | 27/10/2020

@ Blumroch

Moins bas qu'un reconfinement. K l'annonçait entre le 26 et le 28/10. On est bien parti pour :-(
Ca râle en Italie:
https://www.egaliteetreconciliation.fr/Rome-Naples-Milan-et-Turin-multiplication-des-manifestations-contre-les-nouvelles-mesures-de-61485.html

Pour Gave, je ne te suis pas. Ami de Friedman, travaillant dans la finance, associé avec un certain Kaletsky né en URSS, diplômé aux US, expat en GB puis à Hong Kong, et comme par hasard, anti UE et anti euro. C'est comme Alice Weidel de l'AFD: https://fr.wikipedia.org/wiki/Alice_Weidel
Trop c'est trop. Tu me sais anti-libéral et anti Anglo-Saxons.

Écrit par : Sven | 27/10/2020

@Sven : Gave m'est sympathique, et j'ai trouvé ses articles et vidéos dignes de considération, jusqu'à cet entretien décevant avec le sieur Pascot, gauchiste vallso-crétin. Sa réaction à la trahison de Dukron-Gnangnan avait été exemplaire. Tant qu'on ne peut lui attribuer aucune mauvaise action, je le tiendrai pour estimable, notamment parce qu'il est hostile à l'u.e. et au dolleuro. ;-)
Je crois savoir que Raoult n'est pas hostile à l'invasion : est-il moins bon médecin pour autant ?
Y'a que dans notre camp que les qualités de l'ennemi sont reconnues -- du moins quand elles existent.

[Musicalmar]
Trotta croit en la justice de son pays ; Michel, lui, suppose que Foutriquet 2.0 a une conscience :
https://www.youtube.com/watch?v=4nR3a48GK2k
La candeur est décidément la chose du monde la plus répandue.

Écrit par : Blumroch | 27/10/2020

Blumroch > Oui, la Bajon fait toujours sourire.

Difficile de se dire que tout est perdu.

Écrit par : Pharamond | 27/10/2020

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-a-quoi-ressemble-le-confinement-a-l-irlandaise-qui-pourrait-etre-mis-en-place-en-france-20201027

Théâtralisation extrême:
https://www.lefigaro.fr/politique/covid-19-ces-decisions-cruciales-prises-dans-le-huis-clos-du-conseil-de-defense-20201027

@ Blumroch

Je ne suis pas libéral car je suis favorable à une méritocratie et non à un régime censitaire. Qu'il y ait une redistribution me semble une bonne chose. En ce qui me concerne, je n'aurais sûrement pas fait les études que j'ai faites si le coût d'une année universitaire avait été celui d'une université américaine, ou, chez nous, d'une école de commerce. Des libéraux de son âge, j'en connais plein, tous prêts à réduire les dépenses publiques; sur la base de l'employé municipal glandeur (client de leur saleté de système électoral qu'ils chérissent), mais pas pour eux qui ont tant travaillé dans les conditions difficiles de la France des années 60. Ca me rappelle tes anecdotes sur Ayn Rand et Serge de Beketch :-)
Gave est sûrement estimable. Ce sont ses idées qui me déplaisent. Je me dis qu'il devait savoir, mieux que nous, que Ducon Gnangnan, républicain assimiliationniste, est un Young Leader de la French American Foundation. Donc pas vraiment un défenseur de la France éternelle.
Idem pour Raoult. Estimable car combattif et sûrement un bon médecin et un bon chercheur. Je ne partage pas ses idées dans différents domaines dont celui auquel tu fais allusion. D'ailleurs, il paraît que la page facebook des supporters du Pr. Raoult a été supprimée. Même si ça doit sembler contradictoire, Facebook and co étant des entreprises privées, ça ne me gêne pas qu'elles choisissent quel contenu afficher sur leur plateforme. J'aimerais voir ce droit étendu aux entreprises pour leur recrutement et aux bailleurs pour le choix de leurs locataires.

Écrit par : Sven | 27/10/2020

@Sven : Je ne suis pas libéral, que ce soit au sens français ou au sens ricain du terme. Bergier (repris par Pauwels) disait, et je suis d'accord avec lui : "Je suis pour la méritocratie. C'est le seul régime juste. Il n'existe nulle part."
Naturellement hostile à toutes les formes de pouvoir (mais ça ne concerne que moi, je n'en fais pas une règle politique pour autrui), j'éprouve une vive sympathie pour tous les régimes qui ne se soumettent pas à l'Or. Pas le cens mais le Sang (*Starship Troopers*, pour prendre un exemple de fiction). Dans cette Somme qu'est *The Bell Curve*, j'en veux aux auteurs de croire, en bons ricains, que les capacités intellectuelles se traduisent nécessairement par une passion pour le fric et la position sociale.
Fils de riens, j'ai financé mes études inutiles avec mon cerveau ; je ne dois strictement rien au système, rien à mes géniteurs non plus d'ailleurs. L'idée de voler aux uns pour donner aux autres me révulse autant que celle de "discrimination (prétendue) positive" (écoeuré, j'ai volé dans les plumes de Brighelli qui osait en faire l'éloge pour sa classe de mahométans supérieurs aux enfants de Gilets jaunes, et à voir ses réponses, je pense avoir emporté le match). Cela n'interdit pas un mode de sélection repérant ceux qui le méritent pour leur donner la possibilité d'exploiter leurs capacités : rien à voir avec la "redistribution". Faut quand même pas oublier que la société et la nature sont "injustes, trop injustes" comme dit mon philosophe nihiliste préféré. Je sais notamment des Foutriquet 2.0 qui devraient vendre des voitures d'occasion ou des cours de développement personnel New Age, et des blogueurs qui devraient être ministres. L'égalité des cervelles n'est pas pour demain, quel que soit le système éducatif.

Nous, nous savons ce que sont ces (autocensuré) de Young Leaders et les "qualités" pour lesquelles ils sont repérés. Apparemment, ce n'est pas le cas de tout le monde, y compris chez des notoriétés de l'oligarchie ou des membres de la très haute bourgeoisie (je l'ai pu vérifier). C'est comme l'illusion Internet : au motif que nous en savons un peu plus que les autres, nous croyons qu'ils en savent autant que nous. Eh non. Illusion. A force de fréquenter des gens et des sites raisonnables, nous en oublions que les krons ignares forment l'immense majorité, à bien plus de 80 pour 100.

Avec les Facebook, Twitter et autres, une règle : ne pas y aller. Si on est assez (autocensuré) pour les vouloir fréquenter, on lit avec soin le CLUF d'abord, et si on signe un pacte avec le diable, on le respecte sans chouiner. Je n'ai jamais compris que les méchants n'aillent pas créer les leurs, de réseaux "sociaux", au lieu de s'inscrire chez ceux de l'ennemi pour ensuite se plaindre de la censure. Quand les programmes des autres ne me plaisent pas ou ne font pas ce que je voudrais, j'écris les miens.

Écrit par : Blumroch | 27/10/2020

@ Blumorch

Nous sommes d'accord sur de nombreux points. Tu es plus anarque que moi :-) Bergier fait un excellent résumé de la République (celle de Platon). Je suis favorable à la redistribution d'une partie des richesses pour permettre un niveau de vie décent à la population et la possibilité d'un ascenseur social. Ces mesures doivent être associées à la notion de responsabilité. Je trouve très intéressante l'idée de CasaPound de permettre à la population italienne d'accéder à la propriété via des prêts étatiques sans intérêt, plutôt que de construire des logements sociaux. Le bien, acquis par le travail (prélèvement jusqu'à un tiers du salaire) leur appartenant à terme, les propriétaires en sont responsables.

J'aurais tendance à dire, que, lorsque l'on s'engage à ce niveau, à son âge, on se renseigne un minimum.

Ca tombe sous le sens, sauf pour certains. Echaudés par leurs déboires avec la censure occidentale, nos "dissidents" sont partis sur les réseaux associaux si accueillants et si libres du camarade Poutine, où l'histoire s'est répétée. Même motif, même punition. Prochaine étape, la migration vers ceux des Chinois ou des Coréens du Nord [1], el dorados de la liberté d'expression :-)

[1] Un collègue chinois, travaillant en Chine, nous disait que la Chine, à côté de la Corée du Nord, était un pays de liberté. Avis aux soraliens qui liraient les commentaires.

Écrit par : Sven | 28/10/2020

On se rapproche de la Corée du Nord , l' immigration en plus !

Nous ne sommes plus chez Nous chez Eux ..

Écrit par : EQUALIZER | 28/10/2020

@Sven : Liberté et responsabilité devraient être les deux principes fondateurs de toute constitution, s'il en faut une, et brève -- avec le droit de s'exprimer et celui d'être armé.

La sélection des plus capables, à l'ancienne, est admirablement illustrée dans le premier volume des *Mémoires* d'Abellio et dans celui des souvenirs de Gaxotte (*Mon village et moi*). Trois principes, pour ceux qui avait des capacités : le travail, le travail, le travail. Avec, évidemment, des instits et des profs faisant le leur, consistant à repérer puis à élever.

Un slogan pour la Corée du Nord : "Viva el juche !". ;-) Quel beau programme populiste que celui qui déclare fièrement : "l'homme est maître de tout et décide de tout".

https://fr.wikipedia.org/wiki/Juche

La fiche *supra* nous apprend que l'intellectuel est représenté par un pinceau : idée poétique, digne d'une scène de *Hero*. Instrument mortel qui permettrait à un John Wick, déjà capable de tuer avec un crayon, de faire des merveilles de calligraphie meurtrière. ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/10/2020

Edit/fix : "qui avaient". On écrit "celui", on remplace par "ceux" et paf, on valide au lieu de se relire. Ah, on voit que moi, on ne m'aurait pas repéré. ;-)

Etre en permanence sous une surveillance à la fois verticale (à partir de drones et de caméras) et horizontale (par les kapos et par les auxiliaires de la stasi gouvernementale), n'avoir plus aucune liberté, aucune pensée privée, peut-être même être obligé de chanter des cantiques en faveur du régime et du tyran, c'est assez l'image du paradis, collectiviste par essence, non ? ;-)
Plus qu'à espérer, aux Enfers, des cellules individuelles.

@Sven : P.S. : Je ne m'intéresse ni à Trump ni à Poutine. Je note simplement que chacun semble défendre son pays avant tout, et non favoriser les pays étrangers. Chez nous (plus exactement : chez ceux qui sont plus chez nous que nous), c'est un naufrageur doublé d'un traître. Avantage aux ricains et aux popofs.

Écrit par : Blumroch | 28/10/2020

Sven > Macron l'a dit "Nous sommes en guerre", un Conseil de défense s'impose donc… le ridicule ne tue pas.

EQUALIZER > Et ce n'est pas fini !

Écrit par : Pharamond | 28/10/2020

Je rappelle au Directeur qu'il a le droit, parfois le devoir, de commenter les discussions qui n'ont aucun caractère privé (ce serait trop paradoxal). Ingérence ou non-ingérence, ce ne sera pas un motif de grève. ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/10/2020

Blumroch > Je fais la grève de l'ingérence ;-)

Écrit par : Pharamond | 28/10/2020

@Pharamond : Argument hyéneux autant que déloyal ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/10/2020

Blumroch > :-)

Écrit par : Pharamond | 28/10/2020

@ Blumroch

Oui pour Trump. Poutine, je ne sais pas. C'est mieux que chez nous d'un certain point de vue, mais par d'autres côtés, nous n'avons rien envié:
https://www.leparisien.fr/international/russie-vladimir-poutine-inaugure-la-plus-grande-mosquee-d-europe-a-moscou-23-09-2015-5119543.php

https://qph.fs.quoracdn.net/main-qimg-a9a48e7d8b4abd2e6fef28b2b05f478d

Je ne pense pas que nous aurions la liberté de critiquer le régime en Russie.

Écrit par : Sven | 28/10/2020

@Sven : Attirer l'attention du tyran, c'est la preuve qu'on est un danger pour lui. ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/10/2020

:-)
A envier

Écrit par : Sven | 28/10/2020

Écrire un commentaire