Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2017

Dessin

 

macron.jpeg

Macron est issu de la grande finance et a le nez romain, difficile de prétendre le contraire. Le propre de la caricature étant de forcer le trait, Macron se retrouve ainsi affublé d'un haut-de-forme, d'un cigare et d'un appendice nasal conséquent (d'ailleurs pas très réussi). Le PS que cela arrange et quelques crétins toujours à l'affût de la bête immonde y voient un dessin antisémite. J'en déduis au passage que l'on ne peut visiblement pas être "capitaliste" et arborer un grand nez sans être obligatoirement membre de la Communauté. Fillon en est tout retourné et promet de châtier les coupables de cet odieux attentat contre la Démocratie et les bonnes mœurs ; son prétendu courage ayant, semble-t-il, ses limites.

Pendant des décennies et surtout depuis l'ère mitterrandienne tout le monde a usé et abusé de l'arme de la reductio ad hitlerum. Utilisée à tout propos par tous afin de disqualifier et mettre rapidement l'adversaire à terre elle est devenue protéiforme et n'a plus aucun lien avec la réalité ni aucun sens ou plutôt tous ceux que les esprits tortueux et malveillants voudront bien lui prêter. On a ainsi hérité d'une classe politique mièvre, couarde et bien-pensante où chacun redoute d'être pris pour cible de l'anathème suprême et subséquemment expulsé manu militari du genre humain. C'est d'autant plus terrifiant que mille courbettes se verront effacées par une simple maladresse et que nul n'est à l'abri d'un détail qui sera mal interprété puisque que personne ne connaît exactement les critères du tolérable  ; l'imprécateur de la veille pouvant être ainsi le déviant du lendemain. Alors si les foudres de Ceux qui savent et qui voient s'abattent sur un malheureux il ne peut que s'écraser et faire machine arrière toute, la queue entre les jambes, quitte à jeter en pâture aux cerbères de la République quelques sous-fifres pour faire bonne mesure. Dans ce monde-là on n'est pas à une bassesse près.

 

Commentaires

Beurk ! Couper le cigare avec une faucille rouge, c'est vraiment antisémite ;o)

Écrit par : téléphobe | 13/03/2017

mon opinion : il y a un prisme juif, une façon de se mettre à plaisir entre l'enclume et le marteau, un biais à épouser la figure de l'adversaire. Il faut entendre Atali en Lou Ravi dire que les juifs ont inventé l'argent et la finance. Les pire antisémites aimeraient bien que ce soit vrai ! L'antiracisme hystérique c'est pareil : une dégérescence du christianisme mais les juifs n'ont pu s'empêcher de l'endosser...

De la même manière l'élite juive à associé de façon inextricable son destin à la mondialisation, à la finance déterritorialisée. C'est pour ça que Trump est un antisémite. Il peut embrasser Netanyaou ou même se faire rabin, il sera toujours "antisémite" dès lors qu'il mettra en cause le NOM.

Écrit par : Dia | 13/03/2017

Macron n'étant pas juif - à ma connaissance - on déduira du scandale qu'il est antisémite de de caricaturer un goy sous les attributs du banquier de convention.
Dénoncer partout l'antisémitisme, y compris là où il n'est pas, c'est assurer que nul n'échappera à la censure. Procédé un peu sommaire, mais apparemment justifié aux yeux du monde.
Enfin, bientôt Fillon sera président, et avec les milices de l'UDI (chemise bleu-ciel, brassard "In medio stat virtus"), "renversera la table", etc. La retraite aux flambeaux la nuit du second tour, ça aura de la gueule, autour du Fouquet's réoccupé.

Écrit par : Nathanaël | 14/03/2017

Il suffit pourtant d'avoir un tout petit peu de culture historique pour saisir au premier coup d'œil que cette caricature reprend bel et bien les codes de l’iconographie antisémite traditionnelle et poursuit la même fin : dénoncer le complot de la grande finance internationale. Rendez-vous compte : même s'il n'est pas juif lui-même, Macron a travaillé pour les Rothschild, qui, comme chacun sait, sacrifient un nouveau-né par semaine pour plaire à leurs maîtres reptiliens. La preuve est faite !

Écrit par : Agg | 14/03/2017

Bien. Mettons bas les armes. Le dessin reprend tous les "codes de l'iconographie antisémite". Fillon est livré aux zombis nazis qui, bien au chaud dans la Terre Creuse, préparent un nouveau génocide. Le maladroit auteur du gribouillis est bon pour la XVIIe, et c'est encore trop doux pour ce qui somme toute est une complicité de crime contre l'humanité, et au moins un "discours de haine". Car de tels dessins conduisent droit à la Gaskammer, comme la même caricature, sans faucille rouge ni Macron de Rothschild, mène à la dékoulakisation, et les curés noirs du Canard Enchaîné au génocide vendéen.
En fait, il faudrait tolérer que les petits chats du calendrier des PTT.

Écrit par : Nathanaël | 14/03/2017

Emmanuel Macron est-il un agent de la CIA ?

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/03/emmanuel-macron-est-il-un-agent-de-la-cia-.html#more

Mediapart roule pour qui ?

Écrit par : Mistersmith | 14/03/2017

téléphobe > Sans doute, la notion m'échappe.

Dia > Oui, il y a de cela, je suis d'accord avec vous ; et dans la posture actuelle des élites juives il y a un sentiment très largement justifié d'impunité. L'absence de contradiction est grisante, mais fini par inciter à dire des âneries et à faire des erreurs.

Nathanaël > Les Républicains pour mille ans.

Agg > Ce tout petit peu de culture historique, l'Education nationale, les médias, et mon voisin me l'ont généreusement servi, heureusement.

Nathanaël > Moi, j'aime bien les chatons...

Mistersmith > Mouais, on ne prête qu'aux riches, comme on dit. (J'espère que l'expression n'est pas antisémite...) Mais après tout pourquoi pas, le dollar n'a pas d'odeur.

Écrit par : Pharamond | 14/03/2017

@Nathanaël

>> Il me semble pour ma part qu'on peut très bien dénoncer "l'hypermnésie du nazisme" (selon le mot de l'historien Alain Besançon) et son corollaire rhétorique qu'est le reductio ad hitlerum systématique ET condamner l'antisémitisme lorsque celui-ci pointe le bout de son nez (si j'ose dire). Ne vous en déplaise, le fait de toujours ramener Macron à son passé de banquier chez Rothschild et de lui attribuer pour cette raison précise des intentions cachées contre le peuple épouse parfaitement un certain imaginaire complotiste qui revient triomphalement par chez nous.


@Pharamond

>> Ce qui n'empêche pas l'antisémitisme d'exploser dans notre pays au point que 5000 juifs aient décidé d'émigrer l'année dernière... Sans doute une manœuvre de plus : ces israélites sont tellement fourbes.

Écrit par : Agg | 14/03/2017

l' antisémitisme est une fumisterie , une invention juive .. Ariel Sharon trouvait qu' un "attentat" par-ci par-là contre une Synagogue aidait grandement au départ des juifs vers Israël . Maintenir la "pression" sur la "communauté" favorise les départs et entretien la paranoïa indispensable . C' est grave Docteur Freud ? :D

Écrit par : EQUALIZER | 14/03/2017

1. a. Combattre d'un bras la reductio ad Hitlerum et de l'autre l'antisémitisme n'est pas un exercice recommandé. La dissymétrie des efforts déployés et des coups encaissés fait encourir le risque de graves luxations.
1. b. Mais quelle idée de supposer que des banquiers internationaux puissent, s'en trop s'en vanter, entretenir des intentions qui n'épousent pas toujours les intérêts nationaux ? Il n'y a que l'universel complot des conspirationnistes (Caroline Fourest) pour instiller au bon peuple de telles sottises.

2. Ah ouiche, les Israélites émigrent par milliers en Israël, terrorisés par les relents nauséabonds du programme de Fillon. N'oublions pas qu'il a été soutenu par Poisson, qui a très sérieusement proposé de leur imposer à nouveau la rouelle, comme au temps du bon Saint Louis et du Docteur Angélique.

Écrit par : Nathanaël | 15/03/2017

1. a. Chez les chômeurs analphabètes de banlieue abonnés aux chaînes YouTube de Soral et Dieudonné, je n'entends pas beaucoup de reductio ad hitlerum. Regardez moins la télé et allez vous balader un peu dans la rue, vous serez dépaysé.

1. b. Le supposer est une chose, le démontrer en est une autre. Il est vrai qu'une caricature ou un bon mot dispense de l'effort d'articuler un raisonnement étayé par des preuves. Mais pourquoi se fatiguer ? Le bon peuple s'en contentera.

2. Aucun rapport avec Les Républicains dont la bourde est aussi stupide qu'anecdotique, je rappelais seulement un fait : l'antisémitisme augmente dans notre pays et nos concitoyens juifs en tirent les conclusions qui s'imposent.

Écrit par : Agg | 15/03/2017

Et qu'est-ce qu'on en a à foutre ?

Écrit par : Dia | 15/03/2017

- Il est curieux que l'antisémitisme des banlieues rencontre apparemment une intolérance officielle très modérées. A. Soral tombe plus facilement sous les coups de celle-ci que tel plumitif élu à l'honneur de la couverture coloriée au côté de Ch. Taubira.
- Les analystes critiques de la geste de M. Georges Soros seraient donc des propagandistes pour analphabètes.
- Le dessin qui a ameuté tout le concert effaré n'imposerait pas de conclusions migratoire à nos concitoyens juifs. Je ne suis pas sûr que la LICRA and Co se contentent de conclusions aussi rassurantes. La réaction de M. Fillon, tout retourné, laisse supposer qu'il partage plutôt mon point de vue.

Écrit par : Nathanaël | 15/03/2017

ha, ce sémitocentrisme de la pensée commence à lasser

on peut vanner qui on veux dans ce pays ,non?
ben non

bon, soral est un peu Hobsédé , faut croire et il a une Hobsession qui lui coûte cher

s'il avait l'Hobsession du caca comme mac carthy ou le dingo qui photographie les cadavres dans les morgues nioullorquaises puis, voyant ce ça paye moins, commence à immortaliser ses étrons, ça irait bien mieux pour sa pomme , ses finances et sa liberté

tiens, conseillons lui ici de laisser tomber ce créneau peu porteur pour lui ( mais générateur de compliquances , donc porteur pour quelqu'un d'autre ) pour en trouver un autre

l'Hobsession de la lutte contre les méfaits du soja en poudre, ou contre le prout de vache , la lutte contre le port de tongs en été ( quoique j'ai vu des gens en arborer l'hiver ), la haine des ticheurtes non conformistes , toussa

pour le reste , il faudrait que l'on nous prouve que soral est responsable de l'anti sémitisme en vronze et que par la seule force de ses vidéos ( canapé rouge, débit façon arlette laguiller, pauses commerciales pour promouvoir ses pensums-kling-) il a fait émigrer en israël 5000 français ....
ça,on peut en douter
je me pense plutôt , dans mon for intérieur que ça a à voir avec le batacloche et chérie abdo ou nice ou encore berlingue , mais ça , c'est difficilement démontrable , tout comme l'influence supposée de soral sur la marche du monde

Écrit par : kobus van cleef | 15/03/2017

Si Soral fait migrer 5000 ((( personnes ))) vers Israël, que ne s'en prend-il pas aux )))autres((( ?
Et il aurait sa statue dans un avenir plus ou moins proche.

Écrit par : Carine | 15/03/2017

Agg > Malgré leurs outrances et leurs erreurs, Dieudonné et Soral ont le mérite d'exister et de prononcer un discours différent. Vous semblez regretter cette faille dans propagande officielle, c'est dommage.
Que les paroles et les actes du Système provoquent le malheur de millions d'hommes dans le monde et en France n'a pas l'air de vous émouvoir. S'agirait-il de subir avec le sourire de peur que nos "compatriotes" juifs ne quittent le pays ?
N'oublions pas, non plus, que l'antisémitisme est une "technique" comme une autre pour les élites juives afin de maintenir la cohésion (vitale) de leur communauté. Jeu subtile et dangereux qui peut déraper à tout moment. Mais je ne développerai pas plus, afin que les lois démocratiques de notre beau pays ou tout le monde devrait se sentir chez lui ne me livrent aux tribunaux républicains qui ne sont pas réputés pour leur indulgence dans ce genre de cas. Je n'ai nulle envie de chasser quiconque, mais je ne retiens personne, et je ne me sens aucunement responsable, je laisse la culpabilisation à mes nombreux concitoyens volontaires.

Écrit par : Pharamond | 15/03/2017

Je n' ai rien contre les juifs ... pour non plus ! à dire vrai je m' en fous . A eux de choisir leur camp (sans jeu de mot hein!) :D

Écrit par : EQUALIZER | 15/03/2017

C'est tout le problème avec l'identité. Par exemple, j'ai discuté avec des personnes maghrébines tout à fait intégrées et ouvertes, mais soudain très différentes quand on abordait le sujet de l'immigration et de la délinquance. Il existe une sorte de solidarité "raciale" qui existe chez de nombreuses personnes, sauf chez les Blancs parce que c'est mal et interdit, d'ailleurs exacerbée par l'agonie de la nation qui proposait un vrai "antiracisme" et la monté des communautarismes. La nature a horreur du vide, dit-on. Et ce n'est pas les foutaises de la laïcité obligatoire et des droits de l'Homme universels qui peuvent y changer quelque chose.

Écrit par : Pharamond | 15/03/2017

Précision nécessaire : (comm croisés) je répondais au troll sioniste et pas à l'annonce de Mr Smith sur Soral qui prend de la prison ferme. C'est évidemment scandaleux et tout NOTRE soutien à AS pour son courage. Le travail qu'il fait est d'une importance capitale. La violence des coups qui lui sont portés le démontre mieux que tout.

On peut débattre longtemps (comme chez Hoplite) avec toutes sortes de trolls islamophobes sur la question de savoit qui est l'ennemi numéro 1, numéroe 2 etc.

En vérité, la bonne stratégie c'est de porter des coups là où ils sont le plus efficaces. Là où la plus petite dépense d'énergie obtient le plus de résultats... le plus de résultananas !

Écrit par : Dia | 16/03/2017

Impressionnant. A ce niveau de rhétorique, ce ne sont plus des hommes de paille, c'est Burning Man !

Florilège :

- Emettre l'hypothèse que les charges répétées de Soral contre la communauté juive attise l'antisémitisme d'individus déjà prédisposés, notamment dans les banlieues, c'est bien sûr la même chose que de dire que Soral fait émigrer des milliers de juifs. Ou pourquoi pas qu'il organise des pogroms, tant qu'on y est.

- Critiquer les discours de Soral et de Dieudonné, c'est obligatoirement et dans le même mouvement vouloir les interdire, faire emprisonner leurs auteurs et adhérer sans réserve à la "propagande officielle". Pizza, jambon, fromage, comme dirait l'autre.

- Refuser les abstractions collectives telles que 'le peuple' ou 'le système', c'est évidemment avoir le cœur sec et se faire le complice de la persécution de "millions d'hommes". La culpabilisation se livrant pour l'occasion à d'improbables acrobaties.

- Demander que soit établi le lien logique présumé entre le fait d'avoir travaillé dans une entreprise et le fait d'en épouser l'idéologie ad vitam æternam, c'est bien entendu être au mieux un idiot utile de la grande finance internationale et au pire un disciple de George Soros – dont le nom seul suffit d'ailleurs à clore la discussion avant même qu'elle ait commencé, selon un procédé sophistique connu : osera-t-on parler d'un reductio ad sorosum ?

- Déplorer que le débat public se joue autour de la manipulation des affects des électeurs plutôt que sur la rationalité des programmes des candidats, c'est assurément traiter Fillon et son équipe de campagne de néo-nazis.

- Et enfin, pour résumer efficacement toute l'affaire, condamner l'antisémitisme, c'est être un agent sioniste. Ils m'ont repéré, Beny !

Écrit par : Agg | 17/03/2017

Je répond pour ma part à Agg, qui semble ne pas comprendre qu'une caricature n'est pas une thèse d'Etat. Le dessin dénonce, à tort ou raison, des aspects qu'évidemment il démontre assez peu, mais le prétend-il ? Quand le Canard croquait de Gaulle en Louis XIV, Jeanne d'Arc, ou Napoléon, fallait-il lui demander mille pages prouvant que Charles se croyait sincèrement inspiré par sainte Catherine d'Egypte ?
Georges Soros, auquel je ne réduis rien, est incontestablement un symbole d'une idéologie mondialiste liée à des intérêts financiers. Et pourquoi pas, si vous voulez ? admettons que des Attali, et autres, y voient sincèrement le bonheur du genre humain. Ce n'est pas l'avis de tout le monde. On prête, à tort ou à raison, à Macron d'être affecté des mêmes penchants. On ne s'en réjouit pas. On le dit.
Toute la question, je dis bien "toute", n'était pas d'entamer ici un débat conciliaire sur la justification de ces points de vue contradictoires, mais s'il fallait acquiescer au concert convenu de condamnations diabolisatrices déclencher pour une vignette de propagande électorale.
Certains ont ici dit qu'on devrait dans un pays un peu moins pourvu de névroses mémorielles pouvoir, au moins, rigoler de la ténébreuse alliance (supposée !), sans risquer la XVIIe.
C'était TOUT.

Écrit par : Nathanaël | 17/03/2017

Je constate, mais après avoir rendu ma copie, que je n'ai pas défini "idéologie mondialiste". Je lis déjà l'exclamative apostille marginale à l'encre rouge, et n'aurai pas la moyenne.
Sans compter "déclencher" pour "déclenché".

Écrit par : Nathanaël | 17/03/2017

Agg > Il est difficile de vous répondre car vous ne mentionnez pas à qui vous vous adressez, à moins que vous nous répondiez à tous à la fois, groupe fascistoïde ayant exactement la même opinion crétine.
Si vous vous inquiétez réellement de "l'explosion" de l'antisémitisme et des départs subséquents vous trouverez mille autres sites pour en discuter. Je ne nie pas la question, mais m'en désintéresse, désolé. D'autres problèmes me tracassent légèrement plus ; question de priorité.
Quant aux abstractions collectives telles que "le peuple" ou "le système", je sais très bien que vous n'ignorez pas de quoi il en retourne. Certes, ces termes sont un peu réducteurs, mais il faut bien un vocabulaire pour discuter. Je suis prêt à dialoguer avec n'importe qui, même avec des contradicteurs, et je l'ai toujours fait, mais si au-delà des idées nous ne parlons pas la même langue, je crains que nous ne puissions plus échanger sur ce modeste blog.

Écrit par : Pharamond | 17/03/2017

Écrire un commentaire