statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2020

Et à la fin ce sont les Blancs les méchants

Il sort d'où cet historien qui répond à côté des questions sans expliquer quoi que ce soit ?

Annotation 2.jpg

Source : 20Minutes n° 3510 du mercredi 22 janvier 2020

 

Commentaires

Sachant que l'antisémite, c'est celui qui est ainsi qualifié[1] au motif qu'il n'aime pas trop, voire pas du tout les sémites[2] quels qu'ils soient[3], le tableau "Antisemitism rates by nation"[4] disponible à cette page est assez instructif :
https://en.wikipedia.org/wiki/Geography_of_antisemitism#Antisemitism_rates_by_nation
Comment et pourquoi ces malheureux[5] parviennent-ils à susciter, apparemment, une certaine aversion de manière universelle ou presque ? Est-ce une malédiction ?
Transposons dans l'ordre individuel autant qu'anecdotique : je sais, pour ma part, être aux petits soins pour déplaire, et donc, en bonne et droite logique, je ne m'afflige pas de susciter peu de sympathie. ;-)
Eurêka ! Les sémites sont en fait autant de philosophes car, disait un Grand Ancien : "Peu de personnes peuvent aimer un philosophe. C’est presque un ennemi public qu’un homme qui dans les différentes prétentions des hommes, et dans le mensonge des choses, dit à chaque homme et à chaque chose : «Je ne te prends que pour ce que tu es, je ne t’apprécie que pour ce que tu vaux» et ce n’est pas une petite entreprise de se faire aimer et estimer, avec l’annonce de ce ferme propos." ;-)

[1] C'est-à-dire condamné d'office.
[2] Ou pire, qu'il s'en contrefiche et qu'il voudrait simplement pouvoir les *ignorer*, eux et leurs querelles.
[3] L'antisémitisme de certaines populations relevant un peu du paradoxe, ce me semble.
[4] On aimerait connaître la méthodologie de ce recensement d'apparence très sérieuse, à l'unité près pour le nombre d'adultes par pays mais avec un arrondi au millier pour les méchants. En tout cas, je note l'étonnant rattachement de la Chine à l'Europe sous cette étiquette exagérément simplificatrice à mon sens : Eurasia (quand l'Eurabia, elle, existe, hélas !).
[5] Les plaindre est plus qu'un devoir : un ordre.

Écrit par : Blumroch | 24/01/2020

"depuis le XiX siècle" ?


__Huic autem barbarae superstitioni resistere severitatis fuit__

c'était de la sagesse (severitas) de s'opposer à cette supersitiom barbare

__multitudinem Judaeorum flagrantem non numquam in contionibus pro re publica contemnere gravitatis summae fuit__

c'était de la plus grande importance (gravitas) de remettre à leur place (contemnere) pour le bien de la chose publique cette mutlitude fanatique (flagrans) de [BEEEP] dans les assemblées

Ciceron - Pro Flacco

Écrit par : Dia | 24/01/2020

Le pois chiche centriste aurait sans doute aujourd'hui des ennuis avec la Sion française (avé l'assent). Qu'on juge donc des prudents propos de l'avocat : "scis quanta sit manus, quanta concordia, quantum ualeat in contionibus. Sic submissa uoce agam tantum ut iudices audiant" ("Vous savez quel est leur nombre, leur union, leur pouvoir dans nos assemblées. Je parlerai bas, de manière à n'être entendu que des juges.")
Dans le texte signalé *supra* par Dia, clavier et souris tremblent à la seule ébauche de certaines sélections dans le texte :
http://remacle.org/bloodwolf/orateurs/flaccus.htm

Écrit par : Blumroch | 24/01/2020

Blumroch > Je ne voulais pas mettre les pieds sur le terrain abondamment miné du pourquoi de l'antisémitisme, le billet concernait la nullité de l'article et de l'analyse de "l'historien".

Tableau instructif où l'on constate que les Européens ne sont pas les plus antisémites et que ceux qui le sont le moins n'ont pas de contacts directs avec le sujet qui nous intéresse...

Dia > Il parlait, je crois, de sa diffusion.

Écrit par : Pharamond | 24/01/2020

@Pharamond : Les situs appelaient ce phénomène : la dérive. ;-) Dire que j'étais content d'avoir trouvé une explication qui en vaut bien d'autres... et qui rend compte de toutes les aires géographiques et de toutes les époques !

Etrangement, manque au moins un pays dans la longue liste. ;-)

Écrit par : Blumroch | 24/01/2020

Attali a sa théorie : c'est l’ingratitude pour tout ce qu'"ils" nous ont donné. Et comme Attali a toujours raison...
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2011/09/28/alors-c-est-pour-ca.html

Écrit par : Pharamond | 24/01/2020

@Pharamond : L'ingratitude est la juste récompense des cadeaux empoisonnés. "Tel homme est ingrat, qui est moins coupable de son ingratitude que celui qui lui a fait du mal tout en prétendant lui faire du bien.", dit le pseudo-La Rochefoucauld.

Écrit par : Blumroch | 24/01/2020

J' allais faire un comm' mais finalement ... Joker !

Écrit par : EQUALIZER | 24/01/2020

Le sage et inattendu non-commentaire du Kamerad EQUALIZER oblige à rappeler une fois encore ce mot parfait : "M…, qu’on voulait faire parler sur différents abus publics ou particuliers, répondit froidement : "Tous les jours, j’accrois la liste des choses dont je ne parle plus. Le plus philosophe est celui dont la liste est la plus longue.""
Jusqu'au sinistre Beaumarchais qui faisait dire à son Figaro : "[...] on me dit que, pendant ma retraite économique, il s’est établi dans Madrid un système de liberté sur la vente des productions, qui s’étend même à celles de la presse ; et que, pourvu que je ne parle en mes écrits ni de l’autorité, ni du culte, ni de la politique, ni de la morale, ni des gens en place, ni des corps en crédit, ni de l’Opéra, ni des autres spectacles, ni de personne qui tienne à quelque chose, je puis tout imprimer librement, sous l’inspection de deux ou trois censeurs."
Autrement dit :
(auto)censure : MAX(LONGCARD) [a]
liberté d'examen et d'expression : MIN(LONGCARD) [b]
Le pouvoir, c'est ce dont on ne peut *rien* dire, ce qui éclaire d'un jour nouveau la célèbre formule du *Tractatus* "Ce dont on ne peut pas parler, il faut le taire."

[a] (2^32)-1 i.e. 4294967295.
[b] 0.

Écrit par : Blumroch | 25/01/2020

EQUALIZER > C'est peut-être une sage décision ;-)

Blumroch > Heureusement que nous ne sommes pas assez sage pour ne plus discuter sur ce blog et ailleurs ;-)

Euh... je n'ai rien compris aux notes.

Écrit par : Pharamond | 25/01/2020

@Pharamond : Sans doute une explication à la disparition de Gaëlle Mann et d'A moy que chault. :-(

Expression du rapport des forces avec les deux valeurs extrêmes d'une variable de type LONGCARD. Avantage *écrasant* pour l'[auto]censure. ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/01/2020

J'ignore ce qu'il est arrivé à Gaëlle Mann, mais Xavier Eman a décidé, semble-t-il de se consacrer à la revue Éléments.

Euh... j'insiste, mais qu'est-ce qu'une LONGCARD ?

Écrit par : Pharamond | 25/01/2020

@Pharamond : En langage Oberon, un type de variable pouvant contenir un nombre entier de 0 à (2^32)-1. Manière d'évoquer le zéro et l'infini. ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/01/2020

Merci pour l'explication, c'est de l'hébreux tout cela pour moi.

Écrit par : Pharamond | 25/01/2020

@Pharamond : Simple facétie de programmeur, un peu comme celle-ci : "Il existe 10 sortes de gens : ceux qui comptent en binaire et les autres". ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/01/2020

Là je comprends ;-)

Écrit par : Pharamond | 25/01/2020

Tiens, un qui a eu la même idée que moi:
https://www.noussommespartout.fr/epstine-et-weinstine-mais-pourquoi-pas-einstine/tour-dhorizon/
Enfin resque, je dis winstine et instine

Écrit par : Sven | 26/01/2020

Les médias aux ordres donnent le ton et le bon peuple s'empresse de répéter parce que...

Écrit par : Pharamond | 26/01/2020

C'est vaïnchtaïne et epchtaïne.

Écrit par : Carine | 27/01/2020

Vous avez déjà entendu dire inestine pour Einstein ?

Écrit par : Carine | 27/01/2020

Non, mais je n'ai pas la télé.

Écrit par : Pharamond | 27/01/2020

@Carine

Je prononce, bien évidement, le son aie dans Epstein et Weinstein. Et malicieusement Instine :-)

Écrit par : Sven | 27/01/2020

"Einstein" devrait se prononcer comme "instinct". La prononciation traditionnelle permet, je m'en avise à l'instant, d'*horribles* facéties : Einstein, ein Volk, ein R... -- le reste est impossible à écrire : *scripta manent, Avia denuntiat* ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/01/2020

Blumroch >
https://www.youtube.com/watch?v=ewdqIregQis

Écrit par : Pharamond | 28/01/2020

@Pharamond : Je n'hésite pas à le redire et je l'assume, quels que soient les risques : je condamne avec la plus grande énergie cette prononciation traditionnelle qui peut trop facilement mener à évoquer, sous le hideux couvert de l'ironie, un slogan à la mode pendant Les Grandes Heures Les Plus Sombres De Notre Histoire ! Que le führerat[1] soit collectif et non plus individuel ! ;-)

[1] Cette forgerie franco-allemande n'entend évidemment pas faire allusion à l'abominable *kollaberrance*, mais à la direction *collective* des nouveaux habitants de Paris, savoir les rats.

Écrit par : Blumroch | 28/01/2020

Vous avez raison, peu importe la réalité, il ne faut pas faire appel aux plus bas einstein de la population.

Écrit par : Pharamond | 28/01/2020

@Pharamond : ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/01/2020

on vit dans le mensonge, n'importe quel imbécile peut venir nous insulter dans un média, de toute façon il est interdit de lui répondre.

Écrit par : Paul.Emic | 31/01/2020

Paul.Emic > Un match de boxe où un des combattants aurait les pieds liés, l'arbitre contre lui et l'interdiction de riposter contre un adversaire qui aurait le droit à tous les coups théoriquement prohibés par les règles.

Écrit par : Pharamond | 31/01/2020

Un témoignage boulversifiant d' une authenticité incontestable et après ça il y en a encore des qui auraient des doutes ? la bête sort ses criffes . En 1mn27s tout est dit , le plus terrifant est à la fin : les saucisses ! (heu .. cachères ?

https://www.youtube.com/watch?v=i5liWZsPR_M&feature=emb_title

Écrit par : EQUALIZER | 31/01/2020

La vidéo signalée par le Kamerad EQUALIZER défie le commentaire. Afin de rester prudemment dans la cage bien délimitée notamment par sainte Avia, on s'en tiendra à donner la référence d'un article de l'infaillible kikipedia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Production_exp%C3%A9rimentale_de_savon_humain_dans_l%27Allemagne_nazie
Damn, on en est déjà à l'étape où on ne peut même plus citer un propos de Bergier. Accélération de la transformation en Borg. :-(

Écrit par : Blumroch | 31/01/2020

EQUALIZER > Attention, vous allez faire censuré mon blog ! Euh... quand même : "Sont fort ces nazis !"

Blumroch > En fait, peut-être que cela aurait hypothétiquement pu se passer au moins une fois ou peut-être pas, mais pourquoi pas ?

Écrit par : Pharamond | 31/01/2020

Ahhh mais je n' ai aucun doute sur la véracité du témoignage ... je suis juste dégoûté à vie des chipolatas .. cachères ou hallal peu importe ! beurk ! je constate que les nazis avaient déjà un sens du recyclage absolument scandaleux ! à faire honte aux écolo !

Écrit par : EQUALIZER | 31/01/2020

Ouf !
Moi, j'aime bien la choucroute avec de la bonne charcuterie, il suffit juste de regarder d'où elle vient.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

C'est quand même atterrant de voir à quel niveau de débilité nous en sommes arrivés concernant ce mythe euh... ce fait historique incontestable

Écrit par : Paul.Emic | 01/02/2020

Atterrant, mais explicable par un conditionnement qui commence dès l'enfance et se perpétue pendant toute la vie. Comme dans tout bon conditionnement, la réflexion est bloquée pour laisser place à une émotion orientée dans le sens voulu.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

comme une religion en fait

Écrit par : Paul.Emic | 01/02/2020

dans un mode supposé normal, il existe des filtres qui évitent ce genre de délire. Déjà le filtre individuel qui fait douter de ce qui parait incroyable, dénué de raison, puis le filtre des sciences, des politiques, des lettrés, des philosophes , voire même de la religion dans certains cas, des filtres non pas innombrables mais très nombreux et aujourd'hui rien . Tout le monde se ligue contre les rares esprits critiques.

Écrit par : Paul.Emic | 01/02/2020

Un religion avec ses dogmes et son clergé, c'est exactement ça, mais une religion obscurantiste avec ses fadaises morbides à avaler, totalitaire avec sa police religieuse qui persécute les déviants, intolérante où douter c'est déjà ne plus croire. Vous vivons dans une théocratie qui ne dit pas son nom dans laquelle le pouvoir s’appuie sur la foi.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

Le Kamerad EQUALIZER, diffuseur des Vraies Vérités Véritables garanties par le gouvernement, a aussi mentionné sa vidéo historique chez le camarade Paul-Emic :
https://polemiquepolitique.blogspot.com/2020/01/humour-limite-mais-sans-haine.html
Les commentaires valent leur pesant de caramels mous, comme le disait Gaby (pas Khon-Bandit, l'autre). Cette remarque d'un anonyme :
"Cette anecdote éclaire d'un jour inédit une vieille expression allemande (dont je ne garantis pas l'orthographe, n'étant pas germaniste) : "Es ist mir Wurst", "Cela m'est saucisse", qui serait équivalente à "Non curo", "I don't give a damn", "Me ne frego" ou "A moy que chault".
C'est pour le coup que les méchants et cruels Germains ajouteraient l'insulte à l'outrage ! (C'est pour la rubrique "Sont capables de tout, ces nazistes !")"
m'a rappelé ce proverbe boche découvert grâce au feuilleton *Grimm*, énoncé par un personnage faisait la sobre oraison funèbre d'un camarade mort : "Alles hat ein Ende nur die Wurst hat zwei" qui signifierait "Tout a une fin, sauf la saucisse qui en a deux". Ceux qui savent lire le nazi pourront consulter, sans doute avec profit, cette page de kikipedia :
https://de.wikipedia.org/wiki/Alles_hat_ein_Ende_nur_die_Wurst_hat_zwei_(Krause_%26_Ruth)
J'ai gardé le pire pour la fin, avec la chanson de variété portant ce titre, écrite et chantée par un certain Stephan Remmler :
https://www.youtube.com/watch?v=a4JSE32fuOc
A vous dégoûter de la choucroute ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

la fin de chanson de Stephan Remmler est assez bien "rythmée" .. manque les bruits de bottes ! :-D

Pour les tanneries de peau humaine j' y reviens ... et si les nazis avait infiltré la sans-culotterie >?

http://www.viveleroy.fr/Les-tanneries-de-peau-humaine-sous,66.html

Écrit par : EQUALIZER | 02/02/2020

Blumroch > Ce "Sont capables de tout, ces nazistes !" me rappelle quelque chose, cet anonyme ne l'est peut-être pas tant que cela ;-)
La chanson est atroce !

EQUALIZER > Des précurseurs de nos écolos radicaux qui veulent tout recycler et nous avec.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@Pharamond : Une telle rubrique devrait garantir au site qui la propose l'immunité contre toute attaque de grippe aviaire. ;-)
La chanson est bien atroce, qui fait saigner les oreilles normales ; elle semble avoir été un succès en Bochie : on en tirera certaines conclusions. ;-)

Je crois me souvenir que l'ingéniosité des socialistes nationaux, écologistes avant l'heure, avait été grande, pour tout recycler. Moralité : le peuple qui accepte de trier est mûr pour la muselière. Quel beau slogan que celui-ci : "Re-cy-clage to-tal !".

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

Blumroch > Dans les années 80 l'Allemagne n'avait pas le monopole de la musique atroce.

Les socialistes nationaux écolos avant l'heure ont commencé à recycler à grande échelle une fois assiégés par la planète entière.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@Pharamond : De grâce, résistez à la tentation de nous en donner quelques exemples dans le prochain billet de la rubrique Musique, même "for educational purpose". ;-)

Comme quoi, l'écologisme ne s'impose que par et sous la contrainte.

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

Ne vous inquiétez pas, je résisterai à la tentation.

Quand dans le futur le Système s'effondrera on cuisinera les épluchures.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

En exploitant les recettes de Damon Knight dans *To Serve Man*. :-(

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

Je parlais d'épluchures de légumes comme à commencé à la faire madame Figaro ;-)
http://madame.lefigaro.fr/cuisine/comment-cuisiner-les-fanes-les-epluchures-et-les-carcasses-091116-117721

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

ces histoires de tannerie, d’huile et de savon me semblent être des légendes urbaines du plus mauvais goût. Reste-t-il un seul morceau de cuir humain quelque part ?
Je rendrai les armes devant les preuves

Écrit par : Paul.Emic | 02/02/2020

je me suis déjà rendu devant des arguments
sur mon blog
https://polemiquepolitique.blogspot.com/2020/01/humour-limite-mais-sans-haine.html
j'écris en commentaire :
"nous savons tous que c'est vrai mais faut-il croire à toute la vérité ? Après tout la vérité se suffit à elle-même on n'est pas obligé d'y croire . La croyance est un acte de foi et personne ne peut nous obliger à avoir la foi."

Écrit par : Paul.Emic | 02/02/2020

lire "ces arguments"

Écrit par : Paul.Emic | 02/02/2020

un texte intéressant sur le sujet
https://journals.openedition.org/abpo/2575

Écrit par : Paul.Emic | 02/02/2020

La liberté de penser existe, quoi qu'on en dise, c'est celle de s'exprimer qui est étroitement surveillée. En théocratie personne ne peut savoir que vous croyez en un autre dieu que celui imposé ou à aucun dieu du tout, tout ce que ce l'instinct de conservation vous demandera de faire est de ne pas le dire.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

Pour les tanneries humaines je ne crois pas en l’industrialisation de la chose, à peine à quelques cas venant de pervers et encore...

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

celui-ci l'est encore plus
http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2014/01/15/28954557.html

Écrit par : Paul.Emic | 02/02/2020

Je me souviens avoir lu pas mal de choses dessus il y a quelques temps déjà quand le sujet m'avait intrigué et n'avoir pas était convaincu malgré quelques faits troublants. Peut-être avons nous du nouveau depuis. Je lirai tout cela à tête reposée, merci.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

il existe bien des objets en cuir humain. Les bras m'en tombent
http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2014/01/15/28954557.html

Écrit par : Paul.Emic | 02/02/2020

Paul-Emic > Dans les périodes de troubles les êtres "humains" sont capables de bien des horreurs, par nécessité ou perversion. Combien de monstres n'osent pas par peur du châtiment ?

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@Pharamond : La liberté de penser sans la liberté de s'exprimer ne mène pas loin. Se taire n'est même plus une possibilité quand la tyrannie commence à exiger des preuves d'adhésion à ses dieux, d'abord en discours, bientôt en actes. Le pouvoir ne supporte pas le silence, la réserve, la distance d'un René Dorlinde ou d'un Martin Venator, qu'il sait synonymes d'indifférence et de mépris.

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

Blumroch > Entièrement d'accord, je répondais au commentaire de Paul-Emic : "nous savons tous que c'est vrai mais faut-il croire à toute la vérité ? Après tout la vérité se suffit à elle-même on n'est pas obligé d'y croire . La croyance est un acte de foi et personne ne peut nous obliger à avoir la foi."

Qui est ce René Dorlinde ?

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

le lien n'est pas le bon
Voici celui qui lève le doute
http://bibliophilie.com/pour-en-finir-avec-les-reliures-en-peau-humaine-epilogue/

Écrit par : Paul.Emic | 02/02/2020

Oui dans ce cas précis la science a parlé, mais n'existe-t-il pas quelque part un objet réalisé par ou pour un malade mental ? Et n'oublions pas le Nécronomicon ;-)

Tiens, au sujet d'analyses :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2014/03/26/le-journaliste-et-l-abat-jour-5332731.html

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@Pharamond : Je n'ai pas résisté à la tentation d'ajouter mon inutile grain de sel. ;-) Dans les commentaires du billet "Humour limite, mais sans haine", j'avais bien apprécié les *inattaquables* interventions du camarade Paul-Emic ("Nous savons tous que c'est vrai, mais faut-il croire à toute la vérité ?") et du Kamerad EQUALIZER ("Elle y croit parce que c'est vrai ! Moi aussi, d'ailleurs. En douter n'est pas dans mes moyens. ;-)").

Le héros d'un court roman de Boutang, *Le secret de René Dorlinde*, dont Georges Laffly disait, dans *Mes livres politiques*, qu'il était l'équivalent français du *Traité du rebelle*.

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

En faisant une recherche sur le net je constate que les romans de Boutang sont quasi introuvables.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@Pharamond : C'est normal. ;-) Je ne vois pas Kontre Kulture s'en emparer. En attendant, avec des réserves, cet article du sieur Asensio pourra vous en donner une idée :
http://www.juanasensio.com/archive/2016/06/08/le-secret-de-rene-dorlinde-de-pierre-boutang.html#more

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

Pourquoi pas Kontre Kulture est parfois surprenant.
L'article d'Asensio est un peu filandreux. Avez-vous lu "Le secret de René Dorlinde" ?

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@Pharamond : Boutang n'est pas un auteur vendeur comme un Bardèche, et je ne vois pas Soral (ou un membre de la Soraljugend) s'intéresser à l'auteur d'*Ontologie du secret*.

"Avec des réserves" : Asensio se prend pour un intellectuel et pire, pour un lecteur très intelligent. Il justifierait le mot "Pour faire fortune, acheter l'esprit d'Asensio au prix qu'il coûte, et le revendre au prix qu'il s'estime". ;-) Mais c'est tout ce que j'ai trouvé pour vous donner une rapide idée de René Dorlinde.

Evidemment ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

@ Pharamond

Boutang avait de la sympathie pour un petit état peu apprécié du gourou et de ses adeptes. Ca serait plus du registre de Pierre Guillaume de Roux.

Écrit par : Sven | 02/02/2020

Écrire un commentaire