Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2016

Le jeu des deux images (234)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Merci à Martin-Lothar pour cette énigme. 

234a.jpeg

234b.jpeg

Commentaires

Je ne crois pas que l'excellent Nathanaël soit votre fournisseur pour cette énigme, mais bon.... L'important, c'est de participer et je pense avoir deviné de qui il s'agit ^^

Écrit par : Martin-Lothar | 30/01/2016

Oups ! Toutes mes excuses pour cette confusion, j'en été resté au commentaire de Nathanaël qui me demandait mon adresse pour m'envoyer une énigme.

Écrit par : Pharamond | 30/01/2016

Merci pour la correction, mais je pense que Nathanaël va vite trouver la solution : c'est le plus redoutable de tous (et ce n'est insultant pour les autres concurrents sagaces et habituels de ce jeu, croyez moi).

Écrit par : Martin-Lothar | 30/01/2016

l'empereur romain Claude?
colline de fourvière (?) + buste romain

Écrit par : cherea | 30/01/2016

Cherea : ce n'est pas Fourvières, mais le buste est romain.

Écrit par : Martin-Lothar | 30/01/2016

Cherea : j'ai oublié : ce n'est pas Claude non plus.

Écrit par : Martin-Lothar | 30/01/2016

J'aime beaucoup les peintures de Corot et ces petites silhouettes humaines perdues dans le décor... mais ça ne m'avance pas à grand chose.

Écrit par : Pharamond | 30/01/2016

Pharamond : pour les petites silhouettes perdues dans un paysage grandiose, il y a aussi Claude dit le Lorrain (un peintre que je vénère entre tous).
Mais bon, pour cette énigme, et pour la première image, il faut se focaliser sur le monument en arrière-plan.
Un indice : le fleuve coulant entre le personnage perdu et le susdit monument est la Seine...

Écrit par : Martin-Lothar | 30/01/2016

N'en dites pas trop, il faut laisser nos perspicaces visiteurs chercher et trouver. Cela faisait longtemps que je n'avait pas mis d'énigme, les cerveaux sont peut-être légèrement grippés.

Pour le Lorrain, j'aime aussi.

Pour l'énigme, je résume : la cathédrale de Mantes-la-Jolie et un buste romain d'un adolescent (?).

Écrit par : Pharamond | 30/01/2016

Pour le buste c'est l'empereur Auguste jeune c'est à dire Octave... mais je sèche toujours.

Écrit par : Pharamond | 30/01/2016

Pharamond : oui, c'est bien le jeune Octave (ou Octavien, mais plus vieux et Auguste dans la tombe). Bravo. Mais ce n'est pas le personnage de l'énigme, désolé...

Écrit par : Martin-Lothar | 30/01/2016

Pharamond : c'est aussi la collégiale de Mantes. Bravo, vous chauffez !

Écrit par : Martin-Lothar | 30/01/2016

Guillaume le Conquérant mortellement blésé au bas ventre à mantes, il s'est pris le pommeau de sa selle lors d'une chute.

Écrit par : Baudricourt | 31/01/2016

Yes My Lord.
En fait je n'en sais fichtre rien, mais je ne rate jamais une occasion de reprenre un service de volée (citation de Yannick Noah après son deuxième pétard matinal).

Écrit par : Jazzman | 31/01/2016

Baudricourt > Et Octave dans l'histoire ?

Écrit par : Pharamond | 31/01/2016

Ben, il était sévèrement burné dit-on, c'est pour ça le pommeau, la chute, Mantes-la-Jolie le val-fourré, toussa, et c'est bientôt l'heure de l'apéro.

Écrit par : Coach Berny | 31/01/2016

Baudricourt : non ce n'est pas William Ze First, mais franchement vous brûlez.
Un dernier indice : l'arrière petit fils de Guillaume of England & Normandie Associated a très souvent rencontré notre personnage...

Écrit par : Martin-Lothar | 31/01/2016

Coach Berny > Merci pour votre aide et vive l'apéro, quand même !

Écrit par : Pharamond | 31/01/2016

bon sang mais c'est bien sûr !..

Nostre bon roy Philippe Dieudonné deuxième du nom dit Auguste rappelé par notre Seigneur à Mantes le quatorze juillet de l'an de grâce mil deux cent vingt trois

Écrit par : Baudricourt | 31/01/2016

Palsambleu seigneur Baudricourt, vous avez vaincu !
Il s’agissait en effet de Philippe II Auguste, mort en notre bonne ville de Mantes, tout comme Guillaume le Conquérant, comme vous le rappelâtes plus haut.
A noter que Philippe Auguste fut officiellement (dans les actes et documents) le premier à se dénommer « roi de France » (Franciae Rex) alors que tous ses prédécesseurs furent « roi des Francs » (Franci Rex).
ce roi Philippe, premier roi de France, est donc mort dans la même ville que Guillaume, premier roi d’Angleterre et en plus un quatorze juillet.
En outre, il partageait son surnom d’ « Auguste » avec Octave ou Octavien, le premier empereur romain (qui lui n’a jamais mis les pieds au Val-Fourré, c’est sûr)
Bien à vous

Écrit par : Martin-Lothar | 31/01/2016

pour la précision historique,
si Philippe rendit l'âme à Mantes,
Guillaume dans une chute fatale s'y blessa seulement...
Ramené en l'abbatiale de l'église Saint-Gervais de Rouen où il mit trois jours à expirer dans une quasi solitude,
Ses charmants bambins déjà occupés à se disputer l'héritage.

Écrit par : Baudricourt | 31/01/2016

Martin-Lothar > Merci pour cette belle énigme. J'ignorais le décès de notre grand roi à Mantes.

Baudricourt > Bravo ! Quant à la triste fin de Guillaume ce doit être une portion de ce que l'on appelle la solitude des puissants.

Écrit par : Pharamond | 31/01/2016

Et moi qui pensais que c'était notre beau Djamel ...
Heureusement que je n'ai rien proposé.

Écrit par : Carine | 01/02/2016

Je ne vois toujours pas le rapport avec Anne Frank, mais ça n'a aucune importance - n'est-ce pas ;o)

Écrit par : téléphobe | 01/02/2016

Carine > En non, ce n'est pas notre auguste comique.

téléphobe > Pourtant Anne Frank c'est la Shoah et tout peut mener à la Shoah, il suffit de chercher. Vous n'y mettez pas assez de bonne volonté, c'est tout.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2016

téléphobe :
- Les ruines du krema V vues depuis le Birkenwald. Au premier plan, un membre du Sonderkommando s'enfuit déguisé avec des effets empruntés au costumier du Theaterkino du camp n° 1.
- Un modelage dans le style d'Arno Breker réalisé par l'héroïne d'Otto Frank durant sa captivité, sans doute une commande des autorités locales.

CQFD

Écrit par : Nathanaël | 02/02/2016

Merci Nathanaël. Où avais je les yeux, merde, quand même ;o)

Écrit par : téléphobe | 02/02/2016

Les commentaires sont fermés.