statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2019

Histoire... (152)

Au XVIe siècle, après la conquête du Mexique deux grandes épidémies en 1545 et 1576 décimèrent la population locale. On parle généralement de maladies apportées par les Espagnols, la variole, le typhus, la rougeole et depuis 2018 d'une fièvre hémorragique virale causée par une salmonelle. Ce documentaire propose une hypothèse avec une origine indigène du cocoliztli et dans laquelle les Européens n'y joueraient qu'un rôle très secondaire.

What killed the Aztecs? (2008) de Sarah Cain dans la série Superscience de National Geographic

Commentaires

Simple question : même au nom du relativisme et du multiculturalisme érigés en dogmes incontestables et sacrés, doit-on vraiment déplorer la disparition de ces Aztèques adeptes du contrôle social par la terreur, fanatiques ivres de sang au prétexte que de cruels sacrifices leur semblaient nécessaires pour maintenir l'équilibre cosmique[1] ? Pour ma part, je verrais sans déplaisir aucun la disparition soudaine et rapide, par application de la loi du choc en retour chère à tous les occultistes optimistes, de tous les escrocolos[2] les plus rabiquement acharnés à contrôler nos existences et à nous imposer leurs lubies délirantes. ;-)
Simple réponse qui n'est pas envisagée dans le documentaire : l'intervention des nazis de l'Ahnenerbe ayant utilisé leurs armes merveilleuses non pour vaincre leurs ennemis (c'était trop facile), mais pour voyager dans le temps afin de semer des *germes* de destruction à toutes les époques et sur tous les continents, que ce soit par pure méchanceté ou pour anéantir la concurrence. ;-) J'espère que M'sieur K et le Baron Fou exploiteront ce filon dans une prochaine émission de leur série Enigma. ;-)

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Sacrifice_humain_chez_les_Azt%C3%A8ques
[2] Mais pas que. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2019

P.S. : Incidemment, très jolie nouvelle du grand Maurice Renard, illustrant la notion de choc en retour magique :
https://fr.wikisource.org/wiki/La_Gloire_du_Comacchio

Écrit par : Blumroch | 05/07/2019

Si les Conquistadors étaient féroces (comment entreprendre une telle aventure sinon ?) les Aztèques était pires avec leur culte sanglant. Mais la maladie qui a anéanti plus des 3/4 de la population ne fait pas de politique.

Votre thèse sur une intervention nazie quoique comportant quelques aspects qui mériteraient d'être éclaircis me semble toutefois tenir la route et proposer une solide alternative à la théorie avancée dans le documentaire.

Je m'en vais lire la nouvelle.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2019

Le conquérant n'est pas *nécessairement* féroce. Ainsi, malgré la légende noire, Rome n'a pas exterminé tous les peuples qu'elle a battus -- dans deux ou trois cas, ce fut *peut-être* un tort. ;-) Et les colonisés ont, parfois, bénéficié du malheureux sort des armes. On en sait d'ailleurs qui, bien ingrats, auraient disparu sans les bienfaits de la médecine des envahisseurs trop soucieux de leur lointain.
C'est ce qu'il y a de bon avec l'histoire de l'Antiquité : on constate le rapport des forces sans y mettre de métaphysique et de morale -- contestables l'une comme l'autre. "On ne joue pas aux échecs avec un bon coeur".

Je me borne à lancer l'idée, inspiré par les glorieux exemples de M'sieur K, du Baron Fou et de Legardinier.

Celle-ci, du même, est astucieuse :
https://fr.wikisource.org/wiki/La_Cantatrice

Écrit par : Blumroch | 05/07/2019

"Le conquérant n'est pas *nécessairement* féroce." Une peu tout de même, les envahis ne se laissant normalement pas faire (sauf en ce qui concerne les Occidentaux d'aujourd'hui). Les Romains même si une politique de tolérance était ensuite appliquée menaient leurs guerres de conquête sans grande pitié.

Nouvelle fantastique joliment écrite, en effet. Je lirai la suivante tout à l'heure.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2019

Le film de Mel Gibson "Apacalypto" plus axé sur les Mayas est très explicite quant à leur civilisation. Ce film est excellent ;o)

Écrit par : téléphobe | 05/07/2019

@Pharamond : Je suis évidemment favorable à la résistance contre tout occupant, bienveillant ou non. Cela dit, si les Russes veulent un jour nous sauver des importations (de) sauvages, je n'entreprendrai rien *contre* eux.
Une de mes nouvelles préférées, c'est *The Helping Hand* (a.k.a. *La main tendue*) de Poul Anderson :
http://www.you-books.com/book/P-Anderson/The-Helping-Hand
Je ne sache aucune guerre menée avec sentimentalisme. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2019

@ Blumroch

Je savais que les émissions de Mr K. vous plairaient :-) Elles n'arrivent pas à cheville de l'historien Jean-Philippe (Nioussérê Kalala une fois traduit en langage panafricain) Omotunde:
https://www.qwant.com/?q=jean-philippe%20omotunde&t=videos
C'est normal, ce sont des adaptations de science-fiction américaine racialisée mais payée par nos impôts (enfin pas les miens car je ne paie pas la redevance n'ayant pas de télé) .

Écrit par : Sven | 05/07/2019

@Sven : Les titres m'en suggèrent un autre pour un grand film consacré à l'extinction des lumières intellectuelles : *Darkness is coming -- à la poursuite du nadir.* ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2019

:-D !!! le Kamrad Blumroch aurait des tentations escrocolo-génocidaires ? :-D je me sens moins seul ...

Écrit par : EQUALIZER | 05/07/2019

@EQUALIZER : J'ai une liste, une longue liste (Bergier aussi, mais ce n'était pas tout à fait la même). "Nil nefandi a me alienum" (Térence l'Apocryphe) ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2019

téléphobe > Film original et assez envoûtant. Gibson manque peut-être de subtilité, mais pas de courage en allant contre le conformisme cinématographique actuel.

Blumroch > Les aides sont rarement désintéressées même chez les particuliers alors chez ces "monstres froids" que sont les nations...

Écrit par : Pharamond | 07/07/2019

@Pharamond : Les Russes ne viendraient ni par philanthropie ni par francophilie, évidemment. En tout cas, cette hypothétique invasion-là aurait probablement quelques conséquences bénéfiques. Que Foutriquet 2.0 soit envoyé au goulag avec ses maîtres et ses valets, que les importations soient exportées, et ma neutralité bienveillante sera acquise au nouveau régime... sauf si l'apprentissage du russe devient obligatoire. ;-)
Y'a plus qu'à écrire une uchronie sur le modèle de l'amusant *Napoléon et la conquête du monde* de Louis Geoffroy !

Écrit par : Blumroch | 07/07/2019

Le goulag n'existe plus, juste quelque pénitenciers à régime spéciaux en Sibérie ;-)

"Napoléon et la conquête du monde" est disponible sur Wikisource. Site bien pratique pour découvrir certains classiques mais qui nécessite une bonne imprimante ou une liseuse la lecture sur PC devenant rapidement pénible au delà de la nouvelle courte.

Écrit par : Pharamond | 08/07/2019

Uchronie ... on peut lire "Sibéria" de Jean-Claude Albert-Weil (dernier tome de "l'Altermonde") . A ce propos Réfléchir&Agir vient de sortir avec son supplément consacré aux "Uchronies" (pour les abonnés!) ..
Me remettre au russe (avec Natacha) m' irait bien .. je me débrouillais à minima dans cette langue mais le manque de pratique et l' oubli sont passés par là ! et puis la Loubianka n' est plus ce qu' elle était ! :-D

Écrit par : EQUALIZER | 08/07/2019

@Pharamond : Mauvaise nouvelle. :-( Que mille goulags s'épanouissent !
Je l'ai, eh eh, évidemment sous la forme d'un livre (acheté chez Mona Lisait quand Paris était encore un peu Paris). J'ai toujours détesté *lire* sur un écran, même cathodique, même ambre, même en 24x40. ;-)
@EQUALIZER : Suivre une Natacha, c'est déjà risqué, mais une Nathalie, encore plus :
https://didiergouxbis.blogspot.com/2018/12/nathalie-bien-travaille.html

Écrit par : Blumroch | 08/07/2019

EQUALIZER > Avez-vous lu la trilogie ? Et si oui pouvez-vous nous en dire deux mots ? Je n'ai jamais osé me lancer malgré des échos assez favorables.

Écrit par : Pharamond | 08/07/2019

Oui , j' ai les deux premiers tomes séparés et l' ensemble en un seul volume (un papier fin qui le rend peu volumineux) ... le meilleur est dans le premier ("sont les oiseaux" renommé "Europia") on aime ou on déteste ! du Célinien à la dynamite .. mon avis n' a aucune valeur tant ce roman est un ovni . Ci-après une critique de "gauche" qui ne me surprend pas ! ;-)

http://www.presences-d-esprits.com/laltermonde-jean-claude-albert-weil/

Écrit par : EQUALIZER | 09/07/2019

Vincent Delrue a frisé la crise d'apoplexie à la lecture des romans ;-)

Écrit par : Pharamond | 09/07/2019

Écrire un commentaire