Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2018

Histoire... (147)

Je me souviens avoir été choqué, enfant, après avoir entendu dire qu'en 1945, lors de la Bataille de Berlin, Hitler avait fait inonder les tunnels du métro pour empêcher la population de s'y abriter noyant ainsi des centaines voire des milliers de personnes. La raison profonde de cet acte demeurait mystérieux, mais le fait qu'Hitler était donné pour fou et cruel suffisait sans doute en soi. Des années plus tard, des recherches sur cet épisode me firent découvrir une version plus rationnelle : les tunnels avaient été inondés pour éviter l'infiltration de troupes soviétiques qui aurait hâté la chute de la capitale du Reich. Encore plus tard, en continuant à chercher plus d'informations, peut-être parce que cette histoire m'avait fortement marqué dans ma jeunesse, je finis enfin par cerner la vérité. Le projet d'inondation du métro avait été envisagé dans le cadre de la défense de Berlin, mais rejeté parce qu'irréalisable. Lors de la bataille finale des obus soviétiques crevèrent les tunnels qui passaient sous la Spree ou le Landwehrkanal entraînant des débuts d'inondation localisés qui provoquèrent quelques victimes. Jamais Hitler ne donna l'ordre de noyer le métro, de plus les abris antiaériens de la Chancellerie étaient ouverts aux civils afin qu'ils puissent s'y réfugier.

Commentaires

On commence par douter de l' inondation du métro et ça finit dans l' eau gazeuse .. tss tss tss le bûcher n' est pas loin !

Écrit par : EQUALIZER | 02/10/2018

Prudence, Pharamond ! Le camarade EQUALIZER a raison : lorsqu'on cherche la vérité, on la trouve, et c'est nuisible pour la santé. Prenez exemple sur l'abbé Coignard d'Anatole France, grand et souriant sceptique à l'intelligence vive, qui préférait ne pas (du Bartleby !) examiner les dogmes de son église. "Ne réfléchissons pas trop, la paix est à ce prix." ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/10/2018

Ah lais je crois dur comme fer à l' eau gazeuse ! pis ça fait roter ! mais ça vaut pas le Champagne (Brut! quand même!)

Écrit par : EQUALIZER | 02/10/2018

EQUALIZER > Ne vous inquiétez pas, je crois au vertus de l'eau gazeuse parce qu'il est interdit d'en douter et encore moins à chercher comment elle a été gazéifiée.

Blumroch > La foi ne sauvera pas le Système, mais permettra de crever un sourire béat sur les lèvres. Ce n'est peut-être pas si mal.

Écrit par : Pharamond | 02/10/2018

C'est comme ce fameux épisode de Kaputt, dans lequel Malaparte raconte qu'Ante Pavelic avait dans son bureau un panier rempli d'yeux humains. Certains ont cru, et croient toujours cet épisode (et beaucoup d'autres) véridique, comme par exemple:
https://agauche.org/2017/12/02/le-roman-kaputt-de-curzio-malaparte/
Alors qu'ils sont sortis de l'imagination de Malaparte pour faire ressortir la brutalité de cette période et sa déraison.

Écrit par : Sven | 03/10/2018

Anecdote qui me rappelle une jolie formule définissant ce répugnant opportuniste : "Déjà Caméléon perçait sous Malaparte" (le mot est attribué, sans la moindre preuve décisive et irréfutable, à plusieurs auteurs, de Céline à... Audouard).
Les "intellectuels" sont presque toujours des menteurs : entre autres, *Le grand mensonge des intellectuels*, de Paul Johnson, est instructif.
En rectifiant erreurs et mensonges, en honorant la vérité, on se fait sans doute plaisir, mais c'est parfaitement inutile, à considérer les résultats. Mensonge et sottise mèneront toujours ce monde jusqu'à l'imminent Grand Effondrement.
C'était ma minute "je viens de regarder quelques sites qui pensent mal". ;-)

Écrit par : Blumroch | 03/10/2018

Sven > Tout ce qui est à charge contre le fascisme est avalé goulûment sans rechigner. A l'inverse la moindre inexactitude ou imprécision dans un témoignage à décharge le fait rejeter dans son ensemble. Toujours l'amalgame à géométrie variable.

Blumroch > Mais puisqu'il ne nous reste plus que siroter un thé - ou plus éthylique selon les goûts - en attendant que le Titanic coule pourquoi nous priver d'une discussion entre contempteurs du Système ?

Écrit par : Pharamond | 03/10/2018

@Pharamond : Justement, en parlant du club des lucides hydropathes... ;-)

Écrit par : Blumroch | 03/10/2018

Un peu de lait avec votre thé ?

Écrit par : Pharamond | 04/10/2018

Même pas un nuage de lait my dear ! darjeeling nature le matin et thé vert la journée , sans sucre !

Écrit par : EQUALIZER | 05/10/2018

Je prends note.

Écrit par : Pharamond | 05/10/2018

@Pharamond : Un peu de lait dans mon chocolat autr^H^H^H^Hviennois. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/10/2018

@ Pharamond ton refus d'incriminer Hitler te fait gagner quelques places dans la liste des futurs proscrits

Écrit par : Paul-Emic | 07/10/2018

Blumroch > Je prends note. Moi j'aime bien le thé russe à la bergamote.

Paul-Emic > La vérité semblant souvent fasciste et n'étant pas un grand menteur par nature...

Écrit par : Pharamond | 07/10/2018

pas menteur ? circonstance aggravante, je note une inadaptation à l'époque ;-)

Écrit par : Paul-Emic | 08/10/2018

"Inadaptation à l'époque", d'où l'intérêt d'une littérature d'*évasion* pour les Patagons, sans doute *plus* nombreux qu’on ne le croit mais pas *si* nombreux qu'on ne l'espère.

Écrit par : Blumroch | 08/10/2018

Paul-Emic > J'ai dit "pas un grand menteur", mais je confirme l'inadaptation à l'époque.

Blumroch > Entre autres, oui.

Écrit par : Pharamond | 08/10/2018

nous sommes tous, qui rédigeons des blogs réactionnaires, ou qui y commentons, des inadaptés à l'époque, sinon nous nous laisserions porter par le courant au lieu d'essayer d'apporter notre modeste pelletée de terre à l'édification d'une digue.

Écrit par : Paul-Emic | 09/10/2018

L'eau monte trop vite et nous sommes trop peu nombreux, sans compter les disputes sur la façon de disposer la terre et ceux qui jettent à côté...

Écrit par : Pharamond | 09/10/2018

ouaip
pas mieux

Écrit par : Paul-Emic | 10/10/2018

Écrire un commentaire