Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2016

Canis Lupus

J'aime bien les loups, leur symbolique, leur rôle dans le nature, la bête elle-même si souvent calomniée, mais il n'y a pas à dire, certains d'entre-eux - notamment les noirs - filent tout de même les chocottes.

loup.jpg

loup2.jpg  

Commentaires

oh mais c'est un gentil kiki !

Écrit par : Baudricourt | 26/10/2016

Des blagues tout çà !

http://humour-blague.com/images-droles/loup.jpg

Écrit par : Coach Berny | 26/10/2016

Baudricourt > De loin le kiki, alors.

Coach Berny > Celui-ci est payé par l'agence du tourisme locale.

Écrit par : Pharamond | 26/10/2016

@Coach Berny : :D !!!

C' est peut-être Hugues le Loup ? (d' Erckmann/Chatrian) un roman fantastique ... (excellent!)
http://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=2146573599

Écrit par : EQUALIZER | 27/10/2016

Qui a lu dans les registres paroissiaux les actes concernant des enfants ou des femmes attaqués par des loups savent bien que ceux-ci ne sont pas les amis de l'homme... Il a fallu attendre notre époque de tarés, et un bon siècle après la disparition du charmant animal en France, pour faire croire le contraire.

Écrit par : Aramis | 27/10/2016

j' ai reconnu l' Abbé du Gévaudan ... un air de bête immonde ?

Écrit par : EQUALIZER | 27/10/2016

Aramis > Il ne faut pas considérer le loup comme un ami, mais s'il lui reste un peu d'espace dans notre monde il a sa place. Dans le monde, ce sont les loups européens qui sont les plus anthropophages et cela reste un mystère. Exiguïté du territoire qui les a mis en concurrence avec l'homme, nombreuses guerres qui les ont habitué à la chaire humaine en goûtant aux cadavres... les spécialistes hésitent.

EQUALIZER > La bête du Gévaudan était très probablement un grand chien, encore que pas si grand qu'on ne l'imagine.
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2016/05/06/la-bestia-5798175.html

Écrit par : Pharamond | 27/10/2016

Il y a un illustrateur polonais que j'aime beaucoup qui a imaginé une sorte de campagne polonaise uchronique, mélange de steampunk et de guerres polono-prusso-bolchévique, avec des restes de campagnes napoléoniennes, un monde où le loup est l'animal-totem des Teutons:

https://www.artstation.com/artwork/2LB8x
https://www.artstation.com/artwork/ArV9m
https://www.artstation.com/artwork/L4Nbk
https://www.artstation.com/artwork/Al4xX

Pour les bolchéviques, le tigre:

https://www.artstation.com/artwork/DLdd9
https://www.artstation.com/artwork/3qXLY

Et pour les Polonais, l'ours:

https://www.artstation.com/artwork/QxLLr
https://www.artstation.com/artwork/qJEQD
https://www.artstation.com/artwork/8BBqx
https://www.artstation.com/artwork/L2Gk5
https://www.artstation.com/artwork/w8bBw
https://www.artstation.com/artwork/zAo9q
https://www.artstation.com/artwork/QrB34
https://www.artstation.com/artwork/oOReL

Et au fond des forêts ou vers la Baltique, des petits peuples comme dans "Les Royaumes de Borée" de Raspail:

https://www.artstation.com/artwork/aGWbq
https://www.artstation.com/artwork/d0ZLQ
https://www.artstation.com/artwork/Qn52E
https://www.artstation.com/artwork/ob5b4
https://www.artstation.com/artwork/blvla
https://www.artstation.com/artwork/qJWE2

J'adore le coup de crayon de l'artiste, enfin le coup de palette,
Apparemment, c'est du "game art" pour un jeu en dévellopement "Scythe".

Écrit par : UnOurs | 27/10/2016

Excellente aussi sa façon de représenter les loups-garou...

https://www.artstation.com/artwork/1ZkmL
https://www.artstation.com/artwork/z09BZ
https://www.artstation.com/artwork/3wZvY
https://www.artstation.com/artwork/EZleN
https://www.artstation.com/artwork/agG89
https://www.artstation.com/artwork/ArnPW
https://www.artstation.com/artwork/Lkqew

... ou encore les tout petits petits peuples:

https://www.artstation.com/artwork/b5zBn
https://www.artstation.com/artwork/1EZGo


Intéressant de remarquer que ces artistes qui font un boulot que l'on pourrait qualifier d'utilitaire (fournir le "background" visuel et culturel d'un jeu) sont souvent bien plus doués artistiquement et culturellement que ces z'artistes reconnus ou ces plasticiens à la noix.

Écrit par : UnOurs | 27/10/2016

Je connais le jeu, il a connu une campagne sur Kickstarter et a finit par voir le jour, mais j'ignorais qu'il y avait eu un tel développement artistique à son sujet. Merci pour les liens.
https://www.kickstarter.com/projects/jameystegmaier/scythe
L'art est un phénomène de mode aujourd'hui, si les "experts" décrètent que le laid est beau il le devient par magie. Cela fait (bien) vivre un microcosme et le plus triste ce sont les apprentis bobos qui s'entichent de telles m... et y trouve du "sens" à défaut d'autre chose.

Écrit par : Pharamond | 27/10/2016

Belles illustrations ... question foutre les chocottes les loup-garou de cinéma sont parfois réussis ...

http://13thdimension.com/wp-content/uploads/2014/10/american-werewolf-in-london-580x435.jpg

à lire aussi le superbe roman d' Hermann Löns "der Wehrwolf" (dispo en français) sur le combat des paysans contre les maraudeurs au temps de la guerre de trente ans .. vous ne le regretterez pas :

http://www.priceminister.com/mfp/5098921/der-wehrwolf-hermann-lons?pid=85763703

en savoir plus sur l' auteur (tué en 1914)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hermann_L%C3%B6ns

Écrit par : EQUALIZER | 27/10/2016

J'approuve Aramis, et conteste cette actuelle mode pseudo-écolo selon laquelle on prétend "réintroduire" l'ours, le loup, que sais-je encore ? dans des milieux où ils n'ont plus leur place, puisqu'ils en avaient disparu. Il n'y a dans ces modifications affectant l'écosystème rien que de naturel. Nos musées d'histoire naturelle sont pleins de fossiles d'espèces disparues durant les millions d'années durant lesquels l'homme n'était évidemment pour rien dans ces évolutions.
Si les Khmers Verts avaient existé au mésozoïque, les dinosaures auraient été préservés de sorte que, si j'ose dire, nous ne serions pas là.
Comme disait Volkoff, la seule écologie qui vaille est celle de l'homme.

Écrit par : Nathanaël | 27/10/2016

EQUALIZER > Je trouve que les loups du billet ressemblent justement à des loups-garous de cinéma et sans maquillage.

Pour le livre, il fait partie des livres que je devrais lire, mais j'ai mes périodes : biographie, romans "utiles", essaies, histoire, etc. et parfois simple thriller pour me changer les idées. En ce moment c'est justement la période lecture légère, l'actualité me sature.

Nathanaël > Si on ne protégeait pas les espèces, nombre d'entre elles auraient disparues et je ne trouve pas cela normal. La réintroduction c'est un autre problème, certaines sont réussis (le vautour fauve) d'autres sont coûteuses et inutiles (l'ours brun). Le loup, lui, est revenu tout seul, c'est encore autre chose.
Pour le seule écologie qui vaille je me demande de quel homme il s'agit... celle du braconnier, du trafiquant d'ivoire, du chasseur de trophées ?

Écrit par : Pharamond | 27/10/2016

dans les polars/Thriller il y a d'excellents auteurs.. j' ai des préférences pour Michael Connell, Peter James , Mo Hayder ... John Sandford et quelques scandinaves voire islandais (Arnaldur Indrason..) avant il y avait Ed McBain , Mickey Spillane ..

Ah l' écologie ! .. il a fallu que cette science soit phagocytée par des gauchistes et autres bobos fumeux pour en faire une imposture .. il n' en demeure pas moins que la disparition des espèces au cours des millénaires n' avait que peu ou pas à voir avec la présence (et même l' absence) de l' Homme . En deux siècles la planète aura été empoisonnée comme jamais . Quant à la surpopulation , les blancs européens n' y sont pour rien en terme de natalité .. mais pour beaucoup en ayant favorisé la prolifération d' autres "espèces" .. Ce n' est pas tant le "loup" qu' il faut craindre de nos jours ...

Écrit par : EQUALIZER | 27/10/2016

lire Michael Connelly avec un i-grec .. mais vous aviez compris !

Écrit par : EQUALIZER | 27/10/2016

Je n'aime pas trop les policiers je préfère les thrillers sans héros récurrents. Je suis un inconditionnel de Patricia Macdonald. Ses romans sont inégaux, mais jamais médiocre si on aime le style, pas de fioritures, une intrique rapidement amenée et l'art de décrire les personnages, les décors et les ambiances en quelques lignes. Chez elle pas de remplissage et ça finit toujours bien.

Écrit par : Pharamond | 27/10/2016

Sur la disparition des espèces , la comète de Haley , les volcans et les taches solaires n' y sont pour rien sur le demi-siècle écoulé :
http://www.voxnr.com/5044/biodiversite-en-42-ans-58-des-animaux-presents-sur-terre-ont-disparu

Écrit par : EQUALIZER | 27/10/2016

Pour que l’économie fonctionne il faut toujours plus de monde et donc moins de place pour la nature. Les bobos et les écolos ont trouvé la solution, la foutaise du développement durable et si t'es pas d'accord t'es une ordure... Je ne suis pas d'accord.

Écrit par : Pharamond | 27/10/2016

Aramis, votre propos me semble être celui d'un type qui n'a jamais approché un loup de toute sa vie, sauf bien sûr si un épais grillage les sépare. Pour ma part, j'ai passé un hiver en Alaska et j'ai été suivi sur une bonne dizaine de kilomètres par une meute de loups. J'étais seul sur mon traîneau avec mes chiens. Je me suis arrêté, j'ai planté l'ancre à neige, mis le traîneau sur le flanc, et je me suis dirigé vers la meute, avec pour seule défense mon S&W 357 magnum à la ceinture, 6 cartouches pour une vingtaine de prédateurs. Ils se sont immobilisés, puis lorsque je suis arrivé à environ 200 mètres, ils ont rebroussé chemin. Aurais-je été affaibli par une blessure, il est certain que les choses se seraient autrement passées. Mais pour avoir également croisé des loups dans le parc du Mercantour, je puis affirmer qu'ils nous craignent tout autant que nous les craignons.

Écrit par : Koltchak91120 | 27/10/2016

Ph. : l'homme ? comme disait Vialatte (ou à peu près), c'est le roseau pensant, ou le concombre qui a des marottes, aux questions si variées (où va le monde, où sont donc mes chaussettes ?), bref, la dernière œuvre de l'Eternel, qui même ici ne se contenta pas d'ordonner ("que la lumière soit"), mais prit la peine de la façonner de ses mains dans l'argile primitive et, touchante attention, préleva même un petit morceau de l'un pour faire l'autre (car il en fit deux en fait).
Il lui confia ensuite le beau jardin déjà tout planté et peuplé de bestioles, à charge pour lui de l'entretenir et même de le faire fructifier selon ses goûts et talents, sans pour autant le saloper, certes, c'est la moindre de choses. Mais Il a laissé le jardinier libre d'apprécier s'il préférait dans ses clapiers le chinchilla au grizzly, et autre détails d'intendance.

K. : vous prouvez qu'on peut encore vivre les aventures de u Constantin-Weyer.

Écrit par : Nathanaël | 28/10/2016

Sur la Bête du Gévaudan, une des principales illustrations la concernant est en fait... la Bête du Cinglais (sud de Caen), antérieure mais avec un "score" moins élevé.

https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%AAte_de_Cinglais

Sinon, le loup est effectivement toujours une bête impressionnante. Mais si belle...

Écrit par : vryko | 28/10/2016

Koltchak91120 > Vous avez vécu des choses peu banales.

Nathanaël > Pardonnez-moi d'insister, mais il reste à savoir encore et toujours à savoir à quel homme confier le jardin.

vryko > La Bête du Gévaudan eut le palmarès le plus élevé des "bêtes dévorantes" et ses exploits sont peut-être les plus documentés, mais elle ne fut pas la seule, en effet.

Et oui, le loup est un animal magnifique.

Écrit par : Pharamond | 29/10/2016

Ph. : à l'homme que je vous ai dit. L'honnête homme, aux actes ordonnés au bien commun, jardinier attentif d'une Création à lui confiée pour l'accomplir et non la dénaturer, et qui dira que les défrichement médiévaux, ou la sélection de la vache ou de la brebis, qui fit disparaître aurochs et autres bouquetins, aurait été un désastre écologique ? La mort politique des Cécile Duflot et Emmanuelle Cosse non plus.

Écrit par : Nathanaël | 30/10/2016

Il faut alors que l'honnête homme prenne les rênes du monde...

La disparition du dernier insecte de son espèce est plus dramatique pour la biodiversité, et constitue par là un désastre écologique, que la disparition des sus nommées verdâtres personnalités.

Écrit par : Pharamond | 01/11/2016

Les commentaires sont fermés.