Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2017

Le jeu des deux images (262)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est proposée par Martin Lothar.

262a.jpg

262b.jpg

 

 

Commentaires

1. Quadrature du cercle
2. Henri Poincaré
Cicéron, parce que si c'est rond ce n'est point carré. OK, c'est tiré par les nouilles, mais pour l'instant je n'ai pas mieux.

Écrit par : Pharamond | 10/03/2017

pas mieux ... même avec l' aide de Wiki ;)

Écrit par : EQUALIZER | 10/03/2017

Il a un peu un air halluciné, non ?
Normal, c'est un matheux.
Ou alors il travaille son air vache de hussard noir de la raie publique. Mais non, impossible, car il est décoré.
On ne décore pas les modestes maîtres d'école, on leur donne juste les palmes académiques, cte blague.

C'était juste pour aider.

Écrit par : Carine | 10/03/2017

Non, Alfred Tarski.

Écrit par : Carine | 10/03/2017

@ Carine : il y a plusieurs Poincaré : si celui-là a l'air con et décoré de toute la honte de notre raie-publique, il n'en demeure pas moins un des plus grands mathématiciens de tous les temps — même Thales (et sa femme Théorème)
et Pascal (Blaise, pas Lagneau hein) en aurait bavé, c'est vous dire. Une des idoles d'Albert Einstein, de Nils Borg et de bien d'autres imbéciles du genre.

Écrit par : Martin-Lothar | 10/03/2017

Martin-Lothar
Donc Pharamond a gagné ?

Écrit par : Carine | 11/03/2017

Grigori Perelman qui a démontré la conjecture de Poincaré et par là fait avancer le schmilblick.

Écrit par : Jazzman | 11/03/2017

Emmanuel Macron, car ces deux images me laissent vide, sans réaction, éteint.

Écrit par : Coach Berny | 11/03/2017

Bravo Pharamond : il s'agit en effet de Marcus Tullius Cicero (Cicéron, en gaulois), sénateur et consul romain républicain qui, malgré une trempe extraordinaire eut le mal mortel d'essayer de faire sa quadrature du cercle politique entre César, Pompée, Brutus, Marc-Antoine et bien sûr Octave-Auguste (l'empereur, pas le clown). La clé de l'énigme était bien dans le piteux jeu de mots des cours des collèges de naguère (je ne sais pas si aujourd'hui, nos chères petites têtes plus ou moins blondes ont entendu parler de ces gens-là qui firent l'Occident pour une grande part, mais bon...)

Écrit par : Martin-Lothar | 11/03/2017

Bin ça alors ...
Bravo Pharamond !

Écrit par : Carine | 11/03/2017

Pour être tiré par les nouilles ça l' était ! jeu de mot laid ...

Écrit par : EQUALIZER | 11/03/2017

@ Equalizer : non, calembours bon, c'est tout.

Écrit par : Martin-Lothar | 11/03/2017

Merci Carine et Martin-Lothar pour vos félicitations. Je trouvais que Cicéron correspondait parfaitement à l'énigme, mais sans être pour autant réellement convaincu qu'il s'agisse de la réponse attendue. Oui, on peut se demander si nos chères têtes plus très blondes trouvent encore le temps pour ce genre d'innocents et pas si bêtes jeux de mots.

Écrit par : Pharamond | 12/03/2017

@Martin-Lothar : Au cas où ce pourrait vous être une découverte : la figure de Pois Chiche est éclairée d'indirecte et instructive manière dans les *Mémoires de T. Pomponius Atticus*, de Pierre Grimal, aux Belles Lettres.

Écrit par : Blumroch | 17/03/2017

Les commentaires sont fermés.