Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2017

Non musique

Pour le déplaisir des oreilles et en guise d'illustration du précédent billet :

C'est curieux cet amour des progressistes pour tout ce qui est inharmonieux dans le domaine artistique : musique, sculpture, peinture, architecture... En fait, non, je pense que c'est la seule transcendance qu'ils aient pu trouver pour se croire au-dessus du commun.

 

Commentaires

"Le free jazz voulut être aussi une libération culturelle profonde pour les noirs américains"
Voilà donc l'explication, merci wiki, quand on se libère de la culture, ben, il ne reste que l'inné...

Écrit par : Coach Berny | 05/03/2017

C'est vraiment du n'importe quoi.
Ça se vend, ça ?
Ça doit être pour embêter le voisin à tondeuse et tronçonneuse.

Écrit par : Carine | 05/03/2017

J'ajoute que si on me torture avec ça, je ne tiens pas 10 secondes.
Là, 5 secondes ont suffi .

Écrit par : Carine | 05/03/2017

Je me demande si ce ne serait pas plutôt pour (se) convaincre que n'importe quoi est "bien", et que, une fois de plus, "tout se vaut" : Mozart comme les bruits ci-dessus, Raphaël comme Yves Klein, Rodin comme Jeff Koons.

Tout le monde est un génie.
L'exception est une vue élitiste de l'esprit.

Tous pareils, tous médiocres. Tous géniaux.

Et effectivement, ceux qui professent cet entendement s'imaginent sûrement intellectuellement supérieurs aux pauvres bougres qui -benoîtement- n'aiment que ce qui leur réjouit l'oeil ou l'oreille.

Inutile de chercher plus loin la foison d'art contemporain ou de musique cro-magnonesque qu'on se tape au quotidien : leurs promoteurs sont aux manettes.

Circonscrire le génie humain aux déjections plus ou moins subventionnées des rebuts intellectuels de la planète, voilà le but.

T'aime pas ? t'es facho !

Écrit par : Arthourr | 05/03/2017

Pftttt ! Carine, si au bout de 10 secondes de free jazz vous craquez, quelle déception, j'ai tenu la prestation d'Estrosi sur BFMTV en entier, aujourd'hui. Bon d'accord, j'avais un petit verre d'Izarra verte à la main et un mégot encore fumant dans le cendrier.
Circonstances atténuantes, j'étais encore sous le charme de l’interview précédent.
(je demande pardon à mon cardiologue,c'est fini jusqu’à dimanche prochain)

Écrit par : Coach Berny | 05/03/2017

une démarche venue du Futurisme ... la mise en oeuvre de sons (bruits) industriels .. acoustiques . Loin du free jazz ..

https://www.youtube.com/watch?v=jWDl8VPoDvc

Écrit par : EQUALIZER | 05/03/2017

Coach Berny > Et c'est valable pour tout le monde.

Carine > Allez voir les commentaires sous les vidéos de free jazz, il y a des amateurs.Les concerts avec le public bobo admiratif ce n'est pas mal non plus. Je te le dis, pour moi cela reste un mystère. Ce n'est pas comme l'art pictural ou on peut faire semblant d'aimer quitte à accrocher une horreur dans le salon pour faire brancher, le free jazz cela donne des migraines et des envie de meurtre.

Arthourr > Oui, le relativisme a son importance dans le processus.

EQUALIZER > C'est assez atroce.

Écrit par : Pharamond | 05/03/2017

Coach
C'est très imprudent, tout ça.
Estrozy pour moi, c'est 2 secondes et j'le coupe (encore que ça doit être déjà fait...).
Je veille à garantir ma santé nerveuse.

Écrit par : Carine | 05/03/2017

Le free c'était mieux avant...
https://www.youtube.com/watch?v=LuZyCPeglFA

Écrit par : realist | 05/03/2017

realist > C'est légèrement moins cacophonique, mais je suis aussi allergique.

Écrit par : Pharamond | 05/03/2017

avec la voix d' Ezra Pound ... "The Gospel of inhumanity" (Blood Axis) ...
https://www.youtube.com/watch?v=uk3UBwrqLdw

Écrit par : EQUALIZER | 05/03/2017

Barbares ! pour en apprécier toute la quintessence harmonieuse il convient de le mixer avec du Boulez et les Plasmatics !

http://lord-baudricourt.over-blog.com/2016/06/hammer-for-a-jailbait.html

Écrit par : Baudricourt | 06/03/2017

EQUALIZER > un morceau de martial industrial a l'occasion, mais un album entier c'est beaucoup pour moi.

Baudricourt > Là, on côtoie le firmament...

Écrit par : Pharamond | 06/03/2017

Les commentaires sont fermés.