Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2017

Sans doute...

Ce sont les femmes qui dans cinquante ou cent ans regretteront que l'Europe soit devenue mahométane et les plus féministes, athées, bouffeuses de curés d'entre elles auront la nostalgie du défunt et accommodant christianisme.

Gabriel Matzneff

Les nouveaux émiles de Gab la Rafale

Commentaires

Bonjour...
Dans 50 ou 100 ans, les femmes ne regretteront RIEN DU TOUT: les livres d'Histoire et même les romans et les contes pour enfants auront été réécrits dans le sens du.... "politiquement et mahométanement (???) correct" .
(j'espère me tromper !)

Écrit par : bedeau | 06/09/2017

bedeau > Seule la mémoire des hommes demeurera alors s'ils veulent se souvenir.

Écrit par : Pharamond | 06/09/2017

Les femmes vivent déjà un enfer moderniste avec tout ce qu'elles ont cherché sans avoir conscience de la manipulation.
J'ai fait naguère des billets sur le changement de situation de la femme en l'espace de deux générations.
J'ose affirmer qu'à part le confort apporté par les appareils (frigo, lave-linge, fer électrique) les femmes actuelles sont moins heureuses que leurs arriére-grand mères.
On leur a créé de faux besoins qui les épuisent et qui vide leur vie de son sens.
Bosser pour pouvoir payer la nounou de l'enfant, quoi de plus absurde.
Sans compter le véhicule qu'il faut acheter pour aller bosser...Plus les fringues et les soins de beauté qui vont bien avec la carrière.

Avec les islameux, elles n'auront plus de soucis de carrière. Elles retrouveront leur fonction de reproduction à l'exclusive de toute autre.
Les victimes volontaires des envahisseurs, celles qui brandissent des refugees welcome, sont peut-être dans un retro-pédalage inconscient.

Écrit par : Carine | 06/09/2017

"qui vident" plutôt ^^

Écrit par : Carine | 06/09/2017

je crois surtout que plus personne ne sait où il en est entre mutation effrénée des mœurs, perte de repères et fuite en avant hédoniste.

Écrit par : Pharamond | 06/09/2017

Écrire un commentaire