Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2017

Ah, le cinéma fantastique à la française...

"Créateur de jeux vidéo et physicien, Robert d'Eglantine invite un jour ses amis dans son château pour leur faire vivre une expérience incroyable. Selon ses calculs, à 23h37, une faille temporelle s'ouvrira, leur permettant de repartir en 1944... Mais entre un jeu de rôle parfaitement imaginé et un véritable voyage dans temps, ses amis ne savent pas quoi croire. House of Time est un thriller fantastique et énigmatique, qui nous entraîne aux frontières du surnaturel entre passé et présent réels ou imaginaires..."

En dépit de son titre anglais House of Time de Jonathan Helpert est un film français. Je n'en dirai pas plus et vous laisse découvrir la fabuleuse bande-annonce et son gestapiste emprunté aux Aventuriers de l'Arche perdue.

 

Commentaires

les heures les plus mal éclairées du fabliau nazional font désormais partie, depuis longtemps déjà , de l'inconscient collectif, qu'on triture à loisir

c'est une fort bonne nouvelle que le kino à but "récréatif" s'en empare , comme matériel de base

un peu comme l'image de l'ogre, de la bergère épousée par un prinz charmant, de la belle doche perverse de cendrillon , et du cyclope polyphème un peu con sur les bords ( "qui t'as fait ça , frère cyclope?" " c'est personne, c'est personne" "ha bon, si c'est personne , va cuver et fait pas iéch , bonne nuit et ne te cabane pas en allant pisser")

à chaque tentative de nous faire sombrer dans les certitudes dures ( oui , maaaaais y a eu des mrts, tu comprends, des taaaaas de morts) on pourra répliquer "ha ben oui , on l'a vu dans oui oui contre itlaire , mais heureusement placid et muzo gagnent à la fin et on construit plein de disneyland sur les emplacements des konzentrazion lagers"
ce qui est sympa , faut dire que le prix de l'immobilier serait atrocement élevé sinon

Écrit par : kobus van cleef | 14/03/2017

Ach, on komprend tout de zuite être en faze F.F.Q. (Film Vranzais de Kalität).

Le scénariste résistant de 2017 est encore trop timide avec son intrigue provinciale : les subventions du C.N.C. étaient probablement plus fortes s'il avait eu l'audace de faire remonter le temps à ses personnages jusqu'en 1939. Là, ils rejoignaient les célèbres et efficaces réseaux de la résistance allemande décrits dans *Wolfenstein* (the game) et, insoutenable suspense, tentaient d'expédier ad patres le méchant Adolf H. (référence culturelle à l'excellent film cynégétique *Man Hunt*). De retour en 2017, ils découvraient avec ravissement que la Blonde n'avait jamais existé. Doit y avoir une idée à exploiter pour un émule de Jérôme Leroy.

Écrit par : Blumroch | 14/03/2017

kobus van cleef > Certains me rétorquerons qu'il s'agit là de culture populaire, de divertissement. C'est exact, mais c'est justement par ce biais que l'on peut faire rentrer durablement une idée dans l'esprit des gens et le rendre quasiment inamovible. Voulez-vous faire un film "historique" qui parle au plus grand nombre ? Piochez dans les idées reçues et les conventions sur le sujet. Par son homogénéité et son systématisme le procédé touche toutes les couches sociales et tous les âges.

Blumroch > Bien que n'ayant pas de titre en tête, je crois que l'idée d'éliminer Hitler avant l'apocalypse a déjà été traité par quelques œuvres romanesques sinon cinématographiques, mais je fais peut-être erreur.
Je vais essayer de trouver "Man Hunt".

Écrit par : Pharamond | 15/03/2017

@Pharamond : Vous trouverez plusieurs références en consultant le site de The Encyclopedia of Science-Fiction :

http://www.sf-encyclopedia.com

La recherche du mot "H." donne le frisson : on trouve même le thème abominable entre tous "H. wins" !

Les anciens auteurs de S.F. ne respectaient rien : j'ai souvenir d'une nouvelle d'Alfred Bester intitulée "L'homme qui tua Mahomet".

Le film de Fritz Lang est regardable, dans mon souvenir. Sauf erreur, George Sanders y tenait le rôle du méchant nazi de service.

Écrit par : Blumroch | 15/03/2017

Merci pour le lien.

Quant à Fritz Lang, même si son cinéma a vieilli, il reste très regardable avec un peu de nostalgie de ce genre de productions et un beaucoup d'indulgence pour les effets datés.

Écrit par : Pharamond | 15/03/2017

Les commentaires sont fermés.