Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2018

Le jeu des deux images (299)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

299a.jpg

299b.jpg

Commentaires

La première image représentant les armes de connétable de France, la seconde au vue de la chaussée et des numéros de rue semble provenir des îles Britanniques...
Serait-ce John Stuart ?

Écrit par : Baudricourt | 04/02/2018

C'est bien les armes qui entouraient le blason des connétables de France : "deux mains sortant d'une nuée et tenant chacune une épée haute."
Et la deuxième image provient bien des îles Britanniques, mais ce n'est pas John Stuart.

Écrit par : Pharamond | 04/02/2018

Barbey ?
Le connétable des lettres, qui était un sacré dandy !

Écrit par : PdL | 04/02/2018

Damn, "too late" ! :-( Venu plus tôt, j'aurais avancé, moi aussi, pour l'intersection entre "connétable" et "statue de Brummel" le grand Jules Barbey d'Aurevilly (*Du dandysme et de George Brummell*).
La seconde image me remet en mémoire le plaisant *Beau Brummell* de Curtis Bernhardt, où Elizabeth Taylor est éblouissante... de beauté.

Écrit par : Blumroch | 04/02/2018

PdL > Bravo ! Il s'agit bien de Jules Barbey d'Aurevilly le "Connétable des lettres" et l'auteur de "Du dandysme et de George Brummell" et dandy lui-même.

Blumroch > Et vous auriez eu raison ;-)

Film vu il y a une éternité quand le cinéma n'était pas devenu en quasi totalité informe.

Écrit par : Pharamond | 05/02/2018

@Pharamond : Notre époque n'est guère clémente aux talents (et pas seulement cinématographiques). Disparition presque totale des réalisateurs cultivés ou inspirés, célébration de vedettes au physique ordinaire ou laid. Aujourd'hui, les Taylor, Gardner et Tierney ne seraient sans doute *même pas* des figurantes.

Écrit par : Blumroch | 05/02/2018

Le paradoxe c'est que le terme de "beau" est toujours usité, mais associé au banal, au bizarre voire au laid histoire de tout relativiser, histoire de plus rien de veuille rien dire.

Écrit par : Pharamond | 05/02/2018

je ne connaissais pas sont titre de connétable des lettres... Barbey , lu un peu y' a 50 ans ... beaucoup oublié .


Le Bonheur dans le crime ... Dandy ! le bonheur est dans le pré .. ruminant .

Écrit par : EQUALIZER | 05/02/2018

je suis déçu pour Johnny Walker

Écrit par : Paul-Emic | 05/02/2018

Les commentaires sont fermés.