Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2016

Conférence

Sauf imprévue je devrais m'y rendre, pour une fois que ça ne se passe pas trop loin de chez moi.

t&p.jpg

 

Commentaires

"Seul compte, aujourd'hui, le travail de  ceux qui savent se tenir sur les lignes de crête :  fermes sur les principes ;  inaccessibles à tout compromis ;  insensibles devant les fièvres, les convulsions , les superstitions et les prostitutions sur le rythme desquelles dansent les dernières générations. Seule compte la résistance silencieuse d'un petit nombre, dont la présence impassible de "convives de pierres" sert à créer  de nouveaux rapports, de nouvelles distances, de nouvelles valeurs, à construire un pôle qui, s'il n'empêchera certes pas ce monde d'égarés et d'agités d'être ce qu'il est, permettra cependant de transmettre à certains la sensation de la vérité - sensation qui sera peut-être aussi le déclic de quelque crise libératrice."

Julius Evola, "Révolte contre le monde moderne", 1934.

Écrit par : Dia | 15/08/2016

Joli texte, mais en 34 le peuple était encore une entité susceptible d'être influencée. Aujourd'hui il n'existe plus, le Système a gagné. Envahi, atomisé, l’ersatz de peuple ne s'intéresse plus qu'à sa réussite personnel, indifférent au sort de la communauté.

Écrit par : Pharamond | 15/08/2016

bon essayons plus récent

« A ceux qui, intérieurement, n’appartiennent pas et ne veulent pas appartenir à ce monde il reste donc seulement à constater des rapports généraux de cause à effet qui échappent à la bêtise de nos contemporains et à contempler avec tranquillité toutes les excroissances qui, selon une logique bien reconnaissable, fleurissent sur le sol d’un monde en pleine décomposition. »

Julius Evola, L'Arc et la Massue - 1968

Écrit par : Dia | 16/08/2016

J'ai du mal à lire Evola. Personnage fascinant. Sans doute parce que ces textes ne ressemblent à rien de ce que je connais. Je l'ai trouvé souvent décevant dans ses commentaires sur les philosophies du XXe siècle. Je n'ai pas compris grand chose à sa Métaphysique du sexe mais il y a un lieu où je sais qu'il est à sa place et là il est grand : c'est qu'il était une penseur de la Tradition conscient de vivre au coeur du Kali Yuga.

Nous en tous sommes là : réactionnaires et/ou conservateurs certes mais pas question de souhaiter le retour du gaullisme immobilier ou du Pompidolisme comme âge d'or. Il y a un deuil à faire de ce qui est mort. Et beaucoup de choses sont mortes qui ne reviendront pas. C'est pour cela qu'un homme de droite doit être un révolutionnaire. Il faut projeter un futur inouï ou bien crever de regrets. Je cite Evola toujours en 1961 dans Chevaucher le tigre :

«Il y a une solution qu’il faut résolument écarter: celle qui consisterait à s’appuyer sur ce qui survit du monde bourgeois, à le défendre et à s’en servir de base pour lutter contre les courants de dissolution et de subversion les plus violents après avoir, éventuellement, essayé d’animer ou de raffermir ces restes à l’aide de quelques valeurs plus hautes, plus traditionnelles».

Écrit par : Dia | 16/08/2016

Je n'ai jamais lu Evola. Plus jeune il m'apparaissait comme un fasciste assez éloigné de mes opinions, et aujourd'hui je préfère lire des ouvrages plus contemporains.
Sinon, je suis d'accord, il faut oublier le pays d'hier en ce souvenant de celui d'avant-d'hier. Et si on aime son pays, sa culture, sa communauté, si on rejette le monde actuel et si on est révolutionnaire ça ressemble vite à du fascisme, le vrai pas l’épouvantail de la vulgate. Et le fascisme c'est maudit et interdit.
De toute façon les années qui arrivent seront cruelles.

Écrit par : Pharamond | 16/08/2016

Comme disait je ne sais plus qui, nous ne devons pas vénérer des cendres, mais préserver des braises.

Écrit par : UnOurs | 16/08/2016

pour commencer de lire Evola on peut lire "L'Arc et la Massue"
c'était mon 50 cents !

Écrit par : Il Popolo d'Italia | 16/08/2016

sur le "sexe" , un Evola à lire "le Yoga Tantrique" ... ! et bien sûr , "chevaucher le tigre" .. un métaphore à méditer . On peut aller loin en chevauchant le tigre à condition de rester sur son dos .. ou d' en descendre à temps ? la chute s' avérant mortelle .
Le pays d' hier ? ou d' avant hier ? on a connu la "France d' avant" .. celle qui n' existe plus que dans les films en "noir et blanc" , style "Entrée des Artistes" .. "Les Croix de Bois" .. etc ..

Écrit par : EQUALIZER | 17/08/2016

Dans "Explorations -hommes et problèmes" (Evola Ed.Pardès) un chapitre est consacré aux "écrits sibyllins" ... à méditer sur les falsifications de textes sacrés .. avec déjà les "mêmes" à l' oeuvre (depuis environ 800 avant JC ça forge l' habileté) ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 17/08/2016

UnOurs > Gustave Mahler a dit quelque chose dans ce sens, je crois. Je suis d'accord.

Il Popolo d'Italia > Merci. Si je m'attaque à Evola, je commencerais par celui-ci.

EQUALIZER > Sans remonter jusqu'à l'Entre-deux-guerres des films des années 60 sentaient encore bon la France et l'Europe. Prenez par exemple "Le corniaud" d'Oury de 1965 avec son périple de Naples à Bordeaux et son préambule à Paris ça a l'air de dater d'il y a une éternité. L'Italie étaient peuplée d'Italiens et la France de Français.

Écrit par : Pharamond | 17/08/2016

Pour le plaisir , on peut -encore- lire "les fourgons du malheur" dont Claude-Autant Lara me fit une dédicace chaleureuse .. et que je garde précieusement .
http://www.enquete-debat.fr/archives/les-fourgons-du-malheur-edition-du-flambeau
Son discours de "Doyen" du parlement européen aura été un sommet ! voir et entendre cette ordure de com-menteur à 1mn10 ! tout y était déjà ! vous comprendrez pourquoi je conchie en gros et en détail cette classe politique de blaireaux libéraux , gaullo-coos , socialauds collabos déburnés ! Depuis 1989 rien de nouveaux , juste une situation au pire ! écoutez Claude-Autant-Lara ...
http://www.dailymotion.com/video/xfdu0h_autant-lara-au-parlement-europeen_news?GK_FACEBOOK_OG_HTML5=1

Écrit par : EQUALIZER | 18/08/2016

"gaullo-cocos" I'm sorry pour le "c" manquant.. notez bien la fin du commentaire de l'enfoiré mondain "heureusement après ce discours les députés présents sont passés à des choses sérieuses : l' élection du nouveau président" ... vingt-sept
ans après on se fout du "président" de l' UE (cétéki déjà?) mais l' occupation musulmane sanglante dénoncée par Autant-Lara est là et bien là !!!

Écrit par : EQUALIZER | 18/08/2016

Déjà 27 ans, j'ai l’impression que c'était hier ! Le fait que rien ait changé au niveau des médias renforce sûrement ce sentiment.
Même si VGE et voire Pompidou ont leur part dans ce qui nous tombe sur la tête, la chose s'est quand même précipité avec l'élection de Mitterrand. Il a ouvert les portes à tout ce que la nation avait comme ennemis dans la société et les a même encouragés dans ce sens. Et dire qu'il a des personnes de notre bord qui lui trouve de la grandeur ou je ne sais trop quoi. Je n'ai aucun respect pour ce mégalomane sans scrupule qui a joué avec le feu avec notre pays - lui-même était autant de gauche que moi lecteur de Libé.

Écrit par : Pharamond | 18/08/2016

On a dit de Crapulterrand qu' il est le seul homme d' extrême droite à avoir réussi à gauche . Boutade sans doute ? en tous cas il aura fait une politique de gauche sociétale sans aucun doute , doublé d' une gabegie économique . Raymond Barre (finances) a laissé les caisses pleines .. la "gauche" a tout dilapidé dans le tonneau des danaïdes des aides aux cassoces de l' invasion "chez-eux-chez-Nous" , plans banlieue , subventions aux assoces de malfaiteurs , potes aux roses , pique-assiettes .. mais les "français" en ont pris deux fois ! on ne leur a pas mis un fusil dans le dos pour revoter socialaud ?

Écrit par : EQUALIZER | 18/08/2016

Non, pas de fusil dans le dos, mais des promesses dans la tête : plus de libertés individuelles contre la vieille morale, plus d'argent parce que le socialisme c'est pour le peuple et la peur de fascisme comme on nous apprend à le redouter tous les jours depuis le Primaire. On nous a achetés et ça a marché. Aujourd'hui avec la crise et l'information par le net ça coince un peu alors on fait des lois et on condamne. La carotte et le bâton, toujours...

Écrit par : Pharamond | 18/08/2016

deux guerres mondiales , des millions de morts .. et toujours rien appris le bon populo ? prêt à marcher aux discours blabla .. aucun instinct de conservation ! le sida mental dans sa splendeur !

Écrit par : EQUALIZER | 18/08/2016

Quand tout c'est décidé à la fin du XXme siècle la Guerre était loin (et son souvenir juste rappelé pour la Shoah et pour annoncer que l'UE c'était la paix) et nous sortions des 30 glorieuses où tout avait été rebâti, on voulait en profiter parce qu'on y avait droit sans savoir exactement au nom de quoi mais on nous l'avait promis.
Il ne faut jamais oublier une chose toute simple : l'Homme n'est ni bon ni mauvais, juste égoïste, et pour la première fois de l'histoire de l'Humanité le Pouvoir a intérêt à flatter se penchant en le manipulant. On est passé d'un égoïsme communautaire à un égoïsme individuel. On commence à en discerner le résultat.
PS : Le Système pensait les populations exogènes solubles dans le consumérisme. Perdu ! Si certains individus ont cédé beaucoup d'autres ont conservé leur égoïsme communautaire.

Écrit par : Pharamond | 19/08/2016

... et perte de sens du "bien commun" .

Écrit par : EQUALIZER | 19/08/2016

Oui, aussi. Le bien commun est passé globalement de la famille et la nation à un improbable amour de l'Humanité qui se traduit seulement par une xénophilie destructrice et le repas des voisins officiel annuel, sinon c'est chacun pour soi. Sauf si tu m'es utile un certain temps. Tout est devenu contrat, jusqu'au relation sentimentales, voire le nombres de "conjoints" qu'ont les individus dans une vie, et je ne parle pas de partenaires éphémères, mais de personnes avec qui on vit, bâtit quelque chose, fait des enfants... Bisous jusqu'à ce qu'on trouve mieux, parce que je le vaux bien, et hop ! Bye bye ! Après tout c'est entre adultes consentants.

Écrit par : Pharamond | 19/08/2016

Les commentaires sont fermés.