Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2016

La vache ! (2)

La réponse de Julaine Treur à la vidéo d'Erin Janus sur la maltraitance des animaux dans l'industrie laitière :

Déboulonner les mythes sur le lait: l’industrie laitière est terrifiante... ou pas ?

9 Février 2016

Depuis quelques mois, une nouvelle vidéo concernant l’industrie laitière circule sur le Web. Intitulée « Dairy is F*ing Scary » [L’industrie laitière est franchement terrifiante], cette vidéo vise à démontrer que les pratiques relatives à la production laitière sont cruelles et inhumaines. Erin Janus y énumère, avec désinvolture, des dizaines de mythes et d’allégations mensongères à propos du secteur, pendant que des images atroces défilent rapidement à l’écran. J’ai regardé la vidéo à de nombreuses reprises, abasourdie par les mensonges éhontés débités avec entrain par cette femme. À la demande d’un des lecteurs de mon blogue, j’aimerais commenter les affirmations qu’avance Mme Janus.

L'article complet sur le site Les Producteurs laitiers du Canada

Alors qu'en déduire ? Même si Erin Janus force le trait doit-on pour autant dédaigner le message de sa vidéo ? Je ne le crois pas parce que la souffrance animal est trop souvent négligée par égoïsme - tant qu'on ne voit pas... et puis c'est dur de faire son deuil de son camembert ou de son café crème - et parce que même si l'exploitation de Julaine Treur est comme elle le dit respectueuse de ses bêtes - et il n'y pas de raison d'en douter - la recherche de la rentabilité face à la demande et la concurrence ne va pas dans son sens.

 

Commentaires

Je suis depuis longtemps végétarien.
Et depuis que je connais les abominations de l'industrie laitière, j'ai très sérieusement réduit ma consommation de lait (le lait de coco, c'est excellent).

Et, au cas où, j'emmerde les cons qui se masturbent avec le saucisson et la charcuterie, en traitant de tapettes ceux qui ne mangent pas de viande (1).

Car d'illustres exemples montrent que l'on peut afficher la radicalité la plus radicale, tout en ne mangeant pas de viande et en caressant les petits daims, un corbeau gentiment posé sur l'épaule ;-)





(1) trop long à expliquer, je pourrais manger, si la nécessité se faisait sentir, un animal que j'aurais tué moi-même; ou alors une vieille vache dont je serais sûr qu'elle a eu sa belle vie de vache au pré et qu'elle a été tuée de façon digne et sans douleur. Ce que fait d'ailleurs un ancien végétarien en Suisse qui élève des vaches au pré et les tue lui-même au fusil en moins d'une seconde, avec le boucher à côté de lui.

Écrit par : UnOurs | 13/08/2016

Ceci dit, je ne suis pas, par principe, contre l'exploitation animale. Ce serait en effet dommage que de belles races de rente disparaissent de la planète.

Comme par exemple, le "mignontissime" nez noir valaisan:

https://www.google.ch/search?q=mouton+noir+du+valais&espv=2&biw=2560&bih=1353&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwid_e33kb7OAhUB6xQKHev9BzMQ_AUIBigB

Mais à deux conditions impératives:

1: que l'animal soit respecté et puisse vivre sa vie selon les caractéristiques propres à son espèce. Exemple: fini la viande de veau, car un animal ne doit pas être tué de façon prématurée par rapport à l'espérance de vie moyenne de son espèce.

2: qu'il soit tué de façon digne, rapide et sans douleur.

Écrit par : UnOurs | 13/08/2016

dacodac unOurs !

Écrit par : EQUALIZER | 13/08/2016

je ne mange (quasiment) plus jamais de viande rouge depuis longtemps
d'abord c'est trop cher, la vache c'est pas bon et ensuite je ne veux pas contribuer à la souffrance animale

mais indépendamment de ce point, il faut être conscient du rapport très probable entre le lait de vache et l'augmentation des cas de cancer. Le lait de vache c'est un boost d'hormones de croissance. C'est très mauvais. Certains races humaines ne peuvent le digérer d'ailleurs.

Écrit par : Dia | 13/08/2016

Exact.
Avant j'aurais quasiment eu besoin d'une vache sur le balcon, tellement je buvais de lait.
Depuis que j'ai changé d'alimentation, je me sens bien mieux, plus léger et peau plus belle, notamment.

Écrit par : UnOurs | 14/08/2016

La suppression totale du lait de vache – cette sacrée vacherie – dans l'alimentation apporte le plus grand bien-être, à condition bien entendu de ne pas commettre d'autres « excès » pas toujours maîtrisables il est vrai.
On lira avec intérêt ce classique de Le Berre, « Les laitages une sacrée vacherie ! ».
http://www.babelio.com/livres/Le-Berre-Les-laitages-une-sacree-vacherie-/535606

Même allégé, le yaourt au lait de vache représente un danger pour la santé. Et comme ici, je le constate, chacun est souverain de soi, attentif à son corps et à sa santé, cette recommandation peut paraître inutile.

Écrit par : Danny | 14/08/2016

Un bon lait ne peut provenir que de vaches nourries au pré ! tout le contraire de la production industrielle . Gamin , à la ferme , les vaches étaient en liberté dans les pré , l' hiver à l' étable avec du bon foin . On fanait les foins pour l' hiver . Toute la production était familiale , y compris le beurre à la baratte !
Et si on parlait aussi du pain ? c' est pareil que pour le lait ! du blé de culture agrochimique intensive (variété dopée!) que voulez-vous en faire à part de la merde sous forme de baguette de polystyrène ? toute l' alimentation est frelatée par le productivisme . L ' état peut bien faire des campagne contre le tabac , l' alcool .. (quel tabac? quel alcool?) et laisser répandre les poisons !

Écrit par : EQUALIZER | 14/08/2016

J'ai le même avis que l'ensemble des commentateurs de cet article pour le lait, le pain et bien sûr un petit corbeau sur l'épaule - moi qui ai eu la chance d'élever des corneilles étant enfant ;o)
Autant que je me souvienne, nos anciens - grands ou arrière grands parent consommaient peu de viande (mis à part peut être dans les grandes villes); toute cette saloperie 'améri-mécanisée' est arrivée après la guerre et en particulier dans les années cinquante.

Écrit par : téléphobe | 15/08/2016

@téléphobe

A propos d'élevage de corneilles, j'ai recueilli récemment une petite merlette tombée du nid (obligée de la récupérer, c'était en plein carrefour). Elle devait avoir une dizaine de jours et je la nourris depuis un peu plus de trois semaines. On fait comment pour la sevrer et la relâcher ?

PS: je me rappelle, petiot, dans les années septante, on ne mangeait de la viande que deux fois par semaine, pas tous les jours de la semaine. Et pas pauvre, classique classe moyenne-moyenne.

Écrit par : UnOurs | 15/08/2016

@UnOurs : vous avez beaucoup de chance avec cette merlette - à part les corneilles de mon enfance, j'ai aussi sauvé un pigeonneau tombé du nid au centre de Paris dans les années soixante-dix.
Je viens de passer une semaine en Ardèche, les oiseaux se posaient sur la table à moins d'un mètre de moi - quel bonheur.
Bien que j'habite dans une ville du littoral méditerranéen, la campagne, la vraie nature me manque.
Si vous vivez à la campagne, dès qu'elle sera forte et saura bien voler, libérez-la. Si vous êtes en ville c'est plus compliqué, essayer de contacter quelqu'un de la LPO (ligue de protection des oiseaux) proche de chez vous, ils sont compétents et vous aideront.
Bien à vous.

Écrit par : téléphobe | 15/08/2016

UnOurs > Je ne mange pas beaucoup de viande, par goût et par choix, mais parfois un bon poulet à la broche ou une bonne entrecôte avec des échalotes... Je suis un peu honteux mais c'est si bon !

C'est l'augmentation de la population, la volonté de tous à pouvoir manger de la viande comme tout le monde même si la qualité est basse et les bêtes martyrisées, de gagner beaucoup d'argent en réduisant les coûts pour les exploitants qui contribue à cette misère animale.

Dia > J'ai longtemps été un grand amateur de lait mais depuis quelques années je ne le supporte plus. J'arrive seulement à le boire sans lactose mais je ne suis pas sûr que cela soit très sain. De toute façon je ne bois plus de lait directement, mais les yaourts et le fromage, j'avoue que j'en consomme encore.

Danny > J'irais lire l'article, mais je suis faible et comme je l'ai dit précédemment je consomme encore des yaourts et du fromage...

EQUALIZER > Il faudrait que je goûte de nouveau au lait de ferme 100% bio comme celui que j'allais chercher à la ferme quand j'étais enfant. (Les vaches me faisaient un peu peur même si j'aimais leur bonne bouille placide.)

téléphobe > C'est insolite comme élevage. Moi mon plus grand "exploit" c'est le sauvetage d'une petite chouette trouvée sur la route que j'ai confié à une association et qui m'a appelé quelque temps après pour m'annoncer son lâchage dans la nature après l'avoir remis en état.

UnOurs > Oui, maintenant tout le monde veut tout, parce que !

Merci pour les liens.

En attendant la réponse de téléphobe le net pourra peut-être t'être utile :
http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/nourrir-oisillon-recueilli-00027.html

Écrit par : Pharamond | 15/08/2016

UnOurs > La réponse de téléphobe est arrivée entre temps...

Écrit par : Pharamond | 15/08/2016

Merci Téléphobe, je vais suivre tes conseils :-)
Merci Pharamond également :-)

En passant, grosse panique cet après-midi. Donc en donnant à manger à ma merlette, elle s'est enfuie de sa cage, a volé dans l'appartement pour finir dans la cuisine. Et là, elle a réussi à se glisser par un minuscule trou (que je n'avais jamais vu) sous la cuisinière, derrière un panneau de l'aménagement. J'ai tout dû démonter. P'tain, les gonzesses. Celles qui pèsent 30 grammes aussi gonflantes que celles qui pèsent 60 kilos ! Bon, tout est rentré dans l'ordre, mais quel super après-midi de vacances à démonter la cuisine.

PS: j'ai honte, mais quelquefois je salive encore devant une bonne assiette de viande séchée et de jambon cru. J'adore aussi l'odeur du saucisson, spécialement quand il n'est pas encore cuit, accroché dans la cave d'un chalet avec la bonne odeur de terre et de cave qui va avec.

PS: à tous, essayez le lait de coco, qui fait un bon substitut au lait classique. Bon, rien n'égal le lait d'alpage juste après avoir été tiré du pis.

Écrit par : UnOurs | 15/08/2016

Donne-nous des nouvelles de Miss 30 grammes.

Tu as de la volonté pour tenir, moi je craque d'autant mieux que je n'essaie pas de résister.

J'essaierai le lait de coco.

Écrit par : Pharamond | 15/08/2016

PS: pour le lait de coco, essaie plusieurs marques. Certaines sont dégueulasses, d'autres succulentes. Celle que je préfère, pour le lait de coco, vient de Lidl, alors que les marques haut-de-gamme ont souvent, pour moi, des goûts bizarres.

Écrit par : UnOurs | 16/08/2016

Merci, j'essaierai.

Écrit par : Pharamond | 16/08/2016

Les commentaires sont fermés.