Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2017

Fiche pratique

Le réchauffement climatique n'étant pas une vue d'esprit il convient de prendre quelques précautions face aux potentiels dangers inhérents aussi je tenais à apporter ma pierre à l'édifice de la sécurité de chacun :

croco.jpg

Source : quelque part sur le net

PS : les conseils sont aussi valables pour n'importe lequel des grands crocodiliens incluant alligators et caïmans

Commentaires

Et je fais comment si je ne vois pas d'arbuste auquel m'accrocher ? Je compose le 17 ?
C'est très incomplet, mais ça peut quand même aider en ville.

Écrit par : Carine | 18/07/2017

Si vous êtes comme la plupart des gens, face à un crocodile agressif, vous vous énervez à votre tour. Vous répondez à l’agressivité par de l’agressivité.
Croyez-moi, c’est la pire réaction que vous puissiez avoir !
Pourquoi ?
Parce que vous rentrez dans le jeu du crocodile qui vous agresse. C’est le début du cercle vicieux et votre crocodile va devenir de plus en plus agressif.
Ne lui donnez pas votre haine, il doit bien rester quelques ballons et bougies, nous ne vous oublierons pas.
Comité progressiste des planqués de l'arrière.

Écrit par : Coach Berny | 18/07/2017

Coach Berny, entièrement d'accord, restons vigilants et faisons face aux amalgames !

C'est avec le genre de réactions outrancières mis en avant dans la procédure citée par Pharamond que l'on en arrive à génocider une population paisible de sauriens intégrés pour en faire des sacs à main !

No pasaran !

Écrit par : vryko | 18/07/2017

Ce racisme anti-saurien est inadmissible, je préviens tout de suite William Saurien le président de la LICROC ;o)

Écrit par : téléphobe | 19/07/2017

faire appel à crocodile Dundee ? ou porter un ticheurte "Je suis crocodile" ? mais en aucun cas des chaussures en croco ..

Écrit par : EQUALIZER | 19/07/2017

Carine > Vous n'avez pas lu les conseils en italiques !

Coach Berny > Voilà de bien sages paroles.

vryko > Il y a ceux qui ont réussi et les sauriens, disait un sage.

téléphobe > Seriez-vous crocophile ?

EQUALIZER > C'est kitsch :
https://www.nuagerouge.fr/bottes-western-homme/180-bottes-sendra-10004c.html

Écrit par : Pharamond | 19/07/2017

Ces instructions fort pratiques m'en rappellent d'autres, parues dans le célèbre *Journal of irreproducible results*, dans la catégorie "Made in America. Tested in Japan.". On veut espérer que le Hulot et ses amis d'Areva n'iront pas s'en offusquer :

http://home.earthlink.net/~enigmaep/annihilation/buildabomb.html

La réalisation, déconseillée, est bien évidemment réservée aux experts, comme ceux que cite kikipedia US dans l'article consacré à cette publication : "JIR received attention from American military intelligence when a copy of one of their articles was found among other papers in an abandoned terrorist headquarters in Kabul. The article was a highly unrealistic and farcical explanation of how to build a nuclear weapon that some unwitting Al Qaida member had filed away. Nonetheless, the discovery prompted a short-lived official investigation."

Voilà qui aurait ravi le vrai Blumroch, auteur d'un divertissant *Rire avec les savants*.

Écrit par : Blumroch | 20/07/2017

C'est pour cela que la méthode du "camion fou" a de beau jour devant lui.

Écrit par : Pharamond | 20/07/2017

ne jamais oublier de sortir avec son pic à glace, sa vue peut faire croire au croco qu'il s'est trompé de station et qu'il est à Glacière plutôt qu'aux Pyramides, ensuite si le subterfuge ne fonctionne pas, c'est un excellent moyen de défoncer la gueule de ce saurien !

Écrit par : Paul-Emic | 22/07/2017

Et pas que d'icelui ...

Écrit par : Carine | 22/07/2017

pas que ...

Écrit par : Paul-Emic | 22/07/2017

le pic-à-glace pour l'estoc .. limité . Préférez le "push dagger" petit , pas encombrant , pique et tranche si affûté rasoir (sinon abandonnez) de chez Cold Steel dopnt la devise fait ma joie :
"make them bleed and suffer for their crimes" (faites-les saigner et souffrir pour leurs crimes)
Bien sûr , le "port" en est interdit .. faudrait quand même pas que vous pensiez à vous défendre -si peu que ce soit- face aux agresseurs multirécidivistes au casier judiciaire long comme le bras d' un gibbon ! on peut sortir d' une prison pas d' une tombe .. La Loi de l' Etat ne sert qu' à vous voler et vous soumettre .

Écrit par : EQUALIZER | 23/07/2017

par très bon pour les crocodiles et d'intérêt limité sauf à cogner la gueule pour les autres nuisibles

Écrit par : Paul-Emic | 23/07/2017

Paul-Emic > C'est le plan Vigipirate, le port du pic à glace vous mène droit au commissariat et plus si affinités.

EQUALIZER > Dire qu'il y en a qui doute encore de la malignité de nos dirigeants...

Paul-Emic >
Le contre : "allonge" réduite
Le pour : discrétion (et effet de surprise subséquent)

Écrit par : Pharamond | 23/07/2017

l'arme parfaite n'existe pas tout dépend de l'usage qu'on en fait ;-)

Écrit par : Paul-Emic | 23/07/2017

Tout à fait... et de qui s'en sert.

Écrit par : Pharamond | 23/07/2017

sinon à l' "école du crime" c' était : "avec la bite et le couteau" ! bande de brèles !" ... oui Sergent-Chef ! oui chef ! :D

Écrit par : EQUALIZER | 23/07/2017

avec la bite et le couteau, c'est typiquement maritime et seul un marin qui a commencé matelot (comme moi) peut bien comprendre de quoi il s'agit. Rien de trivial il s'agit de la bite d'amarrage.. On avait aussi comme consigne de saluer tout ce qui bouge et de peindre le reste, seul un marin peut comprendre :-D

Écrit par : Paul-Emic | 23/07/2017

EQUALIZER > Il fut un temps pas si lointain où tout le monde avait son petit couteau sur lui et cela n'en faisait pas pour autant des criminels assoiffés de sang. Remarquez qu'avec la nourriture sous cellophane et pré-tranchée il ne servirait plus à grand chose.

Paul-Emic > Des explications ! Des explications !

Écrit par : Pharamond | 23/07/2017

Dans la marine, même maintenant rien ne peut se faire à bord sans un couteau en particulier pour le personnel de pont qui manie encore beaucoup de "bouts" prononcer boute, qu'on appelle corde ou filin chez le commun des mortel. Il y a toujours des épissures à faire et autres travaux maritimes.
Dans les 12 heures qui ont suivi mon incorporation dans la marine j'étais devenu possesseur d'un opinel qui me servait à tout, corvée de pomme de terre, manger, couper etc .
La bite (d'amarrage) , c'est ce à quoi on amarre quelque chose à l'aide d'un bout justement . Il y a toujours quelque chose à attacher ou détacher sur un bâtiment qui bouge sans cesse et à quai pareil. Bref la bite et le couteau c'était l'univers quotidien du matelot et c'est devenu synonyme de "démerde toi avec les moyens (simples et limités) du bord".

Quant au fait de saluer tout ce qui bouge et de peindre le reste, il faut savoir qu'à cause de l'atmosphère saline donc très corrosive, on ne peut pas laisser de métal nu très longtemps. A chaque occasion, le marin grattait la rouille et peignait tout ce qui était à sa portée. C'est peut-être un peu moins vrai maintenant que les coques ne sont plus entièrement en métal à cause de la signature radar, mais c'était comme ça il y a encore peu. De plus l'oisiveté étant mère du vice, à bord pas question de glander hors des heures de sommeil
Toutefois ces travaux ne sont pas une raison pour ne pas saluer ses supérieurs, d'autant plus que certains étaient très pointilleux sur le sujet . Le matelot étant au bas de l'échelle recevait donc le conseil des anciens de saluer tout ce qui bougeait, comme ça pas d'impair et de peindre le reste puisqu'il passait une bonne partie de ses quarts en corvée de peinture.

Écrit par : Paul-Emic | 24/07/2017

Un grand merci pour avoir pris la peine de donner toutes ces intéressantes précisions sur la vie des marins.

Écrit par : Pharamond | 24/07/2017

Moi qui te prenais pour un aviateur, P-E ^^

Écrit par : Carine | 24/07/2017

J'etais contrôleur aérien dans l'aéronautique navale. Un pingouin en somme :-D

Écrit par : Paul-Emic | 25/07/2017

Paul-Emic > Les pingouins savent voler...

Écrit par : Pharamond | 25/07/2017

Dans la marine il faut croire que oui d'ailleurs ils sont parmi les meilleurs ;-)

Écrit par : Paul-Emic | 25/07/2017

Je ne plaisante pas, seuls les manchots avec qui on les confond et le grand pingouin aujourd'hui disparu ne savent pas voler, le petit pingouin lui sait voler.

Écrit par : Pharamond | 25/07/2017

Je le sais Pharamond, le surnom de pingouin, avec sa démarche malhabile, son côté mi-poisson mi-oiseau donc mi-marin mi-aviateur, a été donné par les "vrais marins" aux personnels de l'Aéronavale lesquels les ont aussitôt, dans les années 30, affublés du joli qualificatif de "chie-dans-l'eau"

Écrit par : Paul-Emic | 25/07/2017

Joli qualificatif, en effet :-)

Écrit par : Pharamond | 25/07/2017

Écrire un commentaire