Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2018

La menace

La présentation de Boulevard Voltaire :

"Le criminologue Xavier Raufer décrypte pour Boulevard Voltaire le coup de filet au sein d'une mouvance de l'ultradroite qui préparerait des attentats."

Projet d'attentat de l'ultradroite : "Une conspiration de branquignols"

Commentaires

"La Grande Menace", oui. Mais où est le John Morlar qui déclenchera l'Apocalypse ? ;-)
Et nous aurons, aux moments les plus opportuns pour la survie du système afin de ramener les moutons mutins vers leurs tondeurs naturels, des attentats sous faux pavillons, perpétrés par des agents provocateurs ou par des naïfs manipulés par la police politique.
Procédés de toutes les époques *et qui marchent toujours*. :-(

Écrit par : Blumroch | 28/06/2018

On pourrait rajouter un élément, il n'y a pas de terrorisme sans le soutien d'un état ou d'un groupe d'états, "loups solitaires déséquilibrés" exceptés.

Écrit par : UnOurs | 28/06/2018

Blumroch > Toutes les humiliations que nous subissons continuellement de la part de nos maîtres et de leurs laquais servent principalement à deux choses : tester plus profondément notre degré de soumission et provoquer une réaction radicale chez ceux qui en ont marre. Cette réaction entraînera deux conséquences : une répression chaque fois plus sévère des milieux dissidents et la pérénité du mythe d'une menace nationaliste.

UnOurs > J'attends toujours la description de leur armement lourd...

Écrit par : Pharamond | 28/06/2018

Arrêter quelques personnes âgées au prétexte qu'elles auraient des armes (non déclarées, parait-il), qu'elles auraient fait des provisions alimentaires (dans nos campagnes, il faudrait s'occuper des congélateurs gavés, ras la gueule) et, seraient, éventuellement, peut-être, on ne sait jamais, susceptibles d'envisager de possibles attentats contre des terroristes fichés, pour la plupart, appelant à la haine raciale anti-blancs, alors, là, je dis bravo.
On l'a échappé belle.
Merci à notre Nosferatu, ministre de la peau lisse (au c.l) française.

Écrit par : Tintin | 28/06/2018

Je ne sais pas ce qui autorise l' ami Raufer à parler de gars qui se chauffe la tête au bistrot , auraient bu un coup de trop etc ... On ne connait pas leurs intentions réelles à part ce qu' en disent les media et la "Gestapo" française ... quant à leur armement ? rien pour l' instant . D' habitude les nervis du Pouvoir (nos néo-Gestapistes) sont tout fiers d' étaler sur un grand drap blanc "l'arsenal" saisi chez le Souchien , -généralement collectionneur imprudent , ou tireur tombé dans la tentation d' une pétoire prohibée- mais là , rien .. résultat : des remises en liberté , une ou deux comparution immédiate (sans doute une pétoire pas déclarée!) le reste étant mis sous les verrous en attendant leur condamnation (formalité) . J' en sais pas plus que vous , mais cette affaire sent le bidonnage à plein nez ! un leurre pour victimiser les "pôv'musulmans" stigmatisés ? La scène de guerre du Bataclan n' étant un détail de l' islam ? Quoi qu' il en soit , ce genre d' action (s'il était avéré exact ce dont je doute) serait d'une bêtise crasse . N' est pas IRA ou ETA qui veut ! et ça ne s' improvise pas . Quant à en discuter sur les blog autant téléphoner aux "services" ! taisez-vous! méfiez-vous! les oreilles ennemies vous écoutent! ... et nous lisent ;-) Pousser des gens au désespoir , leur faire commettre des fautes pour leur tomber dessus ... bien joué ! un classique ..

https://www.polemia.com/peuples-europeens-face-au-coup-detat-profond/

Écrit par : EQUALIZER | 28/06/2018

Tintin > Nos maîtres sont tout de même très prévisibles.

EQUALIZER > Que nos ennemis nous combattent pour transformer notre monde en le leur, quoi de plus normal après tut. Mais je ne supporte pas leur appel constant à la démocratie qu'ils bafouent tout les jours en se foutant ouvertement de nous et surtout de les voir cracher sur les vaincus en leur faisant la morale.

Écrit par : Pharamond | 28/06/2018

Quand un état est ethniquement homogène il pense instinctivement à son salut et agit de façon rationnelle en conséquence.

Écrit par : Pharamond | 28/06/2018

La Suède, la Suisse ?

Écrit par : UnOurs | 28/06/2018

La Suède n'est plus ethniquement homogène. Pour la Suisse je connais mal la question ; je ne sais quelle mouche à piqué les helvètes.
Mais je reformule ma phrase :
Quand un état est ethniquement homogène il a plus de chance de penser à son salut et d'agir de façon rationnelle en conséquence ;-)

Écrit par : Pharamond | 28/06/2018

Un avis sensé sur cette affaire montée de toutes pièces , dont les "accusés" ne méritent pas d' être insultés !
https://ripostelaique.com/ultra-droite-un-dossier-vide-mais-dix-vies-foutues-en-lair.html

Écrit par : EQUALIZER | 29/06/2018

"Quand un état est ethniquement homogène il a plus de chance de penser à son salut et d'agir de façon rationnelle en conséquence ;-)"

Ce n'est pas sûr, la Suisse et la Suède étaient homogènes encore récemment et pourtant la submersion s'est faite, pour des tas de raisons trop longues à détailler maintenant.
Je l'ai déjà dit ici, je crois en outre qu'une trop grande "pureté" peut être un désavantage, on manque "d'anticorps".

Or, la Hongrie les a, ces "anticorps", et depuis fort longtemps.

Écrit par : UnOurs | 29/06/2018

Quelques extraits d'un auteur du camp d'en face. Les principes exposés s'appliquent probablement ici, *mutatis mutandis* :

"[...] on a pris par la suite en Italie, comme insensiblement, l’habitude d’affronter toutes les situations critiques des années suivantes en exhibant à tout bout de champ la fausse carte du terrorisme artificiel, dépourvu de vraisemblance, mais surtout d’utilité : puisque l’expédient des bombes avait obtenu un bon résultat la première fois, sans se poser d’autres questions, on a fait de cette tactique la stratégie unique, qui a été depuis connue sous les noms de "stratégie de la tension", ou de "stratégie des extrémismes opposés". Notre État, continuant perpétuellement à se défendre de ces ennemis fantômes, tantôt rouges, tantôt noirs, selon l’humeur du moment, ennemis du reste mal fabriqués, n’a jamais voulu affronter les problèmes qui avaient été posés par l’ennemi réel de la société [...]"

"Et le but [...] aujourd'hui encore, est en effet toujours resté le même, qui est de faire croire à toute la population, qui désormais ne supporte plus cet Etat ou est en lutte contre lui, qu'elle *a au moins un ennemi en commun* avec cet Etat, et dont l'Etat la défend à condition de n'être plus remis en question par personne. La population, qui est généralement hostile au terrorisme, et non sans raison, doit ensuite convenir que, *au moins en cela*, elle *a besoin* de l'Etat, auquel elle doit ainsi déléguer les pouvoirs les plus étendus pour qu'il puisse affronter avec vigueur la tâche ardue de la défense commune contre un ennemi obscur, mystérieux, perfide, impitoyable et, en un mot *chimérique*. Devant un terrorisme toujours présenté comme *le mal absolu*, le mal en soi et pour soi, tous les autres maux, bien plus réels, passent au second plan, et doivent même être oubliés ; puisque la lutte contre le terrorisme coïncide avec *l'intérêt commun*, elle est déjà *le bien général*, et l'Etat qui la mène généreusement est le bien en soi et pour soi. Sans la méchanceté du diable, l'infinie bonté de Dieu ne pourrait apparaître et être appréciée comme il convient."

"il [l'Etat] peut exiger de tous ses sujets une portion supplémentaire de leur liberté exiguë, qui va renforcer le contrôle policier sur toute la population. "Nous sommes en guerre", et en guerre contre un ennemi si puissant que tout autre désaccord ou conflit serait un acte de sabotage et de désertion [...] la lâcheté devient pour la première fois dans l'histoire une qualité sublime, la peur est toujours justifiée, le seul "courage" qui ne soit pas méprisable est celui d'approuver et de soutenir tous les mensonges, tous les abus et toutes les infamies de l'Etat. Puisque la crise actuelle n'épargne aucun pays de la planète, il n'existe plus aucune frontière géographique de la paix, de la guerre, de la liberté, de la vérité : cette frontière passe à l'intérieur même de chaque pays, et chaque Etat s'arme et déclare la guerre à la vérité."

(Contrairement au camarade Bonnal, je fais assez confiance au lecteur pour ne pas lui expliquer ce qu'il doit comprendre.)

Serais-je dans la méprisable police politique du régime vomitif que nous subissons, que j'irais encourager, organiser ou favoriser quelques actions permettant de "justifier", en tout cas aux yeux des masses de moutons crédules à faible Q.I., la *répression* la plus sauvage après avoir *inversé* les causes et conséquences. Le plus terrible, c'est que ce procédé primitif a marché, marche et marchera.

Écrit par : Blumroch | 29/06/2018

EQUALIZER > De toute manière nous ne saurons jamais le fin mots de l'histoire, mais le Système aura réussi à mettre sur le même plan des groupes terroristes organisés armés de Kalachnikov et ayant des dizaines de victimes à leur actif ou des fous furieux fonçant dans la foule avec des véhicules avec un groupuscule de père de famille voulant, à supposer que cela soit vrai, en découdre avec des salafistes. Pour faire bref, pour les médias les islamistes et les fachos représentent un égal danger que le pouvoir combat.

UnOurs > Si un pays ethniquement homogène a une chance de se réveiller, un pays métissé n'en a aucune. D'où le métissage express du Système avant que le manque d'argent ne se fasse sentir.
La Suède a un long passé de "tolérance" et n'a jamais connue l'immigration avant celle-ci. Les pays du Visegrad ont connu la dureté du communisme et sont relativement récents dans l'UE, il ont récupérés l'argent, mais pas le package d'idées qui vont avec. D'ailleurs certains n'ont toujours pas l'euro.

Blumroch > Encore que le terrorisme rouge en Italie, même manipulé était bien réel. L'URSS nourrissait ses petits (Fraction Armée Rouge, Action Directe, Brigades Rouges...) à l'ouest même si leur but ultime restait à démontrer.
Sinon de qui sont ces textes plein de bon sens ?

Écrit par : Pharamond | 29/06/2018

@Pharamond : Le but est sans doute de créer un *climat* d'insécurité et de terreur, propice à l'adoption de mesures liberticides (pour le terrorisme plus ou moins manipulé).

L'auteur de ces réflexions est le sieur Gianfranco Sanguinetti, auteur d'un magnifique *Véridique rapport sur les dernières chances de sauver le capitalisme en Italie* et d'un honnête *Du terrorisme et de l'État : la théorie et la pratique du terrorisme divulguées pour la première fois*.

Écrit par : Blumroch | 29/06/2018

@Pharamond : "Mais je ne supporte pas leur appel constant à la démocratie qu'ils bafouent tout les jours en se foutant ouvertement de nous et surtout de les voir cracher sur les vaincus en leur faisant la morale." : vous avez là des accents dignes du grand Spooner qui écrivait ceci dans *NO TREASON -- THE CONSTITUTION OF NO AUTHORITY* :

"The fact is that the government, like a highwayman, says to a man: Your money, or your life. And many, if not most, taxes are paid under the compulsion of that threat.

The government does not, indeed, waylay a man in a lonely place, spring upon him from the road side, and, holding a pistol to his head, proceed to rifle his pockets. But the robbery is none the less a robbery on that account; and it is far more dastardly and shameful.

The highwayman takes solely upon himself the responsibility, danger, and crime of his own act. He does not pretend that he has any rightful claim to your money, or that he intends to use it for your own benefit. He does not pretend to be anything but a robber. He has not acquired impudence enough to profess to be merely a “protector,” and that he takes men’s money against their will, merely to enable him to “protect” those infatuated travellers, who feel perfectly able to protect themselves, or do not appreciate his peculiar system of protection. He is too sensible a man to make such professions as these. Furthermore, having taken your money, he leaves you, as you wish him to do. He does not persist in following you on the road, against your will; assuming to be your rightful “sovereign,” on account of the “protection” he affords you. He does not keep “protecting” you, by commanding you to bow down and serve him; by requiring you to do this, and forbidding you to do that; by robbing you of more money as often as he finds it for his interest or pleasure to do so; and by branding you as a rebel, a traitor, and an enemy to your country, and shooting you down without mercy, if you dispute his authority, or resist his demands. He is too much of a gentleman to be guilty of such impostures, and insults, and villanies as these. In short, he does not, in addition to robbing you, attempt to make you either his dupe or his slave.

The proceedings of those robbers and murderers, who call themselves “the government,” are directly the opposite of these of the single highwayman."

Que ces gens soient ce qu'ils sont et fassent ce qu'ils font, passe encore : ils veulent nous anéantir, ils ont les moyens, ils ont des troupes, ils ont des complices, ils ont des méthodes, ils les utilisent. Mais qu'ils osent *en plus* donner des leçons de vertu à leurs victimes (qui devraient consentir à l'anéantissement dans le silence), c'est *insupportable*.

Écrit par : Blumroch | 29/06/2018

Blumroch
C'est de la torture, démocratiquement durable et citoyennement renouvelable.

Écrit par : Carine | 29/06/2018

Avec le prélèvement à la source, ils ont un coup d'avance et tiennent les goyim par les bourses - c'est ma petite et humble analyse financière ;o)

Écrit par : téléphobe | 30/06/2018

Le prélèvement à la source -et Allah source- est déjà conséquent en contribution sociale ! C.S.G-1 et C.S.G-2 , R.D.S., C.A.S.A. ! on n' y échappe pas ! et maintenant l' Impôts du les revenus ponctionnés directement . Avec la suppression du "cash" on sera ligoté !

Écrit par : EQUALIZER | 30/06/2018

Apprendre le hongrois, ouch !

Écrit par : UnOurs | 30/06/2018

Le camarade Paul-Emic, dans son billet
https://polemiquepolitique.blogspot.com/2018/06/dans-une-prairie-ensoleillee.html
suggère un remède quand il écrit à juste titre : "Dire que pour notre "plus grand malheur" nous aurions pu être envahis par les Russes. Je crois nous avons raté quelque chose." (et d'ajouter, toujours à juste titre quand on visionne le clip : "surtout les ukrainiennes ;-)".

Écrit par : Blumroch | 30/06/2018

Sans compter que le PC de Russie est "nationaliste" (et soutient Poutine)et pas très porté sur le "vivrensemble" ... aucun rapport avec l' épave du PC français qui en est l' inverse . La France comme concentré de crétins congénitaux ?

Écrit par : EQUALIZER | 01/07/2018

Mouais , et on parlerait russe (en seconde langue) ? j' aurai préféré parler allemand et même rouler en Traban plutôt que voir la France africaine ... ;-)
https://www.youtube.com/watch?v=HVcUSCxjHQM
et quel hymne !
https://www.youtube.com/watch?v=W2_oKMZ1vAA

Écrit par : EQUALIZER | 01/07/2018

@Equalizer

Je me dis parfois la même chose. D'autant plus qu'on aurait été loin de Moscou. Gardons toutefois en mémoire que le communisme a mis en place les régimes les plus criminels de l'histoire. On fête, cette année, les 50 ans du printemps de Prague, et il y a deux ans, on fêtait les 60 ans de la révolte de Budapest. L'occupation soviétique nous aurait préservé de l'invasion, aurait unifié l'Europe contre un ennemi commun: le communisme. Au lieu de l'enfer, le purgatoire pour 45 ans.
La RDA et sa stasi comme modèle... C'est dire si notre quotidien est gerbant.
Poutine n'est pas nationaliste, il est mondialiste et héritier du communisme, voulant ré-instaurer l'empire rouge sous une autre forme. Pour rappel, il a été officier supérieur (lt colonel) du KGB, il soutient la sécession communiste de provinces ukrainiennes (si l'Ukraine avait été membre de l'UE, aurait-il osé? Y-a-t'-il souverainiste dans l'assistance?) mais ne défend pas sa frontière avec la Chine, met en prison les natios russes, veut créer une union eurasiatique, a inauguré la grande mosquée de Moscou, ...
Hormis sur la question lgbtuvxyz, c'est le clone de nos dirigeants.

Écrit par : Sven | 01/07/2018

"Mouais , et on parlerait russe ..."

Le gars a son style qu'on peut aimer ou pas (on n'est pas obligé de croire à la terre plate), mais le "fondamental" est solide:

https://youtu.be/aEmcPOdPNnA

Dans un genre moins frontal, le gars de Méridien Zéro est très bien, notamment quand il démonte les "réconciliés" et la "dissidônce":

https://youtu.be/LxnTYwu-eNg

Écrit par : UnOurs | 01/07/2018

Sven, tout avait été dit ici sur le drame européen:

http://stephane.million.free.fr/drieueurohtml.html

Écrit par : UnOurs | 01/07/2018

@Sven ... j' en rajoute un peu beaucoup ! ce que je fais habituellement dans les déjeuners entre-amis , histoire de tester voir scandaliser ! je prends plaisir à défendre Staline , le plus grand tueur de communistes . Bon c' est "happening" et je me marre , ce qui ne m' empêche pas de faire passer quelques messages . Je n' ignore pas comme vous les horreurs du bolchévisme supportées d' abord par les russes et les pays satellites occupés . Les méfaits du "communisme soviétique" n' empêchent pas qu' indirectement les peuples de l' Est européen mis au "congélateur" en sont sortis en meilleur état que Nous . C' est bien le seul point positif -à l' insu de leur plein gré- que l' on puisse trouver . Cependant , les positions du PC de Russie actuel sont certainement plus "nationaliste russe" que ce que celles de notre pathétique RN Marineux .

Écrit par : EQUALIZER | 01/07/2018

"La France comme concentré de crétins congénitaux ?"
C'est hélas devenu cela.
Des siècles d'alcool, d'asservissement, de variétés françaises, d'abrutis télévisuels, d'addictions en tous genres.
Ce pays est foutu.
(j'entame une quinzaine défaitisme et désespoir)

Écrit par : Carine005 | 01/07/2018

@Carine[005] : Bienvenue au club ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/07/2018

Je pense que les pessimistes ont tort, la France est certes dans un état lamentable et ça va empirer mais le "Grand Projet Mondialiste" a du plomb dans l'aile et ne va pas aboutir aux merveilleux lendemains droits-de-l'hommistes qu'il s'était donnés pour but.
Mais ce n'est pas grâce à des esprits éclairés qui défendraient les anciennes valeurs c'est tout simplement une "équipe dissidente" des élites mondiales (toujours les mêmes...) qui a perçu le risque extrême de la politique en cours et qui essaie de revenir à des méthodes moins craignos, donc, oui, ça va chier mais ce sera moins catastrophique que prévu, sauf évidemment dérapage nucléaire ou financier.

Écrit par : realist | 01/07/2018

Realist,
Merci !

Écrit par : Carine | 01/07/2018

@Carine : Je consulte le marc de café ... et ? un fond boueux avec des chemtrails ... ça m'dit rien d'bon ! Madame Irma me dit que tout sera pire que mieux quand ça ira moins bien . ça le laisse perplexe . :-(

Écrit par : EQUALIZER | 01/07/2018

Mouep...
Du coup tiens, je regarde le foot.
C'est dire !
Et je vois un Viking croate et un Ronaldinho danois.
Où va le monde, Mâme Irma ?

Écrit par : Carine | 01/07/2018

Blumroch > Je crois que le pouvoir, la police, l'armée... sont des entités "neutres", elles obéissent et quand les donneurs d'ordres, les vrais, s'en vont contre les peuples les choses dégénèrent pour nous.

Pour le reste, chaque nation a son génie, il ne peut y avoir que des alliances de circonstances, pas d'aides désintéressées.

téléphobe > C'est plutôt humanitaire, fini de crève-cœur de signer sa déclaration qui autorise le prélèvement ;-)

UnOurs > J'ai déjà du mal avec l'anglais :-(

realist et Carine > J'attends de voir et je crains ne de rien voir. La petite confusion actuelle vient de la crise financière qui s'éternise et de querelle de personnalité et d’intérêts, mais notre sort est scellé.

Écrit par : Pharamond | 02/07/2018

@Pharamond : Serais-en situation d'en juger que je n'irais pas faire confiance à des individus dont la seule vertu est d'*obéir* à celui qui, momentanément, est au pouvoir. L'absence de conviction n'est pas moins méprisable que les convictions successives. Le "service de l'Etat" n'est qu'une fiction commode pour justifier la servilité et l'accès à la gamelle. Ceux qui n'ont pris aucun risque, ceux qui n'ont pas vu la contradiction entre leurs "idées" (s'ils en ont) et leurs actes méritent au minimum d'être virés, en masse si nécessaire.

Écrit par : Blumroch | 02/07/2018

@Blumroch

Je plussoie. De grands moments de rigolade d'entendre "la police avec nous" des "Charlies" mais aussi des droitards de la MPT qui venaient de se faire triquer. "Ils nous ont gazé, nous et nos gosses, cogné, mis en garde-à-vue, mais ils nous protègent et, au fond, pensent comme nous".

@Carine

Sur la chaîne qatarie ou en vpn?
Comme on est loin du Danemark des frères Laudrup, champion d'Europe en 92 :-(

Écrit par : Sven | 03/07/2018

Blumroch > Je plussoie de même.

Sven > "Charlies" qui maudiront la police demain parce qu'elle aura bousculer un jeune des cités avant de l'acclamer dans un mois parce qu'ils auront peur des attentats, etc. Dans ce monde liquide où rien ne tient debout on attend les les directives pour penser.
Quant aux droitards, j'éprouve de plus en plus de dégoût pour cette engeance qui nous porte la poisse depuis des décennies.

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

Sven

Je vais remonter encore plus loin dans le temps et plus haut dans le football.

Pour moi, le football, c'est Garrincha :

https://youtu.be/_OlVT18hG6c

Écrit par : Carine005 | 03/07/2018

Daninos terminait une de ses dernières chroniques par ce constat désabusé sur l'*immonde* moderne : "Nous croirons au football". :-(

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

Et aujourd'hui, c'est ça, selon l'exemple d'un des soi-disants meilleurs joueurs du monde (il m'énerve !) :

https://youtu.be/UCM4b61nZpM

Un plongeur !
"qu"est-ce que tu fais cet après-midi ?"
"J'ai un match ! Je vais faire la plonge..."

C'est devenu ça, le football samba... Le football plonge.

Écrit par : Carine005 | 03/07/2018

Blumroch

Il ne me paraît pas niable que si tu retires les questions d'argent, de showbiz, de putes de luxe qui gravitent autour des zéros, d'exploitation politique des grands événements ou de l'effet défouloir, jeux du cirque et cocotte-minute de ce sport, le foutiballe est un beau sport. Aujourd'hui, les joueurs ont remplacé les gladiateurs.

Pour avoir vu les gamins jouer par n'importe quel temps dans le parking de la résidence où j'étais il y a quelques mois, en Guyane, je peux te dire que c'est un beau sport, tout en bas de l'échelle. Pieds nus et avec leurs tongues disposées pour former les buts. Un plaisir de les voir jouer avec autant de pureté. C'est après que ça se gâte, à cause d'espèces de proxénètes du sport qui en font des putes.

Écrit par : Carine005 | 03/07/2018

Notre époque a pourri les distractions populaires que sont le foot ou le cinéma, devenus machines à frics et à propagande peuplées de divas qui hypnotisent les classes et les âges les plus vulnérables.

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

@Carine[005] : Pas convaincu, avec ou sans fric et vedettariat frelaté. Rien à voir avec les gladiateurs (même à l'époque où le caractère sacré des jeux avait disparu) qui risquaient leur vie -- moins qu'on ne le prétend (c'était *aussi* une industrie du spectacle, comme les courses avec abrutis célébrant les Verts, les Bleus et autres classes), mais quand même.
Onze individus au pourchas d'une baballe, ce n'est pas une distraction digne d'un être humain, à *mon* sens ; quand un beau combat peut l'être.
Et je n'irai pas suivre Abellio célébrant le rugby censé être plus intelligent -- sans doute un atavisme du sud-ouest, chez lui ! ;-)
Go for go !

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

@Carine
Une époque que je n'ai pas connu. Pour moi, c'est plutôt Platini, Maradona, ...
Ce sport est quand même un aimant à abrutis dans lequel les enfants sont conditionnés par la bêtise des adultes.

@Blumroch
Malgré tout, le sport peut enseigner des valeurs de dépassement, de solidarité, de sentiment communautaire (malheureusement caricatural dans le cas des supporters).

Écrit par : Sven | 03/07/2018

@Sven : Ambrose Bierce, pour souder les familles, suggérait la chasse aux agents du fisc. ;-)
Les "supporters" qui pratiquent leur sport de prédilection, ce pourrait encore être tolérable (je fais ici un *énorme* effort de compréhension), mais ceux qui se bornent à hurler derrière leur poste ou dans les gradins ne méritent que mépris, qui célèbrent une étiquette frelatée. Etrangement, parmi les individus vraiment intéressés, voire passionnés par les échecs, le go ou le golf, rares sont ceux qui ne pratiquent pas la discipline concernée.
J'irais chaleureusement approuver un sport inspiré par *The Seventh Victim* de Sheckley. ;-)
Plaisanterie mise à part, le sport étant une caricature de la guerre, je préfère l'original à la copie dégradée -- et j'y ai du mérite, puisque je me ferais tuer dans les premières minutes. ;-)
Des jeux à la romaine auraient plus de noblesse, les enjeux étant plus décisifs. Une autre raison pour encourager le retour du duel (je suis en bonne compagnie avec Lugan, Venner et Volkoff).

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

Sven
"Une époque que je n'ai pas connu"

Moi non plus ^^

Écrit par : Carine005 | 03/07/2018

Je découvre ce billet :
http://amoyquechault2.over-blog.com/2018/07/epouvantails.html
J'en crois pouvoir déduire -- mais c'est sans doute en raison de mes facultés limitées -- que prévoir, se défendre, se venger ou prendre l'offensive afin que les choses soient *claires* pour *tout le monde*, afin aussi que tombent les masques et cagoules de manière à ce que l'effarante situation du pays ne puisse plus être occultée et niée, c'est être un "voyou" ou un "apprenti assassin". L'illusion, pourtant mauvaise, doit donc continuer jusqu'au jour où le système en décidera autrement -- car les maîtres, eux, ont le droit de déclencher un massacre de la Saint-Barthélémy à leur convenance, sans doute. Assez étranges, ces propos qui se veulent mesurés, *un peu* dans le registre de ce personnage qui, par une grâce macroniste sanctifiante, a ouvert les yeux sur les méchants après des années d'aveuglement :
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/comment-j-ai-cesse-d-etre-d-205714
Monde de fous.
(On notera que je ne préconise *rien* : les remèdes d'aujourd'hui, quels qu'ils soient, seraient trop tardifs et je ne vois aucun charme aux bains de sang, surtout avec deux camps armés de manière très inégale.)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2018

"Celui qui a ouvert les yeux sur les méchants" avoue très naïvement être entré en secte (ou très près d'entrer) parce qu'il a été aidé dans son travail.
C'est justement le principe.
C'est un vendu comme tant d'autres et je lui vois un bel avenir de lèche- macrouille.

Écrit par : Carine | 05/07/2018

@Blum ... "les deux camps armés de manière très inégale". On ne peut mieux dire !
https://www.breizh-info.com/2018/07/05/99092/armes-a-feu-les-chasseurs-et-les-tireurs-sportifs-dans-le-viseur-dun-nouveau-decret
J' avais dit dès les années "80" que nous serions livrés pieds et poings liés, aux couteaux des égorgeurs ... sous les moqueries des amis "extra-lucides" me traitant de "pessimiste"... je n' ai jamais été pessimiste , tout juste "réaliste" et encore .
Il n' est pas inutile d' avoir eu toutes les lectures mentionnées par Kikinadzé .. je ne regrette nullement d' avoir lu Bakounine , Marx , Louis Blanc , Blanqui etc dans ma jeunesse rougeoyante , puis plus tardivement Ernst Niekisch (les écrits Nats-Bol) et puis MK de AH ... :-D sans perdre le sens de l' ennemi , ni son "identification" ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 05/07/2018

Blumroch > Le texte d'AMQC met simplement en garde contre ceux qui chauffent les esprits sans en peser les conséquences. Je suis plutôt d’accord avec lui et vous-même dites qu'il n'y a plus rien à faire, alors pourquoi devrait-on donner du grain à moudre à nos adversaires ?
Le deuxième texte est tellement dans la ligne de la bien-pensance que je doute de son authenticité ; c'est trop beau.

Carine > Si ce texte est authentique, ce dont je doute, je suis d'accord avec toi.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

EQUALIZER > Si ce n'est pas de l'asservissement planifié sans possibilité de révolte ça y ressemble.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

@EQUALIZER : J'ai tenu des propos analogues dès les années 80 moi aussi, pour m'attirer les mêmes réponses conditionnées. Plus tard, j'ai parfois tenté de faire réfléchir avec *Le droit de porter des armes*, de l'excellent Lemieux, presque toujours en vain.
Même en face, on peut, à l'occasion, formuler d'intéressantes réflexions -- mais pas nécessairement pour les *bonnes* raisons. Comme les astrologues, les gauchistes ne sauraient *toujours* avoir tort. ;-)
@Pharamond : XE est un peu incohérent, puisqu'il estime (et ce n'est pas une hypothèse follement originale quand on a un cerveau et qu'on a un peu lu) que le système pourra très bien déclencher les hostilités avec un attentat sous faux pavillon, dont les conséquences seront *rigoureusement identiques* à celles provoquées par un "vrai" attentat : sa condamnation des "voyous" et des "apprentis assassins" me semble donc étrange.
Le déçu du fâââchisme, probable macroniste aujourd'hui, a commis quelques articles, médiocres, publiés chez Boulevard Voltaire. It's alive ! It's real ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2018

Je ne saisis pas où ce trouve l'incohérence du premier texte. Il dit qu'il faut être des "soldats politiques" donc disciplinés et constructifs et non pas se comporter comme des "voyous" et des "apprentis assassins" qui ne donneront que des raisons à tous nos ennemis, étatiques ou de la rue pour nous fondre dessus.

Pour Nicolas Kirkitadze, il confond tout, extrême-droite, royalisme, fascisme, etc. On comprend que sa cervelle n'ait pas supporté le mélange. On peut aussi s'interroger sur son attachement réel à la nation. Enfin, le passage avec les gentils Francs-maçons est digne d'une série télé.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

Saint-Loup parlait de "Moine-Soldat" , ce que devrait être un vrai "Militant" de la cause nationale et du Bien commun ...
@Phara .. il confond tout , et n' est pas le seul , jusqu au terme "communiste" apparu semble-t-il entre le 12è et 14è s. Et qui prend un sens plus "moderne" dès 1785 si j' en crois le lien ci-après . ;-)

http://www.persee.fr/doc/mots_0243-6450_1983_num_7_1_1122

Écrit par : EQUALIZER | 05/07/2018

C'est curieux, mais il donne l'impression de réciter une leçon apprise avec sa vision très caricaturale et sommaire. J'ai du mal à croire qu'il est vraiment vu les choses de l’intérieur.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

Pour la confusion actuelle, c'est voulu : quand on ne comprend plus il faut des explications, celles des médias, par exemple, qui se feront un plaisir de nous aider à distinguer le bien du mal.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

@Blumroch
Les supporters sont une plaie le plus souvent. J'ai quelques anecdotes à ce sujet qui vous font préférer les animaux aux bipèdes beuglants. La pire qui me vient à l'esprit m'a été raconté par un ami qui avait la fâcheuse tendance à se changer en débile à l'approche d'un stade. Gentil, tout comme son frère, qui lui, en plus, était brillant, mais malheureusement supporters de foot. Un jour où les Girondes étaient en finale face au PSG, ils sont montés à Paris dans les trains spéciaux (pas des wagons à bestiaux ce qui aurait dû être leur place) affrétés par leur club préféré. Dans la station de Montparnasse, ils ont croisé un petit gamin de 7-8 ans qui portait le maillot de l'équipe adverse. Plusieurs centaines de demeurés l'ont traité d'enculé. J'imagine ce que son père, qui l'accompagnait, à dû faire pour lui faire oublier cette terrible rencontre. Lorsque j'ai dit à mon ami "tu es fier de toi", il m'a répondu, un peu gêné: "plus tard ce sera un supporter du PSG".

@Pharamond
Je suis tombé à plusieurs reprises sur la prose de ce faux-cul sur Bld Voltaire. Ca volait encore moins haut que le reste des contributions. Une sacrée culture: Obertone, Soral, Zemmour, Blanrue et même Tasin. Ca lui a permis de lire en 15 jours tout Tocqueville, Renan et Constant. Une telle puissance de lecture, même AdB était battu à plate-couture!
Quant au contenu, c'est l'exégèse des lieux communs: Assas et Lyon 3 ont été normalisées depuis belle lurette.
On sent que le doctorant doit soutenir bientôt, que les sélections pour les ATER et les qualifs pour les poste de maitre de conf approchent. Peut-être bin que son directeur de thèse est tombé sur ses chefs d'oeuvre ou qu'il est difficile de rassembler un jury car personne ne veut se compromettre à décerner un titre de docteur à un fafounet.

Écrit par : Sven | 05/07/2018

@Sven : A cet ami "un peu gêné" quand même (plus par votre question que par son haut fait, qui sait ?), j'aurais répliqué : "Avec cette anecdote édifiante, tu as épuisé ton crédit d'erreurs. Bonne fin de vie.". ;-)
@Pharamond : Quelle que soit l'*origine* d'une éventuelle attaque contre les favoris du régime, fabriquée ou non par la police politique du régime, le résultat sera le *même*, savoir un bain de sang (qui aurait le mérite, et XE ne semble pas l'avoir vu, de *clarifier* la situation pour *tout le monde*, y compris pour les moutons) et sans doute l'instauration d'une tyrannie enfin revendiquée. Avoir gardé la tête froide pour ne pas provoquer le monstre ne fera *aucune* différence, raison pour laquelle qualifier par avance d'éventuels candides exaltés ou impatients, manipulés ou non, de "voyous" et d'"apprentis assassins" me semble étrange, aussi étrange que la présence du verbe "aimer" dans l'énumération des devoirs du "soldat politique".

Écrit par : Blumroch | 05/07/2018

Sven > Merci pour les précisions, je ne connaissais pas le personnage, mais tout dans le seul texte que j'ai pu lire grâce au commentaire de Blumroch sent le discourt appris et je m'interroge sur sa véritable "parcours" dans nos milieux sinon qu'en tant que sous-marin histoire de raconter son "expérience vécue chez les fachos".

Écrit par : Pharamond | 06/07/2018

Blumroch > Garder la tête froide autorise à espérer de ne pas finir en prison : expérience désagréable et ne permettant plus de faire son travail de soldat politique au sein de la cité pour les militants.
Oui il faut se défendre, mais planifier froidement un attentat fait d'une personne un "apprenti assassin" et tenir des propos bravaches suivis ou non de concrétisation est un comportement de "voyou". Enfin, je crois que plus que la haine de nos ennemis ce devrait être l'amour des nôtres, de notre pays qui devrait nous unir. J'interprète peut-être trop les propos de l'auteur du texte, mais je les comprends ainsi et je suis d'accord avec.

Écrit par : Pharamond | 06/07/2018

@Pharamond : J'ai beau n'être pas violent, je *comprends* parfaitement qu'on puisse l'être ou le *devenir* (ce n'est ni une approbation ni un encouragement, seulement une *observation*). Comme l'écrivait très justement Gripari : "Les gens paisibles, quand on les force à se battre, ils tuent.".
Quant aux "voyous" et autres "apprentis assassins", me semble que le camp d'en face en a de plus considérables réserves, qui ont *déjà* traduit en actes ce qui leur tient lieu de "philosophie" : un camp qui d'ailleurs applique ses principes, quand le camp d'en face sera obligé de trahir les siennes s'il veut résister un peu -- avant de perdre. Me semble qu'en des temps lointains, une joute verbale ayant opposé un méchant allemand et un gentil britannique avait eu recours à cette formule.
Provocation perpétrée par la police politique du régime, ou acte désespéré, le résultat sera le même, dont l'*unique* avantage sera de mettre en lumière, d'irréfutable manière, la vérité sans masque. Les autres considérations, à côté...
Bref, campons sur nos positions ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/07/2018

Gloups. "Trahir les siens", évidemment.

Écrit par : Blumroch | 06/07/2018

Je me permettrais d'ajouter ce dernier commentaire pour en finir avec ce texte.
Il est évident que les "voyous" et autres "apprentis assassins" sont plus nombreux en face et Xavier Eman ne dit pas le contraire, il demande juste que nous ne le devenions pas nous aussi.
A quoi pourrait bien servir une "mise en lumière" puisque que le quidam ne verra rien sinon un méfait supplémentaire du vilain facho et que les nôtres sont déjà très largement convaincu ? A rien, sinon à notre écrasement total ce que je ne souhaite pas.

Écrit par : Pharamond | 06/07/2018

@Pharamond : Je pensais à l'embrasement généralisé qui *suivrait* tout "attentat" (*d'où qu'il vienne*, qu'il soit réel ou encouragé voire organisé par la police politique) contre un des protégés du régime, et XE y pense *aussi* : "dans ce cas, il est fort probable que la ou les communautés visées ne réagiront pas seulement avec des bougies, des peluches, des pleurnicheries et des hymnes à la tolérance comme toute bonne victime francaoui qui se respecte".
Personne ne le souhaite, évidemment, mais qu'est-ce qui est *préférable* ? Continuer à faire le dos rond sans réagir en subissant quotidiennement les agressions individuelles innombrables presque parfaitement dissimulées par les "autorités" (un Xavier Raufer s'en pourtant fait l'écho chez le macroniste Atlantico), ou avoir la preuve *incontestable* que les "autorités" sont de leur côté *contre* la population qu'elle rançonne ? Confrontés à l'évidence, quelques moutons pourraient *enfin* comprendre (ce qui ne changerait d'ailleurs pas grand-chose). Entre mille autres exemples : vivre en se demandant si les individus patibulaires qui vous bloquent dans la rue et exigent une cigarette ne vont pas sortir un couteau face à votre refus poli, est-ce encore vivre ?
"Assez sur ce sujet"... déprimant. ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/07/2018

@Pharamond : Pardonnez-moi de reprendre, mais je viens de retrouver un bouquin sur le sujet qui nous occupait : il a beau être rédigé par un vrai gauchiste, il a beau ne pas concerner la situation assez *inédite* que nous connaissons (une partie importante de la population haïssant ce pays, bénéficiant d'un véritable tribut grâce à un régime qui la soutient contre la population historique, et désireuse de nous imposer ses règles par le fer et le sang) que nous connaissons, il présente encore un certain intérêt -- certains *principes* ne changent pas. C'est *L'anti-terrorisme en France, ou la terreur intégrée 1981-1989*, de Serge Quadruppani, aux éditions La Découverte.
Incidemment, SQ y dit tout le mal qu'il pense de Raufer, ce qui montre qu'on ne peut se fier totalement à personne (ainsi de Grousset, guide sûr pour la Chine mais, comme l'a montré Heers, propagandiste dans ses ouvrages de vulgarisation sur les Croisades, et un peu moins malhonnête dans ses ouvrages plus sérieux sur le même sujet).
J'aime assez la conclusion, digne d'un jésuite, de sa postface : "Aux tenants de l'ordre, comme à leurs ennemis, je tiens à dire que rien ne donne à penser que ceux qui, sans être liés à un mouvement social, prennent les armes contre la société, en instaureraient une fondamentalement différente s'ils en avaient les moyens. Cela me suffit pour exprimer un désaccord radical avec eux."

Écrit par : Blumroch | 07/07/2018

Cette conclusion est un chef-d'oeuvre de langue de bois. Chapeau bas !

Écrit par : Pharamond | 08/07/2018

Bien avant la découverte des langues de bois et de coton, les jésuites avaient inventé la langue de velours écclésiastique, aussi mensongère que les deux premières. ;-)

Écrit par : Blumroch | 08/07/2018

Ces langues ne sont efficaces et elles le sont que si l'auditoire est travaillé de longue date pour l'entendre. Nous sommes tous des ouailles ;-)

Écrit par : Pharamond | 09/07/2018

Pas tous, pas tous. ;-)
Etrangement, à *ma* connaissance, personne ne semble s'intéresser à la minorité immunisée contre la propagande ayant cours forcé -- le sujet est peut-être encore plus sulfureux que l'étude du Q.I. ou du facteur g.
Vrai que cela ne rapporterait rien.

Écrit par : Blumroch | 09/07/2018

Sujet qui n'est pas sans intérêt, mais officiellement inexistant puisque qu'il n'y a d'un côté que ceux (heureusement la majorité) qui écoutent et croient la propagande, pardon les médias, et de l'autre la minorité de malades mentaux et d'aigris moyenâgeux quand ils ne sont pas possédés par le diable autrichien qui contestent le progrès.

Écrit par : Pharamond | 09/07/2018

Vrai que la psychiatrisation et la reduction *ad tertium imperium* peuvent tenir lieu d'arguments, aujourd'hui, en attendant les nouveaux camps. :-(

Écrit par : Blumroch | 09/07/2018

J'ai d’ailleurs l'impression désagréable que les choses se précipitent...

Écrit par : Pharamond | 09/07/2018

@Blumroch
C'est ce qui s'est passé dans les faits.

Écrit par : Sven | 12/07/2018

Écrire un commentaire