Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2018

Musique (469)

Brock Hewitt

A voice for change

C2C

F·U·Y·A

VNV Nation

Prelude

27/02/2018

Le jeu des deux images (304)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

304a.jpg

305b.jpg

26/02/2018

Le jeu des deux images (303)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

303a.jpg

303b.jpg

25/02/2018

Quelques sorties ciné (2)

The Captain – L'Usurpateur de Robert Schwentke

Il paraît que la guerre est absurde, à mon avis ce qui l'est ici c'est de traduire un titre allemand Der Hauptman en anglais pour la sortie française. Mais laissons là ces considérations tatillonnes : donc, dans le chaos du IIIe Reich à l'agonie un déserteur enfile un uniforme d'officier et commet moult horreurs... C'est en noir et blanc pour faire documentaire et bien sûr tiré d'une histoire vraie. Le réalisateur a fait plusieurs films aux États-Unis et a bien appris de ses maîtres à cracher sur ses ancêtres ; le ventre plein c'est plus facile.

De l’amour sous la haine ? de Patrick J Exenat et Daouidar Saidali

C'est français et ça parle de racisme. Que dire de plus sinon que ça a été réalisé grâce un financement participatif ?

Red Sparrow de Francis Lawrence

Dans le bestiaire de l'espionnage il y a les taupes, mais aussi les moineaux. L’héroïne de l'histoire est un agent secret russe (vous mettrez le tout au féminin si ça vous dit) qui utilise ses charmes pour obtenir des renseignements. Va-t-elle trahir son pays qui se sert d'elle pour rejoindre la CIA forcément plus cool ? La Guerre froide n'est pas finie à en croire le scénario et l'adjectif du titre.

20/02/2018

Quelques sorties ciné

L'Insoumis de Gilles Perret

Pour être insoumis certifié il suffit d'user les bancs du Sénat pendant une vingtaine d'années dans le Parti Socialiste puis de se trouver une âme de Che en papier mâché – façon "on va à l'Assemblée Nationale sans cravate, non mais !" - quand le Système y trouve un intérêt. Sauf menace de mort pressante je n'irais pas voir ce documentaire, "objectif" parait-il.

 

Corps étranger de Raja Amari

Laissons-lui présenter son film : « J’ai alors eu l’idée de mettre au centre de mon film un clandestin placé, comme ses semblables, dans cette situation d’être contraint à une « implantation » territoriale (obtention de papiers, quête d’un travail, recherche d’amis, etc.), mais qui, parallèlement, choisirait en toute liberté d’aller à la découverte d’autres contrées jusque-là inconnues de lui, qui sont celles de la sensualité, des désirs et des pulsions sexuelles ». Je n'y aurais pas pensé...

 

Un Juif pour l'exemple de Jacob Berger

En Suisse pendant la Seconde guerre mondiale des laissés-pour-compte influencés par les idées nazies tuent gratuitement un juif. Dans le devoir de Mémoire on avait oublié les pays neutres ; c'est réparé. Tous coupables, je vous dis !

19/02/2018

Règles

Quoi que l'on puisse penser du mouvement néo-fasciste CasaPound Italia...

 

MILES - Code de conduite CPI.

 

Tu dois croire.

Tu dois croire en la Victoire. Tu dois savoir que ton sacrifice sert à changer l'histoire. Tu n'es pas venu chez nous pour passer le temps et non plus pour être un jeune rebelle qui deviendra plus tard un vieux décadent réactionnaire. Tu es avec nous pour déterminer ta vie et celle de ton peuple. C'est ce que tu dois croire.

 

Tu ne seras jamais fatigué

Tu n'as pas le droit d'être fatigué. Si aujourd'hui tu peux combattre et faire référence à un idéal aussi pur, c'est grâce au sacrifice d'hommes et de femmes qui n'ont pas voulu sentir leur fatigue. Des hommes et des femmes qui ont triomphé de la peur, de la faim, du sommeil, du froid ou de la chaleur. Tu es le résultat de leurs rêves, tu es leur dernière pensée devant le peloton d’exécution. Tu n'as pas le droit de les décevoir avec ta bourgeoise fatigue. Soit digne.

 

Ne juges que toi-même

Si tu ne peux vraiment pas t'empêcher de juger, alors ne juges que toi-même. « Mon sacrifice est-il vrai ? Je donne tout mon être ? Je suis toujours loyal avec mes camarades ? Je respecte la mémoire des anciens ? » Ne juges jamais l'engagement de l'un de tes camarades. Ne juges jamais un autre groupe politique qui fait référence aux mêmes héros que nous.

 

Soit un exemple

Il existe une hiérarchie même si elle n'est pas écrite et que personne ne porte de grades sur les épaules. Cette hiérarchie n'est pas immuable car elle est basée sur la spiritualité et sur le sacrifice. Quelqu'un (même au-delà des ton groupe politique) te regarde comme un exemple que tu sois le chef ou le dernier arrivé. Ne le déçois jamais.

 

Ne gardes pas de rancune

Si pour un motif ou l'autre tu devais entrer en conflit avec l'un de tes camarades, ton DEVOIR est de parler immédiatement avec lui. Garder même un minimum de rancune détruira ta communauté.

 

Ne te plains pas.

Te lamenter auprès de l'un de tes camarades équivaut à l'empoisonner. Tu peux exprimer tes opinions et des interrogations sur le mouvement ou le militantisme lors des réunions ou quand on te demande ton opinion sur un fait spécifique. Si tu es fatigué et que tu ne réussis plus à accomplir tes tâches, avant d'accuser les autres, saches que tu es en train de trahir un idéal.

 

Grandir est ton devoir.

Étudier notre histoire, réfléchir, suivre les initiatives culturelles et les groupes d ‘étude, débattre de questions politiques, philosophiques et spirituelles et surtout lire, est ton devoir. Beaucoup se rapprochent de nous pas affinités électorales mais ton devoir est de comprendre à fond notre idéal.

 

Ne profite pas

Ton camarade ne te refusera jamais une faveur. Ne le mets pas en condition de devoir te refuser son aide à cause de requêtes trop nombreuses ou inopinées.

 

Assumes tes responsabilités

Le mensonge tue. Si tu as eu un problème ne cherches pas à te justifier. Ces justifications cachent trop souvent un mensonge : ne place pas ton camarade en position de devoir douter de toi. Réponds simplement, « j'ai fait une erreur », et présente tes excuses à qui te le fait remarquer et bien sûr n'en abuse pas.

 

N'arrives pas en retard

Tes camarades s'organisent sur leur temps libre et compte sur toi et sur ta ponctualité. Si un imprévu sérieux se présente, tu dois prévenir de ton retard afin que ceux qui doivent partir puissent s'organiser. Même si personne ne doit partir et que tu dois te présenter pour un rendez-vous, l'horaire est fondamental. Ne l'oublie pas.

 

L'ordre et la propreté font parti de ton devoir.

Durant tes permanences, tu créeras forcément du désordre. Tu dois nettoyer et ranger ce que tu as utilisé et si tu trouves quelque chose de sale ou désordonné, tu dois le laver et le ranger en faisant preuve d'humilité. Fais le remarquer à qui t'a précédé quelque soit son rang hiérarchique. Il ne devra se fâcher seulement contre lui-même et tu n'auras pas à avoir de rancune envers lui.

 

Sois actif.

A CasaPound, le travail ne manque pas. Durant tes permanences, tu auras du temps pour te reposer et te divertir mais tu as aussi du temps pour effectuer des tâches utiles. Savoir équilibrer les deux choses est une marque de sérieux, non pas aux yeux des autres mais pour toi-même.

 

Ne consommes pas de manière irraisonnée.

Nos sections, les aliments, le courant électrique et quelques biens que ce soit ne sont pas à ta disposition mais à la disposition de toute la communauté. Penses toujours à celui qui viendra après toi. Quand on mange en communauté, assures toi que tout le monde a reçu sa part. Si quelqu'un doit recevoir moins que les autres pour un motif ou l'autre, cherche toujours à être celui-là.

 

Fais preuve d'hospitalité

Quand quelqu'un nous rend visite, tu dois te mettre en quatre pour démontrer notre hospitalité et notre beauté intérieure. Ne laisses personne seul, en particulier les jeunes qui ont plus de mal à s'ouvrir. Parles de nous, de nos initiatives et ne parles jamais des autres en exprimant tes jugements.

 

Sois un pessimiste actif.

Tout s'écroule autour de nous, tout dégénère. Cela doit te pousser à agir, à penser et à proposer. Nous n'adhérons pas à CasaPound pour en faire un temple de la commisération mais pour semer les graines de la Victoire. Cultive tes idées quelque soit ton rôle hiérarchique.

Source : Zentropa

 

18/02/2018

Longue vie au Haut-Débit !

fibre.jpg

Quelle mouche a piqué le service de communication de la Gironde pour pondre une telle affiche ? Car malgré la symbolique de celle-ci le département ne célèbre pas sa sécession réussie sous l'égide d'un dirigeant marxiste à la faveur d'un putsch provincial, mais annonce tout simplement qu'il continuera à étendre le réseau haut-débit dans les campagnes. Noble tâche il est vrai, mais tout de même... C'est tout le charme du Système de faire croire que les dirigeants progressistes luttent du côté des humbles, quitte à employer des moyens putassiers pour le dire, contre... contre qui, au fait ? Le Pouvoir ? C'est lui. Le Capital ? C'est encore lui. La Propagande du régime ? C'est toujours lui. Alors ? Eh bien, contre tous ceux qui n'adhèrent pas à 100% à son projet, pardi ! Un ennemi protéiforme tapi dans l'ombre, mélange de conservatisme obscurantiste et de fascisme toujours renaissant, sans doute. Mais il est bien plus pratique de ne pas le définir précisément, il peut ainsi avoir le visage de votre aimable voisin qui se pose des questions qu'on ne doit pas se poser en république laïque et fraternelle.