Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2018

Cinéma...

Du drame social réaliste :

Un saison en France de Mahamat-Saleh Haroun

"Abbas, professeur de français, a fui la guerre en Centrafrique pour bâtir une nouvelle vie en France. En attendant d’obtenir le statut de réfugié, le quotidien d’Abbas s’organise : ses enfants sont scolarisés et il travaille sur un marché où il a rencontré Carole, sensible au courage de cet homme encore hanté par les fantômes du passé. Mais si le droit d'asile lui était refusé, qu'adviendrait-il d'Abbas et de sa famille déracinée ? Et de Carole, privée du foyer qu’elle a cru reconstruire ?"

 

Du drame équitable musical :

Basmati Blues de Dany Baron

"Linda, brillante scientifique américaine, est envoyée en Inde pour vendre le riz génétiquement modifié qu'elle a créé. Mais elle se rend compte qu'elle cause du tort aux fermiers qu'elle pensait aider. Lorsque l’amour s’en mêle, Linda est plus perdue que jamais."

 

Du drame fantastico-historique :

Overlord de Julius Avery

" À la veille du Débarquement, un groupe de parachutistes américains est lâché derrière les lignes ennemies pour une mission cruciale. Mais en approchant de leur cible, ils commencent à réaliser qu'il y a plus qu'une simple opération militaire à effectuer dans ce village occupé par les nazis."

Commentaires

@Pharamond : Je n'ai pas regardé les vidéos des deux premiers films, dont j'ai encore peine à croire qu'ils existent *vraiment* (les textes de présentation sont si parfaits qu'ils en paraissent parodiques).
La vidéo du troisième donnerait envie non de voir ce qui semble un énième navet militaro-fantastique, mais de réinstaller *Return to Castle Wolfenstein*. ;-)

Écrit par : Blumroch | 23/07/2018

La pensée dominante de cette époque se confond avec sa propre caricature.

En attendant la version encore plus gore "Return to Room of Weinstein".

Écrit par : Pharamond | 23/07/2018

"Ôtez moi d'un doute", comme disent les neuneus, l'action de ce film se passe bien en Union Soviétique ?
Parce que, en termes d'horreur et d'atrocités, ils avaient, quand même, le pompon.
Je dirai, même, qu'ils tenaient le haut du panier ou du pavé si vous préférez.
C'est une bonne chose d'en parler.
Merci Julius Avery de nous montrer le vrai visage de l'URSS...

Comme uchronie, le très médiocre "Iron Sky" est bien plus intéressant, un héros haut en couleur (e) (s), des teutonnes pourvues en tétons, et, à la fin, la morale sauve.
La recette d'un bon moment passé à la recherche de la vraie-rité.

Écrit par : Tintin | 24/07/2018

"Je dirai, même, qu'ils tenaient le haut du panier"

Non, non, les champions ce ne sont ni les Nazis ni les Soviets, ce sont ... les Japonais!
https://en.wikipedia.org/wiki/Unit_731

Écrit par : realist | 24/07/2018

*Iron Sky* a beau être un petit film, il réserve quand même deux ou trois bons moments, à commencer par la forme de la base lunaire. ;-)
J'avais, pour ma part, appris l'existence de l'unité 731 grâce à cette page, instructive, de Jean-Pierre Petit :
https://www.jp-petit.org/dangers/Armes_bacterio/armes_bacterio.htm

Écrit par : Blumroch | 24/07/2018

@realist

Merci de nous avoir rappelé l'horreur de cette unité 731.
Pour ceux qui, comme moi, ne maitrisent pas la langue de Shakespeare, le lien en français.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Unit%C3%A9_731

On est bien loin de "Furyo" (aaah!, la musique de Ryūichi Sakamoto).

Écrit par : Tintin | 24/07/2018

Mahamat-Saleh Haroun, Dany Baron & le troisième produit par J.J. Abrahms : que du beau monde qui ne nous veux pas du bien, c'est le moins qu'on puisse dire ;o)

Écrit par : téléphobe | 24/07/2018

Mon logiciel PunMaker, toujours en version alpha depuis vingt ans maintenant, censé produire des jeux de mots et autres mots-valises, me signale que le petit écran se peut transcrire ainsi : "Tel Lévy, Sion..." (la ponctuation n'est pas d'origine). Food for thought ? ;-)
(Comme on ne sait jamais en dictature, je signale quand même que trois de mes cinéastes préférés sont Lewin, Mankiewicz et Milius).

Écrit par : Blumroch | 24/07/2018

Tintin > Iron Sky est estimable ne serait-ce que pour le tour de force d'évoquer les nazis sans parler à aucun moment de la Shoah.

Tintin, realist & Blumroch > L'atroce Unité 731 n'a pourtant droit qu'à de très rares productions cinématographiques au contraire d'autres expériences pourtant très largement fantasmées. Le documentaire "Kizu, les fantômes de l'unité 731" est très réussi dans le sens où il décrit froidement l'horreur de cette tragédie sans chercher l'exagération, la réalité se suffisant à elle-même. On aimerait trouver la même sobriété quand on traite des camps nazis.
https://www.youtube.com/watch?v=jc4LHRotzvU

téléphobe > Je n'ai même pas fait exprès, mais ce n'est sans doute qu'un simple hasard.

Écrit par : Pharamond | 24/07/2018

@téléphobe
Ils sont partout. :-)
A-t-on, vraiment, le CHOIX ?
On nous impose tout et n'importe quoi.
On me souffle dans l'oreillette que le rôle d'Anne F. sera, prochainement, tenu par Whoopi Goldberg.
Où qu'on va ?

Écrit par : Tintin | 25/07/2018

Blumroch > En fait, Mahamat-Saleh Haroun est tchadien, Dany Baron je n'en sais rien et J.J. Abrahms... producteur ;-)
Telephone a mal été conseillé par son chat.

(Je n'avais pas vu votre commentaire avant de mettre le mien)

Écrit par : Pharamond | 25/07/2018

@tintin : la petite au chat, bien qu'elle soit très brune et un peu crêpue est quand même assez blanche donc 'racisse'. En effet la Goldberg dans le rôle sera excellente si elle arrive à tenir le stylo ;o)

Écrit par : téléphobe | 25/07/2018

D'ailleurs, les instigateurs et acteurs de la fameuse unité 731 n'ont pas fini à Nuremberg...
A commencer par Ishii : https://fr.wikipedia.org/wiki/Shir%C5%8D_Ishii

Quant à Iron Sky....La pardie eût été parfaite si la ((morale)) n'avait pas été sauve.

Écrit par : Arthourr | 25/07/2018

Arthourr > MacArthur avait donné sa parole qu'ils ne seraient pas inquiétés histoire de les récupérer. Les Américains ont fait eux aussi des expériences (gaz, maladies, irradiations) sur leurs soldats et leurs civils.

Écrit par : Pharamond | 25/07/2018

ces films de guerre moderne sont impayables
les mecs sont musculeux,les joues pleines et rebondies
je me souviens qu'en 88/89 , jeune aspirant dans le grand service de l'hôpital militaire de....(pas con le mec je donne peu d'éléments) j'ai vu des guerriers
pas des rescapés de guerres interminables,hein,des blessés simples ( oui on avait des opex)
joues creuses , cernes sous les yeux ,pas un pet de graisse
rien qui ressemble aux minets qu'on voit ici

Écrit par : kobus van cleef | 25/07/2018

Je vous crois, il suffit de regarder des films d'époque pour voir que les combats "affûtent" très vite.

Écrit par : Pharamond | 26/07/2018

En parlant de tortures et de tortionnaires, Boudarel n'a, jamais été inquiété.
Par lâcheté de nos dirigeants.
Et, pourtant, au camp 113, il ne faisait pas, vraiment, dans la dentelle.

Écrit par : Tintin | 26/07/2018

J'aime bien la bande son du film de guerre, du moins de la bande annonce à/c 30 "

Écrit par : Philippe Dubois | 26/07/2018

Tintin > Il ne fallait désespérer Billancourt. En général les tortionnaires de l'est s'en sont bien tirés, l'histoire n'a même pas retenu le nom de leur grande majorité.

Philippe Dubois > AC/DC - Hell's Bells :
https://www.youtube.com/watch?v=ugoCMKXblP4

Écrit par : Pharamond | 26/07/2018

Hell's Bells.
Je n'arrive pas à accrocher.
Peut-être à cause d'Angus Young ?
Pourtant, la famille et plus particulièrement, George, son frère, à qui on doit le sublime "Friday on my mind" (considéré par certains, dont moi, comme le meilleur morceau australien de tous les temps et, repris par de nombreux musiciens, dont Davis Bowie), n'a pas manqué de capacité à créer et innover.
George Young est, si je me souviens bien, à l'origine du groupe Flash and the Pan et de quelques autres morceaux marquants.

Écrit par : Tintin | 26/07/2018

AC/DC en général n'est pas ma tasse de thé. Je me souviens m'être fait passé pour un extra-terrestre avec des camarades pendant mon adolescence pour ne pas apprécier le groupe. J'ignorais aussi la parenté entre Angus et le musicien de "The Easybeasts".
Sinon l'intro de Hell's Bells est sympa.

Écrit par : Pharamond | 26/07/2018

Personnellement, j'accorde beaucoup d'importance à l'intro d'un morceau.
Celle de "Gimme All Your Lovin", de ZZ Top est un exemple extraordinaire.
Quand on l'entend, on sait que l'on ne sera pas déçu par la suite.
Intros fameuses, également chez le Creedence.

La seule exception (mais, c'est de la musique classique), étant "Also sprach Zarathustra" de Richard Strauss où la suite est, particulièrement, quelconque.

Écrit par : Tintin | 26/07/2018

Friday On My Mind - 1966, version originale :
https://www.youtube.com/watch?v=NSowZcvoqr4
et oui... il y a cinquante deux ans, c'était un autre monde ;o)

Écrit par : téléphobe | 26/07/2018

J'avais reconnu Hell's Bells.
J'ai tendance à penser qu'après Dvorak, c'est du bruit, à l'exception de Chostakovitch, mais y'a des trucs "modernes" que j'aime bien, dont AC/DC.

Écrit par : Philippe Dubois | 26/07/2018

Tintin > Même des morceau de rap ont parfois des intros sympas ;-)

téléphobe > C'est la version que je préfère.

Philippe Dubois > Suis-je bête, nous sommes de la même génération ;-)

Écrit par : Pharamond | 26/07/2018

Écrire un commentaire