statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2020

Zones de guerre

Seine-Saint-Denis : Le bus de la Peur de François-Xavier Dupouy

 

Commentaires

82%

Écrit par : Dia | 26/07/2020

Dia > 82% ?

Écrit par : Pharamond | 26/07/2020

Il faut s'habituer à traiter les français comme des "chiens de pailles" destinés au sacrifice. Ils ont voté à 82% en 2002. Que pourrait-il leur arriver désormais ? Ou plutôt, parce que c'est certain, que va-t-il leur arriver ? Qui peut ici dire qu'il lit une page de fdesouche sans un immense sentiment de lassitude ? Il ne se passe rien en fait, lorsque une bobo est violée, écorchée, etc. Lorsqu'un boloss est tué. Rien ne se passe. Rien à apprendre que nous ne sachions déjà. Rien de nouveau. Ces faits divers provoquent l'ennui. L'esprit en a déjà fini avec ça. Cette histoire se traîne. Ce peuple de cons crève trop lentement à mon goût. Je rêve de passer à la suite.

82%

Écrit par : Dia | 27/07/2020

Dia > Je prends de plus en plus souvent de la distance avec l'actualité, une fois que l'on a compris que tout est perdu à quoi bon examiner les détails. Mais impossible ne s'en détacher totalement ne serait-ce que pour savoir à quelle sauce on va être mangé, et le repas ne va pas tarder à être prêt.

Un problème demeure, je partage la destiné de ce peuple de c... et la suite ne viendra pas si rapidement, il faudra faire avec une longue période de troubles.

Écrit par : Pharamond | 27/07/2020

Mais la période de troubles a déjà commencé
Une transition, en somme

Écrit par : Kobus van Cleef | 27/07/2020

"Époque (la nôtre). Tonner contre elle. -- Se plaindre de ce qu’elle n’est pas poétique. -- L’appeler époque de transition, de décadence."
Y'a des transitions dont on se passerait bien, à les passer sans armes pour se défendre contre la mafia au pouvoir et contre ses supplétifs aux talents *aiguisés*.

Écrit par : Blumroch | 27/07/2020

Tout est perdu. A veire.
A Dijon, tirs de Kalashnikov, pas un blessé.
Aux US, http://www.fdesouche.com/1406759-louisville-usa-parade-de-centaines-de-miliciens-noirs-surarmes-trois-se-blessent-par-tir-accidentel-et-sont-secourus-par-les-pompiers-blm
Tellement cons qu'il faut toujours un blanc pour les sauver!

Écrit par : Sven | 27/07/2020

Kobus van Cleef > Et largement commencée, seule la propagande officielle permet encore de cacher partiellement la misère.

Blumroch > Dans le troupeau qui se rue faire le précipice difficile d'aller à contre-courant.

Sven > C'est la haine qui tue, pas les kalachnikov ;-)

Écrit par : Pharamond | 31/07/2020

Écrire un commentaire