Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2016

Bribes d'Occident (36)

Un petit film réalisé en 1966 sur la vie à Melbourne en Australie :

Life In Australia: Melbourne de Douglas White

 

Commentaires

Un miracle blanc!

Écrit par : Gaëlle Mann | 28/10/2016

le Monde d' "avant" ... l' Australie aussi , autrefois terre des libertés civiles , a les mêmes problèmes que l' Europe (mêmes causes/mêmes effets), et comme par hasard les mêmes lois liberticides , celles qui interdisent aux blancs de se se rebeller contre leur propre disparition (je résume..) et qui a fait passer ces mêmes lois comme dans tout pays de "Blancs" ? .. des inuits .. ou des toucans ! bizarrement on dirait que les blancs ont perdu l' instinct de conservation .. syndrome du sida mental .

Écrit par : EQUALIZER | 28/10/2016

Je connais l'Australie pour y avoir travaillé et le multiculturalisme d'Etat qui y sévit, sert malheureusement de modèle et de laboratoire aux pays européens. Les gouvernements favorisent les étrangers, c'est-à-dire les immigrés récents, au détriment des Australiens de longue date (Blancs venus majoritairement de GB, Allemagne, Scandinavie, Pays-Bas … ) qui se plaignent que les emplois leur sont prioritairement attribués (dumping social).

En ce qui concerne les Aborigènes, ils refusent de n'être réduits qu'à une minorité parmi d'autres dans l'Australie multiculturelle actuelle, alors qu'ils en sont la spécificité historique depuis au moins 40 000 ans. Transposez cette situation à celle de la France avec seulement 10 % de souchiens par exemple en 2100, que les pouvoirs publics réduiraient à une minorité comme une autre dans une société multiculturelle. Une minorité de white niggers dépossédés de leur pays, identité, richesses, culture ...

Il y a encore plus fort : le hold up de l'identité aborigène par des Australiens blancs bobos de type viking qui invoquent opportunément une nano-particule de sang aborigène remontant à 3 ou 4 générations pour obtenir des privilèges officiels, au détriment des vrais Aborigènes qui en sont écartés. Cela s'appelle : "The Aboriginal Industry".

Ces Blancs blonds aux yeux bleus qui ont opté opportunément pour l'identité aborigène, se disent "victimes de non-discrimination" ! Un nouveau concept. Victimes parce qu'ils ont été traités normalement comme n'importe quel Australien blanc. Victimes, parce qu'ils ne sont pas déculturés, obèses, alcoolos sous un abri de tôle ondulée aux abords des villes du bush.

Le marxisme culturel fait des ravages au pays des descendants des convicts. En Europe, on en prend le chemin.

Écrit par : Noone | 28/10/2016

Gaëlle Mann > Oui, comme était notre Europe à la même époque.

EQUALIZER > Il semblerait qu'il y ait un - j'allais dire "complot" - projet pour l'homme blanc et il ne semble pas aller en sa faveur. Oui, l'homme blanc est atteint du sida mental inoculé par des médecins fous ou mal intentionnés, il est malade bientôt agonisant et s'obstine a garder les mêmes traitements.

Noone > Merci pour votre témoignage, j'étais plus optimiste sur le pays, par méconnaissance.

Écrit par : Pharamond | 29/10/2016

- "j'allais dire 'complot' - mais c' est bien le cas ! et même énorme ! d' ailleurs c' est chez Hoplite :

https://www.youtube.com/watch?v=s74AFyf6XrM

Écrit par : EQUALIZER | 31/10/2016

Oui, il y a complot, mais le terme a été maudit par nos adversaires et il est par là disqualifiant, l'interlocuteur n'écoute plus et ferme son esprit, c'est toute la subtilité et l'efficacité de la logomachie orchestrée par le Système.
D'autre part, avec le net les complots ont des fuites et seule l’aveuglement volontaires des masses arrive encore à lui donner une telle efficience.

Écrit par : Pharamond | 01/11/2016

Les commentaires sont fermés.