Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2017

Résumé

"L'Occident s'est sacrifié en tant que civilisation particulière pour s'imposer comme culture universelle."

Le Comité Invisible

L'insurrection qui vient

Commentaires

Temps perdu, à mon sens, cher Pharamond, que celui consacré à un texte mineur, bréviaire de l'insurrection violente maintenant revendiqué par le tranquille sieur Quadruppani (qui avait d'ailleurs fait mieux dans le passé avec *Les infortunes de la vérité* et le *Catalogue du prêt-à-penser français depuis 1968*, malgré quelques sottises idéologiques).

C'est donc le moment de recommander les admirables *Véridique Rapport sur les dernières chances de sauver le capitalisme en Italie* (signé Censor, en fait Gianfranco Sanguinetti) et *La Vie sur Terre. Réflexions sur le peu d'avenir que contient le temps où nous sommes*, par Baudouin de Bodinat.

Tant qu'à donner des sous à des éditeurs assez gauchistes, autant que ce soit pour des auteurs qui savent écrire, composer et penser. ;-)

Écrit par : Blumroch | 10/05/2017

Ne vous inquiétez pas, je n'ai pas acheté l'ouvrage bien que tenté autrefois. Mais peu importe l'origine de la citation je la trouve superbe dans sa concision et résumant parfaitement notre situation.

Écrit par : Pharamond | 10/05/2017

En vieille logique, ce qui gagne en extension perd en compréhension.

J'irais plutôt avancer que *certains* ont sacrifié l'idée d'Occident, et sans vraiment demander aux Occidentaux leur avis sur l'universalisme délirant qui les aura détruits.

Quant au sacrifice, l'excellente Ayn Rand en a fort bien parlé : "It only stands to reason that where there's sacrifice, there's someone collecting the sacrificial offerings. Where there's service, there is someone being served. The man who speaks to you of sacrifice is speaking of slaves and masters, and intends to be the master."

Écrit par : Blumroch | 10/05/2017

Oui, certains (et ce sont les grands coupables) ont sacrifié, mais la grande majorité, repue, n'a pas beaucoup bronché.

Écrit par : Pharamond | 11/05/2017

@Blumroch : plutôt les écrits corsaires de Pier-Paolo Pasolini ! ça c' était du lourd ! ;)
https://www.babelio.com/livres/Pasolini-crits-corsaires/41709

Écrit par : EQUALIZER | 11/05/2017

@EQUALIZER : Ecrits lus voici quelques années. Je préfère quand même, chez les Italiens, Fruttero et Lucentini, plus féroces d'être plus subtils (un peu comme le trop discret Jean-Louis Curtis chez nous). Quant à Rand, avec son inculture bien américaine et son caractère de gourou, elle a quand même écrit quelques pages superbes qui font oublier ses sottises.

Écrit par : Blumroch | 12/05/2017

Les commentaires sont fermés.