Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2018

C'est vu (30)

Dans la désolation du cinéma actuel, voici les trois derniers films que j'ai pris plaisir à voir :

- "Christine « Lady Bird » McPherson vit avec sa famille à Sacramento en Californie et fréquente un lycée catholique. À l'approche de ses 18 ans, elle cherche à s'émanciper d'une existence qui lui semble trop étroite et d'une ville qui lui déplait. Elle aspire à fréquenter une université d'excellence dans « une ville culturelle ». Sa famille a des difficultés financières et sa mère lui dit régulièrement qu'elle est ingrate malgré ce qu'elle a."*

Lady Bird de Greta Gerwig est un beau portrait d'adolescente, gentiment réac.

- "Cory Lambert, traumatisé par la mort de sa fille, travaille pour le United States Fish and Wildlife Service dans le Wyoming. Un jour, il trouve le corps d'une adolescente dans une région désertée de la réserve indienne de Wind River. Le FBI envoie alors une jeune agente inexpérimentée, Jane Banner. Elle va alors engager Cory comme pisteur pour l'aider dans sa tâche, dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement."*

Dans Wind River de Taylor Sheridan l'intrigue policière est secondaire pour développer une sorte de western moderne, au charme un peu vieillot.

- "A la fin des années 1970, Greta Driscoll, une adolescente timide et mal à l'aise en société, se retrouve contre son gré à fêter son quinzième anniversaire en grande pompe. Nouvelle dans son collège, elle n'a qu'un seul ami, Elliott, et sa mère souhaiterait qu'elle rencontre de monde."*

L'univers de Fantastic Birthday (Girl Asleep) de Rosemary Myers tient de ceux de Wes Anderson et de Jared Hess, et malgré des pertes de rythme (la séquence honorifique est beaucoup trop longue) cette comédie sensible et originale vaut le détour.

* : présentation Wikipédia 

Commentaires

Wind River, film extra ! .. pour amateur de Glock-17 !!! ;)

Écrit par : EQUALIZER | 24/10/2018

La fusillade finale est assez époustouflante.

Écrit par : Pharamond | 24/10/2018

La 444 Marlin du trappeur fait du bon boulot ! ;)

Écrit par : EQUALIZER | 24/10/2018

C'est sûr.

Écrit par : Pharamond | 24/10/2018

Un excellent film (production belge/française) "TUEURS" à voir ! un peu inspiré par l' affaire des tueurs du brabant ..

https://www.youtube.com/watch?v=FvW6aOLcD54

Écrit par : EQUALIZER | 24/10/2018

Merci pour le conseil. Je me souviens que l'histoire des tueurs du Brabant m'avaient impressionnée à l'époque, je n'avais pas 20 ans. Elle est d'ailleurs restée non élucidée.

Écrit par : Pharamond | 24/10/2018

vu "tueurs" dans l'avion , de retour des zuessas
pas mal comme film
de toutes façons,impossib' de dormir dans l'avion

Écrit par : kobus van cleef | 24/10/2018

Dans la catégorie "cinéma actuel", je suis obligé de remonter plus loin encore dans le temps avec ces films :

https://www.youtube.com/watch?v=wql8FLnLdpI

https://www.youtube.com/watch?v=rfjlQzIiq_g

Chamfort faisait déjà une distinction entre les Romains et les Italiens de Rome -- si seulement ceux-ci pouvaient redevenir ceux-là...

Écrit par : Blumroch | 25/10/2018

Deux excellents films ! ;) ...

et du Mur d' Hadrien au Rhin hiver 406 , la XXème Légion Valeria face aux barbares (mais blancs!) , avec "l' Aigle dans la neige" (Wallace Breem)

Écrit par : EQUALIZER | 25/10/2018

@EQUALIZER : Ai évidemment lu, et apprécié, *Eagle in the Snow*. ;-) Le *Gates of Fire* (a.k.a. *Les murailles de feu*) de Steven Pressfield n'est pas mal, dans un registre comparable.

Écrit par : Blumroch | 26/10/2018

Blumroch > Sympas sans plus ces deux films. sans chercher la petite bête, le légionnaire noir de "Centurion" et les chars à faux celtes (sans doute inspirée de la statue de Boudicca à Londres) et les Pictes punks de "l"Aigle de la IXe Légion" jurent un peu.

EQUALIZER > J'ai bien aimé "l' Aigle dans la neige". Dans le même genre je conseille "Le Maître des steppes" de David Kircher sur la guerre contre les Huns.

Écrit par : Pharamond | 28/10/2018

@Pharamond : Savez ce que disait en substance l'auteur des bande dessinée (pardon : "roman graphique" !) et film *300* aux ceusses qui lui reprochaient ses inexactitudes, voire erreurs ? "Pour vous distraire, lisez mon livre ou regardez mon film ; pour vous instruire, lisez de vrais historiens comme Hérodote". J'avais trouvé le propos plutôt sympathique. ;-)
Je sais, moi aussi, les imperfections, plus ou moins irritantes, de ces films, présentes aussi dans *Gladiator* et *La chute de l'empire romain*. Je les tolère : c'est *quand même* Rome. ;-)
Evidemment, je n'irai pas jusqu'à approuver Omar Sy dans le rôle du divin César : mon révisionnisme a des limites. ;-) De plus, il joue fort mal, à en juger par deux ou trois extraits vus chez Ioutub.

Écrit par : Blumroch | 28/10/2018

Je comprends votre point de vue, mais sans vouloir jouer les pinailleurs ce qui m'irrite c'est que ces inexactitudes sont visiblement des concessions à la mode du moment. (Pour les chars à faux c'est sans doute une erreur ou une volonté de faire spectaculaire.)

Écrit par : Pharamond | 28/10/2018

@Pharamond : Je comprends, moi aussi, votre point de vue. Mes exigences diminuent certainement avec mes facultés intellectuelles. ;-) N'allons pas systématiquement attribuer *toutes* les erreurs à la volonté de nuire ou de mentir : la simple et sereine *incompétence*, cela existe *aussi*. ;-) J'ai ainsi vu, voici plusieurs années, un documentaire sur *Gladiator* qui exposait avec candeur la manière de faire des "recherches" pour les décors et costumes : c'était en regardant, outre des bandes dessinées, les péplums hollywoodiens précédents !
Un certain Thomas Sherred, dans *La machine à filmer le temps*, avait imaginé la possibilité de filmer dans un lointain passé. Les héros, ayant plusieurs bobines authentiques consacrées aux campagnes d'Alexandre, parvenaient à les monter et à les doubler pour en faire un péplum à grand spectacle : les spécialistes croyaient y relever des erreurs. ;-)

Écrit par : Blumroch | 29/10/2018

C'est le problème avec les conventions ; si on passe outre on risque de ne pas être compris du plus grand nombre, et le risque de nos jours...

Écrit par : Pharamond | 29/10/2018

Écrire un commentaire