Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2018

L'ordre règne à Bordeaux

police.JPG

Aujourd'hui le journal Bordeaux7 (je n'arrive toujours pas à l’appeler C News) s’intéresse au quotidien des policiers municipaux. Dans l'extrait qui précède (l'article complet est page 3) j'apprécie assez la dernière phrase dans laquelle on pourrait lire entre les lignes : "Si ces mauvais coucheurs de civils n'étaient pas aussi tatillons avec les lois on laisserait bien faire." Eh oui, aussi curieux que cela puisse paraître on aime bien quand la Police fait son travail !

Commentaires

Chesterton avait inventé le policier métaphysicien et le policier poète ; Ali J., l'homme qui n'a jamais pris le temps de lire l'alcoran, aura inventé, lui, le policier *ludique*.
Heureux Muray qui, absent pour raisons définitives, ne peut voir le spectacle de cet immonde monde qu'on mépriserait bien s'il en valait encore la peine ou le souci.

Écrit par : Blumroch | 01/02/2018

Maints blogs compilent avec plus d'assiduité et de vigilance que le mien les signes d'infamie du Système et de dégradation de notre monde. Je me contente des plus infimes abandonnés par les autres...

L'époque a inventé le policier qui s'en fout.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2018

@Pharamond : Cuvier reconstituait un animal à partir de quelques os ; Blake estimait qu'on pouvait voir le monde dans un grain de sable ; Pharamond, lui, sait choisir avec discernement l'anecdote qui symbolise et résume notre sinistre monde ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/02/2018

C'est trop d'honneur !

Écrit par : Pharamond | 01/02/2018

Vous y croyez, vous, à cette intervention policière ?

Écrit par : Carine | 01/02/2018

Ou alors c'était une blague que je n'ai pas perçue ^^.

Écrit par : Carine | 01/02/2018

@Pharamond : je suis d'accord avec Blumroch - signes infimes, certes, mais ça fait mouche très souvent car ces petites choses sont hautement significatives. ;o)

Écrit par : téléphobe | 02/02/2018

Merci Pharamond pour cette tranche de rire, qui nous permet de constater que la police, quoiqu'en disent certains mauvais coucheurs, fait effectivement son travail: celui de nounou; tendre avec les marginaux, si turbulents mais tellement attachants, et impitoyable avec les enfants sages, qui sont dans le droit chemin et doivent bien comprendre leur interêt à ne pas s'en écarter... Dans une société matriarcale, quoi d'étonnant à cela?

Les comisques avaient déjà envisagé notre présent au siècle dernier: https://vignette.wikia.nocookie.net/x-men/images/d/d5/113big.nanny.gif/revision/latest?cb=20100217180420

Écrit par : Benway | 02/02/2018

@Benway : Si vous tombez un jour sur les *Histoires à rebours* et les *Histoires de rebelles* de "La grande anthologie de la S.-F." (au Livre de Poche), vous y trouverez quelques récits amusants sur les sociétés matriarcales et autres tyrannies hypocrites.
Message personnel : plus que 11 mois pour rendre votre dissertation sur *Homeworld* ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/02/2018

@Blumroch: le matriarcat a propulsé l'Afrique Noire aux premier rang des civilisations, grâce entre autres aux Ashantis, à qui nous devons parmi d'innombrables merveilles de splendides avancées dans le pilotage de pyramides volantes psychoguidées... Puisque je vous dis qu'il n'y a pas de souci à se faire, la situation est sous contrôle ^^ Si les mêmes causes produisaient les effets idoines, ça se saurait...

La doomsday clock fait tic-tac on dirait ;-)... Mais cette invitation à la dissertation a tout d'une boîte de Pandore, une fois le disert dissertant, il est difficile de le faire taire... Alea jacta est!

Écrit par : Benway | 02/02/2018

Carine > Bah, s'ils étaient suivi par un journaliste ils ont du faire un effort. Plus sérieusement, les policiers municipaux interviennent dans ce genre d'affaire, surtout que dans le cas présent c'était à 50 mètres de l'Hôtel de ville.

téléphobe > Oui, c'est mon avis "ces petites choses sont hautement significatives".

Benway > Entre le monde trop masculin des musulmans et le nôtre devenu trop féminisé il y avait une juste milieu. Ce fragile équilibre s'est rompu.
Amusant la torture par la nounou.

Écrit par : Pharamond | 04/02/2018

Boaf...Les interpellations - et les éventuelles condamnations subséquentes, évidemment- ne se font pratiquement plus qu'en fonction de la solvabilité, réelle ou supposée.

Écrit par : Arthourr | 05/02/2018

Arthourr > Et les prisons sont pleines...

Écrit par : Pharamond | 05/02/2018

Écrire un commentaire