statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2020

Chronique du temps de la Covid-19 (14)

Ce matin j'ai agrandi mon périmètre de promenade, en effet en voulant mettre un courrier dans ma boîte aux lettres habituelle j'ai découvert une affichette m'indiquant qu'en raison de la "crise sanitaire" La Poste s'adaptait et que conséquemment je devais me rendre à une autre adresse située environ 500 mètres plus loin.

IMG_20200407_101150 - Copie.jpg

J'ai discuté avec la sympathique employée de ma pharmacienne comme je ne l'avais jamais fait ; sûrement le besoin de parler à un être humain sans passer par un micro ou un clavier. Nous étions d'accord sur la gestion lamentable de la crise par le gouvernement. Et une complotiste de plus, une !

J'ai eu un message de mon entreprise qui me signale n'avoir pas besoin de moi cette semaine non plus...

Commentaires

@Pharamond : "gestion lamentable de la crise par le gouvernement". Lamentable *seulement* ? ;-)
A l'exception des membres de la mafia (chefs, sous-fifres, hommes de main et journalopes), tout le monde semble estimer que le système devrait rendre des comptes. Pour l'heure.
Le sort réservé à Laurent "Bloody Hands" F. et à ses complices devrait pourtant refroidir les enthousiasmes vengeurs.
Dans quelques semaines, les mêmes auront *tout* oublié. Pire encore, les mêmes approuveront le maintien et le renforcement des mesures liberticides. Les tarés de l'écologie relèvent déjà la tête, ivres à l'idée d'imposer encore plus leurs lubies criminelles : c'est tout dire.
Le moroniavirus est une trop belle opportunité. Comme je l'ai dit ailleurs, c'est la "saison" 2 du feuilleton "11 septembre et conséquences, ou : comment, pour mon bien, j'ai appris à aimer ma muselière" (variante : "ou : la muselière pour tous et surtout pour certains").
Une chance : je n'attendais presque rien de mes contemporains. Mais quand même, c'est déprimant.

Écrit par : Blumroch | 07/04/2020

Blumroch > Souhaitons que l'après-confinement ne soit pas pire que le confinement.
Oui c'est déprimant et c'est l'une des raisons pour lesquelles les gens ne veulent pas savoir.

Écrit par : Pharamond | 07/04/2020

Devise poétique de l'époque : "Aujourd'hui pire qu'hier, et moins pire que demain." :-(
C'est le terrible discours que tient O'Brien à Wilson dans *1984* :
"There will be no loyalty, except loyalty towards the Party. There will be no love, except the love of Big Brother. There will be no laughter, except the laugh of triumph over a defeated enemy. There will be no art, no literature, no science. When we are omnipotent we shall have no more need of science. There will be no distinction between beauty and ugliness. There will be no curiosity, no enjoyment of the process of life. All competing pleasures will be destroyed. But always -- do not forget this, Winston -- always there will be the intoxication of power, constantly increasing and constantly growing subtler. Always, at every moment, there will be the thrill of victory, the sensation of trampling on an enemy who is helpless. If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face -- for ever."
Le prophète de malheur peut avoir tort dans les détails, jamais dans l'ensemble.
M.rdr., quand même : je ne veux pas crever sous la botte des milices du régressisme (vrai nom du mensonger "progressisme").

Écrit par : Blumroch | 07/04/2020

@ Blumroch
"Les tarés de l'écologie relèvent déjà la tête, ivres à l'idée d'imposer encore plus leurs lubies criminelles :"
Nous sommes d'accord et je suis très inquiets de voir que ces nuisibles bénéficient d'une complaisance extrême des médias.
Je l'ai déjà écrit, mais ils sont plus toxiques que les cocos staliniens des années 50.
La Russie se remet doucement du totalitarisme soviétique, mais je suis persuadé que si ces crevures arrivaient au pouvoir en France, notre pays ne s'en relèverait pas ou sinon, avec des difficultés épouvantables.

Écrit par : Philippe Dubois | 07/04/2020

Les gens (ceux qui savent) ricanent (pour les plus polis) ou insultent à propos du sondage dans lequel une large majorité des français se déclare favorable au traitement par la chloroquine.
Personne ne ricane à propos d'un sondage dans lequel il est affirmé que notre Ministre de la Santé est considéré comme la troisième personnalité politique préférée des français.
Pourtant, comme votre pharmacienne, comme ma boulangère et ma marchande de journaux, les gens que je côtoie parlent tous de ... "gestion lamentable de la crise".
Va comprendre...

Écrit par : bedeau | 07/04/2020

Blumroch > Il faut se dire que si nous voyons le monde moderne comme un cauchemar qui n'ira qu'en empirant la grande majorité de nos contemporains ne voient absolument pas les choses de cette manière. Ce que nous distinguons parfaitement comme les prémices de malheurs plus grands encore sont perçus par les autres seulement comme des petits ratés, des mauvais moments à passer, les œufs de l'omelette voir des sacrifices nécessaires dans la marche du progrès qui nous rendra tous libres, beaux, riches et centenaires.

Philippe Dubois > Le monde moderne c'est la convergence des intérêts du capital le plus féroce et des lubies gauchistes les plus extravagantes. Union passagère, certes, mais solide pour l'instant car soudée par la haine du monde ancien, de la nation et de l'homme blanc. Elle se défera dans le sang mais seulement sur notre tombe.

Écrit par : Pharamond | 07/04/2020

bedeau > Un intellectuel vous expliquerait sûrement. Il commencerait par "Ce n'est pas si simple..."

Écrit par : Pharamond | 07/04/2020

@Pharamond : Centenaires ? Immortels, plutôt, à en croire les crétins hypanthropes transhumains ! Sur le cadeau de l'immortalité, faut rappeler l'existence de cette géniale nouvelle de Robert Sheckley intitulée "Something for Nothing", qu'on peut lire dans *Galaxy Science Fiction* de juin 1954 chez archive.org, à récupérer au format PDF (l'OCR est, comme toujours, une honte) :
https://archive.org/details/Galaxy_v08n03_1954-06
A lire *avant* de regarder la page kikipedia que voici :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Quelque_chose_pour_rien
Grande et lointaine époque où la S.F. faisait penser.

Écrit par : Blumroch | 07/04/2020

Blumroch > Oui, j'avais oublié le transhumanisme. Bizarre ça sonne un peut comme transhumance...

Écrit par : Pharamond | 07/04/2020

@Pharamond : Nous sommes le bétail des dieux, qui forment eux-mêmes une *autre* sorte de bétail, sans doute.

Écrit par : Blumroch | 07/04/2020

Pour l'instant nous ne sommes que bétail de nos maîtres, piètres berger dans lesquels, malgré les prétentions jupitérienne de certains, je ne distingue aucune déité ou bien alors infernales.

Écrit par : Pharamond | 07/04/2020

@Pharamond : Appartenant au paradoxal bétail des "riens", je n'avais pas osé mettre la si *juste* expression du (autocensuré) Laurent Alexandre entre guillemets, car en vérité, ils sont bien des dieux.
Ne pas rire.

Écrit par : Blumroch | 07/04/2020

Blumroch > Laquelle ?

Écrit par : Pharamond | 07/04/2020

@Pharamond : "dieux", justement. ;-) Le socialiste macroniste transhumaniste, dans une vidéo célèbre, répartissait les humains en deux catégories : les riens crétins, à traiter avec une relative humanité avant leur disparition (Monsieur était trop bon), et les autres, ses auditeurs : les *dieux* transhumains.

Écrit par : Blumroch | 07/04/2020

Ah le Laurent Alexandre !
C'est un bon, celui-là !

Écrit par : Carine | 07/04/2020

Blumroch > je sais l’homme éminemment méprisable, mais de quelle vidéo est-il question ?

Carine > Comme tu dis.

Écrit par : Pharamond | 07/04/2020

@Pharamond : L'individu avait été mentionné ici :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2019/06/23/l-ete-c-est-aussi-cela-6160007.html#comments
Etrangement, la vidéo n'est plus disponible. En voici une comparable, moins complète :
https://www.youtube.com/watch?v=kyLysKUMyyU
Cette crapule nuirait à l'idée d'élitisme ! Et quel hypocrite répugnant... un vrai socialope.

Écrit par : Blumroch | 07/04/2020

@ Pharamond et Blumroch

Du Bétail, c'est malheureusement cela. Et encore, pour le bétail, on applique la sélection naturelle en vue de l'améliorer. Nous, on veut nous abâtardir :-(

Laurent Alexandre macronien?
Oui mais "pro-border" :-)
Ce serait le maître à penser des Jeanne d'Arc de la mouvance[1]:
https://www.20minutes.fr/politique/2613735-20190928-convention-droite-anti-greta-esprit-libre-laurent-alexandre-transhumaniste-liberal-seduit-conservateurs-rn

Il a été interrogé par la rédaction d'Eléments dans l'avant dernier numéro sur le transhumanisme. Le saisie d'Al Gore passe pour un imbécile sur deux pages.

[1] De ceux qui bêlent "Mais sinon, tu votes pour qui?"

Écrit par : Sven | 08/04/2020

Sur le site de la poste:
"A partir du 6 avril, La Poste se mobilise pour le versement des prestations sociales. Ce sera la mission prioritaire des 1 850 bureaux de poste. Merci de reporter si possible votre venue pour les autres opérations".

Wesh, wesh

Écrit par : Sven | 08/04/2020

@Sven;@EE[1] : C'est triste à énoncer : dans la mouvance, on se contente de peu.
Récemment, en programmant un inutilitaire, j'écoutais d'une oreille distraite une très et trop longue vidéo où trois solennels imbéciles pontifiants et rêveurs (dont un de l'UPR) décidaient du destin de la France comme s'ils étaient déjà aux commandes -- en oubliant une étape préalable pourtant indispensable, savoir les moyens de conquérir le pouvoir. Sans doute ce trio de beaux esprits a-t-il une invocation magique en vers de mirliton, empruntée au très mauvais feuilleton *Charmed* ou à *Wizardry for Alt-Right Dummies*. Je suis certain qu'ils passent pour de grands cerveaux stratèges et métapoliticiens, alors qu'au mieux ils énoncent des évidences et des platitudes.
Suffit à n'importe quel imbécile d'en face[2] d'énoncer, au milieu d'un déluge de sottises et de mauvaises actions, une seule idée légèrement raisonnable pour qu'il devienne la coqueluche des droitards incapables de réfléchir, tout heureux de découvrir (à tort) un allié ou un rallié. Voici quelques mois, le Salon Beige et d'autres tressaient des couronnes à l'assez séduisante Sonia Mabrouk, pourtant parfaite journalope du Système. Les mêmes sont aujourd'hui en extase devant la Christine Kelly, pourtant agent macroniste.
Et je ne parle pas des masses de crétins (plus ou moins) finis qui ont cru que Blanquer était a) compétent ; b) plutôt à droite. Suffisait de consulter sa fiche de police pour voir un fonctionnaire exemplaire, modèle d'abruti carriériste progressiste prêt à tout.
Les masses, quel que soit leur camp, se comportent comme des chiens (d'après ce que j'ai lu : je ne connais que les chats) : une vague caresse leur fait oublier tous les mauvais traitements. C'est dire si l'avenir de la tyrannie est radieux.
Pour en revenir au crétin transhumaniste : c'est très bien, de ne pas supporter Greta ; encore faut-il que ce soit pour les bonnes raisons, et que ce ne soit pas la seule étoile de bon sens dans une constellation de discours et surtout d'actions contraires -- parce que les discours, ça ne coûte rien[3].

[1] EE, c'est comme dans l'honnête film *Prédictions* : c'est Everyone Else. Autrement dit, Kamerad Pharamond, tu peux commenter si tu le souhaites. ;-)
[2] D'en face : c'est important. En revanche, pour le camp d'en face, justement, quand un méchant fasciste-naziste énonce une vérité objective, il ment *quand même*. La vie est compliquée.
[3] Avis aux droitards qui veulent voient chez Foutriquet 2.0 une inflexion vers le "souverainisme" parce qu'il a prononcé, dans un *discours*, par un *calcul* qu'il *croit* subtil, le mot "France" : il vous enchose[2a], car simultanément[2b], il prend des décisions *contre* la France, en se croyant très malin. J'ai toujours dit que le chef d'une secte devait être *juste* un peu moins crétin que son troupeau, à *un* cran au dessus. A *deux* crans ou plus, il ne peut plus tenir le rôle ; il doit renoncer. C'est pourquoi les escrocs croient, en partie, les mensonges qu'ils énoncent à leurs pigeons.
[2a] Dans le très mauvais film *A l'aube du 6ème jour*, je crois me souvenir qu'Arnold dit : "enclone".
[2b] Variante de l'*autre* expression, déshonorée par Foutriquet 2.0 qui se prend sans doute pour Schrödinger ("private joke").

Écrit par : Blumroch | 08/04/2020

"Wesh, wesh".

C'est sans rapport aucun avec l'expression *supra*, mais voilà qui me rappelle la fin d'une géniale nouvelle de Sheckley, "Shall we have a little talk ?" (a.k.a. "Voulez-vous parler avec moi ?"), publiée dans le *Galaxy* d'octobre 1965. Comme d'habitude, prendre le PDF ici :
https://archive.org/details/Galaxy_v24n01_1965-10

Mun mun-mun-mun ? Mun mun-mun-mun, mun : mun. Mun-mun ; mun-mun-mun-mun (mun-mun). Mun-mun !

C'est un bon moyen de contourner les strafes de l'AviasSion. ;-)

Écrit par : Blumroch | 08/04/2020

Blumroch > La vidéo sur Laurent Alexandre est un montage donc partiale avec des phrases sorties de leur contexte. Certes il est indéniable que l'individu est méprisables ne serait-ce que par sa basse flatterie de son auditoire et par son mépris même bien emballé des petites gens, mais je me méfie toujours des résumés too much.
Je lis le premier commentaire de la vidéo : "Le fascisme néolibéral. Voici les vrais nazis." et je me dis qu'avec un sens de l'analyse de cette acabit il n'y a vraiment plus rien à espérer.

C'est humain, dans un naufrage on s'agrippe à ce qu'on peut attrapé même si c'est une planche pourrie déjà à demi submergée.

Sven > Laurent Alexandre est du genre à une pensée bien à lui et je ne la connais que très partiellement. Mais les illuminés du transhumanisme me donnent la chair de poule surtout quand ils veulent s'occuper du bien du peuple malgré lui.

C'est comme pour les préfectures ouvertes pour les demandeurs d'asile : pendant le confinement le remplacement continue.

Écrit par : Pharamond | 08/04/2020

P.S. : J'ai failli oublier. On peut juger que je suis bien présomptueux, d'oser n'étre pas saisi d'admiration devant les vedettes de la mouvance. Qu'on ne vienne toutefois pas me dire : "Et vous, que proposez-vous ?". Rien. Je ne propose *rien*[1]. D'une part, je n'ai qu'une honnête intelligence légèrement supérieure à la moyenne m'interdisant de trouver un remède à nos maux[2] ; d'autre part, je n'ai pas vocation à entraîner les peuples (et même si j'étais assez fou pour le souhaiter, les ceusses qui me connaissent savent mon charisme et ma présence proches de zéro-moins). Ceux qui prétendent exercer le pouvoir font toujours leur auto-portrait pour décrire le candidat idéal. Je ne me vois pas expliquer que le plus qualifié pour diriger, c'est celui qui ne veut *à aucun prix* diriger -- notamment parce qu'il a d'autres centres d'intérêt et que dans un monde normal, il n'aurait pas à se soucier de politique, de géopolitique, de métapolitique et autres divertissements. ;-) Y'a bien un conte chinois qui le prétend, mais c'est un conte.
Quiconque avance que les incapables, les criminels et les salauds rendront des comptes est un rêveur qui ferait bien de lire la *Psychologie des foules*. Le ton grave, avec une pause tous les trois mots façon Ed Flippe pour donner un poids illusoire aux propos, n'est en rien synonyme de sérieux.

[1] J'aurais bien quelques idées, mais je ne suis pas certain de réunir beaucoup de gens pour les appliquer. ;-) Ma première mesure, en tout cas, serait d'armer le peuple pour sa défense (pas d'armer tout le monde, évidemment, mais entrer dans les détails serait sans intérêt aucun : je ne suis pas prêt d'être dictateur à la romaine, et même le grand Bardèche aurait eu peur de moi, comme cet esprit raisonnable redoutait un peu l'idée qu'un Yockey alias Varange, sans esprit de compromis, arrive au pouvoir !).
[2] Nos anciens, y compris les plus intelligents, n'ont pas trouvé non plus : sinon, nous ne serions pas dans une situation catastrophique.

Écrit par : Blumroch | 08/04/2020

@Pharamond : Je m'étais infligé, quand elle était encore disponible (m'sieur ioutube semble avoir fait le ménage), la conférence. Le montage n'est pas plus malhonnête que des morceaux choisis : le ton y est. Ce type est vraiment un salkron -- à mes yeux en tout cas.

Une planche pourrie ne fait pas le salut : elle ne permet, j'imagine, que de flotter quelques minutes de plus avant de se noyer quand même. ;-)

Écrit par : Blumroch | 08/04/2020

Blumroch > Non seulement elle ne permet que de flotter quelques minutes de plus avant de se noyer, mais en plus en procurant une fausse impression de sécurité elle contribue à amoindrir la vigilance et ainsi de continuer à chercher une potentielle vraie bouée de sauvetage qui flotterait dans les parages.

Écrit par : Pharamond | 08/04/2020

@ Blumroch

Tout à fait d'accord. Le summum ayant été la mise en avant, sur fds nouvelle mouture, de Didier Dénonce Daenickx qui vit moins bien son communisme libertaire à cause de l'islamisme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Daeninckx

@ Pharamond

Eléments a fait un dossier de critique du transhumanisme, en lien avec cette émission d'AdB
https://www.tvlibertes.com/transhumanisme-lhomme-du-futur-sera-t-il-augmente

Écrit par : Sven | 09/04/2020

Sven > Je t'avoue que partisans et opposants du transhumanisme me semblent parler d'une chimère et que la question m’apparaît pour l'instant très secondaire face aux autres dangers qui nous menacent.

Écrit par : Pharamond | 09/04/2020

@ Pharamond

Tout dépend où tu situes le début du transhumanisme. Les derniers hommes, au sens de Nietzsche, qui ne peuvent plus se passer de leurs gadgets électroniques, des réseaux asociaux, ... sont, pour moi des transhumains. Il y a déjà eu des expérimentations simples d'homme augmentés: des puces sous la peau pour ouvrir les portes, tout ça au nom du progrès, ... Je crains, que sous des prétextes sécuritaires et sanitaires, on nous puce pour savoir où nous sommes et ce que nous faisons (température, rythme cardiaque, ...). Les animaux domestiques ne sont déjà plus tatoués mais pucés.

Écrit par : Sven | 09/04/2020

Sven > Je parle plutôt de l'idéologie transhumanisme. Que l'on améliore la vie des personnes qui souffrent d'un handicap quelconque cela ne me dérange pas.
Pour les animaux c'est plutôt du transanimalisme ;-)

Écrit par : Pharamond | 09/04/2020

Malheureusement, je partage la crainte de Sven.
A moins d'une révolution "humaniste", la pente prise par l'Humanité sent le caca.

Écrit par : Arthourr | 09/04/2020

@Phara : oui, ça commence comme ça.....:-(

Écrit par : Arthourr | 09/04/2020

Arthourr > Difficile de ne pas vouloir améliorer la vie des handicapés.

Écrit par : Pharamond | 09/04/2020

Difficile de ne pas avoir de bonnes intentions....même si ça pave l'Enfer.

Écrit par : Arthourr | 09/04/2020

Je sais bien, mais ici il s'agit plus que de bonnes intentions il s'agit d’améliorer la vie de personnes qui souffrent.

Écrit par : Pharamond | 09/04/2020

@ Pharamond

Je me suis mal exprimé. Il ne s'agit pas d'aide aux handicapés malheureusement:
https://www.presse-citron.net/employes-entreprise-ont-puce-sous-peau/
https://www.businessinsider.fr/suedois-avec-puce-rfid-sous-la-peau
https://www.capital.fr/entreprises-marches/ces-entreprises-qui-implantent-des-puces-electroniques-dans-leurs-salaries-1238294

Le bétail est heureux, ça lui simplifie la vie. J'espère qu'ils développeront un cancer ou tout autre saloperie, affaibliront leur système humanitaire ... et devront se faire amputer.

Écrit par : Sven | 10/04/2020

Sven > Après relecture de ton précédent commentaire je m'aperçois que c'est moi qui interprète.
Les article sont édifiants, il s'agit bien de bétail heureux.

Écrit par : Pharamond | 10/04/2020

Écrire un commentaire