Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2018

La femme est l'avenir de l'homme... ou non.

Ce qu'on cherche à émouvoir en nous, ce n'est pas ce qui est noble, généreux, viril, ce sont au contraire nos nerfs, nos pleurnicheries, notre crédulité, notre niaiserie.

Nous sommes tous heureux d'être si bons, si émus, si touchés aux entrailles que nous ne percevons pas que le flux de ces bons sentiments a fini par donner à presque tous les peuples d'Occident une sensibilité et une tournure d'esprit typiquement féminines.

Devenus des réceptacles d'une pensée étrangère, nous sommes à la fois ouverts, disponibles, tendres, et en même temps dévirilisés, sans ressort, sans personnalité et nous nous laissons souiller de toutes les immondices dont il est utile, à quelque moment de nous remplir.

Maurice Bardèche

Sparte et les Sudistes

Commentaires

Il nous faut retrouver le goût du sang dont nous sommes privés depuis trop longtemps

Écrit par : Paul-Emic | 21/07/2018

Le goût du sang, le goût du sang... avec tous ces plats végans ça devient difficile.

Écrit par : Pharamond | 23/07/2018

Écrire un commentaire