Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2017

Les bêtes (7)

Choqués par le spectacle des traitements infligés au bétail dans des abattoirs certains ont l'incroyable niaiserie d'affirmer en oubliant subitement ce qu'ils ont pu voir pendant leurs vacances en terre étrangère que « chez nous on ne respecte pas les animaux, c'est pas comme dans les pays pauvres » (je l'ai entendu de mes oreilles) ce qui est d'une sottise absolue pour trois principales raisons, et il y en a d'autres :

Là où l'animal est encore un outil on recherche son rendement pas son bien-être.

Là où une vie humaine ne vaut presque rien la vie d'un animal ne vaut rien.

Là où le poids des plus riches se fait sentir sans retenue les plus pauvres se défoulent sur les seuls êtres plus faibles qu'eux : les animaux.

Malgré les cruautés dont ils peuvent être victimes c'est indéniablement en Occident que la vie des animaux est la plus heureuse ou si vous voulez la moins malheureuse.

Commentaires

Une petite pierre de plus à l'édifice de la culpabilité du blanc. Tout est bon à prendre lorsqu'il s'agit de minimiser les bienfaits de l'occident.

Écrit par : Arthourr | 20/09/2017

Un certain bémol pour l'Espagne cependant. On sent que le mahométan est passé par là...

Écrit par : La Bleue | 20/09/2017

On mesure la grandeur d'une civilisation à la façon qu'elle a de traiter ses faibles (et pas ses assistés, nuance de taille)... La nôtre, malgré tous ses défauts et sa complexité inégalée qu'on serait parfois tenté de résumer un peu facilement par le concept de décadence, peut encore en remontrer au reste du monde en terme de noblesse.

Écrit par : Benway | 20/09/2017

Arthourr > Le dogme est tellement bien ancré dans les individus qu'il devient un réflexe : chez nous c'est toujours pire sans ce poser la question du comment de la société qui les entoure et où ils vivent encore très bien. Mystère de la décérébration quotidien...

La Bleue > Encore que même là-bas des associations s'élèvent énergiquement contre le sort de certains animaux (taureaux, galgos, etc.), on chercherait en vain la même chose dans les pays du tiers-monde même si il y existe parfois quelques embryons de société protectrice dont il faut saluer l'abnégation.

Benway > Pour combien de temps encore...

Écrit par : Pharamond | 20/09/2017

le parlement chinois avait voté l'interdiction de consommation des chiens et chats .. mais de là à ce que cela entre dans les moeurs ... sans compter la manière effroyable de tuer les animaux . lLa croyance que plus l' animal souffre meilleure est sa chaire est bien ancrée ! alors que c' est l'inverse qui est vrai (question toxines !) .. s' ils pouvaient en crever ! En "théorie" nous avons une législation qui devrait assurer un abattage "humain" des animaux (étourdissement , c'est bien le minimum!) mais ... les dérogations pour "rites" religieux se sont imposées , sans compter là aussi la "productivité" ! un ré-ensauvagement du monde à vomir ! et je ne parle pas du tiers(im)monde !

Écrit par : EQUALIZER | 21/09/2017

Cher EQUALIZER je n'ai pas grand chose à ajouter à votre commentaire.

Écrit par : Pharamond | 21/09/2017

ha
pour avoir été en inde....bon gû ! après ça on ne mange plus de viande de la même façon!

un voyage à cuba devrait vous détourner du poulet pour le restant de vos jours

et un autre dans les balkans devrait vous faire prendre le mouton en horreur

Écrit par : kobus van cleef | 22/09/2017

kobus van cleef > Le voyageur qui ouvre les yeux à de quoi devenir végane.

Écrit par : Pharamond | 22/09/2017

Écrire un commentaire