Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2018

Pélerin

En revenant du travail j'ai trouvé dans ma boîte un numéro du Pélerin de décembre 2017 accompagné d'une photocopie de prières quotidiennes imprimée par une paroisse locale. C'est une édition spéciale consacrée aux naissances. Page 34 on découvre en infographie le destin de quelques bébés de différents pays nés en 2017. Dans la partie "Religion" une projection présente ce que deviendra la principale religion (ou son absence) en 2050 dans les états natals de l’échantillonnage gazouilleur.

P1.jpg

Globalement le chiffre ne varie pas beaucoup sauf pour le christianisme aux États-Unis qui passe de 78,3% à 66,4% et en France qui passe de 63% à 44,1%... de sans religion. Que sait-il passé en 33 ans ? L'absence de détail et le changement de l'élément mesuré ne permet pas (par pur hasard, j'imagine) de voir les progrès de l'islam qui aura fait chuter le christianisme de sa première place, car je doute que l'augmentation de l'athéisme se soit principalement faite au détriment de la religion du Prophète.

P2.jpg

Commentaires

Je ne sais pas si il y a un rapport ?

"L'officiel des prénoms" prévoit pour les futures mamans, pour 2018:

Chez les filles comme chez les garçons, la tête du classement ne bouge pas : Louise et Gabriel plaisent toujours autant. "Ces deux prénoms sont sur la première marche du podium depuis dix ans pour les enfants qui naissent à Paris et en région parisienne. Ils séduisent désormais les parents de la France entière ..."
L’auteur du guide indique que beaucoup de choses bougent dans le top 50 : Chez les garçons, Mohamed intègre le top 20. "Environ 2 500 petits garçons recevront ce prénom l'année prochaine, contre environ un millier dans la deuxième moitié des années 1990Il a percé dans les dix premières places des enfants nés à Paris dans les années 2000, comme dans plusieurs capitales européennes, Bruxelles, Londres et Oslo par exemple. Son arrivée dans le top 20 en France correspond à la tradition de prénommer Mohamed le premier garçon d'une fratrie dans les familles musulmanes. "

Une affaire à suivre ?

Écrit par : bedeau | 09/05/2018

bonsoir,

tout est consternant là dedans :
comme vous le remarquez, le christianisme est remplacé par "sans religion" : bel aveuglement !!!

remarquez bien, que la page de droite n'est guère plus brillante : bonheur et égalité H/F ...
mais qu'est ce que ça vient faire dans un magazine "chrétien" ??

Écrit par : jmespe | 09/05/2018

Elles sont bien jolies toutes ces prédictions mais elle suppose que tout continuerai ainsi. En dépit de la résilience des sociétés occidentales, il me semble difficile de continuer à ce rythme sans que la charge financière imposée par la présence des populations allogènes ne conduise à la paupérisation d'une grande partie de la population. Même en fermant le robinet maintenant, la différence de natalité est telle que leur coût ne fera que croître. Même le gouvernement le dit pour se donner une bonne image auprès des Français. Du vent, comme kärcher 1er et son ministère de l'identité. Mais l'important n'est pas là, car une fois la boîte de Pandore ouverte ... J'attends avec impatience le premier bien pensant qui parlera de remigration ou même juste d'expulsion des soit-disants clandos, qui ont plus de droits que vous ou moi.

Écrit par : Sven | 10/05/2018

La religion de la préfète ?
Mais quelle préfète ?

Écrit par : Kobus van cleef | 10/05/2018

bedeau > Celui qui a rédigé l'article a sans doute pris le prénom le plus courant pour ne pas être accusé de quoi que ce soit. Et puis Louise c'est joli, je trouve ; délicieusement suranné.

jmespe > Un magazine chrétien qui ressemble de plus en plus à un magazine people sauf qu'il est encore plus dégoulinant de bons sentiments. Tout le monde a accepté le Système, il ne s'agit que de point de détail concernant la sensibilité du lectorat. Prenez le magazine d'un syndicat et c'est aussi du people avec une inclination pour la revendication, mais c'est la même acceptation pour ce qui nous arrive.

Sven > Oui, les projections restent des projections. Nos maîtres ne peuvent pas faire machine arrière parce qu'il est trop tard et qu'ils ne peuvent pas le faire. La moindre contestation ferait apparaître l'artificialité et la fragilité délétère de l'ensemble, le doute n'est pas permis. Enfin, le processus leur convient, nous sommes arrivés à une telle dépendance du Système que chacun espère qu'il perdurera afin d'en ramasser les miettes.

Kobus van cleef > Où avez-vous vu une préfète ?

Écrit par : Pharamond | 10/05/2018

@jmespe : Vous avez raison de mettre des guillemets à "chrétien", pour le magazine *Pélerin*, des guillemets que mériteraient aussi *Etudes*, *La Croix* et quelques autres. Rome n'est plus dans Rome, et les catholiques ne sont plus, en majorité, de *vrais* catholiques depuis un certain temps déjà. Je retrouve à l'instant dans mes archives un fichier MP3 daté du 21 août 2007, court extrait d'une émission de Radio Courtoisie. Un certain Daniel Hamiche, Henry "Caucasoïde" de Lesquen et leur invité (dont j'ai oublié le nom) traitaient de la situation du catholicisme en France, qui commentaient un terrible sondage paru quelques semaines plus tôt dans un canard intitulé *Le monde des religions*. Parmi les propos, ces quelques perles d'un orient varié : "17% des catholiques ne croient pas à l'existence de dieu, dont 6% de ceux qui vont une ou deux fois par mois à la messe" et mieux encore sur ce point, "30% des catholiques français n'ont pas d'opinion". Apothéose : "8% des catholiques croient à la réincarnation" ! Sans opinion sur l'existence du tétragramme divin, mais foi en la métensomatose... et cela chez des "talas" ! (des ceusses qui vonT A LA la messe, en argot normalien). L'invité -- reprenant sans probablement le savoir la thèse de Robert Beauvais -- évoquait "une religion à la carte" et même la "protestantisation" des esprits. *In fine*, Lesquen remarquait avec raison : "Si ces chiffres sont vrais, ils sont consternants.".
Adorateur des vrais dieux -- Crom et Cthulhu --, je suis quand même affligé de savoir que les vrais grands chrétiens du passé ont pour coreligionnaires théoriques de pareils abrutis qui, s'ils étaient cohérents, devraient se convertir en masse à l'*autre* (*#SARCASM TRUE *) Vraie Religion (*#SARCASM FALSE *) -- comme leurs pasteurs les y invitent plus ou moins explicitement.
@Sven : Seriez-vous... -- j'ose à peine écrire le mot -- optimiste ? N'iriez-vous pas sous-estimer la désolante passivité bovine de nos chers mécontemporains ? Depuis quelques décennies, le système a choisi de déshabiller Pierre pour habiller (ici, un prénom exotique, par exemple Thorvald, évidemment), et Pierre ne proteste guère. Il grogne bien un peu, en privé, mais il continue à se laisser dépouiller sans s'énerver à l'excès, allant jusqu'à *élire* les mauvais bergers qui le tondent de plus en plus ras sous la menace de leurs chiens d'origines variées (suffit de voir les faits divers recensés sur certains sites déprimants). Je suis assez vieux pour me souvenir de propos tels que "le litre d'essence à cinq francs et c'est la révolution" ou "le paquet de gauloises à dix francs et c'est le renversement du régime"... et rien. Avant l'inévitable retour à la sauvagerie, le système spoliateur a sans doute encore quelques belles années devant lui. Le scénario imaginé par Combaz n'est peut-être pas si faux :

https://www.youtube.com/watch?v=k4PjZlAeEm8

(mon entourage en peut témoigner, qui me prenait d'ailleurs à l'époque, au début des années 2000, pour un fou furieux : je tenais pour probable l'intervention d'armées étrangères sur le sol national au nom de Bruxelles afin de réprimer toute révolte générale, au reste trop tardive).

Écrit par : Blumroch | 10/05/2018

Blumroch > Dans sa vidéo Combaz utilise le terme "fasciste" comme synonyme de "brutal", un de plus ;-)

Écrit par : Pharamond | 10/05/2018

@Pharamond : Jamais dit que Combaz était *irréprochable* (et son cursus ne lui permet pas cette prétention) ! ;-) Il reste un animal dressé par le système (auquel il a appartenu) mais dans quelques siècles, il aura compris ! Ce conservateur a même appris à écrire sur le tard ! ;-) Et bon, il m'est, dans *Campagnol*, plutôt sympathique -- ce qui n'est pas *si* fréquent.
Reste que son scénario n'est pas *si* délirant -- et je ne dis pas cela parce que je l'avais envisagé, moi aussi. C'était même le point de départ du *Questionnaire de Bruxelles* que j'avais, un temps, envisagé : les nouveaux maîtres soumettant les mauvais esprits à la *Question* pour savoir qui éliminer. Une chance pour le système : je suis trop paresseux pour l'écrire, ce *Questionnaire de Bruxelles*, même si j'en avais le plan en tête, qui aurait été assez amusant.

Écrit par : Blumroch | 10/05/2018

Je ne voulais pas dire que son allusion au fascisme discréditait tout le discours (sinon il ne resterait plus grand chose à écouter en général), mais je déplorais cette facilité trop courante qui prouve, à défaut d'être sot, que l'on est formaté par le Système.

Écrit par : Pharamond | 10/05/2018

Pour votre projet littéraire c'est bien dommage, il promettait d'être amusant.
Pour un questionnaire, le Système n'a pas besoin de chose formel et c'est toute sa force, chacun contribue, collabore, censure, condamne, dénonce à son niveau en toute bonne conscience. C'est un peu chaotique, et c'est notre chance, mais néanmoins très efficace.

Écrit par : Pharamond | 10/05/2018

@Pharamond : Je n'entendais pas autrement votre propos, d'où le nombre excessif de *smileys*. ;-)
Ne sommes pas si nombreux à considérer avec un froid détachement *toutes* les époques, *tous* les régimes, *toutes* les institutions humaines (ce qui ne signifie pas : les mettre sur le même plan). Si le régime n'avait pas assassiné l'enseignement du latin et des lettres latines, les têtes seraient mieux faites et résisteraient plus facilement à la propagande, d'où qu'elle vienne. Cette époque a ceci de vomitif qu'elle parvient à nous salir même quand on s'en tient à l'écart.

Écrit par : Blumroch | 10/05/2018

Le Système n'a besoin que de rouages, d'homme-techniciens, pas de penseurs. Il a eu beau rallonger le temps des études pour pouvoir faire assimiler les "techniques" il a aussi fallu rabioter sur la culture générale pour y parvenir. Ce qui les arrange, le peu qui reste étant de la propagande dédiée à la vénération du régime et au culte de la Mémoire.
Tâchons de nous salir le moins possible...

Écrit par : Pharamond | 10/05/2018

"...il a aussi fallu rabioter sur la culture générale pour y parvenir."

J'aurai presque envie de dire : " La culture Gé ? c'est ce que l'on ne nous a pas appris".

Inutile de dire que la pauvreté d'icelle est un marqueur des cervelles modernes. L'ataraxie intellectuelle étant promue comme une vertu cardinale, gage "d'intégration" dans la grande fraternité des imbéciles heureux (mais imbéciles...mais heureux), les moins réceptifs à l'incitation permanente à se mêler à cette tourbe décérébrée (de naissance ou de paresse) foutent le camp.
Je pense qu'avec 20 ans de moins je ferais pareil, en pleurant.

Écrit par : Arthourr | 10/05/2018

Heureux les simples d'esprit car le monde d'aujourd’hui leur appartient.
L'exil c'est dur et c'est pas mon truc sauf extrême urgence.

Écrit par : Pharamond | 10/05/2018

Sur l'exil, intérieur ou envisagé : "[...] et c'est ainsi qu'il y a plus de Patagons qu'on ne croit, et tant d'autres qui s'ignorent encore."

Presque toutes les découvertes personnelles importantes se font en dehors de tout enseignement, sauf à haut niveau (et encore : ce n'est pas fréquent). Reste qu'un enseignement *décent* devrait avoir à coeur de faire connaître un certain nombre de classiques et de faits qui forment le minimum vital et gratuit de la réflexion. Aux parents, aux bons livres et au hasard de faire le reste.

Écrit par : Blumroch | 10/05/2018

@Blumroch
Je ne suis pas le moins du monde optimiste. J'attends le frigo vide tout en le craignant car j'ai de jeunes enfants. Pas pour que la population bouge, mais pour que les conditions soient réunies pour qu'un changement de régime soit possible et qu'un petit groupe profite de conditions exceptionnelles pour essayer de prendre le pouvoir. Combien de personnes avaient entendu parler de Robespierre en 1785 ou de Lénine en 1913?

Écrit par : Sven | 11/05/2018

@Sven : De tels groupes clandestins existent-ils, avec la volonté et les moyens de parvenir à ce bel objectif ? (aucune ironie). Au reste, faudrait quand même animer, mener ou à défaut contenir les masses de crétins qui n'ont jamais rien compris et ne comprendront jamais rien. Même confrontés à la réalité, ils refusent d'admettre n'avoir plus aucun droit dans leur propre pays sinon celui d'être au mieux spolié, au pire égorgé ; ils sont désarmés et pas seulement intellectuellement et moralement ; ils sont incapables de voir la véritable et sournoise guerre d'anéantissement progressif que leurs livrent depuis maintenant des décennies leurs chers maîtres (les visibles et les autres) dont la haine et l'arrogance sont pourtant toujours plus manifestes.
Et qui dit que ce ne serait pas un groupe de ceux d'en face qui irait gagner ?
Fichue époque. :-(

Écrit par : Blumroch | 11/05/2018

@Blum .. j ' admire votre constance dans les commentaires , pour ma part si je deviens plus silencieux c'est que la répétition des évidences me lasse ... "plus aucun droit dans leur propre pays". Nous sommes bien d'accord . De l'avoir dit autour de moi dès les années "80" m'a fait passer pour un "Martien" , un "pessimiste" , un oiseau de mauvais augure ... et pire , un prophète de malheur ! ce qui fait qu ' il est des sujets -nombreux- dont on ne peut parler librement , qu ' avec un cercle restreint d ' amis et camarades hérétiques . Plus rien ne nous appartient , jusqu ' à notre passé ..

Écrit par : EQUALIZER | 13/05/2018

@EQUALIZER : Moi aussi, je passais pour un fou furieux quand je prédisais dès 1981, la francisque 2202 *regnante*, que nous allions vivre dans un cauchemar inspiré d'Orwell, d'Huxley et du pire Wells. Le rôle de Cassandre n'offre aucune vraie satisfaction sinon celle d'avoir vu juste -- il est vrai qu'à prévoir le pire, on se trompe rarement. ;-)
Désolé de lasser votre patience par mes répétitions. Suffit de ne pas me lire ! ;-)
"M… qu’on voulait faire parler sur différents abus publics ou particuliers, répondit froidement : ''Tous les jours j’accrois la liste des choses dont je ne parle plus. Le plus philosophe est celui dont la liste est la plus longue.''"

Écrit par : Blumroch | 13/05/2018

@Blum .. ah mais non ! ce n ' est pas vous qui me lassez , c ' est moi qui me lasse de dire , redire , répéter des évidences qui ne le sont pas pour une majorité de "concitoyens" (un mot qui commence mal) Au contraire j ' ai plaisir à vous lire , et pas que vous ici , et d ' apprécier votre érudition . Voilà , j ' arrête là les compliments sous peine de passer pour un cireur de pompes ! :-D Même si je fais moins de commentaires , je vous lis tous attentivement .

Écrit par : EQUALIZER | 13/05/2018

@EQUALIZER : Merci. J'vous donne la carte numéro 1 ^H^H500 de mon fan-club que je commence donc à la manière microno-communiste, en mentant sur le nombre des adhérents ! ;-)
(note à l'intention des plus jeunes : ^H ou Ctrl-H, c'est un retour en arrière pour corriger)

Écrit par : Blumroch | 13/05/2018

EQUALIZER > Je m’immisce dans votre conversation : Comme je vous comprends, moi aussi j'ai cesser presque totalement de laisser des commentaires sur les autres blogs et mes billets me semblent bien dérisoires et répétitifs. Heureusement que je suis en bonne compagnie, ça aide.

Écrit par : Pharamond | 13/05/2018

@Blum .. ^H^H ... hummm avec ce double H vous m ' avez fait peur ! ;-) on écrit tant de chose au stylo Bic .

@Phara .. Il nous reste la bonne compagnie ... et la résistance de table !

http://food20.fr/publication/geopolitique-gout-guerre-culinaire/

Écrit par : EQUALIZER | 13/05/2018

Le lien ne veut pas s'ouvrir.

Écrit par : Pharamond | 13/05/2018

@EQUALIZER : Le double H à 88 exemplaires était au dessus de mes forces. ;-)

Écrit par : Blumroch | 13/05/2018

@Pharamond : Ah ah, encore un souci de firewall ou de DNS. Ce lien trouvé à l'instant pourrait remplacer celui d'EQUALIZER :

http://archives-fig-st-die.cndp.fr/actes/actes_2004/boudan/article.htm

Écrit par : Blumroch | 13/05/2018

EQUALIZER > A la deuxième tentative ça a marché. Oui, vive la résistance de table ! Stop à l'invasion hamburgo-kebabesque !
Sinon le livre a l'air sympa ;-)

Blumroch > Je ne sais pas pourquoi la première tentative a mouliné avec un message "temps de réponse trop long" à la fin. Merci pour le lien.

Écrit par : Pharamond | 13/05/2018

@Blumroch
En tant que Vennerien :-), je crois à l'imprévu dans l'histoire. Peut-être qu'un leader de GI remplira ce rôle. Peut-être que la bascule se fera ailleurs en Europe. Je ne peux me résoudre au scénario du camp des saints.

Écrit par : Sven | 14/05/2018

Vennerien ? mais dans quelles vallées livresques avez-vous donc traîné vos organes sensoriels ?

Écrit par : EQUALIZER | 14/05/2018

@Sven : Je crois au hasard, mais dans une partie truquée... Notez que je résiste (mal) à la tentation d'assimiler votre philosophie à une maladie ! ;-) Convenez que l'adjectif s'y prête. Vénérique, anyone ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 14/05/2018

*Un samouraï d'Occident* se présente comme "Le Bréviaire des insoumis", et je me demande à l'instant si ce malade qu'est Méchankhon se sait disciple (involontaire) de Venner. C'est pour le coup que "vennérien" serait adéquat. ;-)

Écrit par : Blumroch | 15/05/2018

Écrire un commentaire