Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2018

Les bêtes (11)

« […] le groupe de média en ligne dédié aux animaux de compagnie Wamiz a cherché à comprendre les raisons qui poussaient les propriétaires à se séparer de leur chien ou de leur chat au moment de partir sur leurs lieux de villégiature, à travers un sondage effectué auprès de 4 737 propriétaires entre le 29 mai et le 2 juin [2017].

Le principal facteur, selon ce sondage, serait lié à des problèmes de comportement de l’animal (37% des abandons) suivi des déménagements (16%), des événements familiaux comme les naissances, les décès ou les divorces (14%), d’une maladie de l’animal (11%), puis les allergies (7%), les problèmes financiers (7%), ou de voisinage (3%), le manque de temps (2%), la maladie du propriétaire et, pour seulement 1% des cas, un départ en vacances seraient la cause des abandons. Ce dernier chiffre interpelle évidemment quand on sait que 80% des animaux abandonnés le sont justement durant la période estivale. »

L'article complet de Christophe Camarans sur RFI

Commentaires

*Une* fois sur 100, c'est le départ en vacances qui serait la cause des abandons, et *80* fois sur 100, l'abandon a justement lieu aux vacances d'été. Ne pas rire.
Quoi qu'il en soit, qui trahit la confiance que l'animal avait mise en lui est méprisable et mériterait d'être lâché, nuitamment, dans le 9-3 en uniforme de policier.

Écrit par : Blumroch | 07/08/2018

Je suis nul en maths, mais la chose me parait curieuse. Mais peut-être la période estivale est-elle propice aux problèmes comportementaux chez l'animal (chez l'homme c'est déjà une certitude), une hausse des déménagements et des événements familiaux, des maladies et des allergies, des problèmes financiers, de voisinage ou de manque de temps, non ?

Sinon, le châtiment me semble suffisamment ludique, le condamné sera lâché sans arme et à pied, bien sûr.

Écrit par : Pharamond | 07/08/2018

@ Blumroch
Comme ça ?
https://www.youtube.com/watch?v=RDnvXAkMnx8

Écrit par : Philippe Dubois | 07/08/2018

Les bêtes, les bêtes...
https://twitter.com/mattDCLXVI/status/1024990457829326849
P.S. il y en a qui les mangent.

Écrit par : realist | 07/08/2018

Ca doit être courant au Nyamangwa
https://rolandbrejon49.wordpress.com/2008/12/25/une-journee-a-lambassade-de-france-au-nyamangwa/

Écrit par : realist | 07/08/2018

realist > Des recherches sont en cours pour savoir si la consommation d'hypsignathe, la charmante chauve-souris frugivore ainsi nommée, ne serait pas l'une des cause des épidémie provoquées par le virus Ebola.

Très amusante la journée au Nyamangwa. Des connaissances qui ne parlaient pas la langue de bois m'ont rapporté des anecdotes qui ne font pas apparaître cette histoire pour aussi caricaturale que l'on pourrait croire.

Écrit par : Pharamond | 07/08/2018

@Pharamond : Evidemment, "sans arme et à pied" ! Comme vous l'avez judicieusement souligné, le châtiment doit être *ludique*. ;-)
@Philippe Dubois : Un autre fan de John McTiernan ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 07/08/2018

@ realist
Cette journée au Nyamangwa résume en une journée ce que mes copains ont pu vivre en Afrique et me rappelle quelques souvenirs
@ Blumroch
j'aime bien cette série "Die Hard"

Écrit par : Philippe Dubois | 07/08/2018

A la maison, on fait l'inverse. La gardienne de nos chats ayant un empêchement, on va sûrement passer les vacances à la maison.

@Blumroch et Philippe Dubois

Je vois que nous avons à peu de chose près les mêmes idées. Même si j'y ajouterai volontiers un kneecaping à l'irlandaise. McTiernan un bon cinéaste, même si je préfère, allez savoir pourquoi, les Allemands de l'Est aux Américains, et pas que dans cette série de films.

Écrit par : Sven | 07/08/2018

@Philippe Dubois, @Sven : Me semblait bien, pour les idées. Serions-nous tous ici, autrement ? ;-)

Le *kneecapping* serait ici, je crois, inutile, qui abrègerait trop les souffrances de la sale bête. ;-) S'agirait d'un affrontement à la manière des chasses du comte Zaroff !

Les deux meilleurs *Die Hard* sont, à mon sens, ceux réalisés par McTiernan, qui a droit à un bon portrait ici :

http://www.dvdclassik.com/article/john-mctiernan-a-travers-ses-films

Y'a un côté Milius dans *Predator*, *A la poursuite d'Octobre Rouge*, *Last Action Hero* et même *Le treizième guerrier*...

Écrit par : Blumroch | 07/08/2018

Blumroch > C'est le minimum.

Sven > "A la maison, on fait l'inverse. La gardienne de nos chats ayant un empêchement, on va sûrement passer les vacances à la maison." On ne peut plus compter sur personne ;-)

Écrit par : Pharamond | 08/08/2018

Bonjour à tous , de retour de Bamako-sur-Seine avec passage à La Chapelle !
Les abandons d' animaux c' est toute l' année mais les départs en vacances battent les records . Je suis pour une balle dans les deux genoux .. pour commencer . Sinon , attacher les salopards à un arbre en pleine forêt avec un baillon bien serré . Adopter un animal n' est pas anodin . On connaît tous les principaux prétextes pour s' en débarrasser : allergie du "petit" , divorce , déménagement (et alors?) Bref , des attitudes de trouducs au sens moral sous zéro bons pour la fournée . Avec de telles merdasses on n' est pas étonné de vivre dans un "shit hole country" . Et comme je reviens de Paris où j' ai eu le plaisir de voir la Mairie pavoisée aux couleurs arc-en-ciel LGBTQ et les hordes drapeaux en tête le long des quai ... je ne doute pas de la réélection d' Annie Dingo .

Écrit par : EQUALIZER | 08/08/2018

Je serais moins affirmatif pour Anne Dingo
Notre chat, pauvre petite bestiole,a succombé à une insuffisance rénale terminale
Une évolution qu'on ne connait que par la lecture des vieux traités de médecine, inversion rythme veille sommeil, amaigrissement cachectique, dépilation, écoulement nasal jaunâtre, tout
Ce fut une indication d'euthanasie,ma femme a tenu à y aller, elle est revenue en pleurant très fort
Que vouliez vous que je fasse ?
Bon, le pauvre animal aura un successeur

Écrit par : Kobus van cleef | 09/08/2018

EQUALIZER > Paradoxalement quand je me retrouve dans une boutique vendant des accessoires pour animaux je suis presque choqué par le nombre d'articles, accessoires et babioles diverses proposées aux propriétaires d'animaux de compagnie. Les animaux comme prolongement narcissique à l'image des enfants que l'on gâte et qui voudraient moins d'écrans et plus de présence parentale. Drôle d'époque. Sinon, je vous avoue que le devenir des parisiens me désintéresse totalement.

Kobus van cleef > Euthanasier un animal condamné par la maladie et qui souffre n'est en rien comparable à l'abandonner pour avoir la liberté afin d'aller tranquillement s'empiler sur les plages l'été.

Écrit par : Pharamond | 09/08/2018

S'empiler sur les plages ?
Quelle horreur !
La pauvre bête était vraiment a la dernière extrémité
Faut pas trop laisser les animaux vieillir, comme les humains, la durée de l'existence est programmée, variable pour chacun c'est vrai ( aujourd'hui j'ai vu un homme de 99ans , bonne forme et pas trop fondu des neurones)

Écrit par : Kobus van cleef | 09/08/2018

Dans mon programme de relectures avant la mort : de Patricia Highsmith, *Le rat de Venise et autres histoires de criminalité animale à l'intention des amis des bêtes*. Réconfortants contes de vengeance et de justice.

Écrit par : Blumroch | 09/08/2018

"s'empiler sur les plages", à ne pas prendre au pied de la lettre, c'est une image un peu exagérée sans doute, mais l'idée est là.

Pour les animaux je connais une dame qui avait une chatte de 17 ou 18 ans qui était plutôt bien conservée physiquement (ni pelée ni décharnée et ne semblant souffrir d'aucune pathologie) et qui hormis quelques miaulements de temps à autre avec ce cri un peu rauque des mères appellent leurs chatons allait plutôt bien. Un jour en allant chercher son courrier à la boîte elle l'a retrouvée morte dans l'allée tout simplement. Difficile de déterminer un âge pour mourir, c'est plutôt une question d'état et de souffrance.

Écrit par : Pharamond | 09/08/2018

Blumroch > Je ne connaissais pas cette facette de Patricia Highsmith m'étant borné à quelques thrillers classiques.

Écrit par : Pharamond | 09/08/2018

@Pharamond : J'avoue que les *thrillers* d'Highsmith me laissent assez froid, contrairement à ce recueil inoubliable. J'attends une suite, consacrée aux vengeances exercées par le menu peuple contre ses maîtres criminels : "Le rien lépreux de Paris et autres histoires de criminalité politique à l'intention des amis de micron -- et de quelques autres* ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 09/08/2018

L' animal est un "marché" , un développement abject de la "marchandisation" ... Tout est marchandise .

Écrit par : EQUALIZER | 09/08/2018

@Pharamond : Comme le dirait un Klingon, "chaque jour est un bon jour pour mourir". ;-)
Boutang estimait que les animaux de compagnie avaient droit à une sorte d'immortalité. Dans le même esprit, j'aime à espérer que les chats partent pour un paradis appelé Ulthar, dirigé par Sekhmet et Freyja, et qu'ils y sont accueillis par le petit chat Miroir de Gottfried Keller. ;-)

Écrit par : Blumroch | 09/08/2018

Blumroch > C'est un bien beau rêve...

Athée pour les humains je vous sentirais presque croyant pour nos petits compagnons quadrupèdes ;-)

EQUALIZER > Oui, malheureusement.

Écrit par : Pharamond | 09/08/2018

@Pharamond : M'arrive d'être incohérent. J'irai prier saint Leiber pour obtenir la bénédiction de Gummitch et de Lucky (*The Green Millennium*). Nos chats officiels et clandestins plaideront en ma faveur. ;-)

Écrit par : Blumroch | 10/08/2018

N'oubliez pas que selon Gripari le tribunal qui permet l'accès au paradis est tenu par des animaux ; vous avez toutes vos chances ;-)

Écrit par : Pharamond | 10/08/2018

"Quoi qu'il en soit, qui trahit la confiance que l'animal avait mise en lui est méprisable et mériterait d'être lâché, nuitamment, dans le 9-3 en uniforme de policier." +100 - merci Blumroch.
En mai j'ai sauvé une petite abeille sauvage qui s'était fait prendre dans une toile d'araignée. J'ai mis deux jours à la libérer de la terrible soie et l'ai alimentée au miel. J'ai pu la libérer en pleine forme - quel bonheur!
Deux jours plus tard j'avais la visite d'un superbe xylocope bleu indigo de belle taille au bourdonnement retentissant, ce fut sans doute ma récompense - voilà, je collabore avec les pollinisateurs contre les zombies téléphoneurs et autres bobos judéo-macronistes ;o)

Écrit par : téléphobe | 12/08/2018

Etes-vous sûr que c’était un xylocope plutôt qu'un drone chargé de vous surveiller ?

Écrit par : Pharamond | 13/08/2018

@téléphobe : Merci. ;-) Merci aussi pour m'avoir appris l'existence de cette autre abeille.

Aux solutions radicales que je préconise, je prouve que je suis un être fort simple, capable d'approuver sans la moindre réserve ces répliques du film *Red heat* :

Ivan Danko: Chinese find way. Right after revolution, they round up all drug dealers, all drug addicts, take them to public square, and shoot them in back of head.

Art Ridzik: Ah, it'd never work here. Fucking politicians wouldn't go for it.

Ivan Danko: Shoot them first.

Albert Lewin, c'est très bien, mais Walter Hill, à l'occasion, c'est bien aussi. ;-)

Écrit par : Blumroch | 13/08/2018

@Pharamond : celui-là était un vrai xylocope, je les connais bien. Mais... dans un futur proche, je me méfierai ;o)

Écrit par : téléphobe | 13/08/2018

téléphobe > Encore quelques années de répit ;-)

Écrit par : Pharamond | 13/08/2018

Je signale, à tout hasard, dans cet article de "La Lime", le dessin de la note 1, "A propos de féminisme" :

https://fboizard.blogspot.com/2018/08/trump-est-fort-comme-un-turc-seuls-les.html

Ce Marsault a un talent digne des meilleurs Konk et Chard. ;-)

Écrit par : Blumroch | 14/08/2018

Quand on parle d'abandon...
Dans la férocité Marsault est plus proche de Konk.

Écrit par : Pharamond | 14/08/2018

Écrire un commentaire