Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2015

Sont fort ces nazis ! (61)

The Asylum, société de production spécialisée dans la copie nanarde des blockbusters, nous pond un Fligh World War II. Le synopsis nous explique qu'un Boeing 757 pris dans une sorte de faille spatio-temporelle se retrouve en 1940 au dessus de l'Europe en guerre. L'équipage et les passagers vont faire leur possible pour revenir à notre époque sans trop de casse mais c'est sans compter avec les attaques des avions nazis. Bizarrement, d'après la bande-annonce les avions ressembleraient assez à des Me 262 qui n'ont pourtant été mise au point qu'à partir de 1944.

Fligh World War II d'Emile Edwin Smith

Commentaires

comme toujours ,les hôtesses sont bandantes et salopes à souhait
pleines de tétasse , chemisier tendu sur des mamelles arrogantes, bien chevelues , brutales à l'occasion ( vous imaginez ce que ça peut donner dans d'autres occasions?) , tout bien quoi....
pourquoi ne rencontre-t-on JAMAIS de tels spécimens dans la vraie vie?
et pas seulement au supermarché des bobos à frisco , ni dans les lodges des parcs américains , mais par exemple , là où on devrait les trouver , dans les avions
je me souviens d'un retour de congrès ( chicago) , bon gu d'bon gu ! date limite de péremption dépassée depuis 20 ans , excès de bagage sur les hanches et les fesses , compteur à gaz dans le dos....
une autre fois , pour aller en islande....bon, je veux bien que c'était la krizékonomik , mais y a des limites.....les gonzesses , l'une en crocs , l'autre en basquettes , 1,60m au max , qui te servaient avec détestation....
non, les seules compagnies où on n'est pas déçu , ce sont les sud-américaines , les filles sont petites, basanées mais souriantes

Écrit par : kobus van cleef | 27/06/2015

Anne Frank n'a jamais parlé de cet avion dans son journal, quelle ignare !
A la fin du film, chaque passager rentre ensuite chez lui avec un abat-jour et un savon, souvenirs de ce voyage dans le temps inoubliable ;o)

Écrit par : téléphobe | 27/06/2015

kobus van cleef > Sur le sujet vous m'avez l'air calé en temps que grand voyageur,je vais confiance à votre analyse.

téléphobe > Je n'ai pas vu le film. Vous êtes sûr de ce que vous avancez ?

Écrit par : Pharamond | 27/06/2015

Les commentaires sont fermés.