statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2019

Samedi 27 juillet

Acte XXXVII pour les Gilets jaunes et pas de manifestation pour moi.

Quand je vois des vidéos comme celle-ci j'en viens à me demander si j'y retournerais un jour :

Live gilets jaunes Acte 37 Bordeaux 27/07/2019 Montage Irmo Média pour TB33

Commentaires

Malheureusement ça devient les 'gilets marrons' avec l'odeur âcre caractéristique de la gauchiasse ;o)

Écrit par : téléphobe | 30/07/2019

Vous n'êtes pas très loin de la couleur que prend cette histoire :
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-gilets-noirs-des-gilets-jaunes-noircis-par-la-colere_2089481.html

Écrit par : Pharamond | 30/07/2019

Je la connais cette nana.
Membre de tous les collectifs gauchistes, soutien d'Adama Traore, etc...
Ce qui pose une question :
Pourquoi seuls ces nuisibles sont capables de faire de l'entrisme et de s'incruster dans une révolte populaire ?

@ téléphobe : oui, la gauche avec sa capacité extraordinaire à transformer en merde tout ce qu'elle touche

Écrit par : Philippe Dubois | 31/07/2019

L'irréfléchi roi Midas fut brièvement affligé de ce don que de transformer en or tout ce qu'il touchait. La gauche honore toujours son frère qui, dépourvu de tout talent et jaloux de toutes les supériorités, avait reçu le don opposé, mais permanent et transmis d'incapable en incapable, génération après génération. Merdas était son nom.

Un jour, Zola, se croyant original et provocateur, déclara qu'à ses yeux, diamant et m... avaient la même valeur.
Mallarmé lui répondit doucement : "Tout de même, Monsieur Zola, le diamant, c'est plus rare."

Écrit par : Blumroch | 31/07/2019

@Philippe Dubois

Parce qu'ils sont salariés par le système, via des associations financées par nos impôts, pour le faire.
Chez nous, il y a GI et ses multiples ennuis judiciaires à la moindre action. Quant à la PME familiale de de la contestation, elle salarie les amants et maîtresses des dirigeants parce qu'ils le valent bien. C'est pour cela, qu'en dépit des multiples irrégularités constatées depuis des années, le système ne lui cause pas trop d'ennuis, trop heureux d'avoir un soit-disant adversaire qui ne fait rien. Tant pis pour la France, la base de militants sincères et les quelques élus valables.

Écrit par : Sven | 01/08/2019

@Sven : Je crois voir à quel ouvrage vous faites allusion. ;-)
Quand on apprend, avec accablement, ce que peuvent faire de simples *amateurs*, tous aussi crétins que cupides, on se demande ce que peuvent accomplir, en face, les *professionnels* du racket étatique, eux aussi crétins et cupides, mais plus expérimentés et surtout plus près de la fontaine à fric gratuit.
Le pire, c'est encore que ces [bip] ont berné, bernent et berneront encore leurs militants et leurs électeurs.
Je n'ai aucune estime pour Cioran, le rentier du désespoir (Caraco et Davila lui sont très supérieurs dans le même registre), mais j'apprécie l'ironie de cette réflexion d'application universelle : "Le premier mot qui vous vient à l’esprit quand on descend dans la rue : [bip]."
(Je ne parviens plus à retrouver le dernier mot. Signe des temps ?)

Écrit par : Blumroch | 01/08/2019

@ Sven
Certes, ils bénéficient le plus souvent d'emplois limite fictifs qui leur laissent le temps de militer et de "lutter".
Mais par exemple, les types de l'UPR étaient très actifs à Bx (pour un résultat disons... mitigé)
J'ai ouï dire que la secrétaire départementale du FN organisait des formations pour les militants le samedi après midi.
Même si c'est un fake, ce qui est probable, elle aurait dû donner consigne à tous les militants de manifester de façon discrète, de discuter avec les autres manifestants (Bon, c'est vrai que pour certains militants, il est préférable qu'ils se taisent)
Et si les défilés avaient lieu ce jour, c'est parce que la grande majorité des GJ étaient des travailleurs.

Écrit par : Philippe Dubois | 01/08/2019

Philippe Dubois > Parce qu'ils en ont des soutiens puissants, que leur discours est dans l'air (vicié) du temps et qu'ils ont l'impunité face à la justice et "l'opinion".

Écrit par : Pharamond | 01/08/2019

@ Philippe Dubois

Et ces personnes ont reçu une vraie formation militante.
J'ai croisé les militants de l'UPR sur un marché près de chez moi au moment de la dernière présidentielle. Ils étaient aimables, propres sur eux, mais tous très jeunes (des étudiants en droit ou en école de commerce à première vue) et manquaient donc d'expérience. Sur leur segment de marché, dur de s'imposer avec le Frexit qui fait peur (à juste titre), la francophonie qui est un repoussoir, les déclarations cinglées (*) et le charisme d'Asselineau.
La formule gagnante était de dire il faut que tout change (ce que tout le monde a compris) pour que rien ne change (on a de longues et belles années de retraite à profiter avant).

* Dans ce communiqué, l'UPR soberement intitulé "Le gouvernement français, en refusant à nouveau de condamner la glorification du nazisme à l’ONU, confirme qu’il est le gouvernement le plus à l’extrême droite depuis Vichy" déclare sans rire (https://www.upr.fr/communiques-de-presse/le-gouvernement-francais-en-refusant-nouveau-de-condamner-la-glorification-du-nazisme-lonu-confirme-quil-est-le-gouvernement-le-plus-lextreme-droite-depuis-vichy/) que:
"Suivant les instructions de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et de l’OTAN, l’actuel gouvernement français :
...
- stigmatise de plus en plus ouvertement, de façon générique, les Français de confession musulmane,
...
- refuse de condamner la glorification du nazisme dans les pays baltes, où il dépêche au contraire des avions de combat.

Écrit par : Sven | 03/08/2019

Écrire un commentaire